S’il y a bien un domaine où les algorithmes sont omniprésents depuis belle lurette, c’est bel et bien dans le domaine des jeux vidéo. Depuis chaque génération de consoles, la puissance demandée est telle que les moteurs de calculs demandent de plus en plus de ressources pour faire tourner les jeux. En dehors de l’aspect des graphismes, bien d’autres domaines sont impactés par l’utilisation de ces fameux algorithmes nouvelle génération.

Les algorithmes prédictifs présents presque partout

La nouvelle génération d’algorithmes que l’on commence vraiment à voir monter en puissance dans le milieu des jeux vidéo et ce, dans toutes les strates de la conception des projets est vraiment omniprésente dans bon nombre d’autres secteurs.

En effet, c’est cette technologie dernière génération d’algorithmes prédictifs que l’on peut retrouver depuis quelques années dans les meilleurs bots de trading – qui s’occupent de traiter des flots de données conséquentes en amont et en aval de la bourse traditionnelle et des crypto monnaies – dans le but de mieux apprendre, savoir repérer, anticiper et pour au final acheter / vendre. Grâce à cette technologie qui a su révolutionner ce domaine d’activité, tout comme ceux de la médecine, de la musique, de l’ingénierie, de la sécurité…

Le secteur des jeux vidéo n’a pas échappé à cette tendance de fond qui continue d’envahir les programmes de conception, mais aussi les jeux en eux-mêmes ainsi que les softs online pour mieux prendre en considération les mouvements des joueurs dans le jeu, leurs envies ou lassitudes pour pouvoir anticiper le plus possible la façon de penser des gamers et leurs façons de jouer.

Mieux encore, les éditeurs du secteur tentent de créer de supers algorithmes afin de créer de nouvelles expériences de jeux pour anticiper le comportement des joueurs, prévoir leurs éventuelles réactions pour améliorer les rebondissements dans le scénarii. Mais aussi faire des jeux plus interactifs, plus passionnants et surprenants.

Encore quelques années de patience pour atteindre le but

Néanmoins, pouvoir emmagasiner autant de données afin de les traiter, faire en sorte que les algorithmes puissent être suffisamment intelligibles en se faisant évoluer pour réussir à anticiper les choses de façon automatique tout en ayant une analyse fine et pertinente demandera encore quelques années de patience. D’autant plus lorsque l’on connait la quantité gargantuesque de données que demande les jeux vidéo next gen.

Une chose est sûre : les nouvelles générations de jeux vidéo n’ont pas fini de faire parler d’elles grâce à ces algorithmes prédictifs de dernière génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.