Watch Dogs Legion est le troisième épisode de la licence Watch Dogs. Après un premier épisode réussi mais un peu sombre en 2014 et un second épisode mieux équilibré mais parfois un peu trop coloré en 2016, les hackers de Dedsec nous reviennent pour un titre bien plus intéressant que l’on aurait pur le croire à l’origine

Watch Dogs Legion se retrouvait en effet sur un créneau assez similaire à l’ogre de fin d’année : Cyberpunk 2077. Et même si les deux jeux présentaient de grosses différences, les choses ne s’annonçaient pas bien pour le bébé d’Ubisoft.

Et pourtant, Legion est un jeu qui vaut définitivement le coup d’oeil si l’on est amateur d’anticipation intelligente et de monde ouvert soigné.

Watch Dogs Legion Test

Le futur est sombre très sombre

Vous pensiez que 2020 était une mauvaise année ? Détrompez-vous car les choses ne vont que s’aggraver. Se déroulant à Londres dans un futur pas si lointain, l’action de Watch Dogs Legion commence alors qu’une mystérieuse organisation : « Zero Day » lance une opération terroriste de grande envergure et fait porter le chapeau aux hackers de Dedsec.

Le résultat ne se fait pas attendre, le peu de vie privée qui restait aux citoyens de Londres disparait tandis qu’une organisation privée prend le contrôle des forces de police. Et pour faire du profit, il va bien falloir arrêter des coupables…

C’est dans ce contexte que Dedsec fait appel à ses dernières forces encore actives dans la capitale pour tenter de comprendre le complot dont ils ont été victimes et libérer la population londonienne.

Watch Dogs Legion Test

Ce scénario est à la fois incroyablement effrayant et pourtant tellement d’actualité. Un peu comme dans Legion, nous voyons notre vie privée disparaitre petit à petit et bien souvent avec notre consentement, tout cela au nom du bien-être collectif. Legion, plus qu’un simple jeu-vidéo, permet donc une belle réflexion sur notre société et les dérives vers lesquelles celle-ci est en train de succomber.

Le scénario s’avère parfois un peu inégal avec certains arcs bien plus intéressants que d’autres mais dans l’ensemble, l’histoire qui nous est contée et le monde qui nous est présenté tiennent bien la route et ont réussi à toucher ma fibre de défenseurs des libertés.

Watch Dogs Legion Test

Un monde ouvert de grande qualité

On sait depuis longtemps qu’Ubisoft sait créer des mondes ouverts de qualité. C’est encore une fois le cas avec Watch Dogs Legion qui met en scène un Londres à la fois familier et pourtant futuriste. La ville est très soignée et on reconnait à la fois les grands monuments iconiques mais aussi les différents quartiers de la ville.

A cette précision certaine de la topographie de la ville est venue se greffer une vision de ce que serait Londres dans 30 ou 40 ans. Une ville différente mais qui reste reconnaissable. On y trouve maintenant des publicités géantes en hologrammes, des voitures automatiques, des drones absolument partout mais on y reconnait quand même encore le Londres d’aujourd’hui.

La ville s’avère relativement petite (relativement parce que quand même, c’est très loin d’être petit) mais compense cet absence de gigantisme par une quantité incroyable de détails qui rendent cette ville du futur à la fois crédible et vivante.

En se baladant, on y trouve une tonne d’activités annexes comme des évènements aléatoires ou des mini-jeux sympathiques (jonglage de ballon, fléchettes, etc). Sans compter les activités qui nous feront traverser la ville avec la police à nos basques.

Watch Dogs Legion Test

Créez Dedsec à votre image

Ubisoft a misé toute sa communication sur cet élément mais ce n’est vraiment pas anodin : Oui, on peut recruter n’importe quel habitant de la ville et l’incarner.

Le processus est très simple, on choisit un habitant qui nous parait intéressant, on l’approche, on remplit ses missions de recrutement et il rejoint notre équipe. Nous pouvons alors l’incarner dans une prochaine mission.

Bien entendu, en fonction de la biographie de l’habitant, on pourrait avoir plus ou moins de difficultés à le recruter. Par exemple, un policier sera endoctriné et donc plus difficile à « retourner » alors qu’une mère de famille dont le fils a disparu suite à une rafle de la police sera plus sensible à notre cause.

Dans le même ordre d’idée, la profession de nos agents jouera également un rôle. Un ouvrier du bâtiment sera sûrement moins efficace qu’un agent de sécurité mais pourtant c’est très difficile de créer une équipe déséquilibrée. Les missions ont clairement été pensées pour être réalisées avec n’importe quel citoyen.

Watch Dogs Legion Test

En libérant des quartiers, on bénéficiera d’agents « spéciaux » avec des capacités hors du commun. Une bonne manière de conserver un tronc commun dans les équipes des joueurs pour conserver l’équilibre du jeu mais en pratique, si vous voulez créer une équipe de mamies ou une équipe de jeunes baby sitters, c’est possible. Et cela promet des défis intéressants dans le futur.

D’autant plus que chaque personnage bénéficie d’un vrai degré de personnalisation car en plus de le choisir librement, on peut l’habiller et lui donner des armes et des compétences personnalisées.

Bref, Watch Dogs Legion est probablement le jeu à monde ouvert le plus personnalisable à l’heure actuelle.

Watch Dogs Legion Test

Un gameplay classique mais efficace

Watch Dogs Legion est assez classique dans son gameplay. Si vous avez déjà touché à un jeu de la licence Watch Dogs, vous n’aurez pas de grande surprise.

Il s’agit donc toujours d’un mélange entre infiltration et action saupoudré d’une grosse couche de hacking. La formule est efficace mais reste relativement répétitive et pourra toujours lasser les amateurs d’action pur et dur.

Il y a bien quelques nouveautés mais celles-ci n’ont pas une réelle influence sur le déroulement des missions qui restent dans la lignée de ce à quoi la série nous a habitué.

Watch Dogs Legion Test

Conclusion

Watch Dogs Legion est sans doute ma surprise de cette fin d’année. Alors que je ne m’attendais finalement pas à grand-chose, j’ai découvert un monde ouvert extrêmement soigné, débordant de détails et d’activités. Un monde ouvert transfiguré par la possibilité de recruter n’importe qui et donc de se créer sa propre équipe (différente à chaque partie).

Mais surtout, en plus de ces qualités indéniables, c’est son scénario et sa représentation cohérente de ce qui sera peut-être notre futur dans pas si longtemps que cela qui donne au jeu ses lettres de noblesse. Faire réfléchir au futur et à notre responsabilité n’est pas forcément donné à tous les jeux.
Malgré quelques faiblesses et une certaine répétitivité, Watch Dogs Legion propose de belles innovations qui en font un jeu à côté duquel il serait dommage de passer si vous êtes amateurs de bonnes histoires d’anticipation ou simplement de monde ouvert réussi.

Ma Note : 8/10

Watch Dogs Legion sera disponible ce 29 Octobre sur PS4, Xbox One, PC et Stadia. Il sera également disponible sur Xbox Series X et PS5 quand les consoles seront disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *