Rédiger un test de Cyberpunk 2077 relève véritablement de l’exploit tant les différences entre les différentes versions s’avèrent importantes. Néanmoins, j’ai pu y jouer intensivement depuis 2 semaines essentiellement sur la version PC mais aussi sur PS5 et PS4. Je vais donc essayer de résumer mon avis sur un jeu très attendu et qui a fait énormément parler de lui ces dernières semaines.

Entre crunch intensif, sortie mainte fois reportée, version PS4/Xbox One presque injouable, suppression du jeu du Playstation Store et remboursement généralisé, je pense que l’on peut dire que la sortie de Cyperbunk 2077 a été très fortement perturbée. Mais en dehors de toutes ces considérations, que vaut le jeu en lui-même ?

Attention, j’ai joué sur la version PC et ce test concerne donc surtout cette version du jeu. Je vous partagerai mes impressions sur les versions consoles en fin de test.

Cyberpunk 2077 - Test

D’abord un peu de technique

Dire que Cyberpunk est gourmand en performance serait une affirmation bien légère, c’est un véritable gouffre pour votre GPU mais aussi pour votre CPU. Il faudra donc une véritable machine de guerre pour le faire tourner à fond. Dans mon cas, avec une RTX 2070 super, je reste assez satisfait du résultat puisque je pouvais aisément le faire tourner en qualité élevée en 1440p (sans RTX) et en conservant une fluidité très correcte. Avec cette configuration, on peut même activer le RTX mais il faut baisser la résolution en 1080p pour conserver des performances optimales.

Bref, clairement, il faut une machine très récente pour en profiter correctement et je dois avouer qu’avec cette configuration, j’ai été plusieurs fois ébahi de la beauté des panoramas ou de l’éclat des couleurs. Même constatation concernant la vie dans Night City : sans déborder de population, la ville est vivante et le nombre de PNJ contribue comme il le devrait à l’immersion.

Mais quand on commence un test par l’aspect technique, c’est souvent qu’il y a anguille sous roche et même si, dans mon cas, j’ai trouvé le jeu très réussi techniquement, le fait qu’il faille un PC aussi puissant pour le faire tourner correctement reste un gros point négatif. Car en passant le jeu en qualité plus basse (résolution et niveau de détail), on retrouve rapidement une qualité visuelle bien moindre que celle des concurrents (à configuration identique). Cyberpunk 2077 a donc bien été pensé pour les machines du futur.

Cyberpunk 2077 - Test

Une immersion quasi-totale

Si Cyberpunk 2077 réussit quelque chose, c’est bien de nous immerger dans un futur flippant à souhait où les implants et augmentations diverses sont omniprésents et où les puissantes corporations se font la guerre jusque dans la rue. L’univers du jeu de rôle papier est véritablement transcendé et c’est un bonheur de chaque instant que de pouvoir se promener à Night City au milieu des néons, des publicités gigantesques et d’une ville à l’ambiance délicieusement perverse.

Même constatation pour notre personnage, V. Même si le créateur de personnage n’est pas le plus abouti que l’on puisse imaginer, il offre des options de création rarement vue dans un jeu vidéo, allant même jusqu’à nous proposer de choisir nos organes génitaux (ou leur absence…).

Il est par contre dommage que certaines options assez classiques manquent à l’appel et surtout qu’il soit impossible de changer son apparence une fois dans le jeu alors que l’univers de Cyberpunk y est tout à fait propice (c’est quand même incroyable qu’il y ait des barbiers/coiffeurs dans le monde médiéval de Witcher mais pas dans un futur où l’apparence est reine !)

Une fois notre personnage façonné, il faudra lui donner un passé : corporatiste, nomade ou gamin des rues, ce choix n’est pas très déterminant pour la suite. Il offre un pré-prologue unique et on fera de temps à autre référence à nos origines mais dans l’ensemble, nous restons un simple mercenaire offrant ses services au plus offrant.

Et si jamais mercenaire vous tente moyen comme métier dans la vraie vie, pourquoi ne pas tenter votre chance avec la belle sélection de Casino Online Français 2021 !

Cyberpunk 2077 - Test

Le scénario se montre assez intéressant, même s’il met pas mal de temps à démarrer concrètement mais il sort vite des clichés que l’on découvre lors des premières missions pour monter en puissance progressivement mais durablement. Johnny Silverhand (Keanu Reeves) constitue sans doute la bonne idée des scénaristes de CD Projekt. Celui-ci joue véritablement plusieurs rôles, allant de confident à manipulateur en passant par le petit diable sur votre épaule, ce personnage est succulent et Keanu Reeves s’amuse clairement à l’incarner.

Pourtant, la quête principale parait un peu limitée pour un RPG aussi attendu que Cyberpunk 2077. Comptez quand même 30-35 heures pour en venir à bout en ligne droite. Le véritable intérêt de Cyberpunk 2077 est à chercher dans ses quêtes secondaires toujours bien scénarisées et parfois plus passionnantes que la quête principale. Mieux encore, on sent que les développeurs veulent nous encourager à découvrir la ville car c’est en sortant des sentiers battus que l’on croise les meilleures quêtes.

N’hésitez pas à vous balader et à découvrir le monde de Night City, une bonne quête se cache toujours au coin de la rue.

Toujours au rayon des bonnes nouvelles, la cohérence des quêtes n’est jamais mise en défaut et vos actions du passé seront toujours prises en compte. Une qualité que l’on rencontrait déjà dans Witcher 3 et qui se confirme ici.

Cyberpunk 2077 - Test

Un gameplay ouvert mais aussi frustrant

Le gameplay de Cyberpunk 2077 vous encourage à trouver votre propre voie et en bon descendant de Deus Ex, les solutions pour remplir une mission sont nombreuses : infiltration, piratage, combat à distance, combat au corps à corps, ce jeu vous offre toutes les clés pour trouver votre propre style.

L’évolution de notre personnage offre, elle aussi, une liberté quasi-totale à grands coups de compétences et d’implants. Pourtant, les développeurs ont parfaitement pensé notre progression puisqu’il sera bien difficile de construire un personnage déséquilibré. Pour ma part, je vous conseille de construire le personnage le plus équilibré possible car c’est celui qui vous offrira le plus d’options de progression et donc des approches originales parfois succulentes.

Cyberpunk 2077 - Test

Sur le papier, c’est donc le bonheur mais en pratique, la piètre IA des PNJ’s et ennemis se montrera vite frustrante. En mode infiltration/piratage, le plaisir de s’infiltrer discrètement et de griller le cerveau de vos ennemis est gratifiant à souhait sauf que le comportement des ennemis oscillera entre le borgne qui peine à vous voir faire des sauts au milieu du couloir et l’omniscient qui vous entendra respirer à 4 murs de distance. Je force le trait, bien entendu, mais ce déséquilibre de comportement pourra vite énerver le joueur impatient.

Du côté du combat direct, les affrontement sont intéressants, particulièrement à distance avec les armes originales (ricochet, tête chercheuse) mais il ne faudra pas s’attendre à des ennemis débordant d’imagination, sans compter que les erreurs de scripts restent nombreuses. Quant au combat au corps à corps, il s’avère original mais reste assez mou.

Cyberpunk 2077 - Test

Des bugs et encore des bugs

Même si j’ai incroyablement aimé mon expérience sur Cyberpunk 2077 dans sa version PC, il faut reconnaitre que le jeu est très mal finalisé. C’était déjà un peu le cas dans Witcher 3 à sa sortie mais ici, la situation est bien plus sérieuse. On rencontre des bugs de tous les styles et de toutes les gravités : collision mal gérée, script qui ne se déclenche pas ou qui boucle, mélange de texture, moteur physique qui perd les pédales… Il y en a pour tous les goûts. Le personnage d’Aelya en est même devenu chauve !

Heureusement, je n’ai pas eu beaucoup de bugs « bloquants », je veux dire par là, des bugs qui ruinent la partie et forcent un rechargement de sauvegarde mais la situation reste quand même préoccupante. Ceci dit, on sent que les développeurs en sont bien conscients et les patchs commencent déjà à améliorer la situation.

Sans pour autant rendre le jeu injouable, ces bugs nuisent bien évidemment à l’expérience globale et on ne peut même pas imaginer ce que ce titre aurait pu donner s’il avait été finalisé correctement. Quel dommage de se dire que pour profiter pleinement de Cyberpunk 2077, il vaut mieux attendre quelques mois pour y jouer.

Cyberpunk 2077 - Test

Et les consoles alors…

A côté de ma longue session sur PC, j’ai également joué quelques heures sur les différentes consoles afin d’estimer l’étendue des dégâts.

Sur PS4, à la date de rédaction de ce test, c’est juste catastrophique. Une fois le monde ouvert accessible, on découvre un effet de flou permanent, une ville quasi déserte, des textures qui ne chargent pas et une fluidité quasi inexistante bref, un titre indigne de ce que la PS4 a pu démontrer au cours de son existence. Si vous n’avez que la PS4 de base, attendez les patchs !

Sur PS4 Pro, la situation est un peu meilleure : bien plus fluide (même si on sent que c’est parfois dur), les effets graphiques sont un poil plus élevés et même si le jeu n’est pas le plus beau du monde, on peut quand même en profiter et découvrir au moins une partie de ce que les développeurs avaient l’intention d’offrir. C’est donc la version minimale pour y jouer dans un confort relatif.

Sur PS5, le jeu est parfaitement jouable : toujours fluide et offrant des visuels de qualité, Cyberpunk 2077 en version PS5 est une version que je place néanmoins encore en-dessous de la version PC. On attend quand même impatiemment le patch PS5 qui devrait sortir début 2021 pour profiter de l’amélioration graphique liée à la nouvelle génération des consoles.

Cyberpunk 2077 - Test

On peut donc en tirer deux conclusions :

  • Cyberpunk 2077 n’aurait sans doute jamais dû sortir sur les consoles de la génération précédente car je vois mal comment CD Projekt pourra rendre son jeu jouable en partant de si loin.
  • Même en y jouant aux bonnes versions : PC, PS5 (mais aussi le streaming via Geforce now et Stadia), Cyberpunk 2077 est un bon jeu mais il aurait pu offrir une expérience bien meilleure s’il avait bénéficié d’un autre report pour le finaliser correctement et corriger les plus gros bugs.
Cyberpunk 2077 - Test

Conclusion

Cyberpunk 2077 sur PC (à condition d’avoir un PC de gamer récent) est un très bon RPG destiné à monter encore en puissance quand les nombreux bugs auront été corrigés. Visuellement splendide, il nous offre un monde unique doté d’une personnalité forte qu’il faut découvrir en prenant son temps. Si la trame principale peut apparaitre assez courte et lente au démarrage, elle gagne progressivement en puissance. Mais c’est en explorant Night City que l’on découvre toute sa puissance narrative. Voilà un RPG accessible au plus grand nombre qui n’hésite pas à traiter de sujets de société sur un ton adulte et rien que pour cela, il faut jouer à Cyberpunk 2077.

Ma Note (PC) : 8,5/10

Sur consoles (sauf PS5 ou Xbox Series X), vous pouvez aisément enlever quelques points à cette note (voir le paragraphe dédié plus haut).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *