Mars Horizon est une sorte de SpaceX builder qui vous met au défi d’être le premier à atterrir sur Mars mais ce simulateur d’agence spatiale propose aussi un beau passage en revue de l’histoire de la conquête spatiale.

Mars Horizon - Test

SpaceX Builder

Au programme de Mars Horizon : pas de mécanique spatiale ou d’ingénierie de fusées comme Kerbal Space Program en propose avec brio. Ici, on se concentre sur les objectifs à atteindre et le respect du budget. On laissera donc aux ingénieurs le soin de nous développer une fusée qui n’explose pas lamentablement et on n’hésitera pas à charger un sous-traitant de la faute fatale qui nous a fait perdre tout un équipage.

Mars Horizon, c’est donc un simulateur très réaliste d’une journée type d’un administrateur d’une agence spatiale. Et franchement, avouez que vous avez toujours rêvé d’occuper ce job ? Non, il y a que moi. Ah bon.

Au départ, vous pouvez choisir votre affiliation (USA, Russie, Europe, Chine, Japon), ce qui vous donnera quelques avantages et inconvénients, un peu comme le choix d’une civilisation dans les jeux Civilization. Ensuite, on se met au boulot avec un petit budget et un centre de tir basique.

Un des intérêts majeurs de Mars Horizon, c’est de coller assez bien à la réalité historique de la conquête spatiale puisque en démarrant en 1958, vous commencerez par développer de petite fusées fragiles et instables, à peine capable d’atteindre l’orbite terrestre pour rapidement développer de gros engins capables de vous ouvrir les portes des voyages interplanétaires.

En fonction des résultats, on gonfle son budget, on améliore sa recherche, on développe sa base de lancement et petit à petit notre agence devient grande et ensuite encore plus grande jusqu’à atteindre son but ultime : conquérir Mars.

Mars Horizon - Test

Si le concept est génial, le gameplay proposé pourra au mieux paraitre un peu austère et au pire carrément répétitif.

Une mission un peu complexe se découpe en deux grandes phases. D’abord la planification qui consiste à effectuer les recherches nécessaires pour la réussite de la mission avant le développement de la fusée et de la charge utile à envoyer en orbite (ou plus loin).

Ensuite l’exécution de la mission en elle-même. En fonction du talent de nos ingénieurs, nous aurons toujours un certain pourcentage d’échecs possibles (totalement aléatoire) lors du lancement. Ensuite, afin d’assurer la mise en orbite, le trajet interplanétaire ou encore la capture par l’orbite ciblée, il s’agira de réussir des mini-jeux logiques consistant à transformer des ressources en points de réussites.

Amusants les premières fois, ces jeux se montrent vite trop simplistes et trop répétitifs que pour conserver notre intérêt sur la durée. On se rend alors compte qu’une fois quelques missions complexes réalisées, on a un peu fait le tour du jeu…

Mars Horizon - Test

Conclusion

Mars Horizon est un bon titre à petit prix pour découvrir l’histoire de la conquête spatiale sous couvert d’un petit jeu de gestion assez accessible mais sa répétitivité extrême fera en sorte que seuls les administrateurs d’agence spatiale en herbe garderont suffisamment de motivation que pour aller jusqu’à l’objectif de Mars. Un jeu que je conseille les yeux fermés si vous aimez la conquête spatiale mais qui risque de vite se montrer répétitif si vous n’accrochez pas au concept de base

Ma Note : 7/10

Mars Horizon est disponible sur PC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.