La sortie d’Animal Crossing New Horizons coïncide quasi exactement avec la période de confinement que l’on connait tous depuis quelques temps déjà. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce jeu est une alternative à nos sorties quotidiennes mais il permet en tout cas de s’évader vers une île tropicale et de vivre une aventure bienveillante et positive.

Et par les temps qui courent, qu’est-ce que cela fait du bien !

Je vous avoue que je n’étais pas un grand fan de la série Animal Crossing jusqu’ici. Trop simple, trop répétitif, trop mièvre, non, ce n’était pas mon truc. Mais avec New Horizons, j’ai eu l’occasion de réviser mon avis. D’abord parce qu’avec l’actualité anxiogène à souhait, un jeu positif et bienveillant est exactement ce qu’il me fallait mais surtout, découvrir ce jeu avec ma fille de 6 ans fut un réel plaisir.

Animal Crossing New Horizons - Test

Je bricole, tu bricoles, il bricole, …

Après une courte phase de création de notre personnage, Tom Nook, notre gentil GO nous invite à peupler son île et à l’aider à la faire prospérer. Tel un colon à la conquête d’une terre inconnue, on choisit donc son petit lopin de terre pour planter sa tente et commencer son aventure.

La grande nouveauté de cet épisode, c’est le bricolage. A partir de ressources récoltées sur les arbres, sur les rochers, … on a accès à tout un paquet de fabrications originales : depuis les outils qui nous permettent de récolter les matières premières jusqu’aux éléments de décoration, parfois assez poussés. Cet élément, assez classique à première vue, transforme totalement le gameplay d’Animal Crossing en lui donnant un petit air de Minecraft sans l’aspect survie et avec un esprit résolument bon enfant. Là où les autres épisodes exigeaient une connexion fréquente mais finalement assez courte, on a cette fois largement de quoi s’occuper pendant plusieurs heures par jour.

Car évidemment, les ressources ne sont pas infinies et il faudra laisser le temps (une nuit, parfois un peu plus) à la nature pour se régénérer afin de nous abreuver de ses bienfaits. A côté de ce nouvel élément, on retrouve bien entendu tout qui a toujours fait le charme d’Animal Crossing : la chasse aux insectes, le papotage avec les autres habitants, l’aménagement de son logis, etc.

Animal Crossing New Horizons - Test

Un max de nouveautés

New Horizons va beaucoup plus loin que les jeux précédents et propose une personnalisation très complète qui permet de créer quasiment tout ce que l’on souhaite sur son île et même du « terraforming » du relief de l’île quand on a suffisamment progressé dans le jeu. L’expérience est plus complète, plus riche et franchement prenante.

Un autre point faible de la série a toujours été son manque d’objectifs. Souvent, après un moment, on ne savait plus trop quoi faire sur son île et on finissait par un peu tourner en rond. Avec New Horizons, non seulement les possibilités d’activités ont été décuplées mais en plus le système de Miles Nook (des sortes de point bonus à échanger) encourage le joueur à tester différentes possibilités et à développer son île même quand on manque un peu d’imagination.

Animal Crossing New Horizons - Test

Idéal à découvrir avec ses enfants

Pourtant, à mes yeux, le plus important a été le fait d’y jouer avec ma fille de 6 ans. En plein apprentissage de la lecture, jamais je ne l’ai vue aussi motivée pour lire les (nombreux) dialogues à l’écran. Le jeu se montre pédagogique dans ses mécaniques et accessible à des enfants assez jeunes qui vont lui trouver des qualités en fonction de leurs propres intérêts : collectionner les fossiles de dinosaures, chasser les insectes, se créer la plus belle collection de mode, avoir la plus grosse maison, …

Difficile de trouver un meilleur jeu pour éveiller la curiosité des enfants face aux jeux vidéo mais aussi les intéresser aux nombreux sujets (insectes, nature, dinosaure, …) qui sont traités dans le jeu avec suffisamment de simplicité que pour rester accessible.

A six ans, ma fille avait clairement besoin de l’aide de papa ou maman pour tout capter mais elle était indépendante 90% du temps, ce qui est loin d’être le cas sur de nombreux jeux commercialisés à destination des enfants.

Partager sa découverte du jeu est une expérience que je recommande à tous les papas gameurs ou mamans gameuses.

Animal Crossing New Horizons - Test

Un multijoueur toujours aussi limité

Dommage quand même que Nintendo continue sa politique du multijoueur sur la switch. L’idée est toujours qu’une console Switch appartient à une personne donnée et donc dans Animal Crossing, même si plusieurs comptes sont définis sur la console et peuvent jouer au jeu, il n’y aura bien qu’une seule île accessible aux différents joueurs qui devront se la partager. Si c’est intéressant pour exploiter à plusieurs (et en différé) une seule et même île, c’est dommage de ne pas offrir la possibilité pour chaque joueur de disposer également de sa propre île et ainsi d’autoriser des visites entre joueurs.

Oubliez également le jeu à plusieurs sur un même écran. S’il est bien possible, il s’avère extrêmement limité pour le joueur invité qui se lassera très vite. Enfin, dommage que pour toute interaction en ligne, un abonnement soit obligatoire alors que les possibilités concrètes d’interactions restent particulièrement pauvres.

Animal Crossing New Horizons - Test

Conclusion

Animal Crossing New Horizons est ma très bonne surprise de ces derniers mois. Moi qui n’étais pas vraiment un fan de la série, j’ai totalement succombé au plaisir d’exploiter cette île « déserte » et de me faire des amis dans un monde où la bienveillance est reine. En offrant des possibilités quasi infinies de bricolage, de personnalisation et d’exploration d’une île finalement pas si grande que cela, Animal Crossing parvient à nous accrocher à notre Switch. Dommage que le multijoueur reste limité mais cela reste bien le seul défaut notable.

En tant que gamer, l’expérience est rafraîchissante mais si vous avez la chance de découvrir cet île en compagnie de vos enfants, ce sera un véritable plaisir de les voir découvrir le jeu et ses trésors, de réfléchir comment optimiser leur chaîne de collecte-production-vente ou tout simplement de voir leur grand sourire quand un nouvel habitant rejoint leur île. Même si Animal Crossing n’invente rien, il s’apparente à un véritable vent de fraîcheur et de bonne humeur en ces moments troublés.

Ma Note : 9/10

Animal Crossing New Horizons est disponible en exclusivité sur Nintendo Switch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *