Batman Arkham City, déballage du collector et du kit Presse 
par Quantic

lundi 24 octobre 2011 19:07 6 commentaires

Grands fans du premier épisode, nous attendions Batman Arkham City de pied ferme. Et même s'il faudra attendre encore quelques jours pour notre test, on peut déjà vous dire qu'il nous plait bien.

Pour patienter, voici une courte présentation du Collector commandé sur Amazon ainsi que du Kit Presse que nous avons reçu.

Kit Presse

Le kit presse est assez classe puisqu'il est constitué d'une chemise noire au logo Batman rempli de documents préparé par Alfred pour nous mettre au courant de ce que nous allons découvrir dans le jeu.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Parmi ces documents, quelques photos, le pass de sécurité d'un garde mais aussi quelques fiches sur les détenus.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Et aussi quelques fiches sur les gadgets de Batman ainsi que la une de la Gotham Gazette et quelques autres documents bien sympathique

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Et bien sur un DVD Presse bourré de contenu promotionnel

 batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Bref, un dossier Presse indispensable pour les fans que nous sommes et qui accompagne à merveille le Collector décrit ci-dessous

Collector

Nous avons eu la joie de déballer un Collector très sympa et soigné. Emballé sous un cube de plastique, celui-ci s'ouvre de tous les côtés. Le fond du collector permettant de mettre la figurine bien en valeur tandis que les deux rabats du côté s'ouvrent.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Le jeu est lui, logé dans l'Artbook, sympa mais un peu petit à mon goût. Mais surtout, aucune vraie boite n'est livrée. Dommage car j'aurais bien aimé pouvoir ranger le Blu-Ray au mileu de nos autres jeux... Un des rares mauvais points de ce Collector.

 batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Quatre codes en ligne (un record !) qui permettent de débloquer les missions de Catwoman (le DLC de la honte pour Warner !) ainsi qu'une carte Challenge supplémentaire, une skin Batman et un code d'accès à la béta de Gotham City Imposteurs.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Egalement, un code pour télécharger la bande originale du jeu ainsi qu'un Blu-Ray reprenant la série animée Batman Gotham Knight.

Concernant cette dernière, attention. La version Xbox 360 ne propose qu'un DVD et pas un Blu-Ray. Attention également pas de français sur ce dessin animé ni en doublage, ni en sous-titre. Comme nous regardons tout en Anglais, cela ne nous dérange pas mais c'est un point regrettable pour une version "localisée".

 batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Et bien sûr, il y a la figurine de Batman. Haute de 15 cm et fabriquée par Kotobukiya, elle est vraiment de très bonne qualité pour une figurine de Collector. Elle accompagnera à merveille notre figurine de Catwoman qu'Aelya vous présentera très bientôt dans un shooting figurines.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

En conclusion, un Collector très bien fourni et de bonne qualité pour un prix tout à fait raisonnable de 87 euros dans sa version PS3 sur Amazon.

        

dans Craquage, Déballage, Figurines, Gaming, Otaku, PC, PS3, Xbox360
Tags : batman, batman arkham city, rocksteady, warner, figurine, collector, dossier presse

[Test] F1 2011, vivez la F1 à fond 
par Quantic

vendredi 21 octobre 2011 19:29 0 commentaire

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Si le PC a connu une époque de gloire avec la série des F1 GP et les consoles avec la série des Formula One, cela faisait quelques années que le genre n'était plus représenté en jeu vidéo.

Codemasters a fini par livrer un travail de folie avec F1 2010 sorti l'année dernière. Un jeu déjà très abouti avec une magnifique modélisation des circuits et des voitures mais une version qui péchait un peu par son manque de réalisme et ses nombreux bugs. Cette version 2011 a comme objectif de corriger tout cela.

Comme nous l'avions appris à la Gamescom, les développeurs de Codemasters Birmingham, ont mis à profit l'année écoulée pour peaufiner leur jeu, le rendre plus abouti que la version 2010. Et c'est pourquoi l'édition 2011 n'apparaitra aux possesseurs de F1 2010 que comme un gros patch. Pourtant, les améliorations sont bien plus nombreuses qu'une simple mise à jour de licence, ce qui rend cette version 2011 indispensable à tout fan.

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Je n'ai, en effet, retrouvé que de très rares bugs et globalement l'impression générale que je retire de mon test est que les développeurs ont écouté les hardcore gamers en rendant cette version plus difficile, plus proche de la réalité.

En plus du gros patch consistant à mettre à jour le jeu à la saison 2011 (circuits revus et légèrement corrigés, nouveaux circuits de 2011 modélisés, voitures 2011, ...). Le plus gros changement est certainement la présence d'une pace-car.
Si vous êtes un fan absolu de F1 et que vous vous essayez aux courses à 100% de la distance, cette pace-car vous transformera le plaisir de jeu rajoutant un réalisme plus que bienvenu aux incidents de course.

A côté de cela, l'IA des adversaires s'est fortement améliorée. D'abord, les pilotes IA semblent plus prudents (mais pas moins rapides), ainsi ils ne pilent plus sur les freins en entrée de virage, ils se poussent de la trajectoire s'ils sont plus lents (ce qui rend les qualifications enfin réalistes) et surtout ils ne trichent plus. Vous pouvez par exemple suivre l'évolution des performances aux qualifications en temps réel.

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Côté pilotage, on reste quand même en deçà d'une simulation "totale" comme un Forza, un GT5 ou un GTR peuvent la proposer. Même en enlevant toutes les aides au pilotage, il faut avouer que dompter un monstre de 800 chevaux s'avère finalement assez simple pour tout habitué de simulation auto. Si vous êtes puriste, vous risquez donc d'être un peu déçus mais pour tous les autres, le défi s'avère quand même assez relevé.

Le débutant complet pourra laisser brancher les aides et piloter assez aisément même s'il terminera sans doute en fond de classement, tandis que l'amateur éclairé rencontrera un challenge relevé malgré un petit côté arcade. Bien sûr, il est facile de partir en tête à queue sur un freinage un peu appuyé ou sur une réaccélaration un peu enthousiaste mais, on apprend bien vite à doser l'accélération et on a vite fait de se persuader qu'on est prêt à remplacer Vettel n'importe quand.

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Les modes de jeux restent assez classiques avec un mode carrière qui reste le mode solo le plus intéressant puisque vous avez 5 saisons (seulement !) pour grimper de la fin du classement aux podiums et des écuries sans budget aux écuries de pointe. Les modes multi sont plus intéressants pour vous frotter aux pilotes du monde entier à 16 joueurs + 8 IA pour garantir une grille complète. Encore faut-il la chance de tomber sur des joueurs honnêtes et pas sur un des Kevins qui hantent les réseaux.

Plus original encore, le split screen fait son apparition dans la série, ce qui est agréable pour une petite course rapide entre potes. Enfin, notons la possibilité (uniquement en ligne malheureusement) de réaliser un championnat complet avec un ami comme coéquipier. Si vous êtes deux passionnés, ce mode vous occupera pendant des mois !

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Conclusion

F1 2011 est un F1 2010++. Non seulement les voitures et les circuits 2011 sont intégrés en plus des nouvelles règles (pneumatiques, DRS, KERS) mais en plus le réalisme reçoit un gros coup de pouce avec une voiture globalement plus fragile, une IA moins suicidaire et l'apparition d'une pace-car.

Dommage que l'aspect simulation a toujours ses limites et que le pilotage reste sensiblement plus facile que ce que l'on est en droit d'attendre d'une vraie simulation mais pour tout le reste, ce F1 2011 s'approche de plus en plus du jeu de F1 idéal.
Même si les améliorations sont peu nombreuses, elles transforment en profondeur l'expérience de course et justifie pleinement l'achat de cette nouvelle version.

En fait, l'impression de participer à une course de F1 est renforcée à tous les niveaux et c'est finalement, ce que l'on attend ! Se mettre dans la peau de Vettel ou d'Alonso et s'imaginer piloter dans la meute. Et cela F1 2011 y parvient à la perfection.

Note : 8/10

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, f1 2011, codemasters, jeux de course, licence

Diablo 3, nos impressions sur la beta 
par Quantic

jeudi 20 octobre 2011 19:30 3 commentaires

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

Quand j'ai reçu ma clé beta pour Diablo 3, je me suis senti comme une gamine de 12 ans devant Justin Bieber... Diablo, c'est un peu mon amour d'adolescent, le jeu qui m'a initié au Hack & Slash gothique, qui m'a fait vivre mes premiers émois en ligne avec un Battle.net tout neuf mais déjà diablement efficace.

Et même si Diablo 2 m'a ensuite un peu déçu, cette licence a toujours conservé mon affection...

Qu'est-ce que vous voulez, on oublie jamais son premier amour...

Bon, j'exagère un peu car bien d'autres jeux m'avaient marqué avant Diablo mais c'est le premier JDR (si on peut l'appeler comme ça) que j'ai pu jouer en ligne. Et à cause de ces prémisses mémorables, j'ai quand même bouffé du MMO pendant les 15 ans qui ont suivi ;-)

Tout cela pour dire qu'avec Diablo, je perds un peu ma neutralité et mon côté fanboy finit toujours par revenir à la surface.

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions  diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

Pourtant, petite déception, alors que je m'apprêtais à ne plus dormir pendant 2 mois, j'ai été un peu déçu de la durée de cette première beta privée. Moi qui suis du genre à nettoyer tous les niveaux jusqu'au dernier mob avant de poursuivre les quêtes, il ne m'a fallu que deux heures trente pour terminer la beta. Un peu court pour vraiment se faire une idée (mon perso n'étant que niveau 9) mais suffisant pour savoir que je replongerai !

Et comme il est possible de rejouer le scénario avec chaque archétype (5 différents) et de tester les fonctionnalités en ligne, il y a finalement de quoi bien s'occuper.

Blizzard est en tout cas bien parti pour réitérer sa recette miracle du : "On recycle à peine un gameplay de 15 ans d'âge, on vous le met en HD et vous nous l'achetez par palette". Cette recette peut apparaitre comme bien peu innovante mais elle marche à tous les coups, alors comment la leur reprocher ?

A peine est-on rentré dans le jeu que l'on reconnait instantanément Diablo et force est de constater après quelques heures de jeu que Diablo 3 est tout simplement le Hack & Slash ultime. Et pourtant, le genre a été assez populaire ces dernières années avec la série des Dungeon Siege ou Torchlight pour ne citer qu'eux.

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions  diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

Blizzard propose ici un hack & slash épuré, propre sur lui, qui va à l'essentiel : la baston !
Les combats sont incessants puisque l'inventaire a été revu à la hausse et qu'il est très rapidement possible de vendre les objets inutiles sans rentrer en ville. On ne s'arrête donc plus de cliquer comme un fou pour taper sur les mobs et pour récupérer le butin et on ne retourne plus en ville que pour valider une quête ou pour se faire forger une arme plus puissante.

Finis également les parchemins de retour en ville puisqu'une pierre de foyer à la WOW vous facilitera les téléportations.
Au rayon gadget, vous pouvez également invoquer un compagnon (cochon, serpent, oiseau, …) qui s'occupera de ramasser l'or pour vous.

Vous l'aurez compris, le rythme des combats a été revu à la hausse mais c'est aussi le cas de leur intensité. C'est bien simple, ça pète de partout !
Le barbare virevolte de gauche à droite en balançant des grands coups de hache, le demon hunter a une arbalète à poudre et transperce ses adversaires avec une nuée de flèches, le mage a pris option feu d'artifice à l'école, bref, un grand spectacle visuel et les combos sont un bonheur à déclencher.

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions  diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

Pour changer du classique hachage de mobs à la chaîne, Blizzard rajoute quelques pauses récréatives puisqu'il est possible de faire s'écrouler le décor sur les adversaires ou de déclencher des bonus d'XP pour une tuerie particulièrement réussie. Vous croiserez également quelques défis comme, par exemple, survivre à un flux ininterrompu de mobs pendant X secondes. Pas des changements fondamentaux mais qui apportent un brin d'originalité et de variété aux combats.

Les puristes auront pourtant parfois un peu de mal à s'y retrouver. Par exemple, les moments de calme où l'on retournait en ville vendre son surplus ont totalement disparu mais vu que le jeu est entièrement tourné vers l'online, l'absence de temps mort est sans aucun doute positive.

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions  diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

Et là, je touche à un autre élément qui peut un peu fâcher...

De par sa conception, Diablo 3 est bien plus un MMO instancié qu'un jeu solo puisque chaque partie est gérée par Battle.net et peut être rejointe par d'autres joueurs. Heureusement, vous pouvez bloquer votre partie aux étrangers mais vous serez quand même en ligne, sans sauvegarde locale.

Cela rend le jeu en ligne très simple puisqu'il suffit de choisir son perso et de se lancer dans l'aventure quasi immédiatement avec le monde entier. Bien sûr, cela veut dire aussi qu'il est impossible de jouer sans connexion Internet, ce qui peut être un peu frustrant si vous vous retrouvez au milieu de nulle part, coincé avec des cousins un peu pénibles.

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions  diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

Du côté de l'univers graphique, même si les personnages ne paraissent pas particulièrement beau, le passage à la HD passe plutôt bien puisque les environnements sont fins et détaillés tandis que les effets graphiques sont spectaculaires à souhait mais surtout on retrouve enfin l'aspect dark gothique du premier épisode avec des bouts de cadavres un peu partout, des zombies-torses qui vous attaquent et au final un univers très adulte qui fait plaisir à voir.

Globalement, Diablo 3 s'annonce comme un succès mérité pour Blizzard (un de plus !) puisque tous les éléments qui ont fait le succès de la licence sont toujours présents tandis que les quelques améliorations proposées rendent le jeu plus agréable, plus intense. Les grincheux pourront toujours se plaindre qu'il ne s'agit que du gameplay basique d'il y a quinze ans en HD mais pour ma part, cela suffit à faire mon bonheur.

Il est d'ailleurs étonnant qu'après une béta aussi aboutie et surtout aussi stable (alors que nos ordinateurs ont 3 ans d'âge), Blizzard n'ait toujours pas annoncé de date de sortie. Il est à parier que nous en saurons plus lors de la Blizzcon du prochain week end.

Faites chauffer votre souris, Diablo 3, le destructeur des souris bon marché arrive !

diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions diablo 3,blizzard,beta,preview,impressions

L'avis d'Aelya

Quantic a quasi tout dit, je vais donc tenter de faire court (pour une fois^^) surtout que je suis d'accord avec lui sur cette béta, que ce soit sur le positif ou sur le négatif

Quand on a reçu la clé de la béta, on partait à New York 4 jours plus tard et rien n'était prêt... Pourtant, au lieu de faire nos valises, préparer nos papiers, Quantic et moi avons joué (en fait, heureusement que la béta était courte ;-)).

Le gameplay n'a quasi pas évolué, on a presque l'impression que les développeurs ont simplement passé le jeu en HD mais on s'en fiche : on prend un plaisir fou à jouer et à dégommer du mob. Et c'est ce qui importe au final !

Je n'ai que deux petits regrets mineurs : 1/ on loot une tonne de choses et souvent, les récompenses des quêtes sont moins bonnes que ces loots, et c'est un peu triste. 2/ (Mais celui-ci je le savais bien avant la béta), on ne peut pas personnaliser son perso (sa coupe de cheveux, son visage)... C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup...

En tous cas, Blizzard a réussi son coup : Diablo 3 est un hit en puissance.

        

dans Coups de Coeur, Gaming, PC, Preview
Tags : diablo 3, blizzard, beta, preview, impressions

Batman Arkham City : Notre compte-rendu d'un event pas trop Bat 
par Aelya

mercredi 19 octobre 2011 20:50 10 commentaires

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Vendredi 14 Octobre, Quantic et moi étions invités à la finale du Batman Arkham City Challenge, un concours réservé au Benelux.
Les finalistes après avoir résolus les différentes énigmes de l'Homme Mystère/The Riddler sur Internet allaient maintenant devoir se creuser les méninges IRL.

Comme nous attendons le jeu (qui sort ce jeudi) avec grande impatience, nous étions très enthousiastes.

Nous sommes donc allés jusqu' Amsterdam pour découvrir les lieux de la finale et ça en jettait : un grand entrepôt nous ouvrait ses portes avec deux flambeaux Batman à l'entrée.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

A l'intérieur, nous trouvons 6 ou 7 Xbox, une scène avec DJ, une statue Batman, un bar à pizzas dont les boites sont à l'effigie de Batman (j'aimerais qu'ils fassent les mêmes ici !), une série d'écrans passant en boucle les différentes vidéos dévoilées jusqu'à ce jour et émettant parfois de la fumée.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Nous avons attendu le début de l'event en nous demandant ce que l'on nous réservait et quelle sorte de challenge allait être proposé aux joueurs sélectionnés. Le public commençait à s'impatienter et tout le monde espérait voir Batman et Riddler s'affronter !

Et l'Event commença fort : Riddler apparut et défia les finalistes.

A l'aide de "gadgets" (Iphones et Ipads) et plus particulièrement de leur fonction GPS, les participants devaient déchiffrer des énigmes afin de trouver différentes locations et s'y rendre. Il y aurait ainsi trois manches qui se termineraient par un combat aérien entre les deux finalistes !

Les joueurs ont donc commencé à chercher, courant un peu partout aux alentours de l'entrepôt (il était comique de les voir passer à toute vitesse d'ailleurs). Mais pour nous, pauvres membres de la presse, a commencé l'attente...

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

En effet, pendant que les finalistes cherchaient, nous n'avions rien à faire si ce n'est jouer à la démo de Batman (datant de l'E3 et assez courte) ou manger des pizzas (très vite épuisées)... Rajoutons à ça qu'il faisait un froid de canard (j'écris ces lignes une boite de mouchoirs à la main, j'ai attrapé la crève là-bas) et vous obtenez un event relativement long et ennuyeux si vous n'étiez pas impliqué dans le jeu.

Bien sûr, entre chaque manche, Riddler est passé faire une petite apparition mais à chaque fois très courte et moins impressionnante que la première.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Mais nous attendions le final : le combat aérien ! Cela laissait présager quelque chose d'assez spectaculaire, voire un petit passage de Batman... d'autant plus qu'en coulisses, on pouvait voir des AR.Drones décorés Batman.

Enfin, c'est le moment, on voit le personnel de Warner s'agiter, la foule se rassemble devant un grand rideau noir... Celui-ci se soulève peu à peu, des lumières blanches clignotent et au fond apparait le logo de Batman avec Riddler dedans accompagné de deux garçons.

Riddler tombe à terre annonçant sa défaite et les deux garçons s'avancent. Ils sont rejoints par une personne de Warner qui déclare que suite à des ennuis techniques le dogfight ne peut avoir lieu et qu'il y a donc deux vainqueurs au Batman Arkham City Challenge...

Le hasard a bien fait les choses puisque c'est un hollandais et un belge qui l'ont remporté (pas de jaloux)... Ils gagnent de bien beaux lots, entre autres un week end grand luxe à Bruxelles et surtout une statue grandeur nature de Batman.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Et cela fut tout.

On eut bien sûr droit à la remise des prix (en néerlandais, enfin plutôt en hollandais) durant laquelle on nous annonça que tout le monde repartirait avec quelques goodies, ce qui nous remonta le moral après cet event en demi-teinte :  un T-shirt et un jeu de carte Batman Arkham City !

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Conclusion

Nous attendions beaucoup de cet event mais celui-ci s'avéra finalement assez décevant.

Alors que la finale du tournoi de Mortal Kombat, il y a quelques mois, avait très bien fonctionné comme event de lancement du jeu. Ici, la sauce n'a jamais vraiment pris. C'est d'autant plus dommage que l'idée d'un concours sous la forme d'une résolution d'énigmes était excellente. Mais cette finale fut longue et ennuyeuse pour les non-participants au jeu. Le froid de canard y étant peut-être aussi pour quelque chose.

Pas de trace de Batman... Pour un jeu à son nom, cela manquait vraiment... Toute l'assemblée n'attendait que lui ! Ou une apparition de Catwoman ;-)

Cette déception toute relative sera sans doute largement compensée par le jeu qui arrive ce jeudi et qui lui a l'air de tenir ses promesses et s'annonce vraiment cool !

        

dans Event, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : batman arkham city, batman, warner, warner bros, challenge, riddler

Aliens Colonial Marines, enfin l'adaptation que les fans attendent ? 
par Quantic

mardi 18 octobre 2011 19:46 2 commentaires

 aliens colonial marines,gearbox,sega,fps,preview,gamescom 2011

Peut-être la meilleure surprise de la dernière GamesCom !

Je me suis rendu à la présentation d'Aliens Colonial Marines de la Gamescom 2011 avec des pieds de plombs redoutant ce que Gearbox allait nous proposer avec ce nouvel Aliens. Pas que les précédentes adaptations soient mauvaises mais en tout cas pas à la hauteur de ce que j'attends d'une adaptation de cette licence culte... Et j'en suis ressorti totalement conquis.

Cet Aliens Colonial Marines s'inspire de l'Aliens de James Cameron qui est sans doute le film de la licence qui s'adapte le mieux à un FPS.

aliens colonial marines,gearbox,sega,fps,preview,gamescom 2011  aliens colonial marines,gearbox,sega,fps,preview,gamescom 2011

Plutôt que de revivre les évènements du film, vous incarnez un Marine envoyé sur LV-426 après que tout contact ait été perdu avec la première équipe. Vous débarquez donc dans la colonie dévastée par l'explosion des processeurs atmosphériques et comme vous vous en doutez, les Aliens sont toujours bien là.

Aliens fait partie de mes films cultes et aussi bien le film d'intro que la démo live à laquelle j'ai assistée m'ont totalement replongé dans l'ambiance du film. Les Aliens débarquent de partout avec pour la première fois un comportement qui m'a paru "réaliste" et non-scripté.

Bien sûr, je n'ai encore aucune idée du gameplay qui sera proposé mais la qualité de l'ambiance permet d'espérer une adaptation fidèle.

Vivement la sortie courant 2012.

        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : preview, aliens colonial marines, gearbox, sega, fps, gamescom 2011

[Preview] Wildstar : le MMO pour les fans de bunny girls (et Playboy ?) 
par Aelya

samedi 15 octobre 2011 19:35 4 commentaires

gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview

J'aime assez les MMOs de NCSoft, c'est donc le premier stand où je me suis rendue à la Gamescom (pour voir Guild Wars 2 j'avoue) et là, je découvre un nouvel MMO : Wildstar. Curieuse, je me suis emparée d'un clavier et d'une souris et me suis lancée dans l'aventure.

Développé par Carbine Studios depuis déjà quatre ans, NCSoft a préféré attendre d'avoir une version jouable de ce MMO mélangeant Fantasy et Science Fiction pour le dévoiler au public.

Pour l'instant, seules quelques classes étaient disponibles mais un des développeurs m'a assuré que d'autres seraient annoncées par la suite. Il en va de même pour les races. En fait, le choix d'une classe et d'une race entrainait le choix automatique d'un personnage du trailer. Cependant, et heureusement, cela ne sera pas le cas dans le jeu final et l'on pourra même jouer un personnage masculin de la race de la fille aux oreilles de lapin (le jeu n'est donc pas réservé au seul amateur de playboy ;-))

gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview

Ensuite il fallait choisir une des quatre voies du jeu (Explorer, Scientist, Soldier et Settlers) celle-ci influençant le déroulement de votre partie.

J'ai donc décidé de prendre la profession "explorer" et ainsi incarner une humanoide aux oreilles de lapin.

Je débarque donc sur une planète et, en tant qu'exploratrice, on me confie la tâche de localiser l'endroit idéal pour placer un récepteur radio. Des quêtes secondaires étaient également jouables, tel que porter secours à des survivants du crash.

gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview

Le jeu en lui-même est mignon avec des graphismes sympathiques et un look un peu cartoon. La prise en main est aisée et correspond aux classiques du genre MMO depuis WOW. Les combats se déroulaient eux-aussi de façon assez traditionnelle, même si certains ajouts, comme la possibilité d'esquiver certaines attaques, rendant ainsi le monstre plus vulnérable, ajoutaient un peu de piment.

Comme cela existe déjà dans d'autres MMO, mes actions avaient une influence sur l'environnement. Ainsi, en résolvant une quête, j'ai pu arrêter la tempête de neige qui faisait rage. De petits challenges pouvaient aussi apparaître suivant mes actions et agrémenter le levelling : je tue tel monstre, le jeu me propose d'en tuer cinq en moins de cinq minutes pour recevoir une récompense.

gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview

Conclusion

Cette première approche de Wildstar m'a laissé une bonne impression. Le jeu est sympa mais pas révolutionnaire, cependant certains aspects tels que le choix d'une voie pourraient s'avérer intéressants. Il reste à voir ce que Carbine nous réserve d'autres et comment tout ceci sera exploité car en une quinzaine de minutes, il est quasiment impossible de se faire une idée juste d'un tel jeu.

Avant de partir, j'ai demandé aux développeurs s'ils savaient quel style de financement ils comptaient adopter (free to play ou abonnement ?), cependant, ils n'ont pas pu me répondre, me disant simplement que cela dépendra du Marché lorsque la sortie de Wildstar approchera.

gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview gamescom 2011,mmo,ncsoft,wildstar,pc,preview

        

dans Event, Gaming, MMO, PC, Preview, Salons
Tags : preview, gamescom 2011, mmo, ncsoft, wildstar, pc

Darksiders 2 et Metro Last Light, les prochains hits de THQ 
par Quantic

mardi 11 octobre 2011 19:12 3 commentaires

 preview,gamescom 2011,thq,darksiders 2,metro last light

Encore un petit article Gamescom 2011 puisque THQ m'a invité aux présentations presse de deux futurs hits de leur catalogue : Darksiders 2 et Metro Last Light. Deux suites de jeux qui ne m'avaient pas vraiment accroché à mon pad lors de leurs sorties.

Darksiders 2

Le premier Darksiders s'était malheureusement heurté de plein fouet avec un poids lourd comme Bayonetta et avait donc commercialement un peu souffert. Pourtant les héros démoniaques de Darksiders n'avaient pas à rougir de la comparaison avec la belle sorcière, d'autant plus qu'ils ne jouaient pas vraiment dans la même catégorie.

Même si, personnellement, l'univers démoniaque de Darksiders n'est pas trop mon trip visuel, reconnaissons lui un style à part entière et un gameplay bien viril, à défaut d'être très original.

preview,gamescom 2011,thq,darksiders 2  preview,gamescom 2011,thq,darksiders 2,metro last light

Darksiders 2 s'annonce sur la même voie.

Changement de héros puisque nous incarnons cette fois "Mort" et changement de terrain de jeu puisque c'est directement en Enfer que nous nous rendrons.

Niveau gameplay, on retrouve la brutalité de son prédécesseur mais en gagnant quand même un petit peu en finesse puisque notre héros semble un peu plus souple.

A noter que la partie RPG semble avoir vraiment gagné en profondeur, un bon point qui permettra sans doute à Darksiders 2 de se faire une belle place au soleil dans le genre.

Sortie prévue pour Juin 2012.

preview,gamescom 2011,thq,darksiders 2  preview,gamescom 2011,thq,darksiders 2

Metro Last Light

Alors que le présentateur de Darksiders 2 se battait avec le niveau sonore de sa démo (à la limite de l'inaudible), celui de Metro Last Light croulait sous le matériel avec casque individuel pour tout le monde, le grand luxe et l'occasion de profiter pleinement du travail audio du studio.

Cette suite de Metro 2033 reprend l'univers du premier épisode et pousse l'histoire un peu plus loin, mais nous n'avons pas eu beaucoup d'autres infos sur le scénario.

Côté Technique, le jeu s'annonce vraiment très impressionnant avec des effets de feu à couper le souffle et visuellement, on peut s'attendre à être bluffé.

preview,gamescom 2011,thq,metro last light  preview,gamescom 2011,thq,metro last light

Le gameplay ne devrait pas bouleverser les habitués, même si l'on espère que la maniabilité du héros sera un peu moins lourde que dans le premier épisode. Metro last Light s'annonce toujours comme un FPS d'infiltration où il sera possible de se cacher dans l'ombre, de détruire les lumières pour progresser et il ne faudra pas compter sur le fait de survivre longtemps en défouraillant les ennemis à la mitrailleuse

Ce que nous avons pu voir du titre ne s'annonce pas comme une révolution mais comme une évolution du premier épisode. C'est particulièrement l'ambiance du titre qui m'a intéressé et si les développeurs parviennent à conserver cette ambiance oppressante pendant tout le jeu, elle constituera sans doute le point fort du titre.

Encore un jeu à rajouter à ma "longue" liste de jeux à suivre car je pourrais être bien surpris par sa qualité.

Sortie prévue courant 2012.

preview,gamescom 2011,thq,metro last light  preview,gamescom 2011,thq,metro last light

        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : preview, gamescom 2011, thq, darksiders 2, metro last light

[Test] Magic : Duels of the Planeswalkers, Magic pour les débutants 
par Quantic

lundi 10 octobre 2011 19:15 3 commentaires

test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam

Duels of the Planeswalkers est un jeu basé sur le célèbre jeu de cartes à collectionner Magic : The Gathering.

Pour ceux qui ont passé les 15 dernières années sur une île déserte, Magic met aux prises deux sorciers utilisant la magie des éléments pour invoquer des créatures et divers autres pouvoirs afin de détruire leur adversaire.

Nous avons toujours été attiré par ce jeu de cartes et même si nous ne sommes pas des joueurs assidus, nous achetons régulièrement des boosters afin de faire un petit tournoi sealed à deux ou avec des amis.
Autant le dire tout de suite, comme nous ne jouons pas régulièrement, nous ne connaissons pas bien les cartes et nous sommes très mauvais mais les mécanismes du jeu et l'aspect collection ont toujours été des éléments faits pour nous plaire.

Aussi, tester Duels of the Planeswalkers ne nous a pas demandé un énorme investissement puisque nous connaissions déjà les règles de bases.

test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam  test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam

Au contraire d'un Magic Online, qui vise un public d'ultra connaisseurs, Duels of the Planeswalkers est un jeu destiné aux débutants. Et il est vrai que le moteur de jeu aide bien à la compréhension des mécanismes de jeu et vous permettra d'être moins ridicule lors de votre prochaine partie live.

Même si le jeu se destine aux débutants, je souhaite bonne chance à quelqu'un qui ne connait pas du tout l'univers Magic pour arriver à s'en sortir car quoi qu'on en dise, Magic reste un jeu complexe quand on y a jamais joué et impose la compréhension de mécanismes de base pas toujours bien expliqués dans le tutorial.

A l'opposé, si vous êtes un habitué, passez votre chemin, ce jeu ne vous apprendra pas grand-chose et Magic Online reste votre meilleur choix pour jouer en ligne. DotP s'adresse donc avant tout aux débutants éclairés qui ont déjà joué quelques parties mais qui aimeraient approfondir leurs connaissances. Exactement notre profil et je dois reconnaitre que je me suis beaucoup amusé sur ce jeu.

test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam  test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam

Quel dommage qu'après la période d'apprentissage, il soit impossible de créer son propre deck et de le tester en multi contre des joueurs du monde entier. On sent bien bien que Wizards of the Coast a bien fait attention à ne pas trop concurrencer sa poule aux oeufs d'or : Magic Online en limitant fortement les possibilités de construction de decks.

Mais n'en attendez pas plus que cela, le scénario est inexistant, l'emballage graphique minimaliste et le doublage proche du ridicule. Il faut donc considérer ce jeu comme une excellente manière d'apprendre à jouer à Magic et c'est finalement tout ce qu'on lui demande.

Conclusion

Destiné aux débutants, Duels of the Planeswalkers mélange duels et défis afin de vous apprendre à jouer à Magic. Il s'agit clairement d'un produit d'appel pour vendre plus de cartes papiers mais si vous désirez comprendre le jeu et être moins ridicule lors de votre prochaine partie Live, ce jeu est un bon achat sur lequel nous avons passé plusieurs heures agréables. Ne vous attendez pas à un jeu grandiose mais pour le prix, on en a largement pour son argent.

Note : 7,5/10

test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam  test,magic,cartes,collection,psn,xbox live,steam

Le jeu est disponible sur Steam, PSN et Xbox Live contre une petite dizaine d'euros. A noter qu'à l'achat du jeu, vous recevez un code pour recevoir gratuitement un premier deck papier ainsi qu'une carte exclusive.

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, magic, cartes, collection, psn, xbox live, steam