Ancestors : The Humankind Odyssey est le premier jeu de Panache Digital Games. Patrice Désilets, son fondateur, n’est autre que le directeur créatif des premiers jeux Assassin’s Creed. Après de multiples déboires (il a quitté Ubisoft pour THQ avant de retourner (contre son gré) chez Ubisoft qui le remercia rapidement), le voici qui peut enfin nous présenter son nouveau jeu.

Déjà sorti sur PC en Août dernier, Ancestors : The Humankind Odyssey arrive sur PS4 et Xbox One et voici notre test complet…

Ancestors the humankind odyssey - Test

Venant du « créateur » d’Assassin’s Creed, on pouvait s’attendre à découvrir un monde ouvert mais peut-être pas une approche aussi radicale du monde ouvert. Ancestors est un jeu avant tout mais s’avère souvent plus proche d’une expérience consistant à nous mettre à la place de nos ancêtres primates. Allons-nous être plus doués qu’eux dans notre évolution ou resterons-nous de simples animaux ? C’est à nous de décider du destin de l’humanité.

Ancestors nous propose donc de revisiter l’évolution qui nous a fait passer du statut de simple primate à celui d’homme. On démarre donc le jeu en incarnant un petit singe apeuré. Une fois un abri trouvé, nous découvrons notre clan : quelques primates pas bien malins réfugiés sur un petit terrain protégé des prédateurs. A nous de développer ce petit groupe pour le bien de l’humanité.

Ancestors the humankind odyssey - Test

Le gameplay de Ancestors est à la fois très bien pensé et très perturbant. Les premières heures du jeu se montrent d’ailleurs très frustrantes car les développeurs ont décidé de nous aider le moins possible. Ce qui s’apparente à une bonne idée pour nous mettre dans la même situation que nos ancêtres peut aussi vite devenir un frein au plaisir que l’on peut retirer du jeu.

Notre aventure démarre vers 10 millions d’années avant notre ère et notre singe n’est pas capable de faire grand-chose : marcher, grimper aux arbres et se faire manger par des prédateurs. Pour évoluer, il faudra utiliser les moyens du bord. En faisant appel à notre intelligence, nous pouvons scanner  l’environnement pour aller découvrir des points d’intérêts. On pourra ainsi arracher une plante, essayer de la manger ou encore découvrir différents types de pierres et même tenter de les frapper l’une contre l’autre pour créer des premiers outils.

Mais il faudra aussi penser à mange, boire, se reproduire et surtout, surtout, se méfier des prédateurs prêts à nous dévorer tout cru. Pour cela, nous devrons utiliser nos sens , principalement l’odorat et l’ouïe qui nous permettront d’éviter les zones dangereuses et de découvrir de nouvelles nourritures.

Ancestors the humankind odyssey - Test

Au fur et à mesure de nos découvertes, nous monterons en XP (ou plutôt en capacité neuronale), ce qui nous permettra de faire évoluer notre primate. Mais il va aussi falloir se reproduire et s’entourer de jeunes capables de retenir ces évolutions sous peine de perdre sa progression.

Et voilà uniquement pour le début de notre aventure. Il y a bien d’autres concepts à découvrir dans ce titre si particulier qui nous amènera à faire évoluer notre espèce vers ce qui s’apparente à un homme ancestral (vers 2 millions d’années). On peut facilement compter 80 heures de jeu pour en arriver là.

Ancestors the humankind odyssey - Test

Si le sentiment de faire évoluer son clan et son espèce est tangible, une fois la très rude phase d’apprentissage passée, le jeu reste à mes yeux bien trop répétitifs que pour se montrer passionnant. Panache Digital Games nous livre un bac à sable, quelques règles à suivre et c’est à nous de créer notre propre histoire. Ce n’est pas quelque chose qui sera donné à tout le monde d’autant plus que l’absence d’aide au début du jeu risque de décourager même les plus motivés.

Dommage également que la lisibilité à l’écran soit aussi mauvaise. La caméra est fixée trop proche derrière notre singe et dans les arbres, il m’est souvent arrivé de me perdre tant la vue est facilement bouchée. Le monde ouvert est, par contre, très bien pensé et évolue avec nous en nous proposant de nouveaux défis et de nouvelles découvertes.

Ancestors the humankind odyssey - Test

Conclusion

Ancestors : The Humankind Odyssey est un titre comme on n’en voit pas souvent. Incroyablement intéressant dans son concept de nous faire vivre l’évolution des primates ancestraux, il propose un gameplay exigeant qui risque de frustrer les moins patients. Véritable expérience, la découverte est permanente et faire évoluer son espèce par ses actions nous donne un véritable sentiment de satisfaction.

Pourtant, le jeu se montre très répétitif et souffre de plusieurs défauts techniques (caméra trop proche, combats décevants, lisibilité difficile) qui risque de rebuter une bonne partie de son public cible.

Ma Note : 6,5/10

Ancestors : The Humankind Odyssey est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *