[Test] Farpoint, le premier shooter VR et son Aim Controller 
par Quantic

mercredi 28 juin 2017 19:17 0 commentaire

 farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

Farpoint était un titre très attendu puisqu’il est le premier titre Playstation VR à faire usage de l’Aim Controller, cet accessoire qui ressemble à un fusil blanc futuriste avec une sorte de PS Move intégré. Il faut dire que le Playstation VR a déjà son lot de jeu en vue à la première personne (encore heureux pour de la réalité virtuelle) mais le jeu à la manette n’était pas toujours idéal en terme d’immersion.

Voyons donc si cet accessoire apporte une véritable plus-value au genre avec notre test de Farpoint...


On va commencer par un petit avertissement, Farpoint est tout à fait jouable à la manette mais a été pensé et développé pour l’aim controller. On peut d’ailleurs les trouver en pack pour un prix assez raisonnable. Je ne saurais donc trop conseiller d’y jouer de la manière dont les développeurs l’ont imaginé : avec l’aim controller.

farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

Un scénario basique pour un shooter étonnant.

Le scénario de Farpoint a tout de la série Z de science-fiction mais si on passe outre son concept éculé du méchant alien insectoïde (à la Starship Troopers) qui veut vous découper en rondelles, on peut quand même lui trouver quelques aspects intéressants, avec même un peu de vraie science qui ne fera de mal à personne.

Tandis que l’on part chercher deux scientifiques dans leur station spatiale près de Jupiter, un "accident" se produit et un trou de ver apparaît. Celui-ci nous capture ainsi que les deux scientifiques pour nous envoyer sur une mystérieuse planète à la faune un brin hostile. Problème : les scientifiques ne semblent pas se trouver au même endroit que nous. Nous voilà donc parti à leur recherche via des séquences en hologrammes assez inventives.

Il ne faut pas se tromper sur la marchandise, Farpoint n’a pas été conçu comme une grande saga de science-fiction mais plutôt comme un shooter en réalité virtuelle capable d’exploiter les possibilités d'immersion du Playstation VR et d’un accessoire comme l’aim controller.

Si on accepte ce principe, Farpoint réussit plutôt bien son objectif.

farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

L’aim controller, un accessoire vite indispensable.

Très léger, il se manipule en jeu comme un véritable fusil. Les différents boutons tombent parfaitement sous la main et la synchronisation entre notre arme futuriste et son équivalent virtuel est quasiment parfaite. La preuve, on passe les premières secondes du jeu à admirer notre nouveau joujou et la transposition de la position de notre arme virtuelle est juste bluffante. Tout au plus, ai-je souffert de quelques désynchronisations en cours de partie, vite résolue.

Le sentiment d'immersion que cet accessoire procure est un véritable plus pour un shooter comme Farpoint, particulièrement parce qu’il faut véritablement épauler le fusil pour voir apparaître dans son casque la mire de visée. Et là, on comprend à quel point cet accessoire est réaliste.

En le portant à la hanche, on a tout le mal du monde à placer le moindre projectile sur un ennemi à deux mètres de distance alors qu’une fois épaulé, on a véritablement l’impression de tirer avec une arme réelle : fermer un oeil pour viser correctement, effet de recul, nécessité de tourner sur soi-même pour scanner son environnement, etc.

 farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

Pour se déplacer dans le monde de Farpoint, deux solutions s'offrent à nous

1/ Le jeu assis

On joue en position assise en utilisant le stick gauche pour déplacer son héros et le stick droit (désactivé par défaut) pour tourner la tête. On corrigera la visée en bougeant légèrement le casque tandis qu'on pourra scanner les alentours en tournant plus franchement le casque dans toutes les directions.
Plus reposant mais aussi plus perturbant pour l'oreille interne qui doit gérer le triple déplacement (stick gauche, stick droit, casque).

Pour ma part, c'est la nausée assurée et je déconseille (tout comme les développeurs) de l'utiliser mais si vous avez l'estomac bien accroché et que vous préférez jouer assis, c'est possible.

farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

2/ Le jeu debout

C'est la position conseillée par les développeurs et que j'ai trouvé la plus immersive et la plus agréable même si elle est moins reposante.

On joue en position debout, aim controller armé à l'épaule. On déplace son héros au stick gauche tandis que le stick droit reste inutilisé. On vise et on tourne la tête uniquement avec le casque. L'oreille interne est contente et le sentiment d'immersion est juste exceptionnel.

 farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

Mais, même si les sensations VR s'avèrent excellentes, Farpoint en tant que shooter n’est pas foncièrement un jeu brillant. On avance dans des niveaux de type couloir et on croise des aliens qui ne pensent qu'à nous tuer. Il faut d'ailleurs penser à se retourner régulièrement puisque ces petits coquins ont tendance à se placer dans notre dos.

Farpoint ne propose pas grand-chose d’autres qu’un tir aux pigeons puisqu’il n’y a aucun élément d’exploration ou d’enquête. On avance, on tire, on recharge et on recommence.

Et pourtant, ce qui ne serait rien d'autre qu’un piètre shooter lambda se transforme grâce au Playstation VR et à l’aim controller en une véritable expérience de tir qui, quoique un peu épuisante sur la durée, s'avère véritablement passionnante de bout en bout.

farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

La durée de vie du mode solo ne dépasse pas les 10 heures de jeu mais une fois celui-ci terminé (avec une fin un poil abrupte), on peut encore s’amuser sur le mode défi qui consiste à réaliser le meilleur score possible. Notons également la présence d’un mode de jeu à deux joueurs en coopératif consistant à affronter ensemble des vagues successives d’ennemis.

 farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

Conclusion

Farpoint en combinaison avec l’Aim Controller est un excellent shooter pour le Playstation VR. L’immersion est excellente et l’exploitation de ce nouveau périphérique de visée est impressionnante de précision. Difficile d’encore imaginer revenir à la manette après avoir goûté au réalisme et à la précision de ce contrôleur VR très bien pensé.

Farpoint n’est pourtant pas un shooter inoubliable. Très simple dans sa prise en main et sans aucune variété, il ressemble à n’importe quel autre shooter lambda sauf que c’est le premier a aussi bien exploiter le Playstation VR. Probablement que dans quelques années, on le regardera en se demandant comment on avait pu apprécier un tel jeu mais il est le premier FPS d’une longue série à exploiter vraiment les possibilités d'immersion du Playstation VR

Si vous possédez un Playstation VR, je ne saurais que trop vous conseiller de vous y essayer, l’expérience est juste bluffante si vous appréciez un tant soit peu les shooters... et les aliens qui vous sautent à la gorge.

Ma Note : 8/10 (pour Farpoint) mais un bon 9,5/10 pour l’Aim Controller.

Farpoint et l'Aim Controller sont disponibles en exclusivité pour la PS4 et le Playstation VR soit séparément, soit en pack à un prix avantageux.

 farpoint,aim controller,test,avis,réalité virtuelle,vr

Écrire un commentaire