[Preview] Ghost Recon Wildlands, la coop à grande échelle 
par Quantic

mercredi 25 janvier 2017 18:50 0 commentaire

ghost recon,wildlands,preview,impressions

J'avais déjà pu m'essayer à Ghost Recon Wildlands au dernier E3 et j'avais été plutôt enthousiaste sur mon premier contact avec ce nouveau monde ouvert made in Ubisoft. La sortie du jeu approchant à grands pas, j'ai pu approfondir mes impressions sur celui-ci au cours d'une session de jeu bien remplie de presque 3 heures.

Voici mes premières impressions sur Ghost Recon Wildlands...


A mes yeux, Ghost Recon est synonyme de jeu militaire exigeant, le genre de jeu où l'on doit diriger son escouade avec précision et célérité sous peine de se prendre une balle entre les deux yeux au premier coin de mur venu. Aussi l'idée de voir la licence Ghost Recon se "casualiser" un peu via un monde ouvert à forte tendance coopérative pouvait au choix (biffer la mention inutile) :
- vous glacer le sang d'effroi
- vous attirer enfin vers un jeu Tom Clancy
- vous rappeler d'acheter des cornichons

 ghost recon,wildlands,preview,impressions

Un monde ouvert gigantesque qu'on prendra plaisir à découvrir

Après mes quelques heures de jeu, une chose est certaine, le monde ouvert proposé par le studio Ubisoft Paris est grand, très grand puisque même en hélicoptère, on n'a pas vraiment l'impression d'avancer très vite sur la carte. De là à confirmer les dires d'Ubisoft comme quoi il s'agit du plus grand monde ouvert jamais créé chez eux, j'ai quand même encore quelques doutes... mais bon, je suis de nature confiante, on verra cela quand j'aurai eu l'occasion de le découvrir dans son ensemble.

Visuellement, la direction artistique semble assez réussie avec des décors variés mélangeant allègrement plaines et régions vallonnées tandis que la faune locale nous plonge dans l'ambiance "Amérique du Sud". Le monde ouvert est également bien peuplé avec de nombreux villages remplis de civils qu'il faudra éviter d'écraser ou d'assassiner (une balle perdue, c'est vite arrivé).

Sur le plan purement technique, ce n'est quand même pas encore la fiesta. La fluidité est parfois un peu limite et il reste encore pas mal de petits bugs graphiques qu'on espère voir corriger dans la version finale. Pas de panique quand même : vu la taille du monde, c'est le genre de glitch graphique qui est assez courant dans des versions Previews pour des jeux de ce type.

 ghost recon,wildlands,preview,impressions

En solo, Wildlands a la particularité de nous coller 3 IA's comme équipiers que l'on pourra diriger plus ou moins précisément. Je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de les tester dans des situations tendues mais leur comportement m'est apparu assez réaliste, au contraire de l'IA ennemie qui ne m'a pas vraiment impressionnée par son intelligence.

Comme je le disais plus haut, Wildlands tente d'ouvrir la licence Ghost Recon a un public plus large et risque d'un peu perdre son caractère plus tactique. Peut-être ne s'agit-il que d'un réglage de difficulté mais ce que j'ai vu semble bien diriger la licence vers des attaques plus directes que dans le passé.

Que ce soit en solo ou en coopératif, foncer dans le tas semble bien fonctionner, tout comme le snipe au fusil d'assaut. Il faudra donc voir au moment du test si, en difficulté élevée, le challenge se montre plus exigeant et demandera réellement un travail de coordination au sein de son équipe. C'est d'autant plus souhaitable que le jeu propose toute une série d'outils pour planifier son attaque de manière coordonnée et l'exécuter avec un soin presque chirurgical.

 ghost recon,wildlands,preview,impressions

La coop avant tout ?

Wildlands mise clairement beaucoup sur son mode coopératif (jusque 4 joueurs en ligne) totalement intégré à la campagne et qui fait à la fois penser à The Division et à Far Cry, deux jeux qui avaient tous les deux plutôt bien trouvé leur public.

Un dernier mot sur la création des personnages puisque l'on aura l'occasion de créer son propre soldat Ghost via une impressionnante liste d'options visuelles. Bon, cela reste quand même très sérieux et ça manque de licorne rose mais c'est un vrai plaisir d'avoir la possibilité de personnaliser autant son avatar dans un jeu de ce type.

 ghost recon,wildlands,preview,impressions

Pour conclure cette première prise en main sérieuse de Ghost Recon Wildlands, sachez que la découverte du monde ouvert s'annonce très intéressante. Il y a tellement de possibilités et de variété qu'on risque de mettre pas mal de temps à juste découvrir toutes les activités disponibles et c'est sans compter sur la campagne scénarisée qui me donne l'impression d'être très "adulte". Il reste encore quelques points d'ombre qu'il faudra juger lors du test final comme l'IA ennemie un peu faiblarde, la difficulté générale ou l'apparente casualisation peut-être un peu trop forte pour coller à la réputation de la marque Ghost Recon.

Quoiqu'il arrive, les amateurs de monde ouvert militaire risquent bien d'être gâtés le 7 Mars prochain, date de sortie du jeu sur PS4, Xbox One et PC. 

 

Les commentaires sont fermés.