Hyper Scape est le nouveau battle royale à la mode. Avec ce titre, Ubisoft ambitionne bien de manger un peu de terrain sur les ténors du genre (Fortnite, Warzone, etc.) et il y a clairement du potentiel.

Voilà environ un mois qu’Hyper Scape est disponible sur PC (d’abord sous la forme d’un court test technique et maintenant en Open Beta) et nous sommes totalement tombés sous le charme de ce Battle Royale plus arcade que la concurrence.

Il faut dire que nous n’avons pas une expérience démesurée en la matière. Un peu de PUBG, un peu d’APEX mais le genre ne nous a jamais vraiment accroché. Le succès incroyable de Fortnite restant une véritable question ouverte pour nous…

Hyper Scape Saison 1

Avec Hyper Scape, Ubisoft propose quasiment le set up parfait pour nous avec son scénario à base de jeu vidéo en réalite virtuelle totalement futuriste et son gameplay de shooter nerveux, rapide, arcade mais conservant l’ADN des shooters.

Même Aelya pour qui le concept de shooter en jeu vidéo est aussi attirant que des choux de Bruxelles en dessert est devenue totalement accro à Hyper Scape et croyez-moi, cela n’arrive pas souvent pour ce genre de titre. Le dernier shooter en date qu’elle ait apprécié étant Overwatch.

Petit bonus, l’intégration très poussée du jeu avec Twitch permet une certaine interactivité entre le streamer et les spectateurs, au point que ces derniers ont leur petit mot à dire dans le déroulement de la partie de leur streamer préféré. Et pour ne rien gâcher, vous pourrez gagner aussi de l’expérience simplement en participant à l’action sur Twitch.

Bref, on vous conseille ardemment de vous essayer à ce Battle Royale qui, sans rien révolutionner, va surement réussir à se faire une petite place au soleil sur la plage bondée du Battle Royale.

Hyper Scape Saison 1

Saison 1, c’est pour le 11 Août.

Qui dit Battle Royale, dit free to play et tout ce qui va avec : système de saison, pass premium, améliorations esthétiques, etc.

Dans le cas d’Hyper Scape, après un petit échauffement avec l’Open Beta, les chose sérieuses vont démarrer avec la Saison 1 qui commencera le 11 Août prochain.

Au programme, un système de progression de 100 paliers d’objets esthétiques à débloquer, une nouvelle arme, un nouveau hack et des combats en solo et en escouade (3 joueurs) à l’infini.

Notons encore l’arrivée du jeu sur consoles (PS4, Xbox One) et son système de cross-progression qui permet de facilement switcher d’une version PS4, Xbox One ou PC sans perdre sa progression.

Hyper Scape Saison 1

Un bonus pour les fans.

Pour fêter le lancement officiel du jeu, Ubisoft propose de récompenser les joueurs fondateurs par un chouette événement ce week-end.

A partir du 31 juillet 18:00 jusqu’au 3 Août 9:00, il vous suffira de jouer une heure dans l’open beta ou de regarder au minimum une heure de stream Hyper Scape sur Twitch (avec l’extension connectée à votre compte Uplay et d’avoir un point débloqué sur votre Pass Combat) pour recevoir gratuitement 600 bitcrowns au lancement de la saison 1.

Un commentaire sur “Hyper Scape lance sa saison 1

  1. Votre description est plutôt tentante. J’ai moi aussi du mal avec les titres du genre fortnite, et je n’en comprends pas non plus l’engouement. J’ai eu une passe FPS à une époque, une grosse passe, BFBC2 (et épisodes précédents), mais c’est clairement le principe d’être lâché plic-ploc sur une map, avec potentiellement des ennemis juste à côté, et un principe au final de RNG sur des boîtes qui font qu’un pourra avoir un équipement de dieu en 30s, et un autre qui aura toujours un petit calibre à la noix en fin de partie.

    Ces dernières semaines, et au départ un peu malgré moi, pour faire des achievements sur FO76, je me suis forcé à aller sur leur version battleroyale (NuclearWinter), et ça m’arrive de plus en plus fréquemment d’en lancer une session, sans l’excuse de la « daily ». Il y a un peu de la construction célèbre de fortnite, sans les excès (taille et hauteur des bâtiments étant limitées), des talents au départ pour renforcer certains très, permettant une petite personnalisation des personnages, des mutations à trouver pour conférer l’un ou l’autre pouvoir, et des mobs à tuer, de plus en plus présents et dangereux, à mesure que la map se rétrécit. L’ensemble me convient assez bien.

    Pour ce qui est de FPS dans le genre d’Overwatch, on m’a parlé de Valorant, que je n’ai pour ma part pas pu tester. Si Aelya se sent d’en faire son prochain test, ça pourrait, là aussi, m’aider à décider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *