Super Lucky’s Tale est un titre exclusif à la Xbox One et a même la douloureuse mission d’accompagner la sortie de la Xbox One X sans pour autant constituer une démo technologique des possibilités de la nouvelle console de Microsoft. Super Lucky’s Tale a donc un profil similaire à Knack sur la PS4… Oui, ce n’est pas rassurant.

Voici notre test de Super Lucky’s Tale…

Ce jeu se présente ouvertement comme un hommage aux jeux de plateformes 3D à l’ancienne et la filiation avec les classiques du genre est rapide. Les mouvements proposés s’avèrent connus et simples : on saute, on double-saute, on fait tourner notre queue pour abattre les méchants ennemis et on a plus ou moins fait le tour. Cette apparente simplicité ne doit pas faire croire que les possibilités offertes par ce jeu sont limitées. Un peu comme dans les bonnes soupes, il ne faut pas forcément beaucoup d’ingrédients pour que ce soit bon.

Le monde coloré et plein de fantaisie dans lequel on évolue est un vrai plaisir pour les yeux et colle parfaitement au scénario bien tordu de Super Lucky’s Tale. On incarne donc Lucky, un renard tout ce qu’il y a de plus roux. Pas de chance pour nous, notre sœur se fait enlever par un chat sorcier du nom de Jinx. Nous allons devoir parcourir différents mondes afin d’affronter le vicieux gang des Kitty Litter pour la sauver.

 super lucky's tale,test,avis

Le concept est simple, efficace et rappellera indéniablement des souvenirs aux plus anciens.

On progresse donc tranquillement de plateforme en plateforme, collectionnant les trèfles et affrontant les boss au fur et à mesure. La difficulté est assez modérée et il faut noter qu’en plus des niveaux 3D qui constituent le cœur du jeu, on aura également l’occasion de s’essayer à quelques mini-jeux et même résoudre quelques petits casse-têtes pas bien complexes. De temps en temps, on aura également l’occasion de découvrir de petits niveaux en 2,5D qui rappelleront encore plus de souvenirs aux anciens.

 super lucky's tale,test,avis

Super Lucky’s Tale est donc un jeu de plateforme assez classique et plutôt sympathique mais il traine une véritable tare : un niveau technique nettement insuffisant. Peut-être est-ce lié à ses origines issues de la réalité virtuelle mais la fluidité de ce jeu est à la limite de l’acceptable. Cela nuit réellement à la maniabilité du personnage et le rend parfois vraiment difficile à contrôler. C’est d’autant plus dommage que ce genre de problèmes se produit aussi sur une Xbox One X (même si l’affichage passe ici en 4K).

On sait bien que la Xbox One X est capable du meilleur. Il suffit de voir la qualité visuelle et la fluidité d’un Forza Motorsport 7 pour avoir des yeux pétillants mais alors qu’est-il-arrivé à Super Lucky’s Tale pour qu’il offre un niveau technique aussi faible ? On ne le saura sans doute jamais.

 super lucky's tale,test,avis

Conclusion

Super Lucky’s Tale a toutes les caractéristiques du jeu de plateformes 3D à l’ancienne : une histoire mignonne, un héros malicieux, une direction artistique colorée et un gameplay accrocheur. Mais l’aventure qui nous est proposée est sans doute un peu trop classique, un peu trop « mignonne » pour se montrer réellement intéressante aujourd’hui. D’autant plus que la technique ne suit pas et que Super Lucky’s Tale manque clairement d’optimisation pour tourner correctement. Il nous reste quand même un chouette jeu à l’ancienne que les joueurs nostalgiques apprécieront.

Ma Note : 7/10

Super Lucky’s Tale est disponible sur PC et en exclusivité console sur Xbox One.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *