[Test] Hitman, à la découverte du pack d'introduction 
par Quantic

mardi 19 avril 2016 19:05 1 commentaire

 hitman,reboot,test,avis,io interactive

Hitman est une licence bien connue qui mettait le joueur dans les chaussettes d’un assassin bien avant qu’une autre petite licence au gameplay bien différent ne vienne lui voler la vedette. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours eu un faible pour les chauves à cravate rouge et c’est donc avec grand plaisir que j’ai pu ressortir ma corde à piano (idée pour un prochain collector, non j’ai rien dit) pour les quelques missions de ce pack d’introduction...


Car oui, ce nouvel Hitman s’accompagne d’un sacré changement de politique : il est vendu en format épisodique. A croire que Square Enix expérimente à tout va pour trouver son futur modèle commercial. Rise of the Tomb Raider en exclu Xbox One, Hitman en format épisodique, il serait temps de revenir à un format plus classique. Heureusement, Deus Ex : Mankind Divided et Final Fantasy XV semblent suivre une route un peu plus traditionnelle.

hitman,reboot,test,avis,io interactive

Surtout que le format épisodique pour un jeu comme Hitman, ce n’est pas forcément l’idée du siècle.

Autant le concept pouvait fonctionner pour Life is Strange, autant proposer un jeu plus proche du bac à sable que du jeu narratif en kit me parait être une véritable erreur propice à ruiner l’expérience du joueur. Espérons en tout cas que ce format rapportera le gain financier attendu, juste pour que l’on voie encore des jeux Hitman dans le futur.

Le pack d’introduction de Hitman que je teste ici ne comprend donc que +/- 3 heures de jeu en ligne droite (même si sa rejouabilité est excellente) comprenant le prologue et le niveau de Paris. Il est vendu uniquement en dématérialisé au prix de 15 euros. Chaque nouvelle location sera facturée environ 10 euros, ce qui complétera petit à petit le contenu du jeu.

Finalement, une sortie physique "classique" est prévue en Janvier 2017. A noter quand même que l’on peut se procurer dès maintenant une sorte de Season’s Pass qui assure l’accès au jeu dans son ensemble au fur et à mesure de sa disponibilité soit au format dématérialisé (environ 60 euros) soit sous la forme d’un collector (environ 140 euros) que l’on vous déballe ici.

Tout ceci est bien compliqué mais indispensable pour comprendre que je ne peux vous parler ici que d’une infime partie du jeu final. Je ferai donc certainement un second test sur le jeu dans sa version définitive, ce qui reste quand même la vraie expérience Hitman.

hitman,reboot,test,avis,io interactive

Hitman revient à ses sources : un gameplay bac à sable et une histoire en retrait.

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez à quel point nous apprécions les jeux d’ambiance, les jeux narratifs mais le dernier Hitman disponible, Hitman Absolution, s’était essayé à ce genre sans convaincre pleinement. Si son gameplay était toujours intact, les niveaux que nous découvrions étaient bien plus linéaires, bien plus scénarisés qu’auparavant. Un commentaire suffisant pour qu’IO Interactive fasse table rase du passé.

Bien entendu, on continue d’apprendre la vie de l’agent 47 mais via un scénario moins structuré, moins liant afin de redonner aux différentes cartes du jeu leurs vraies places. Dans ce pack d’introduction, je passerai rapidement sur le prologue qui est surtout là pour rappeler aux joueurs les possibilités d’un jeu Hitman afin de me concentrer sur la carte de Paris. Celle-ci est un véritable bijou de level design. Les possibilités de gameplay sont infinies et à chaque partie, on peut redécouvrir véritablement la carte comme si on ne l’avait jamais parcourue.

hitman,reboot,test,avis,io interactive

Cette qualité est à la fois le meilleur atout d’Hitman et son plus gros défaut. Une qualité car elle démontre à quel point les développeurs ont revu leur copie et réussissent à faire de ce pack d’introduction de +/- 3 heures, un vrai jeu auquel on joue et on rejoue encore, assurant au joueur d’en avoir pour son argent. Mais un défaut aussi parce que le vrai fan de Hitman va sûrement répéter en boucle cette carte pour la connaitre sous toutes les coutures au risque de se lasser de façon anticipée d’un jeu dont les nombreux niveaux à venir paraîtront peut-être un peu fade.

Les changements de gameplay sont assez subtils dans cette nouvelle version. L’habitué de la série trouvera vite ses marques et la seule véritable nouveauté concerne la refonte du système de déguisement qui se veut plus "réaliste". Ainsi, une fois déguisé, on est bien plus libre de nos mouvements que dans le passé et seuls certains personnages seront à même de révéler la supercherie. En pratique, on abuse des déguisements comme jamais, ce qui démultiplie les possibilités d’assassinats.

hitman,reboot,test,avis,io interactive

Au rayon des modes de jeu, on retrouve le jeu scénarisé (bien sûr), le mode Contrat (qui revient presque inchangé avec ses défis multijoueurs) mais surtout un nouveau mode Escalade qui se montre vite passionnant. Dans ce mode, on doit réaliser un assassinat en suivant deux critères imposés. A chaque réussite, un critère s’ajoute et croyez-moi, le challenge augmente bien vite. Autre nouveauté, chaque location est associée à une progression en niveaux. Ainsi, à chaque contrat réussi, on monte en niveau, ce qui débloque des bonus (armes, déguisements, etc) et assure une rejouabilité exemplaire.

 hitman,reboot,test,avis,io interactive

Une IA pas toujours au Top.

Du côté des défauts, le principal reproche que l’on peut faire à Hitman (hormis son format épisodique) concerne le peu d’évolution de la licence sur l’IA des gardes et autres PNJ. Plus que la faiblesse de l’IA (assez commune dans les jeux d’infiltration), c’est surtout l’apparente instabilité de celle-ci qui surprend. Parfois, on ne peut pas faire un pas sans "alerter" les gardes tandis qu’à d’autres moments, on peut les liquider en enfilade sans que personne n’y trouve rien à redire.

Techniquement parlant, Hitman est plutôt joli sans briller autant que le crâne de notre assassin chauve préféré. Au final, le moteur graphique tient bien la route et c’est l’essentiel. Au contraire, les temps de chargements sont beaucoup trop long en l’état. Un patch pourra peut-être sauver cette situation gênante pour les perfectionnistes qui rechargent plus vite que leur ombre.

hitman,reboot,test,avis,io interactive

Conclusion

Difficile de juger d’un jeu aussi étendu qu’Hitman sur seulement quelques heures de jeu. Une chose est certaine, Hitman entame sa longue carrière épisodique sur d’excellentes bases et si les futures locations sont du niveau de la carte de Paris, on peut annoncer sans crainte que l'on tient entre les mains un excellent jeu (quand il sera complet). Mais pour cela, il faudra que les acheteurs de la première heure ne finissent pas par se lasser d’attendre la sortie des différents niveaux supplémentaires.

Hitman a tout pour réussir : Gameplay aux petits oignons, level design exemplaire, rejouabilité rarement vue dans un jeu d’infiltration, il ne lui manque plus qu’à confirmer.

Ma Note : 8/10 (en espérant que les prochaines cartes me donneront raison)

Hitman est disponible en format épisodique sur PS4, Xbox One et PC.

         1 commentaire

dans Gaming, PC, PS4, Test, Xbox One
Tags : hitman, reboot, test, avis, io interactive

Commentaires

L'aventure me tente bien, la licence Hitman m'a souvent bien plu mais le format épisodique me rebute. Je préfère attendre une sortie future et physique du jeu ou du moins attendre que tous les épisodes soient sortis car je pense bien que je décrocherais entre deux épisodes s'ils sont trop éloignés. Je préfère de loin rester dans "l'bain" en enfilant les épisodes à la suite que couper l'aventure, passer à autre-chose puis y revenir. Dommage et étrange effectivement que Square Enix tente ce type de format avec Hitman.

Écrit par : Stelle | 21/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire