Je me souviens d’une série télé s’intitulant Evie, Loin de ce monde. Dans cette série, une adolescente à moitié extraterrestre pouvait arrêter le temps en tapant ses deux mains ensemble : je trouvais ça super. Maintenant, avec l’âge, j’ai mûri et me suis rendue compte qu’il fallait apprendre à gérer son temps correctement et à quel point ce pouvoir était encore plus génial que je le pensais ! Si j’avais la chance de le posséder, je figerais le temps à tout va pour jouer aux jeux vidéo, regarder toutes les séries qui me font envie, apprendre de nouvelles choses ou encore lire… Bref, j’aurais enfin le temps pour faire ce qui me plaît…

Tout ça pour dire que je suis très en retard dans mes lectures, y compris celles de mangas. J’ai néanmoins réussi à lire les deux premiers tomes de la nouvelle série des éditions OTOTO, Grimoire of ZERO et en voici un donc mon avis…

Grimoire of Zero est écrit par Kobashiri Kakeru et dessiné par Iwasaki Takashi. Ce manga se déroule dans un monde fantasy où les sorcières se font exécuter sans merci. Un mercenaire veut se rendre en ville pour offrir ses services. Cependant, c’est un homme-bête, un bestial, dont la tête permet de jeter de puissants sorts, et il finit donc par se faire lui-même traquer par une sorcière. Alors qu’il s’enfuit, il croise la route de Zéro qui sous ses airs de petite fille se révèle être une puissante sorcière. Contrairement à ce qu’on pouvait s’attendre, elle sauve le mercenaire de son poursuivant et passe un marché avec lui : il va l’aider à retrouver son grimoire.

L’histoire commence donc de façon assez classique avec la rencontre des protagonistes principaux qui, par leurs échanges (nombreux), permet de développer l’univers, d’en apprendre plus sur la relation des sorcières avec le reste du monde et de découvrir les différents héros. 

avis,critique,manga,ototo,grimoire of zero,tome 1,tome 2

Le premier tome va vraiment servir à poser les fondations du monde que ce soit au niveau du système de magie, de l’histoire des sorcières ou encore de la relation qui se tisse entre le mercenaire un peu bourru mais au fond gentil et Zéro à la grande intelligence mais qui ne sait quasi rien du monde extérieur. 

Les deux personnages fonctionnent bien ensemble et le tome deux peut se reposer sur tout le travail d’exposition réalisé dans le premier tome pour développer leur relation qui gagne en profondeur ainsi que faire progresser le scénario qui gagne ainsi en légèreté.

J’avoue en effet avoir été plus séduite par le deuxième tome : OTOTO a donc bien fait de sortir les deux tomes au même moment pour permettre au public d’avoir un véritable aperçu de la série et de son histoire. Comme à leur habitude, la qualité de l’édition est très bonne avec du beau papier et une traduction qui semble de qualité (je dis « semble » car malheureusement je ne parle pas japonais).

Grimoire of ZERO s’avère donc être un manga sympathique et après avoir lu les deux premiers volumes, j’avoue être curieuse de connaître la suite. La série compte 6 tomes au total et le volume 3 est prévu pour le 15 mars prochain.

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *