[Test] This War of Mine : The Little Ones, la dure réalité de la guerre 
par Quantic

vendredi 05 février 2016 19:18 6 commentaires

this war of mine,little ones,test,avis

This War of Mine : The Little Ones est un titre qui fera date dans le jeu-vidéo. Nous qui sommes habitués à défourailler les méchants par paquets de 100 en incarnant un héros surhumain, nous voilà dans les chaussettes de civils coincés en plein milieu d’une ville en guerre. Un jeu de survie bien différent des autres par son contexte et son approche scénaristique qui ne nous laissera pas indemne. Voici notre avis sur un jeu qui montre la réalité crue de la guerre...


This War of Mine : The Little Ones est l’adaptation pour consoles (PS4, Xbox One) du jeu original sorti sur PC courant 2014. A côté de l’adaptation pour les consoles sur laquelle on reviendra, cette conversion rajoute la possibilité d’accueillir des enfants dans notre abri.

this war of mine,little ones,test,avis

Comme si la vie de réfugiés survivant au milieu des bombes n’était déjà pas assez rude pour les adultes, il fallait qu’ils nous rajoutent des enfants dans l’équation. Attention, il faudra un vrai moral d’acier pour survivre à la description tellement réaliste et crue de ce jeu.

Pourtant, on ne peut pas dire que le gameplay proposé soit très original. Les mécaniques de jeu ont déjà été vues de nombreuses fois dans le genre du Survival et ce titre n’évite pas la répétitivité de son concept. En lançant son aventure, on fait connaissance avec nos réfugiés (qui changent à chaque partie). Ils ont chacun leur propre histoire, leur propre point fort (course, sac plus grand, bon cuisinier, ...) mais aussi leur faiblesse (fumeur, malade, ...). En début de partie, on prend possession de notre refuge, une maison résidentielle sur plusieurs étages en semi-ruines quasiment dénuée de tout équipement.

Après avoir fouillé notre refuge à la recherche de maigres moyens de survie : nourriture, bois, matériel de base, ..., nos réfugiés se partagent les tâches pour tenter de survivre ensemble. Ainsi, on installe un semblant de cuisinière pour réchauffer la nourriture, des lits pour passer des nuits plus reposantes ou encore un collecteur d’eau de pluie pour disposer d’eau potable. Mais rapidement, il va falloir sortir et collecter du matériel à l’extérieur de notre petit nid douillet, enfin façon de parler.

 this war of mine,little ones,test,avis

En pratique, on passe la journée dans le refuge à fabriquer les éléments utiles à notre survie tandis que la nuit permettra d’assigner à nos survivants diverse tâches. Un seul d’entre eux peut partir en expédition pour ramener du matériel utile tandis que les autres peuvent soit se reposer, soit monter la garde face à d’éventuels pillards.

Pendant, la nuit, on ne contrôle activement que notre explorateur qui pourra sélectionner divers sites où espérer récolter du matériel, de la nourriture, des médicaments, ... On découvre des lieux bien souvent peuplés d’autres survivants (peut-être agressifs, peut-être bienveillants) ou pire des militaires qui tireront à vue. Il s'agit donc d’explorer ces zones prudemment tout en essayant de récolter un maximum de matériel.

this war of mine,little ones,test,avis

Si ces mécaniques de gameplay sont plutôt bien exploitées, elles ne sont pas foncièrement originales et une fois la logique du jeu acquise, on sent rapidement une certaine répétitivité se mettre en place. La maniabilité parfois douteuse de nos réfugiés, particulièrement quand il s’agit de monter/descendre un escalier ne facilite pas les choses et globalement, on ne peut pas dire que l’ergonomie générale de ce titre soit particulièrement réussie.

Même constatation pour la direction artistique qui souffle le chaud et le froid en nous proposant un design de villes en ruines de toute beauté et des personnages dont l’animation traduit à merveille le découragement et la dureté de la vie mais qui manque cruellement de visibilité et d’identité graphique.

this war of mine,little ones,test,avis

Mais ces points faibles ne sont rien face  à la dureté de ce qui nous est conté.

Survivre en tant que civil en pleine guerre civile n’est pas une tâche aisée. Nos réfugiés ne mangeront que rarement à leur faim, sont constamment épuisés par les efforts nécessaires à leur survie et sont sans cesse à la merci d’une maladie ou d’une blessure infectée.

Et la présence d’enfants complique encore les choses car les "little ones" rajoutent un degré de difficulté supplémentaire. Entre l’ennui du quotidien et la difficulté de leur vie au jour le jour, leur moral sera encore plus difficile à conserver. Heureusement, le jeu à l’intelligence de ne pas les faire mourir sous nos yeux. Si la situation empire drastiquement, soit ils quitteront le refuge avec leur "protecteur", soit les services d’aide à l’enfance viendront s’occuper d’eux. Nous n’aurons donc pas à nous remettre de la mort par inanition du petit dernier. Ouf, le jeu se montre déjà assez déprimant comme ça.

this war of mine,little ones,test,avis

Cet aspect "déprimant" est au cœur du jeu et présente diablement bien les difficultés des civils face aux horreurs de la guerre.

J’ai déjà parlé de la difficulté de survivre mais ce n’est rien à comparer avec les choix moraux face auxquels le jeu nous place. Aider des enfants à guérir leur mère malade en leur donnant nos médicaments ou les laisser devenir orphelins ? Braquer un couple âgé pour leur voler leurs réserves ou leur laisser une chance de survivre ? Assister d’autres réfugiés ou, au contraire, les effrayer pour voler leurs ressources impunément ? Voilà quelques exemples des choix moraux qui se présentent à nous.

Une constante quand même : en choisissant la bonne chose à faire, le moral de nos réfugiés s’améliorera tandis que notre survie sera encore plus difficile. Si, au contraire, on choisit la solution de facilité, on survivra plus facilement mais nos protégés feront face à de véritables problèmes de conscience.

this war of mine,little ones,test,avis

Ces choix moraux sont des moments véritablement traumatisants où l’on doit choisir entre prendre une décision susceptible de tuer l’un de nos réfugiés ou au contraire se la jouer égoïste et protéger le groupe face à une fin inéluctable.

La grande force de ce titre étant de ne jamais se montrer complaisant ou de faire passer un message basique de solidarité. Il parvient à nous émouvoir tout simplement par sa représentation brute et honnête de la vie de civils qui tentent juste de survivre dans un monde devenu fou.

 this war of mine,little ones,test,avis

Conclusion

This War of Mine : The Little Ones est un jeu qui n’est pas dénué de défauts : gameplay classique de survival, répétitivité à peine dissimulée, direction artistique de qualité mais très brouillonne. Pourtant, on passe outre ces défauts pour plonger littéralement dans le quotidien de ces réfugiés de guerre au bord de la mort permanente.

On se passionne vite pour nos protégés et on planifie leur capacité à survivre sur plusieurs jours en espérant ne pas être frappé d’un coup du sort. Enfin, les conséquences des nombreux choix moraux qui nous sont proposés sont tellement traumatisantes pour n’importe quel joueur gavé de "jeux de  guerre basiques" que l’on ne peut pas sortir indemne d’une partie aux côtés de nos survivants.

Un jeu difficile, un jeu éprouvant mais un grand moment de jeu-vidéo qui aidera peut-être à la prise de conscience de la vraie réalité de la guerre.

Ma Note : 8,5/10

This War of Mine : The Little Ones est disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

 

Commentaires

J'ai eu l'occasion d'y jouer quelques heures hier soir chez mon ami, j'ai bien aimé. Il venait de l'acheter donc on a fait le début ensemble. Par contre nous n'avons pas eu l'occasion de choisir "nos" survivants. Est-ce juste sur la version PC que c'était possible ?

Bref, bon jeu, effectivement les choix sont parfois durs, nous avons "dévalisé" entièrement la maison du couple âgé en trois nuits et lors de notre dernière visite (la troisième nuit) ils étaient morts (par manque de médicament et de nourriture) mais c'est le but du jeu de chercher et récupérer des objets, nourritures ... afin de progresser dans l'histoire alors comment réagir, comment faire pour survivre dans l'horreur de la guerre ? Les choix seront sûrement de plus en plus difficile et le moral des survivants va être secoué !

J'ai trouvé aussi quelques défauts parmi ceux que tu cites, notamment la répétitivité et le gameplay et j'aurais aimé une vue, en zoomant, plus proche pour mieux se rendre compte des actions qu'ils effectuent, histoire de me rapprocher d'eux et peut-être de mieux ressentir les choses.

Écrit par : Stelle | 07/02/2016

Répondre à ce commentaire

Lors de la première partie, les réfugies sont imposés... C’est une sorte de tutorial.
Mais ensuite, on peut choisir les réfugies dans une liste ou en créer un.

Écrit par : Quantic | 08/02/2016

Je trouve ce jeu vraiment fantastique et très original. On a pour habitude de faire partie de ceux qui font la guerre, c’est plutôt sympa d’être le survivant pour une fois.

Écrit par : Manon | 11/02/2016

Répondre à ce commentaire

genial

Écrit par : Coraline | 24/02/2016

Répondre à ce commentaire

je tente et crois en ma chance

Écrit par : Benoit | 26/02/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour
surper merci

Écrit par : Philippe | 27/02/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire