[Test] Hidden Agenda, une histoire interactive en groupe 
par Quantic

vendredi 12 janvier 2018 18:56 4 commentaires

 hidden agenda,playlink,test,avis

Hidden Agenda est le nouveau jeu de la gamme Playlink. Comme annoncé dans notre présentation de cette gamme de jeux exclusifs, Playstation entend attirer les moins gamers d’entre nous puisque seul un smartphone suffit pour interagir avec les jeux. Une bonne occasion de réunir toute la famille pour une soirée de jeux plus accessibles à tous.

Hidden Agenda est sans doute le projet le plus ambitieux de cette gamme puisqu’il nous permet de nous faire vivre une véritable aventure interactive. On est donc loin du simple quizz ou du classique jeu d’adresse. On en attendait pas moins de Supermassive Games, le nouveau studio phare de Sony depuis l'énorme réussite Until Dawn.

Voici notre test de Hidden Agenda...


La mise en place du jeu est très simple : chaque joueur doit disposer d’un smartphone, d’une connexion wifi au même réseau que celui de la console, de la petite application Hidden Agenda disponible sur l’Apple Store et Google Play. En pratique, rien de sorcier et on est rapidement prêt à démarrer la partie. Attention quand même de prévoir des batteries bien chargées si le smartphone a un certain âge ou si vous comptez réaliser plusieurs parties d’affilée. La consommation n’est pas exagérée mais l’écran du smartphone sera constamment allumé.

Le smartphone sera utilisé comme carnet d’enquête mais se limitera pour la plupart des participants à jouer le rôle de simple surface tactile.

 hidden agenda,playlink,test,avis

Le scénario de Hidden Agenda est assez classique pour le genre. On incarne successivement l’inspectrice Becky Marney et la procureure Felicity Graves. Ces deux femmes fortes sont empêtrées dans une affaire complexe de tueur en série. Ce dernier prenant un malin plaisir à piéger la scène du crime. Ainsi, en plus de massacrer ses victimes, il met également en danger la vie des premiers intervenants.

La prise en main de Hidden Agenda pourra surprendre les joueurs les plus aguerris puisqu’on ne contrôle nos héroïnes que de manière indirecte. Ainsi, au fur et à mesure que la scène se déroule devant nos yeux, on devra choisir (via un vote à la majorité des joueurs) la suite de l’histoire. La décision peut être aussi simple que monter à l’étage ou rester au rez-de-chaussée mais peut être aussi déchirante que laisser mourir ou pas certains personnages.

 hidden agenda,playlink,test,avis

Une histoire, plusieurs embranchements et beaucoup de discussions

Ce jeu fait donc appel à notre implication morale ou en tout cas émotionnelle. Le système de vote à la majorité se montre particulièrement intéressant en jouant en nombre pair puisque de nombreuses décisions se retrouveront avec un score d’égalité. Pour prendre la décision, un joueur devra donc changer d’avis, ce qui entraîne beaucoup de discussions. Amusant d’ailleurs de constater que les joueurs les plus volubiles ne sont pas forcément ceux qui ont le plus d’expérience du jeu vidéo. Et pour éviter les discussions interminables, un joueur peut aussi utiliser sa carte "prise de contrôle" pour imposer sa décision aux autres joueurs.

Les décisions que l’on prend en groupe ne sont pas que symboliques, elles modifient réellement la suite de l’aventure. Après quelques parties, on comprend qu’il y a quand même un fil narratif auquel le jeu vient se greffer mais les embranchements sont suffisamment nombreux pour nous faire oublier ce fonctionnement inaltérable de toutes les "aventures dont vous êtes le héros". La rejouabilité est d’ailleurs surprenante pour un jeu de cette catégorie.

hidden agenda,playlink,test,avis

Si cette enquête s’avère prenante et agréable avec son ambiance typique de polar dépressif à la "Seven", il ne faut pas pour autant oublier ses nombreuses carences scénaristiques. Les plus attentifs noteront immédiatement quelques incohérences ou quelques décisions "surprenantes" de la part de nos personnages. De même, la technique manque encore de finition : certaines textures s’affichent en retard et les animations corporelles se montrent bien trop rigides pour faire illusion.

A côté du processus décisionnel, on pourra aussi découvrir de petites séquences QTE consistant à amener le plus vite possible le pointeur dans une cible à l’écran ou de courtes séquences de recherches d’indices pas très passionnantes mais qui permettent de faire varier le scénario en fonction des indices découverts. Ceci dit, un joueur un peu expérimenté n’aura guère de difficulté à les dénicher tous du premier coup.

 hidden agenda,playlink,test,avis

Enfin, à côté du mode coopératif où tous les joueurs collaborent pour résoudre l’enquête, nous disposons aussi d’un mode compétitif qui apporte un brin de soupçons dans la partie. A certains moments clés, un joueur au hasard recevra sur son téléphone une mission secrète qu’il devra remplir pour marquer des points bonus. La mission peut être de se montrer agressif avec un témoin mais cela peut aller jusqu’à laisser volontairement mourir un personnage clé. Le joueur en question devra donc user de son influence pour amener l’histoire dans la direction de sa mission secrète sans trop orienter les soupçons sur lui. Car plus tard, les autres joueurs devront identifier le "traître" et bénéficieront également de points bonus s’ils ont vu juste.

Ce mode compétitif est intéressant et montre un vrai potentiel pour transformer la PS4 en plateforme de jeux "grand public" mais il montre aussi très vite ses limites en matière de variété dans les missions proposées.

 hidden agenda,playlink,test,avis

Conclusion

Hidden Agenda permet de jouer jusque 6 joueurs à une aventure policière interactive en mélangeant adroitement surprises narratives, décisions à la majorité, mini-jeux de vitesse mais aussi un brin de secret et de trahison. Un mix assez réussi qui pourra aisément remplacer une soirée "Murder Party". On pourra regretter un scénario encore un peu bancal par rapport à ce que l’on attend d’un vrai polar ainsi que des limitations techniques encore un peu trop visibles. Une partie dure également moins d’une heure, ce qui pourra paraître un peu court pour une soirée entre amis si on n’envisage pas d’enchaîner une seconde partie dans la foulée.

Hidden Agenda montre donc un gros potentiel pour d'autres aventures interactives du même genre à condition de corriger ses quelques carences actuelles. Dans l’absolu, il reste un très bon jeu pour jouer entre amis le temps d’une soirée sans nécessiter d’incroyables compétences de joueur. Un jeu à conseiller avant tout aux amateurs d’histoires interactives.

Ma Note : 7/10

Hidden Agenda est disponible en exclusivité sur PS4 dans la gamme Playlink.

 

         4 commentaires

dans Gaming, PS4, Test
Tags : hidden agenda, playlink, test, avis

Commentaires

J'ai beaucoup aimé ce jeu et je pense que plus on est mieux c'est, surtout pour le mode compétitif ! Encore un super article très bien écrit, c'est vraiment un plaisir de vous lire à chaque fois !
A très bientôt :)

Écrit par : Melifog | 12/01/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, c'est gentil.
Je pense que l'on aime le même genre de jeu ;-)

Écrit par : Quantic | 14/01/2018

J'adore la famille stark dans game of thrones

Écrit par : TIPHAINE | 17/01/2018

Répondre à ce commentaire

les stark......parce que Star Trek...................§:o))))))))))))

Écrit par : Marc | 17/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire