[Preview] Detroit Become Human : Le libre arbitre des androïdes 
par Aelya

jeudi 17 août 2017 18:47 0 commentaire

e3 2017,detroit,become human,preview,impressions,quantic dream,sony

Lors du dernier E3, j’ai eu la chance de pouvoir voir de plus près Detroit Become Human, le dernier né de David Cage et son studio Quantic Dream. En effet, on m’a mise devant un choix (thématique même du jeu^^) : regarder un développeur du jeu refaire la séquence dévoilée lors de la conférence en lui posant quelques questions ou jouer manette en main à celle de la conférence de 2016. A votre avis, qu’ai-je choisi ?

La réponse, ainsi que mes impressions sur Detroit : Become Human, dans ma preview ci-dessous...


Je dois avouer n’avoir hésité qu’une seconde : je préfère mille fois jouer moi-même pour ressentir en direct le gameplay que de regarder quelqu’un jouer, après tout je peux toujours regarder la vidéo de la conférence sur youtube.

Bref, bien accrochée à ma petite manette avec le développeur à côté de moi pour me guider, me voilà partie dans l’aventure Detroit Become Human. J’incarne Connor, un androïde envoyé en renfort dans une situation de prise d’otage : un androïde domestique, Daniel, a pété un plomb (au sens propre comme au sens figuré^^), tué un homme et pris la fillette de la maison en otage sur le balcon. Notre rôle : sauver la petite fille coûte que coûte.

e3 2017,detroit,become human,preview,impressions,quantic dream,sony

Pour ce faire, la mission se déroule en deux étapes : la première partie va consister à rassembler des données, des indices pour en apprendre plus sur les circonstances du drame. On peut ainsi fouiller les différentes pièces, mais seulement après avoir accompli un objectif bien précis : parler au chef de la police. Ce point-là est un peu agaçant car je ne vois pas vraiment pourquoi des murs invisibles nous empêchent d’aller dans une pièce pour cette raison, mais bon, c’est ainsi. Une fois que l’on est libre de se balader, on peut commencer à vraiment explorer l’appartement même si le timing reste limité : après tout, un androïde tient une petite fille en otage !

Le gameplay qui va nous aider à accomplir ceci rappelle énormément celui de Heavy Rain ou encore de Beyond, les précédents jeux de Quantic Dream. Par exemple, les interactions avec les objets se font à l’aide de quart de tour du stick analogique. Ce n’est pas le gameplay le plus naturel du monde, mais on s’y fait. Pour certains indices plus évolués, Connor peut mettre en relation plusieurs objets apparaissant en surbrillance pour ensuite déterminer ce qui s’est passé et où se trouve certains objets, comme par exemple un pistolet que l’on peut choisir ou non de ramasser.

e3 2017,detroit,become human,preview,impressions,quantic dream,sony

Cette recherche d’indice nous permet donc déjà d’effectuer des choix mais surtout de trouver des informations qui nous serviront lors de la deuxième phase de notre mission : la négociation avec Daniel pour libérer l’otage. En effet, chaque information glanée déverrouille un choix supplémentaire dans les options de dialogues qui nous sont proposées.

A-t-on trouvé le motif de l’androïde pour avoir avoir tué un homme ? On peut alors lui en parler et se montrer conciliant (ou non). A-t-on ramassé le pistolet ? On peut alors l’utiliser, mentir à son sujet ou juste le garder en sa possession... Bref, chacune de nos actions a des conséquences sur cette négociation et cela apparaît de manière assez claire à l’écran via un pourcentage de réussite de la mission qui peut se terminer tout aussi bien par la mort de Connor, la fillette et Daniel, par la mort de Daniel et Connor ou encore par la mort de Daniel…

e3 2017,detroit,become human,preview,impressions,quantic dream,sony

Personnellement, j’avais vu quelqu’un jouer juste avant moi la même mission et ai décidé de ne pas répondre de la même façon, histoire de voir ce que cela allait donner, résultat j’avais atteint 90% de taux de réussite quand d’un coup j’ai mal répondu et suis retombée à 75% ! Au final, j’ai réussi à sauver la fillette, accomplissant la mission, mais je suis morte avec Daniel. Comme quoi un rien peut faire changer le cours d’une partie !

Et c’est là l’intérêt même de Detroit Become Human : la moindre de nos actions semble avoir des conséquences sur le reste du jeu. J’avoue être vraiment curieuse de voir comment cette enquête va s’imbriquer dans le reste de l’histoire, surtout au vu du trailer de cet E3 2017 et des thèmes assez forts abordés par le jeu.

e3 2017,detroit,become human,preview,impressions,quantic dream,sony

Conclusion

Le gameplay de Detroit Become Human reste dans la veine des autres productions de Quantic Dream et ce qui rend ce jeu vraiment intéressant et intriguant est cette capacité d’influencer son déroulement par nos choix et nos actions. Ma séquence de jeu me l’a bien montré : quelque chose qui semble insignifiant peut tout faire basculer et je suis très curieuse de voir jusqu’à quel degré de liberté le jeu nous permettra d’aller. Je suis donc très enthousiaste et j’ai hâte de pouvoir y jouer lorsqu’il sortira.

Petite anecdote : j’ai essayé de soutirer une approximation de la date de sortie au développeur, ne serait-ce que de savoir si cela serait dans longtemps ou dans très longtemps et rien à faire. Une vrai tombe. J’espère donc qu’il sortira l’année prochaine mais cela reste à confirmer.

Écrire un commentaire