Les jeux Lego ont créé au fil des épisodes leur propre style. Mélangeant monde ouvert, missions scriptées, combat, réflexion et humour décapant, les jeux Lego réussissent l’exploit de plaire à toute la famille. Et si le rythme auquel les jeux de cette licence sortent est probablement encore un peu trop élevé pour garantir une qualité stable, il faut reconnaître que chaque épisode voit son lot de nouveautés.

Avec Lego DC Super-Villains, on va donc pouvoir incarner les méchants de l’univers DC au sein d’une aventure originale qui s’annonce hilarante. J’ai eu la chance passer une bonne heure sur la première démo disponible, voici mes premières impressions sur Lego DC Super-Villains…

La grande nouveauté de ce titre, c’est la possibilité de créer son propre super vilain. Et les options de personnalisation sont tout simplement gigantesques. Physiquement, on va pouvoir véritablement créer le super vilain de ses rêves (en version Lego bien entendu). Mais plus qu’un aspect purement esthétique, on va pouvoir aussi choisir ses armes et même ses pouvoirs. Mieux encore, au fil de l’aventure, on va avoir l’opportunité de développer les pouvoirs de son héros dans la direction que l’on souhaite garantissant presque un héros unique à chaque joueur.

Bien entendu, on ne jouera pas qu’avec son héros 100% original. J’ai commencé la démo avec mon propre héros aux côté de Lex Luthor et de sa fidèle acolyte Mercy Graves. Les 3 vilains étaient en pleine opération de libération d’un mystérieux prisonnier au cœur de Stryker’s Island. L’occasion de constater que jouer les méchants va certainement s’avérer assez jouissif tant l’humour décalé fait mouche. L’occasion aussi de voir que l’on à bien entre les mains un jeu Lego pur jus mélangeant combat, construction et petites phases de réflexion. Comme toujours chaque héros dispose de sa propre compétence unique qu’il faudra utiliser intelligemment pour progresser dans le niveau.

Au cours de ma progression dans la prison, j’ai fini par croiser Solomon Grundy (à la puissance démesurée) et une Cheetah toujours plus agile. Encore une fois, on peut s’attendre à croiser et à débloquer un nombre énorme de personnages (probablement proche des 150). Ensuite, changement d’environnement puisque je passe quelques minutes aux côtés du Joker et de Harley Quinn. Le ton est forcément différent et la folie de ces 2 personnages est bien retranscrite tant dans leurs missions que dans leurs pouvoirs souvent très bien mis en scène.

La démo se termine sur la première rencontre avec le Justice Syndicate, une sorte de Justice League au rabais, qui se font passer pour la vraie Justice League. Mais les super vilains ne sont pas dupes et s’engagent alors dans une aventure pour rétablir la vérité. Pas si méchants que cela finalement, ces super-vilains…

Pour conclure mes premières impressions sur Lego DC Super-Villains, il s’agit bien d’un jeu Lego assez classique dans sa mise en place et mélangeant combat, réflexion et humour. Ceci dit, il apporte une nouveauté de taille dans la possibilité de créer son propre super vilain et dans le plaisir de parcourir un jeu Lego dans la peau d’un méchant… pas trop méchant quand même. Voilà un jeu Lego qui s’annonce plus original que la moyenne et qui méritera sûrement le détour à sa sortie.

Lego DC Super Villains sera disponible sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et PC le 17 Octobre 2018.

Un commentaire sur “[Preview] Lego DC Super-Villains, que c’est bon d’être méchant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *