Après l’excellent septième épisode il y a deux ans et le très réussi (mais très différent) Rogue One l’année dernière, Lucas Film et Walt Disney reviennent enfin nous raconter la suite de l’arc principal d’une saga quasiment légendaire. 

Voici notre avis sur le très attendu Episode VIII de Star Wars, The Last Jedi (Les Derniers Jedi en VF)…

Remarque : Il est très difficile de donner un avis argumenté sur Les Derniers Jedi sans vous spoiler mais j’ai fait mon possible pour ne rien dévoiler de l’intrigue tout en vous donnant quelques pistes de réflexion sur ce nouvel opus.

 star wars,épisode viii,the last jedi,les derniers jedi,avis,critique

Je fais partie des fans qui ont vraiment apprécié l’épisode VII, le réveil de la force (lire mon avis ici). Même si sa structure était trop proche de celle de l’épisode IV, j’ai adoré les nouveaux personnages de Rey ou de Finn et j’ai vibré avec eux tout au long de la projection.

Du coup, le défi a relever par Rian Johnson (le réalisateur de cet épisode) était de taille : faire suite à un film dont la conclusion nous laissait sur notre faim, poursuivre le développement de personnages au potentiel certain et répondre au moins partiellement aux nombreuses questions auxquelles les fans tentent de répondre depuis deux ans.

 star wars,épisode viii,the last jedi,les derniers jedi,avis,critique

Pour moi, le défi est amplement réussi.

Rian Johnson a pris possession de l’univers Star Wars et propose un film différent de ce que l’on connaissait jusqu’ici. Par certains côtés, Les Derniers Jedi font penser au ton un peu plus « noir » de Rogue One. Si le réveil de la force introduisait de nouveaux héros sympathiques et en pleine découverte de leurs pouvoirs, Les Derniers Jedi les amène à se poser des questions plus existentielles, insistant sur la fine frontière entre le bien et le mal, la lumière et l’obscurité inhérente à la Force. Plus personne n’est réellement blanc ou noir et l’ombre du côté obscur reste plus attirante que jamais.

Si, au départ, on aurait pu penser que cet épisode allait réaliser un simple copier/coller de l’Empire Contre-attaque (il faut dire que le point de départ des deux films est quasiment identique, je n’en dirai pas plus), Rian Johnson s’est rapidement éloigné du canevas d’origine pour proposer sa propre lecture de l’univers Star Wars. Une lecture originale aussi bien dans sa structure scénaristique que dans sa mise en scène.

 star wars,épisode viii,the last jedi,les derniers jedi,avis,critique

Et le sujet s’avère dense, très dense. Le film dure plus de 2 heures 30 minutes et pourtant on sent bien que certains personnages restent sous-exploités et que quelques raccourcis scénaristiques ont été nécessaires pour faire tenir le propos dans le temps imparti.

Mais si on fait fi de ces petites imprécisions (qui ne sont pas nouvelles pour la licence), le temps file et le générique de fin défile sans que l’on ait vu le temps passer.

Le casting fonctionne toujours aussi bien avec un Mark Hammil (Luke Skywalker) convaincant et surtout un Benicio Del Toro (DJ) absolument fantastique.

 star wars,épisode viii,the last jedi,les derniers jedi,avis,critique

La nouvelle génération, de son côté est peut-être un peu moins à l’aise dans cet opus où leurs personnages gagnent en maturité.

Daisy Ridley (Rey) n’apparaît pas sous son meilleur jour, John Boyega (Finn) semble perdre un peu de son aura initiale (même s’il reste le ressort comique) tandis qu’Adam Driver (Kylo Ren), m’est apparu beaucoup plus convaincant et monte en puissance. On peut même se demander si, à l’image de Dark Vador à son époque, il ne serait pas en train de devenir le vrai héros de cette nouvelle trilogie.

 star wars,épisode viii,the last jedi,les derniers jedi,avis,critique

Conclusion

Star Wars : Les Derniers Jedi est clairement une réussite. Après un épisode VII, débordant de fan service et conçu avant tout pour relancer la licence au cinéma, on découvre avec l’épisode VIII un film très différent. Toujours aussi spectaculaire et à la mise en scène très réussie, il s’attarde sur des questions plus adultes faisant passer nos nouveaux héros (Rey, Finn ou Kylo Ren) de l’adolescence à l’âge adulte. Les origines de la Rébellion sont également traitées pour la première fois dans la licence et apporte à la saga un message d’avenir plutôt positif (même si un peu naïf par moment).

On notera quand même quelques raccourcis scénaristiques un peu inévitables tant le réalisateur (Rian Johnson) semble avoir pris un contrôle total sur l’univers Star Wars. Il a beaucoup à dire et finalement peu de temps pour le faire. Voilà en tout cas un épisode qui répond « un peu » aux questions laissées en suspens dans l’épisode VII et qui annonce un futur brillant pour la licence Star Wars.

Star Wars : The Last Jedi (Les Derniers Jedi) est dans toutes les salles de cinéma dès ce mercredi 13 Décembre.

3 commentaires sur “Notre avis sur Star Wars : The Last Jedi (les derniers Jedi) – sans spoilers

  1. tu dis franchement n’importe quoi une réussite? regarde l’empire contrea attaque tu auras le même film en clairement plus réussi malgré les quasi 30 ans qui les séparent.
    Bref tu ne dois pas concerter les autres sites critiques qui sont quasi tous unanyme pour dire que ce film n’est pas un star wars mais une vraie daube commercial à blague potache raté qui plus est

  2. Ma plateforme préférrée est la PS4 car plus maniable avec de super jeux comme l’incroyable Hulk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *