[Cinéma] Star Wars Rogue One, mais où sont passés les plans de l'Etoile Noire ? 
par Quantic

mercredi 14 décembre 2016 19:10 3 commentaires

 star wars,rogue one,critique,review,cinéma,lucasfilm,disney

Après l'épisode 7 (que mon petit coeur de fan de la première heure avait adoré) l'année dernière, c'est enfin le moment de découvrir le premier spin off de la licence Star Wars avec Rogue One. Tout est en place pour un succès : un moment charnière de la saga, le retour attendu des "anciens", des trailers alléchants,... encore fallait-il être à la hauteur de l'attente car depuis l'année dernière, les fans de Star Wars s'attendent à du lourd, du très lourd. Voici notre critique cinéma de Star Wars Rogue One...


Pour les deux du fond qui n'ont pas suivi, Rogue One est le premier film de la saga Star Wars qui s'aventure en dehors de la chronologie naturelle de la licence (encore que quand on filme les épisodes 4 à 6 avant de faire les épisodes 1 à 3 pour ensuite revenir avec les épisodes 7 à 9, ça se discute quand même). Je m'égare...

Donc, Rogue One a pour ambition de raconter comment les rebelles de l'Alliance se sont emparés des plans de l'Etoile Noire, ce qui revient à dire : "Raconter en 2h15 ce qui est expliqué dans l'épisode 4 en moins d'une phrase dans le générique de début". Tout un programme !

Oui, mais quel programme car Rogue One réussit à sortir intelligemment du carcan du film Star Wars. Mieux encore, il ne ressemble à aucun des autres films sortis auparavant.

 star wars,rogue one,critique,review,cinéma,lucasfilm,disney

J'avais adoré le Réveil de la Force l'année dernière mais c'était surtout parce qu'il s'agissait d'une copie carbone de l'épisode 4, un film qui a bercé mon enfance et qui a fait de l'enfant innocent que j'étais le fier geek que je suis aujourd'hui. Ici, on retrouve bien entendu tout l'univers Star Wars : les batailles entre x-wings et tie fighters, les personnages iconiques, la lutte entre l'Empire et l'Alliance, la Force qui dirige le monde (quoique les jedis sont très peu présents) mais la structure même du film ne répond pas aux canons de la saga.

On est plus proche du film d'espionnage que d'une grande saga initiatique.

Ce changement ouvre d'ailleurs le film a un public plus large. Presque tous les spectateurs y trouveront leur compte : les fans historiques couineront dans leur fauteuil à chaque référence (nombreuses et réussies), l'ado prendra son pied avec les scènes d'action et de combats mémorables tandis que les spectateurs les moins fans de la saga découvriront un film sombre n'hésitant pas à présenter l'Alliance sous son côté moins reluisant.

 star wars,rogue one,critique,review,cinéma,lucasfilm,disney

Un film véritablement porté par son casting de premier ordre : Felicity Jones dans son personnage de Jyn est impeccable et prend le relais de Rey dans le rôle de la femme forte. Décidément, l'univers Star Wars récent aime présenter des personnages féminins qui ne se laissent pas marcher sur les pieds et nous, on adore ça.

Mais le reste du casting n'est pas en reste : Mads Mikkelsen (le père de Jyn) est d'une justesse qui a marqué le jeune papa que je suis tandis que Forest Whitaker est tout bonnement grandiose dans un rôle secondaire qui marque véritablement le film.

 star wars,rogue one,critique,review,cinéma,lucasfilm,disney

Pas de miracle du côté du scénario qui avait la grande faiblesse d'être plus ou moins connu de tous. Ne vous attendez donc pas à de grandes révélations pour cette année, tout comme il sera difficile de spoiler ; les principaux ressorts scénaristiques étant déjà connus de tous. Mais pour compenser cette faiblesse, les scénaristes ont créé des personnages très réussis.

Pour la première fois on découvre l'Alliance sous un côté plus sombre puisque certains de ses membres ne reculent devant rien pour la cause et cela transfigure certains personnages un peu lisses sinon.

 star wars,rogue one,critique,review,cinéma,lucasfilm,disney

Conclusion

Au final, on découvre un vrai film Star Wars qui répond aux principales questions que l'on se posait sur cette période de la saga tout en ne révélant rien de véritablement nouveau. Un film qui réussit à se différencier de la série principale en se structurant très différemment des autres films.

Rogue One repose sur un subtil équilibre entre un casting bourré de talent, une approche nouvelle du genre Star Wars mais un réel respect de l'univers d'origine. Il apporte néanmoins un regard neuf sur l'Alliance à une époque troublée et, par ses thèmes très (parfois trop) sérieux, il réussira à combler aussi bien le fan de la saga que le spectateur non initié.

Et puis, il y a Dark Vador dedans, comment ne pas succomber au côté obscur de la Force d'autant plus qu'il est sacrément "badass" dans cet épisode.

star wars,rogue one,critique,review,cinéma,lucasfilm,disney

Star Wars Rogue One est un film de Gareth Edwards avec Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Mads Mikkelsen et Forrest Withaker. Il sera sur tous les écrans dès ce mercredi 14 Décembre.

 

Pour terminer, un petit mot sur les conditions de la vision de Presse à laquelle j'ai assisté puisqu'elle a eu lieu dans la salle IMAX entièrement rénovée au Kinepolis de Bruxelles et si vous avez l'occasion de voir le film en IMAX, faites-le, c'est une expérience hallucinante : écran géant, 3D Laser quasiment parfaite, effets sonores impressionnants.

Une vraie réussite qui nous fait découvrir le cinéma du futur !

Commentaires

je confirme tout a fait c'est un excellent films j'y suis allé ce matin a la première séance de 10h30 au gaumont labège a coté de toulouse en Imax 3d , le film démonte et envoie vraiment bien je suis un vieux donc je les attendais un peu au tournant et franchement je dirai que c'est en effet un bijou très prenant a tel point que sorti a 13h eh bien j'ai re enchainé sur la séance imax 3d de 13h30 :p de plus on a eu du bol ils ont offert 3 poster super classe en papier glacé pour l'entrée a la première séance du matin, hésitez pas aller le voir il vaut vraiment le coup et l'imax 3d et vraiment énorme et bien rendu ^^

Écrit par : fabrice252 | 14/12/2016

Répondre à ce commentaire

Excellent film, beaucoup de belle scenes, il reprend un peu la meme dynamique que Godzilla du meme realisateur, donc bas-moyen-bas-haut (ou lent-action-lent-bcp d action) que j'aime bien. Bon acteurs aussi. L'histoire de certains persos a probablement ete coupe (Saw et l'enfance de Jyn), on verra si il y aura une version longue. L'excellent Mads Mikkelsen (Hannibal) et Donnie Yen (IP man), que du bon de ce cote la. Un Robot sympa et marrant (Rien a voir avec JatJar). Des clins d'oeil reussi (contrairement au VII). Le retour de certaines personnalites ^^ et Darth Vador qui dechire tout ! Cote musique, a part un debut decevant, on retrouve un peu l'ame de John Williams dans la musique apres le milieu du film.
Seul point noir, pas de Text Scroller au debut.
J'ai du mal a croire que c'est du Disney d'ailleurs.

Écrit par : Tom Pousse | 18/12/2016

Répondre à ce commentaire

Apparemment l'histoire de Saw n'apparait pas dans Rogue One car elle va apparaitre dans ... la serie Rebel.

Écrit par : Tom Pousse | 30/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire