Square Enix a clairement décidé de chouchouter ses fans de la première heure, à savoir les amateurs de J-RPG à l’ancienne. Un genre qui se faisait rare et qui a principalement connu son heure de gloire sur nos bonnes vieilles consoles 16 bits, avec la Super Nintendo en tête. Et cette fois, ce n’est pas un remake de plus que l’éditeur japonais nous propose mais bien un jeu 100% original avec une nostalgie évidente pour les années 90.

Voici notre test de Lost Sphear…

Le scénario de Lost Sphear part d’un constat inquiétant : des morceaux de notre monde (et même des personnes) disparaissent et se retrouvent comme coincés entre deux dimensions. Le héros que l’on incarne est en possession d’un mystérieux pouvoir lui permettant de rassembler les souvenirs perdus à l’origine de ces disparitions. Avec ses compagnons, il va tenter de comprendre ce qui se passe.

Avec un tel contexte, le studio Tokyo RPG Factory se montre doublement ingénieux puisque d’un côté, il reprend des thèmes typiquement associés aux J-RPG des années 90 mais il réussit également à faire le lien entre ce qui se passe dans sa narration et les émotions ressenties par le joueur lui-même. Afin de redécouvrir les zones perdues de réalité et donc de continuer à explorer le jeu, on doit en effet rassembler suffisamment de souvenirs liés à cette réalité perdue.

Un joli parallèle avec les souvenirs que le joueur garde de ces J-RPG d’antan à la saveur si particulière.

lost sphear,test,avis

L’hommage aux J-RPG des années 90 est permanent et s’il est souvent bien calibré, il arrive aussi de ressentir pendant l’aventure une certaine lassitude. On est tellement proche des thèmes de l’époque que la majorité des ressorts scénaristiques se voit venir à 10 kilomètres.

Pour autant, et c’est assez paradoxal, tout amateur de J-RPG à l’ancienne se sentira très vite happé par cette aventure aux senteurs de nostalgie appuyées. On a beau vite comprendre ce qui va se passer, il est impossible de ne pas se réjouir du fait que cela se passe bien comme on l’avait prévu, comme un J-RPG d’antan l’aurait fait. Evidemment, pour en profiter pleinement, il faut avoir connu cette époque, cela m’étonnerait qu’un joueur de RPG moderne n’ayant jamais joué à un J-RPG 16bits s’y retrouve réellement.

 lost sphear,test,avis

Si le scénario réussi donc à nous entraîner dans une nostalgie mignonne et gentille, il réussit aussi à éviter le cliché « classique » du grand méchant manichéen et nous réserve quelques surprises bienvenues. Par contre, quel dommage que la mise en scène s’avère si limitée, un peu comme si les développeurs avaient choisi de ne pas utiliser d’autres outils narratifs que ceux disponibles dans les années 90. Les personnages peinent à nous émouvoir par une direction artistique trop commune pour réellement nous accrocher.

Le système de combat mélange adroitement tour par tour et positionnement tactique. Ce dernier est d’ailleurs primordial puisqu’il permet de pouvoir toucher plusieurs ennemis en un seul coup. En pratique pourtant, ce système de combat se montre assez répétitif et peu innovant. Les combats sont heureusement assez bien amenés et souvent intégrés dans le scénario lui-même. L’arrivée dans la suite du jeu d’exosquelettes apporte également un brin d’originalité et de tactique pas désagréable du tout qui réussit à sauver un système de combat qui aurait, sinon, été beaucoup trop classique.

 lost sphear,test,avis

Conclusion

Lost Sphear est un J-RPG des années 16 bits développé aujourd’hui. Un mélange temporel surprenant et pas sans défaut mais qui réussit à nous entraîner dans une petite bulle de nostalgie plutôt agréable. Destiné avant tout aux amateurs de J-RPG « old school », Lost Sphear nous propose un chouette retour dans le passé tout en apportant une petite touche de modernité dans son approche du J-RPG. Pour autant, ce titre sent quand même un peu la naphtaline et je ne pense pas que les jeunes joueurs qui n’ont pas connu l’époque des consoles 16 bits seront très réceptifs à un titre qui se veut avant tout être un hommage au passé glorieux d’un genre qui ne bénéficie plus de sa popularité d’antan.

Ma Note : 7/10

Lost Sphear est disponible sur PS4, Nintendo Switch et PC.

  

Un commentaire sur “[Test] Lost Sphear, un J-RPG moderne pour fans nostalgiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *