[Test] Killzone Shadow Fall, son ombre plane sur la PS4 
par Quantic

lundi 20 janvier 2014 18:50 1 commentaire

killzone shadow fall,killzone,ps4,test

Killzone Shadow Fall, c’est le jeu autour duquel tout le marketing PS4 s’est concentré. Il faut dire que c’est quasiment la seule grosse exclusivité du lancement de la PS4. Mais sera-t-il à la hauteur de sa mission ?


Je vous l’avoue immédiatement, la saga des Killzone, ce n’est pas trop ma tasse de thé. Pourtant, je suis un grand fan de science-fiction. Par exemple, je place Mass Effect parmi les meilleures licences de la génération PS3/Xbox360 mais Killzone et moi, ce ne fut jamais le grand amour. La faute sans doute à une science-fiction un peu trop noire, un peu trop guerrière à mon goût. Je suis plus axé technologie futuriste que Call of Duty dans l’espace.

Ceci dit, Guerilla Games annonçait avec cet épisode une véritable renaissance de la licence Killzone qui, après ses 3 premiers épisodes commençait doucement à tourner en rond. Et l’excellent épisode Mercenary sur PS Vita m’encourageait à croire nos voisins hollandais.

killzone shadow fall,killzone,ps4,test

Dans la pratique, on peut en effet constater une vraie rupture entre le FPS linéaire et scripté jusqu’à la moelle qu’on connaissait auparavant et ce Shadow Fall bien plus ouvert que ce que l'on pouvait espérer. Alors, bon, nous ne sommes pas non plus dans un monde ouvert où l’on fait ce que l’on souhaite mais bien souvent, on a le choix de l’approche et des armes. L’infiltration prenant même parfois le dessus sur le combat bête et méchant. Ceci ne veut pas dire que l’on n’a pas droit de temps à autres aux sempiternels niveaux couloirs mais le gameplay de Shadow Fall se montre bien plus varié qu’auparavant.

killzone shadow fall,killzone,ps4,testMais où en est-on dans le scénario ?

Tous ceux qui ont joué à Killzone 3 le savent déjà et les autres seront spoilés très vite : la planète des Helghasts a été complètement détruite et est inhabitable. Leurs ennemis de toujours, les "gentils" Vektans ouvrent donc leurs frontières au flot de réfugiés Helghasts. Mais histoire de ne pas trop se mélanger, un gigantesque mur est érigé et sépare la planète Vekta en deux : la belle démocratie Vektane d’un côté et la sombre dictature militaire des Helghasts de l’autre.

Nous incarnons un Shadow Marshal dont la mission est d’infiltrer le côté Helghast mais rapidement, on découvre que la situation n’est pas aussi manichéenne que la propagande Vektane le laisse croire. Pendant ce temps, le conflit renait et la planète Vekta est sur le point de sombrer à nouveau dans la guerre.

Le scénario se montre donc beaucoup moins orienté que par le passé où l'on abusait allègrement du cliché des méchants très méchants contre les gentils très gentils et sans trop spoiler, je peux vous dire que j’ai été agréablement surpris par la conclusion de cet épisode. Elle n’est pas surprenante en soi mais pour un produit aussi calibré qu’un gros FPS, je vous avoue avoir eu 5 secondes où ma bouche ne s’est plus fermée. Bref, Guerilla Games réussit encore à nous surprendre et c’est tant mieux.

killzone shadow fall,killzone,ps4,test

Pour revenir au gameplay plus ouvert que par le passé, les outils à notre disposition sont également repensés puisque nous bénéficions d’un écho permettant de tagger les adversaires et de suivre leurs mouvements à condition qu’ils ne soient pas trop éloignés. Nous sommes également accompagnés d’un drone multi-fonction (hachoir, mixeur, cuiseur) que l’on contrôle à l’aide du pavé tactile du pad. En fonction de son style de jeu, on peut demander au drone d’attaquer de front nos adversaires afin de nous permettre de les contourner ou au contraire nous créer un bouclier et foncer dans le tas. On peut donc vraiment adapter l’utilisation du drone à nos préférences, ce qui est assez appréciable.

Et en bonus, le drone pourra même nous ressusciter si les choses tournent mal (à condition d’avoir les bonus d’adrénaline nécessaires) ou encore pirater les alarmes afin d’éviter de se faire déborder par un flux continu d’ennemis.

 killzone shadow fall,killzone,ps4,test

La démo technologique de la PS4 ?

Techniquement, Shadow Fall devait servir de démo technologique pour nous faire acheter des PS4 par palettes de dix et très honnêtement, il se débrouille assez bien de ce côté-là. Tout n’est pas encore parfait mais globalement, on voit quand même bien le changement de génération avec des textures beaucoup plus fines, des effets de fumée et d’explosions plutôt bien réalisés et des lumières dynamiques assez impressionnantes. Bref, le passage au 1080p se fait sentir et c’est tant mieux. Notons quand même que le solo est bridé à 30fps tandis que le multi grimpe à 60 fps. Une limitation quand même fort peu compréhensible.

De là à dire que Shadow Fall est plus beau qu’un jeu PC, je pense que ce n’est pas le cas mais les deux plateformes se valent certainement pour l’instant. Dommage quand même que si certaines scènes vont vous laisser bouche ouverte par leur beauté, d’autres passages semblent avoir été un peu bâclés.

killzone shadow fall,killzone,ps4,test

Le solo se montre donc assez agréable à parcourir même s’il faut véritablement un temps d'adaptation pour switcher les habitudes ancrées par les précédents épisodes. Si les précédents Killzone se jouaient finalement presque comme un Call of Duty, Shadow Fall est plus proche d'un Crysis. Les premiers niveaux peuvent donc se montrer assez douloureux si on fonce tête baissée dans la bataille.

Un Multi classique mais efficace

Le multijoueur se montre, de son côté, plutôt réussi tout en n’étant pas des plus original. On pourra donc affronter jusque 24 joueurs en ligne au travers de 3 classes de soldats assez classiques et 10 maps plutôt bien construites. Dès le début, toutes les armes sont débloquées et seuls des accessoires ou des capacités pourront être ajoutés à notre inventaire en réussissant l’un des très nombreux défis du jeu.

killzone shadow fall,killzone,ps4,test

Côté mode de jeu, on retrouve tous les classiques du genre rassemblés dans un grand mode fourre-tout qui change de règles au fur et à mesure, ce qui nous permet de switcher régulièrement de style de jeu pour varier les plaisirs. Notons quand même le niveau extrême de personnalisation des règles d'une partie puisqu’on peut lancer un multi parfois très exotique, par exemple avec uniquement des combats au couteau ou autres petites fantaisies.

Le multi se laisse donc jouer même si je dois avouer regretter l’absence de niveau de progression pour un peu encourager au levelling.

Enfin, Guerilla Games a déjà annoncé un série de DLC gratuits pour compléter l’offre de maps mais aussi un nouveau mode coop à 4 joueurs, ce qui pourra redonner une seconde jeunesse au multi.

killzone shadow fall,killzone,ps4,test

Conclusion

Killzone : Shadow Fall est le jeu typique du lancement d'une nouvelle console. Pas exceptionnel en soi, on risque bien de l’oublier très vite quand les ténors auront pris possession de la PS4. Mais en attendant, il joue son rôle de locomotive de Sony à la perfection en proposant un FPS plutôt réussi malgré un gameplay finalement assez classique.

Techniquement, sans être d’une beauté à tomber par terre, nos rétines de consoleux sont soignées et cela permet d’espérer le mieux pour les futurs jeux de la PS4. Shadow Fall est donc un achat idéal si vous êtes un amateur de FPS moins linéaires et moins bourrins que ce que propose la concurrence. Le multi se montre aussi sympathique même si moins abouti que celui d’un Call of Duty ou d’un Battlefield.

Ma Note : 7,5/10

Killzone Shadow Fall est disponible en exclusivité sur PS4.

 

         1 commentaire

dans Gaming, PS4, Test
Tags : killzone shadow fall, killzone, ps4, test

Commentaires

Voilà tu viens de m'achever avec cette article... J'ai fait tous les killzone, une série de jeux qui font partie des rares jeux que je tiens à finir sur le peu de temps libre que j'ai à allouer aux jeux-vidéo. Mais je n'ai pas encore la PS4 ! Mon plan B : m'incruster chez mon petit frère célibataire qui vient d'acheter la dernière console de Sony et Killzone 4 il y a 2 jours. Chérie ! Je vais rentrer tard du boulot ce soir, ne m'attends pas ! :D

Écrit par : thomas | 24/01/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire