Need for Speed est une licence qui a fait rêver plus d’un fan de belles voitures et de courses survitaminées mais les derniers épisodes en date se sont montrés un peu décevants. Ce nouvel épisode Heat va-t-il redorer le blason de Need for Speed ?

Voici notre test de Need for Speed Heat…

Need for Speed Heat - Test

Après un épisode Payback il y a deux ans très oubliable malgré quelques bonnes idées et une réalisation très correcte, Ghost Games nous propose une nouvelle mouture de sa vision de la licence Need for Speed. Et même si Heat peut être considéré comme un jeu plutôt réussi sur bien des points, il lui manque encore la capacité à nous accrocher au volant comme ses illustres prédécesseurs.

L’action se déroule dans la ville de Palm City (qui ressemble furieusement à Miami) en proie aux courses sauvages. La police a bien décidé d’y mettre un terme et nous choisissons cet excellent timing pour débarquer en ville avec un objectif clair : devenir le meilleur pilote. NFS Heat propose un scénario assez complet mais qui ne sert que d’emballage aux nombreuses courses. On appréciera suivre les aventures des protagonistes entre deux courses mais comme c’est souvent le cas dans les jeux de course, on oubliera vite cette histoire bien trop classique. Heureusement, contrairement à d’autres jeux de course, le scénario sait se faire discret et laisser la course au cœur du jeu.

Need for Speed Heat - Test

Dans son concept, NFS Heat mélange deux approches de la course. Le jour, on participe à des courses officielles, on gagne de l’argent, on customize son bolide, on complète sa collection de voitures et surtout, on progresse dans notre évolution course après course. La nuit, changement d’ambiance puisque l’on rentre dans l’illégalité en participant à des courses sauvages où nous ne pouvons gagner que de la réputation (pour devenir le roi de la nuit) mais surtout en perdre beaucoup si on se fait arrêter par la police dans des courses-poursuites musclées à souhait.

Cette double approche de la course apporte une belle variété mais la difficulté importante du jeu est la cause d’un certain ennui. Aussi bien de jour (où les adversaires sont bien trop rapides) que de nuit (où la police part avec un gros avantage), on va souffrir pour gagner la moindre course. Du coup, le réflexe est d’attendre d’avoir suffisamment évolué avant de participer à une course… ce qui la rend trop facile. Il y a donc un vrai problème d’équilibrage qui en énervera pus d’un.

Need for Speed Heat - Test

Côté pilotage, NFS Heat ressemble très fortement au dernier Payback avec une impression de vitesse excellente mais un pilotage beaucoup trop basé sur le drift. Si ce pilotage s’avère très fun quelques heures, on en fait vite le tour et on aurait souhaité un peu plus de grip pour mieux contrôler son bolide. Ceci dit, les amateurs de jeu d’arcade apprécieront certainement.

Visuellement, NFS Heat est une vraie réussite, particulièrement de nuit avec une ville qui brille de mille feux. Le monde ouvert de Palm City s’avère un peu vide mais remplit bien son rôle de terrain de jeu virtuel pour racers assoiffés de vitesse. Notons encore que bien peu d’éléments du décor seront capable de mettre un frein à votre progression tant cette ville semble constituée de carton-pâte.

Retenons quand même qu’avec une police agressive à souhait et sans doute un peu trop avantagée dans nos affrontements, on découvre les nuits de Palm City avec la boule au ventre. Ce qui est un sentiment plutôt intéressant. Dommage que ce sentiment puisse se transformer par moment en véritable frustration.

Need for Speed Heat - Test

Conclusion

Need for Speed Heat est un jeu de course intéressant mais qui ne réussit toujours pas à égaler la qualité des jeux NFS de la grande génération. Pourtant, il dispose de presque tous les ingrédients pour en faire un jeu à succès : un monde ouvert réussi, une sensation de vitesse impressionnante, une mixité de courses très agréables, etc.

Mais, quand la sauce ne veut pas prendre, elle ne veut pas prendre. NFS Heat ne réussit toujours pas à nous exciter derrière le volant, à nous faire rêver de courses sauvages et de drifts contrôlés. Pour autant, il ne faut pas l’accabler de tous les maux du monde et si vous êtes à la recherche d’un jeu de course arcade plutôt bien réalisé, il comblera sans aucun doute vos souhaits.

Ma Note : 7/10

Need for Speed Heat est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *