Après un remaster de la série des Assassin’s Creed d’Ezio un peu mou, on attendait beaucoup de ce remaster d’Assasin’s Creed 3 et le résultat s’avère plutôt plaisant.

Voici notre avis sur la version remastered d’Assassin’s Creed 3…

Après Ezio qui a écrit les lettres de noblesse de la série dans 3 jeux d’anthologie, on découvrait en 2012 un nouvel assassin avec Connor. Et si, dans mon cœur, Ezio restera à tout jamais l’assassin qui m’a fait tomber amoureux de la licence, il faut laisser à l’épisode de Connor une certaine qualité d’écriture qui reste encore aujourd’hui intéressante. Cela n’empêche pas certaines longueurs déjà constatées à l’époque et un manque d’humour qui fait toujours autant défaut aujourd’hui. Pour le reste, je vous renvoie à notre test de l’époque et je me concentrerai surtout sur les nouveautés liées au remaster.

Les trois épisodes Ezio avaient été remastérisés en 2016 et si les jeux d’origine conservaient toute leurs qualités, nous avions noté le peu d’innovation techniques apportées par cette nouvelle mouture .

Ubisoft semble avoir bien pris note de la leçon en proposant un remaster d’Assassin’s Creed 3 très complet.

Ainsi, les textures ont été retravaillées en profondeur, la résolution a été revue à la hausse (4K) et le HDR apporte son lot de fraîcheur si vous avez une télévision compatible. La palette de couleur, par exemple, est beaucoup plus chaude que dans l’épisode original, ce qui lui donnait à l’époque une impression d’austérité exagérée. La fluidité est également parfaite même quand un nombre impressionnant de passants sont affichés à l’écran (et on se souvient que ce n’était pas évident sur la version originale). Dommage quand même que le clipping paraisse toujours aussi présent, il me semble qu’avec la puissance de nos consoles, ce problème aurait pu être au moins atténué.

Mais Ubisoft ne s’est pas limité à un simple upgrade technique puisque même le gameplay (légèrement) et l’interface (de manière beaucoup plus sensible) ont été adaptés pour améliorer la lisibilité générale et rendre le jeu un peu plus moderne. Ceci dit, on sent quand même qu’Assassin’s Creed 3 n’est plus de toute fraîcheur.

Après avoir passé autant de temps sur Origins d’abord et sur Odyssey ensuite, je dois quand même avouer qu’il m’a fallu un temps d’adaptation pour revenir au gameplay original de la série. Ceci dit, retrouver la toute puissance de Connor dans les combats m’a quand même fait bien plaisir et on se rend compte à quel point le gameplay de la licence était bien adapté à son époque.

Notons enfin qu’Assassin’s Creed 3 : Liberation, l’épisode sorti à l’origine en exclusivité PS Vita est également disponible dans ce remaster (lire mon test de sa version remastérisée).

Conclusion

Assassin’s Creed 3 Remastered est une franche réussite. Combinant deux jeux d’excellente qualité avec un remaster réussi et innovant, le résultat est plus que satisfaisant. Si Assassin’s Creed 3 ne peut complètement cacher son âge, il nous propose une belle revisite d’un des épisodes les plus intéressants du point de vue scénaristique. Si vous l’aviez raté (ou adoré) à sa sortie, voilà une belle occasion de replonger dans son univers de révolte.

Ma Note : 8,5/10

Assassin’s Creed 3 Remastered propose les deux épisodes de la saga américaine (Connor et Aveline) disponible sur PS4, Xbox One, PC et bientôt sur Nintendo Switch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *