En tant que Gamers, Quantic et moi avions beaucoup apprécié Les Mondes de Ralph de Disney lorsqu’il était sorti il y a quelques années : les multiples références au monde du jeu vidéo et la plongée dans cet univers tiraient sur notre corde sensible. Avec Ralph 2.0 qui sort ce mercredi 12 Décembre en Belgique mais seulement le 13 Février en France, Disney continue sur sa lancée en élargissant le sujet de façon assez exponentielle vu qu’il s’attaque à Internet. Là aussi, en tant que Geeks, nous ne pouvions pas rester indifférents et nous demandions ce que cela allait donner. Or j’ai eu la chance de pouvoir aller voir le film avec Liara, notre fille de 5 ans 1/2 et voici donc « notre avis ».

L’histoire reprend quelques années après la fin des Mondes de Ralph. Ce dernier et Vanellope s’adonnent à une routine quotidienne dans leur bonne vieille arcade : passer leurs journées dans leurs jeux respectifs et leurs nuits ensemble dans d’autres jeux. Si Ralph trouve cela idéal, Vanellope, elle, ressent une certaine lassitude et aimerait bien connaître autre chose. Or, ce quotidien va être perturbé lorsque le volant du Sugar Rush va se briser. Seul moyen de le réparer : aller sur Internet en trouver un ! Nos deux compères s’embarquent donc dans une folle virée sur le World Wide Web qui va se révéler pleine de surprises et de découvertes. Bref, un tantinet classique avec une dernière partie un peu plus « molle » mais j’adhère totalement à la morale finale (dont je ne dirai rien ici).

Le scénario suit donc les aventures de Ralph et Vanellope, les autres personnages du précédent opus étant relégués à des rôles secondaires : c’est un choix qui a du sens vu la quantité de personnages/concepts introduits mais j’avoue que j’aimais bien le couple Félix/Calhoun et aurais donc apprécié de les voir un peu plus. Cependant le nouveau personnage de Shank, doublée par Gal Gadot en V.O. est vraiment cool (rappelant au passage son rôle dans la série des Fast & Furious) : belle, forte et conduisant comme personne (sauf peut-être Vanellope ?), c’est un personnage féminin comme on aimerait en voir plus souvent. Vanellope elle-même gagne en grade et vole quasiment la vedette à Ralph : je ne veux pas spoilier alors je me contenterai de dire que je la soutiens.

La grande force de Ralph 2.0 est d’être parvenu à matérialiser Internet de façon à ce qu’à la fois les adultes et les enfants puissent en profiter. Internet regorge de sites avec des concepts totalement différents, pas forcément logiques, surtout pour des enfants. Pourtant Disney a réussi : Internet devient un monde où E-bay est une salle de vente aux enchères, le Dark Web devient des quartiers malfamés, Ad-block des bodyguards, les internautes des petits avatars aux têtes carrées… Bref, cela fait sourire les adultes et permet aux enfants de comprendre de quoi on parle.

Outre cette représentation imagée d’Internet, Ralph 2.0 séduit aussi par ses multiples références. Déjà tout l’univers Disney/Marvel/Star Wars est à l’honneur, surtout lorsque Vanellope se rend sur le site Oh My Disney où on croise des personnages de ces différents mondes à foison. Et puis il y a la fameuse scène des Princesses Disney : Ter-ri-ble ! Voir Disney ainsi se moquer (gentiment) d’eux-mêmes apporte une touche de fraîcheur bienvenue. La scène du film est un peu plus longue que dans le trailer et permet de voir les princesses en mode relax tout en exploitant des détails clés de leurs « personnalités »/histoires, même s’il faut bien se rendre compte que ces princesses incarnent plus les « clichés » trouvés sur internet que les « vraies » princesses des films. Elles interviennent également vers la fin du film mais je préfère vous laisser la surprise. En tous cas, Liara a adoré ces passages et perso, en tant que geek et fan de Disney/Marvel/Star Wars, j’étais à fond aussi. A noter qu’il y a un petit caméo de Stan Lee.

Conclusion

Ralph 2.0, c’est avant tout un univers bien pensé regorgeant de références et de clins d’œil qui illustrent diablement bien ce qu’est Internet. Et en tant que geek, j’approuve. C’est vrai que l’histoire s’avère relativement classique, avec une dernière partie un peu « particulière » mais elle a le mérite de ne pas sombrer dans le manichéisme, ce qui est pour moi un vrai plus. En fait, c’est surtout la richesse de son univers et les multiples références qui peuplent le film qui font que l’on en ressort séduit. Personnellement, j’ai beaucoup aimé et Liara à 5 ans 1/5 a « adoré » : elle me tanne pour retourner le voir (il faut dire que c’est déjà une geekette^^). Petit conseil : ne rater pas les 2 scènes après le film.

Ralph 2.0 sort le 12 Décembre 2018 en Belgique et le 13 Février 2019 en France.

Un commentaire sur “[Cinéma] Notre avis sur Ralph 2.0 : Internet illustré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *