[Test] The Witcher 3 : Wild Hunt, le sorceleur conclut sa trilogie avec brio 
par Quantic

lundi 08 juin 2015 19:17 2 commentaires

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

The Witcher 3 : Wild Hunt est un jeu qui était très attendu par les fans de RPG occidentaux. Il faut dire que les développeurs polonais de CD Projekt avaient mis les petits plats dans les grands en faisant monter l’enthousiasmes des rôlistes avec des démos de plus en plus alléchantes. Et notre dernière preview juste avant la sortie du jeu était très enthousiaste. La version finale réussit-elle à se maintenir à la hauteur de nos espoirs les plus fous ?


The Witcher est une licence qui a connu une évolution intéressante. Un premier épisode réussi mais pas inoubliable sorti uniquement sur PC, un second épisode bien plus ambitieux qui a connu une distribution plus large sur PC et Xbox 360 et maintenant un troisième épisode qui entend bien placer CD Projekt au même niveau que les grands développeurs du RPG occidental. Attention, Bioware, il y a des petits polonais qui vous rattrapent...

Il s'agit donc d'une vraie Success Story pour un studio dont la mentalité est à contre-courant de celle des grands éditeurs. Rappelons que CD Projekt se cache également derrière la plateforme GOG, qui se veut comme un équivalent de Steam sans DRM. Bref, leur réussite est aussi la démonstration que l’on peut faire du jeu AAA en pensant d’abord à la satisfaction du joueur avant de comptabiliser ce qu'on pourra lui soutirer de ses économies. Voilà qui est tout bénéfice pour nous autres, joueurs et joueuses du monde entier.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Chez Couple of Pixels, en matière de RPG occidental, il y a deux écoles qui s’opposent : D’un côté Aelya, fan de  fantaisie classique pour qui Bioware a réellement écrit sa trilogie Dragon Age et Quantic (moi-même) qui apprécie moyennement la fantaisie à la "Seigneur des anneaux" et qui est plus sensible à la Dark Fantasy, celle qui fait mal et qui déprime pour des semaines, un peu comme celle mise en scène dans The Witcher. Bon accessoirement, je vénère quand même aussi Bioware mais plutôt pour la licence Mass Effect mais je ne suis plus dans le sujet, là. Bref, The Witcher, c’est un univers sombre et violent, un univers pour moi.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Un univers sombre et résolument adulte.

Pour ceux qui débarquent de Pluton ou qui nous lisent pour la première fois (si c’est le cas, mettez-vous à l’aise, mes tests sont souvent très longs), The Witcher est une série de jeux-vidéo fortement inspirés des romans d'Andrzej Sapkowski , véritable héros de la Fantaisie en Pologne. La qualité de ses romans est pour beaucoup dans la qualité scénaristique de la série de jeux-vidéo Witcher mais à l’inverse, le succès du jeu-vidéo a donné une seconde vie aux romans. Tout le monde est gagnant.

The Witcher met en scène Geralt le sorceleur, un humain transformé par l’entrainement et les concoctions magiques en être supérieur capable de faire appel à la magie, à un sixième sens très développé et dont la mission dans la vie est de s’occuper, souvent violemment, des monstres et autres démons qui parcourent la Terre. Dans ce troisième épisode, Geralt parcourt le monde à la recherche de sa fille adoptive, la jeune sorceleuse Ciri. Mais il se retrouve vite au milieu d'embrouilles politiques entre les grands de ce monde tandis qu’un terrible mal menace l’existence de toute vie.

the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg  the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

The Witcher 3 est profondément connecté aux deux précédents épisodes qui forment un tout cohérent. Il n’est pourtant pas indispensable d’avoir joué aux précédents jeux pour apprécier ce titre absolument incroyable. On ratera, certes, quelques références au passage mais les développeurs ont suffisamment pris les devants pour expliquer les évènements précédents que pour ne pas être trop perdu.

La plus grande qualité de Witcher 3, c’est de mettre en scène avec brio un monde cohérent. Le monde de Witcher est noir, tendance grosse déprime même. Les empires se déchirent, les guerres sont permanentes, la misère est omniprésente et les petits de ce monde ont peu de chance de faire de vieux os. Et pour ne rien aider, ce monde déborde de monstres en tout genre, de démons vivants sur terre, bref, c’est la fête.

the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Ainsi, cet univers est profondément adulte, violent, sexualisé à outrance et en tant que sorceleur, autant vous dire que l’on jouera un rôle de premier plan. Mais plus encore que la qualité de l’univers présenté, c’est sa mise en scène qui force le respect. Les cut-scènes sont nombreuses et magnifiquement réalisées avec des personnages plus vrais que nature, des doublages dignes du cinéma (même en français, ce qui est assez rare pour le signaler) et qui, même si elles sont parfois un peu trop verbeuses, nous plongent véritablement dans le monde du sorceleur.

Même constatation concernant le fameux monde ouvert mis en avant dans tous les trailers. On sent véritablement une coupure nette avec Witcher 2 dont l’univers, aussi réussi était-il, restait capitonné de murs invisibles. Dans Witcher 3, on découvre un univers totalement accessible que l’on est libre de parcourir comme on l’entend. Il est tellement grand qu’il ferait presque peur au novice du genre mais réussit l’exploit de garder une vraie cohérence scénaristique. Ainsi, quel que soit l’ordre dans lequel on enchaine les quêtes secondaires, la suite du scénario garde sa logique et retient nos actes passés.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Si la quête principale est déjà gigantesque (environ 40 heures en ligne droite) et scénaristiquement proche de la perfection, les quêtes secondaires sont quasiment du même niveau. Ici, pas de quêtes FedEx ou de simple remplissage. Chacun de nos actes a des conséquences et vu l’univers très noir du jeu, vous pouvez vous imaginer que ces conséquences sont souvent peu joyeuses. Que vous incarniez un Geralt sanguinaire et sans pitié ou plus pacifique, sachez que vous aurez du sang sur les mains et des morts sur la conscience car cet univers est sans pitié. Bisounours-Land, ce n’est pas ici.

Plus encore que son excellent scénario, c’est la qualité de ses personnages qui donne tout son intérêt au jeu. Geralt est, ici, juste énorme de badassitude tandis que ses amies Yennefer, Triss ou Ciri démontrent que même dans un monde d’hommes, il faut compter avec les femmes.

L’univers créé par CD Projekt dépasse bon nombre de RPG's en monde ouvert et se pose d’emblée comme une référence en la matière digne d’un Rockstar, dans un genre différent.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Un gameplay qui évolue doucement… mais sûrement

Le gameplay d’action RPG de la licence évolue également sensiblement dans cet épisode. Ainsi, monde ouvert oblige, l’exploration prend de l’importance et on ne compte pas les quêtes surprises qui vous attendent si vous sortez un peu des chemins battus. Les "chasses au trésor" constituent également un moyen élégant d’encourager les joueurs à explorer le monde et à ne pas traverser le jeu en ligne droite. En bonus, notons que Geralt peut maintenant sauter, ce qui apporte un vrai plus lors des déplacements. L’époque où l’invincible sorceleur était coincé par un caillou est derrière nous.

Les combats restent fortement centrés sur des affrontements à l’épée (une en acier pour les humains, une en argent pour les monstres) bien plus dynamiques qu’avant et qui misent beaucoup sur les esquives et les contre-attaques. Les combats font ainsi régulièrement penser à la série des Batman Arkham avec des épées et beaucoup, beaucoup plus de violence. Geralt n’est pas un enfant de coeur et on ne comptera pas les décapitations, les membres tranchés nets et autres exécutions sommaires. Le monde du sorceleur est sans pitié.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

A ce sujet, on sent que CD Projekt a été un peu échaudé par l’équilibrage très relatif de la difficulté de Witcher 2 et cette fois, le mode de difficulté normal se montre assez abordable. Les amateurs de défis ont donc intérêt à activer les difficultés supérieures pour retrouver l’ambiance des précédents épisodes.

La magie n’est pas vraiment au cœur de cet univers. Il y a bien sûr des sorcières comme la belle brune Yennefer ou la rousse flamboyante Triss mais Geralt dispose de capacités magiques plutôt limitées. Néanmoins, il peut toujours lancer les 5 signes déjà disponibles dans les précédents épisodes. Ceux-ci me sont apparus un peu plus efficaces que par le passé mais je dois avouer ne pas être un grand fan de la magie dans cet univers.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

En bon bourrin sanguinaire, je préfère un bon coup d’épée dans la face de mon ennemi qu’une boule de feu. Les signes magiques restent quand même indispensables pour s’en sortir dans les combats un peu tendus et même le plus bourrin des guerriers ne devra pas oublier de développer un peu ses capacités magiques.

Enfin l’alchimie qui était auparavant un art subtil et complexe a été fortement simplifiée. Il est donc plus facile de préparer une potion et on peut l’utiliser même en plein combat. Revers de la médaille, les effets des potions sont moins extrêmes et ne permettront plus de sauver une situation désespérée. The Witcher 3 rentre un peu dans le rang pour cet aspect de son gameplay.

Techniquement, Witcher 3 se montre très impressionnant. Particulièrement quand on compare les versions PC et consoles. Bien entendu, le PC reste plus beau, plus abouti mais la qualité de ce jeu sur PS4 ou Xbox One force le respect et on ne peut vraiment pas dire que les consoleux passeront à côté de quelque chose par rapport à leurs amis Pcistes.

the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Ainsi sur PS4 (la principale version testée), la distance de vue et la finesse de l’affichage font de Witcher 3 le plus beau jeu en monde ouvert disponible sur la console de Sony. Les effets de jour/nuit et les conditions climatiques changeantes sont tout simplement impressionnants et contribuent grandement à l’ambiance générale du jeu.

Au rayon fluidité, Witcher 3 assure quasi en permanence le 30 images/seconde, ce qui est véritablement un exploit quand on voit ce qui est affiché à l’écran. A noter que le jeu se montre aussi d’une stabilité étonnante. Pas un seul plantage pendant mes dizaines d’heures de jeu. On est bien loin des présentations de 2013-2014 qui plantaient deux fois par heure.

 the witcher 3,wild hunt,test,avis,rpg

Conclusion

Mon test de The Witcher 3 : Wild Hunt est une accumulation de superlatifs et ce jeu le mérite amplement. Techniquement à la pointe de que l’on peut produire sur cette génération de consoles, mettant en scène des personnages incroyablement charismatiques au service d’un scénario sombre, intelligent et tout sauf manichéen, ce jeu a toutes les qualités qu’un amateur de bons RPG's peut espérer.

En plus, son gameplay assez classique d’action RPG est parfaitement au point et offre des possibilités presque sans limites pour tout amateur de bon jeu-vidéo. Rajoutez à cela un monde ouvert gigantesque, cohérent, débordant de vie, et bien souvent de mort, qui réussit l’exploit de proposer un univers unique que l’on se plait à découvrir et à redécouvrir (un peu à l’image d’une production Rockstar) et vous avez entre les mains ce qui sera probablement le jeu de l’année.

Il y a encore de beaux prétendants à venir dans les prochains mois mais le titre de CD Projekt est le premier en 4 ans d’activité de Couple of Pixels pour lequel j’ai hésité de mettre un 10/10... Mais comme vous le savez, la perfection n’existe pas. Néanmoins, The Witcher 3 place la barre très haute dans le genre du RPG mais aussi dans le domaine du jeu-vidéo tout court.

Nous avons entre les mains un chef d’œuvre, n’hésitez plus, jouez à The Witcher 3.

Ma Note : 9,5/10

The Witcher 3 : Wild Hunt est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

A noter encore que les développeurs proposeront 16 DLC gratuits pour tout le monde d’ici fin Juillet et que des DLC payants couvrant une trentaine d’heures de jeu supplémentaires sont disponibles sous la forme d’un season’s pass.

 

         2 commentaires

dans Gaming, PC, PS4, Test, Xbox One
Tags : the witcher 3, wild hunt, test, avis, rpg

Commentaires

Le jeu est simplement génial et super vaste. Par contre depuis que j'ai le jeu, je suis bizarrement fatigué et j'ai des problèmes de somnolence au boulot :(

Écrit par : Splintybxl | 09/06/2015

Répondre à ce commentaire

D’un point de vue personnel, ce titre est de loin de meilleur de la trilogie.

Écrit par : Jerome Luce | 24/06/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire