Ouverture du Meltdown Liège, un bar consacré à l'E-sport en Belgique 
par Quantic

mercredi 24 septembre 2014 19:10 3 commentaires

meltdown liège,présentation,adresse,ouverture,e-sport

Il y a quelques jours, nous avons participé à l'ouverture du Meltdown Liège, le premier bar en Belgique entièrement consacré à l'E-sport. L'occasion de découvrir un endroit unique 100% consacré au gaming et le succès semble bien au rendez-vous. Voici nos impressions sur un bar original où l'on se sent comme à la maison...

Lire la suite

        

dans Coups de Coeur, Event, Gaming, Geek
Tags : meltdown liège, présentation, adresse, ouverture, e-sport

Compte-rendu de l'event Titanfall de Microsoft 
par Quantic

mercredi 16 avril 2014 19:32 3 commentaires

titanfall,event,microsoft,tournoi

Il y a quelques jours, Microsoft Belgique nous a convié à un event pour fêter la sortie de Titanfall, un jeu Electronic Art mais aussi et surtout une exclu Xbox...

Lire la suite

        

dans Event, Gaming, PC, Xbox One, Xbox360
Tags : titanfall, event, microsoft, tournoi

Compte-rendu du concours de Sosies Mario à la Fnac City 2 de Bruxelles 
par Quantic

dimanche 01 décembre 2013 18:52 7 commentaires

sosies,mario,nintendo,fnac city 2

Nintendo Belgique a organisé samedi dernier à la Fnac City 2 de Bruxelles, un concours plutôt original puisqu'il s'agissait de déterminer le meilleur sosie de Mario en la présence de Charles Martinet, la voix officielle de Mario et ses amis...

Lire la suite

        

dans Event, Geek
Tags : sosies, mario, nintendo, fnac city 2

Compte rendu de la soirée de lancement de Batman Arkham Origins 
par Quantic

lundi 28 octobre 2013 18:52 4 commentaires

 batman arkham origins,launch event,carré,warner

Vendredi dernier, c'était la fête chez Warner pour célébrer la sortie du nouvel épisode de sa licence phare : Batman Arkham Origins sur lequel Aelya s'est jeté comme la faim sur le monde...

Lire la suite

        

dans Event, Gaming
Tags : batman arkham origins, launch event, carré, warner

Wargaming fête ses 15 ans avec une soirée d'anthologie 
par Quantic

mardi 13 août 2013 19:05 1 commentaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

A l’occasion de l’anniversaire des 15 ans de Wargaming, le développeur qui se cache derrière World of Tanks m’avait invité à une soirée d’anniversaire pendant le dernier E3. Autant vous dire que des Biélorusses qui font la fête à Los Angeles, c’est quelque chose à voir.

Déjà, devant le lieu de la fête, un gigantesque char d’assaut faisait la garde et il était plutôt bien équipé, vous ne trouvez pas ?

 e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

A l’intérieur, rien à faire, il y avait une sacrée queue derrière la machine à pince qui permettait de repartir avec un petit souvenir... Gamer un jour, gamer toujours.

 e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Mais c’était à l’étage que la fête battait son plein avec 3 DJ’s qui se sont relayés aux platines dont certains ont même pris en compte l’orientation gameuse de l’audience. Ecoutez-donc...

Le lieu n’était pas incroyablement original mais les effets de lumière montraient bien qui était l’organisateur.

  e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Et comme les boissons étaient gratuites, y compris tous les cocktails ou alcools imaginables, vous pouvez imaginer que certains développeurs/journalistes auront eu beaucoup de mal à se lever pour assurer la suite du salon ;-)

Et si vous vous souvenez de l’incroyable fête de Wargaming à la Gamescom en 2012, vous savez que le développeur aime rajouter une petite touche sexy. Bon, les USA sont un peu plus coincés que l’Allemagne donc c’était quand même nettement plus sage mais une bonne dizaine de charmantes jeunes filles déguisées ont contribué à l’atmosphère

 e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Et même les tankistes étaient invités

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Sur ces chouettes souvenirs, je vais vous avouer que j’attends la prochaine fête de Wargaming avec impatience !

        

dans Buzz, Event, Salons, Sexy
Tags : e3 2013, wargaming.net, wargaming, sexy, 15 ans, fête, anniversaire

Notre Interview de Christophe Balestra, co-président de Naughty Dog 
par Quantic

mercredi 10 juillet 2013 19:01 2 commentaires

A l'occasion de la soirée de lancement de l'excellent The last of Us dont vous pouvez lire notre test, nous avons eu l'occasion de rencontrer Christophe Balestra, le très brillant co-président français de Naughty Dog.

the last of us,christophe balestra,interview

Voici avec un peu de retard les meilleurs extraits de cette interview.

Couple of Pixels : Quand avez-vous commencé le développement de Last Of Us et à quel moment avez-vous eu l’idée ?

Christophe Balestra : Tout a commencé juste après Uncharted 2. Définir exactement ce qu’était The Last of Us a pris des mois, voire plus d’un an.  Ensuite, c’est quelque chose qui se fait au fur et à mesure à tous les niveaux.
Au niveau Gameplay, il y a 6 mois, le jeu ne se jouait pas exactement de la même manière.
Au niveau du scénario, on continue d’écrire tout au long du développement car on travaille avec les acteurs, un peu comme une série télé. C’est un process qui est très long. 

On savait dès le départ qu’on voulait raconter une histoire entre deux personnages, c’est vraiment ce qui nous intéressait. Nos sources d’inspiration étaient Uncharted 2 où on a Nathan et Tenzin qui ne parlent pas la même langue et sui sont obligés d’apprendre à se faire confiance malgré ce problème de communication. 

Donc, en fait, ce contraste, c’est quelque chose qu’on voulait recréer entre les deux personnages. Joel est quelqu’un qui a énormément vécu, qui en a lourd sur la patate car il a perdu des gens dans ce monde et puis Ellie qui a 14 ans et qui est naïve, qui a envie de découvrir le monde et qui sera contente de voir un lac ou une forêt. Il s’agissait d’amener ce contraste et de mettre les personnages en situation délicate comme le monde dans lequel il se trouve avec l'infection.

 the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Au vu des images et de la violence omniprésente, on a parfois l’impression que le joueur incarne le mauvais rôle. Plutôt que de chercher le dialogue avec les survivants, il va directement les agresser. Quel est le message derrière le jeu : Est-ce que tout le monde est méchant, faut-il se méfier de tout le monde ?

CB : En fait, c’est un monde extrêmement dur et les gens essaient tous de survivre comme ils peuvent. C’est leur motivation principale. Il n'y a pas de violence gratuite, jamais. Il y a toujours une bonne raison pour se défendre. Le contexte est là pour justifier cette violence. Les gens jouent aussi au jeu car Joel va peut-être changer car il est au contact d’Ellie et va voir le monde d’une autre manière donc les choses peuvent évoluer.

 the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Pour continuer sur la violence, The Last of us est à mes yeux l’un des jeux les plus violents de Naughty Dogs. Est-ce un choix de design dès le départ ou est-ce l’univers, les personnages et le développement du scénario qui ont fait que le jeu s’est orienté vers cette violence ?

CB : un petit peu des deux. On s’est dit au départ qui si jamais on finissait avec un jeu qui était interdit aux moins de 18 ans, ce ne serait pas vraiment un problème, que nous tenterions l’expérience car nous ne l’avions jamais fait. Et puis, nous sommes un petit peu plus vieux nous aussi, ce sont donc des jeux que nous avons aussi envie de jouer.

Et puis, créer ce monde qui est oppressant où les gens sont amenés à prendre des décisions difficiles, qu’ils ne prendraient pas d’habitude, cela nous a amené à mettre nos personnages principaux dans des situations délicates.

 the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Comment les acteurs perçoivent votre travail ? Quel est le processus de travail avec eux ?

CB : Au départ, pour trouver les acteurs, Ashley Johnson et Troy Backer, nous avons fait un système de casting et nous avons repéré Ashley en premier qui nous est tout de suite apparue comme étant la personne qui fallait par sa sensibilité, sa crédibilité, etc. On l’a trouvée très proche du caractère d’Ellie. Puis ensuite, il y a eu une très forte connexion entre elle et Troy, même si Troy est assez jeune et n’a pas vraiment le look de Joel, mais il a cette voix qui fait qu’il peut vraiment l’incarner.

Ensuite, c’est travailler avec eux, les impliquer dans le projet, leur donner beaucoup de choix aussi. Ce n’est pas comme si on allait écrire quelque chose et leur dicter mot pour mot le script. On va souvent leur demander qu’est-ce que toi tu dirais à ce moment-là. On essaie de les impliquer car on travaille avec eux pendant quasiment un an où l’on continue à faire des shoots pratiquement toutes les semaines.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Quand on voit les grosses productions de Naughty Dog comme Uncharted et The Last of Us, il ne s'agit pas de game design très originaux et pourtant, il y a quand même une finition, un souci du détail qui fait que ce sont des jeux qui ressortent. Comment faites-vous pour transformer un game design assez basique en une super production ?

CB : Je dis toujours que si tu donnes une très bonne idée à une équipe moyenne tu finiras avec un jeu moyen, mais si tu donnes une idée moyenne à une équipe géniale, tu finiras avec un jeu fantastique. Et je pense que c’est vrai car on a une super équipe. Il y a beaucoup de temps qui est passé à fignoler le jeu, à faire en sorte que les choses soient bien finies et bien faites, ce qui est très important pour nous. On va passer beaucoup de temps sur les détails, c’est peut-être absurde car les gens ne les regarderont jamais.

Je pense qu’on s’inspire de beaucoup d’autres jeux, on ne s’en est jamais caché mais on apporte notre sensibilité à ce que l'on crée et chaque jeu n’a pas besoin d’être 100% original, ce serait très dur, d'ailleurs.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Avec Uncharted, vous étiez à l’apogée. Donc pourquoi The Last of Us maintenant ? Pourquoi repartir sur une base nouvelle ?

CB : Cela n’a pas été soudain, cela a été réfléchi. Après Uncharted 2, ce qui s’est passé, c’est qu’on a décidé d’avoir deux équipes parce qu’on avait beaucoup de gens et énormément de talents et on voulait pouvoir leur donner l’opportunité de s’exprimer pleinement. C’est pour ça qu’on a créé cette deuxième équipe et que The Last Of Us a débuté.

C’est vraiment quelque chose  que l'on voulait faire. On avait un moteur, on avait plein de choses en place qui nous permettaient de faire un deuxième jeu. C’était important de créer quelque chose de nouveau pour nous aussi car il faut savoir rester motivé par ce que l'on fait. On ne veut pas faire le même jeu encore et encore.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Un élément qui marque dans les productions Naughty Dog est la qualité des dialogues, des cinématiques. C’est une qualité que l’on trouve plutôt au cinéma et qui est aussi amorcée dans Heavy Rain ou Beyond : 2 souls. Que pensez-vous de ce rapprochement entre ces deux médias pourtant différents ?

CB : Je pense que la manière dont on s’exprime dans un jeu vidéo  n’est pas vraiment différente de ce qu’on va faire dans un film. Ce qu’on commence à faire dans les jeux vidéo, c’est raconter des histoires, créer des personnages auxquels les gens vont commencer à s’attacher, ce qui est quelque chose qui a été fait au cinéma depuis des années et des années.

C’est ça qui est nouveau dans le milieu du jeu vidéo : Amener les joueurs à ressentir de vraies émotions. Je pense qu’on a la qualité graphique maintenant qui permet de le faire. Après, ce n’est pas parce qu’on fait du Last Of Us qu’on pourrait être amené à faire un film parce que c’est un métier à part entière et un réalisateur de film ne pourrait pas faire un jeu vidéo car c’est aussi un vrai métier, un vrai moyen d’expression, un vrai art. On fait des jeux vidéo et c’est une aventure humaine, les émotions sont de plus en plus présentes mais à part ça, c’est un média totalement différent.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Pour vous, qu’est-ce qu’on bon jeu vidéo ?

CB : Un bon jeu vidéo, c’est un jeu auquel, lorsque tu as fini d’y jouer, tu as envie d’y rejouer,  auquel tu vas penser lorsque tu rentres le soir. Un bon jeu vidéo, ça peut être un jeu comme The Last Of Us qui va te toucher, qui va t’émouvoir, qui va te faire réfléchir lorsque tu rentres le soir ou quand tu te couches. Mais ça peut être aussi un jeu comme Bejeweled qui va te faire rêver de trucs que tu bouges de droite à gauche dans ton sommeil.

Question : Merci !

The Last of Us est disponible en exclusivité sur PS3 et a déjà battu des records de vente depuis sa sortie !

        

dans Event, Gaming, PS3
Tags : the last of us, christophe balestra, interview

Compte-rendu de l'event Last of Us de Paris 
par Quantic

lundi 03 juin 2013 19:15 4 commentaires

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Il y a quelques jours, Sony Benelux nous a convié à l'event de lancement de The Last of Us, le très attendu nouveau jeu de Naughty Dog, les créateurs d'Uncharted.

Et pour une fois, Quantic a même eu l'occasion de faire un saut jusque Paris pour un peu marcher sur les plates-bandes de nos amis français. Bon, pour ceux qui débarquent, rappelez-vous qu'Aelya est d'origine parisienne, donc pour l'exotisme, ce sera une prochaine fois.

Mais il faut reconnaitre que Sony a mis les petits plats dans les grands en invitant Christophe Baletsra, co-président de Naughty Dog qui a fait un saut depuis Los Angeles juste pour participer à cet évènement.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Nous avons d'ailleurs eu l'opportunité de le rencontrer quelques minutes, vous pourrez bientôt lire son interview mais le monsieur est clairement un passionné. Dommage que les attachés de presse se soient montrés un tout petit peu nerveux (et c'est peu dire) car impossible de parvenir à lui soutirer une petite signature... Clairement, les petits belges passaient après... Mais là n'est pas l'essentiel.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

A côté des plats biens garnis sur lesquels une horde de blogeurs en furie se jetaient comme la faim sur le monde, le thème de cet évènement était bien entendu la survie. Nous pouvions ainsi participer à divers ateliers mettant en avant les capacités nécessaires pour survivre.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

D'abord, les règles de survie.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Ensuite, comment chasser avec un arc des plus basiques (et croyez-moi, c'est loin d'être évident) ?

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Comment faire un feu avec ce qu'on a sous la main ?

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Et le meilleur pour la faim fin, quels insectes ont le meilleur goût ? (Beurk, beurk)

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Bien entendu Sony a prévu quelques hôtesses pour encadrer l'évènement mais bon, niveau Cosplay, on aura déjà vu mieux...

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra  the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Il était aussi possible de jouer en exclusivité à quelques niveaux du jeu mais vous pouvez déjà lire ma preview.

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

 Enfin, nous sommes repartis avec un joli petit sac de goodies toujours bienvenus.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

D'abord, une superbe lithographie numérotée de The Last of Us. De quoi me faire encore plus regretter de ne pas avoir pu chopper une petite dédicace ;-)

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Ensuite, un sac en toile du meilleur effet

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

un Mug-mousqueton assez original

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

une canette anti-stress pour se détendre entre deux attaques de zombies

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

et un T-shirt simple mais plutôt classe

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Au final, un event sympa, bien organisé, mais je l'avouerai, j'espérais quelque chose d'un peu plus spectaculaire. Finalement, les petits events made in Benelux sans le sous se débrouillent plutôt bien face à la machine de guerre française ;-)

        

dans Event, Gaming, PS3
Tags : the last of us, last of us, event, launch event, paris, christophe balestra

Résumé de la conférence Xbox One 
par Quantic

mercredi 22 mai 2013 00:26 12 commentaires

 xbox one,xbox 720,conférence microsoft,compte-rendu

Et voilà après Sony il y a quelques semaines, c'est au tour de Microsoft de lever le voile sur sa prochaine console.

Et comme d'usage, voici notre petit compte-rendu de cette conférence très attendue (avec un bonus perso pour nous, puisque ce sera le premier article du site avec notre nouveau-né à nos côtés).

La conférence démarre avec une vidéo d'intro intéressante mais où on parle bizarrement beaucoup d'entertainment et finalement assez peu de gaming... Un signe pour cette conférence ?

Don Mattrick monte sur scène avec le blabla marketing habituel comme quoi la Xbox c'est génial, la Xbox c'est le bonheur... On connait la chanson.

Et là, le nom tombe : Xbox One.

Bref, on est à des années lumières des noms parfois exotiques desquels on avait affublé la console : Xbox 720, Xbox Infinity, Xbox Loop, ...

Un nom pas idiot pour marquer les esprits mais qui ne nous est vraiment pas apparu très sexy. Bref, Microsoft a encore du se creuser la tête pour trouver un nom capable de rivaliser avec le chiffre de retard par rapport à Sony. C'est vrai que Xbox 3, ça ne le ferait pas trop face à la PS4.

Mais surtout, et contrairement à Sony, Microsoft dévoile d'entrée le look de sa console... Et là, patatra, on se retrouve avec un gros monolithe noir digne du design d'un magnétoscope des années 80.

Franchement décevant et à moins d'une catastrophe, la PS4 devrait s'en tirer à meilleur compte.

 xbox one,xbox 720,conférence microsoft,compte-rendu

Mais passions aux fonctionnalités de la bête.

Yusuf Mehdi présente une grande partie de l'aspect entertainment de la console. Ce n'est certainement pas ce qui touche le plus notre âme de gamer mais en gros, on peut retenir que la reconnaissance vocale sera fortement utilisé et qu'il sera ainsi possible de passer instantanément de son jeu à la télé. Bon, pour le reste, beaucoup de fonctionnalités typiques des Smart TV seront proposées sans que cela nous intéresse plus que cela.

Finalement, on en viendrait à se demander si Microsoft n'essaie pas de voler des parts de marché à Sony dans le domaine des téléviseurs.

xbox one,xbox 720,conférence microsoft,compte-rendu

Marc Whitten monte ensuite sur scène pour détailler le hardware de la Xbox One.

Rien de fondamentalement différent de ce que la PS4 proposera. Ainsi, j'en ai surtout retenu la présence d'un CPU 8 coeurs, d'un disque dur de 500 GB, d'un lecteur Blu-ray, de 8 GB de RAM et d'une supposée carte graphique, même pas dévoilée. Mais bon, clairement, ce hardware est très comparable à ce qui a été annoncé pour la PS4, donc ce n'est pas vraiment au niveau des performances que le match se jouera.

Plus intéressant, on apprend que 3 OS ont été fusionnés pour supporter la Xbox One : l'OS Xbox (pour faire tourner les jeux), un kernel Windows pour toutes les apps Web entre autres et un OS spécifique chargé d'assurer la réactivité très impressionnante lors des changements d'applications.

 

Enfin, côté périphériques, comme prévu le nouveau Kinect fera partie intégrante de la console tout en étant beaucoup plus abouti que son prédécesseur. Difficile de vérifier ces promesses mais il est probable que la caméra de Microsoft soient bien plus réactives et précises que dans le passé.

Au niveau du contrôleur et même si tout n'a pas été encore dévoilé, son look est très proche de celui de la Xbox 360. J'en ai retenu un logement de batterie optimisé et des gâchettes vibrantes... Mouais, ça fait léger quand même face à la concurrence.

Le nouveau Xbox Live est abordé assez vite mais on y apprend que le cloud sera au centre du nouveau service online de Microsoft. Là aussi, c'était attendu.

 xbox one,xbox 720,conférence microsoft,compte-rendu

On en vient enfin à ce qui nous intéresse vraiment, les jeux.

Ainsi, Andrew Wilson d'Electronic Arts (grand absent de la conférence PS4) monte sur scène et confirme que 4 jeux EA Sports sont en développement pour la console : FIFA, John Madden, NBA Live et un jeu basé sur la licence UFC. Les amateurs seront aux anges, nous, on reste un peu de marbre quand même.

De plus, il y a fort à parier que ces jeux seront également disponible sur PS4, bref si c'est agréable de voir le bond graphique réalisé par ces jeux, on peut se demander pourquoi Microsoft insiste tant sur des titres qui ne seront sans doute pas des exclus.

Le trailer montre quand même de jolies choses qui font envie mais nous on attend les vrais jeux ;-)

 

Phil Spencer monte alors sur scène pour annoncer que Forza Motorsports 5 sera disponible dès le lancement de la console. Un joli trailer nous met alors l'eau à la bouche.

 

Remedy (créateurs entre autres de Max Payne) présentent de leur côté Quantum Break (une sorte de mélange entre cinématique filmée et scènes de gameplay). Cette nouvelle licence semble assez prometteuse même s'il faut bien avouer qu'on n'en a pas vu grand-chose.

 

Plus intéressant, Phil confirme que Microsoft Studios prépare 15 jeux exclusifs Xbox One dès la première année de la console dont 8 nouvelles licences. Prometteur même si on espère que les jeux Kinect ne constitueront pas le gros de ces exclus.

S'en suit quelques annonces qui n'ont pas beaucoup de rapports avec la console en elle-même mais qui pourront intéresser les fans.

Ainsi, Halo sera adapté en série télé produite par Steven Spielberg en personne. Une idée sympa puisque la licence peut vraiment bien s'adapter au format télévisé et je vous l'avoue, je ne crache jamais sur une bonne série SF.

Plus anecdotique pour les européens, un partenariat avec la NFL est annoncée et même si j'adore le football américain, cela concerne surtout le public US.

Arrive enfin le second moment tant attendu, celui de la révélation de la date de sortie mais le soufflé retombe avec un pauvre "Plus tard cette année".

xbox one,xbox 720,conférence microsoft,compte-rendu

Pour donner un dernier avant-goût, la conférence se termine sur une très longue page consacrée au prochain Call of Duty : Call of Duty Ghosts développé par Infinity Ward (derrière les épisodes Modern Warfare) et scénarisé par l'auteur de Traffic.

On nous annonce de nouveaux personnages, une histoire originale où l'unité Ghost lutte dans une sorte de guérilla après la chute du gouvernement américain. Bref, on quitte un peu le carcan "Call of" classique mais on jugera sur pièces peut-être à l'E3.

Enfin, un trailer sympathique de ce Call of Duty Ghosts clôt cette conférence. Un peu étonnant de terminer sur un jeu qui ne sera même pas une exclu XBox One.

 

Conclusion

Une conférence au final assez décevante car on a vu très peu des capacités gaming de la nouvelle console de Microsoft. Néanmoins, on a son nom et on connait son design (raté à mon avis) donc il ne reste plus qu'à attendre la conférence E3 pour en apprendre plus sur ce que cette console a dans le ventre.

        

dans Event, Gaming, Xbox One
Tags : xbox one, xbox 720, conférence microsoft, compte-rendu