[Test] Sébastien Loeb Rally Evo, l'aura d'un champion se mesure à la qualité de ses jeux 
par Quantic

jeudi 28 janvier 2016 19:48 5 commentaires

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Sébastien Loeb Rally Evo est le successeur spirituel du piteux WRC 4. Ce titre "validé" par le grand champion français est, en effet, développé par les italiens de Milestone qui "oeuvraient" auparavant sur la licence WRC sans jamais réussir à la faire décoller.

WRC 5, sorti il y a quelques mois, n’est donc pas à confondre avec Sébastien Loeb Rally Evo puisque la licence WRC a été reprise avec un certain succès par les français de Kylotonn. Avant mon test, j’avais un sentiment mixte sur Sébastien Loeb Rally Evo puisque d’un côté, je me souvenais de mes sessions pas toujours grandioses sur la licence WRC mais d’un autre côté, mon court essai de cette nouvelle licence s’était plutôt bien passé. Milestone allait-il réussir à signer un bon jeu de rally sans la fameuse licence WRC ? Voici mon avis...


sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Le rally est revenu à la mode en jeu-vidéo.

Après des années de disette où seule la licence WRC nous proposait de foncer comme un dingue entre deux rangées d’arbres, il y a pas moins de 3 jeux de rallye à se mettre sous la dent en à peine quelques mois :

- WRC 5 (testé ici) qui a rendu une copie sympathique mais fortement buggée.

- Dirt Rally de Codemasters (développeur de la légendaire série Colin McRae Rally) sur lequel je vous ai déjà fait part de mon sentiment lors de l'Early Acces. A noter également que Dirt Rally va sortir en version physique en Avril prochain sur consoles Next Gen et PC.

- Et enfin, Sébastien Loeb Rally Evo qui entend bien profiter du nom du célèbre champion français et de l’expérience en matière de Rallye accumulée par Milestone.

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Premier bon point, Sébastien Loeb s’est réellement investi dans ce titre.

Il ne s’est pas limité à coller son nom sur la jaquette et à toucher son chèque. Selon les développeurs, il a participé activement au réalisme du jeu en faisant part de son feeling face à la prise en main du jeu ainsi que sur ses exigences en matière de mimétisme avec la réalité. Ainsi, c’est à lui qu’on doit le fait que toutes les spéciales du jeu sont parfaitement identiques (mais raccourcies) aux vrais spéciales des rallyes. Et cela change tout.

Au volant de notre bolide, on découvre des spéciales qui ressemblent vraiment à du rallye et pas à l'idéal vidéoludique que bien des développeurs imaginent pour nous.

Dans certaines spéciales, on enchaîne les épingles glissantes, dans d’autres, on peut être à fond pendant 1 km de ligne droite sans aucun virage. Bref, on découvre le vrai rallye et cela donne au jeu une touche de réalisme qu’il est difficile de retrouver dans les jeux qui font juste "semblant".

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Le modèle de pilotage est également à classer dans la catégorie des réussites. Bien loin des incohérences et de l’arcade à outrance de WRC 4, Sébastien Loeb Rally Evo propose un mix réussi entre simulation et arcade. On sent le poids de la voiture dans les freinages et les glissades à outrance sont assez rares sur une surface adhérente. Pour avoir de bonnes sensations, il faudra quand même réduire les aides au pilotage dont l’absence rendra le jeu plus exigeant pour les pros tout en restant accessible pour les débutants.

Même si le modèle de pilotage marque des points, il n'atteint pas encore le niveau de réalisme inouï d'un Dirt Rally qui pousse la simulation beaucoup plus loin mais le progrès est notable et l’équilibre entre simulation et accessibilité est presque parfait pour un jeu "grand public". Seul regret, le fait que notre voiture ait globalement beaucoup de grip et que les erreurs (mordre dans l’herbe ou sur le bord de piste) ne soient pas assez punies.

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Le mode Carrière, absence de licence WRC oblige, est complètement revu avec une division pas toujours très intuitive entre les différentes catégories de voitures disponibles censées représenter une difficulté progressive pas toujours bien équilibrée. Chaque spéciale se termine par un gain en argent pour acheter de nouvelles voitures et en réputation pour monter dans le classement fictif des 400 meilleurs pilotes du monde.

Au passage, on remarquera qu’en dehors des rallyes mondiaux (qui pourront se jouer sur 4 jours même si seules 8 spéciales sont présentes), on pourra également faire un tour sur des pistes de rally cross (dont la piste de Los Angeles, à côté du Convention Center où se tient chaque année l'E3) pour des courses de rally cross (avec la fameuse règle du tour joker) et d’autres modes où l’on froissera de la tôle comme une course à élimination ou un concours du meilleur secteur. Une variété plutôt bienvenue entre deux spéciales de rallyes plus classiques.

Enfin, comment ne pas citer Pikes Peak et sa vingtaine de kilomètres ? Une piste juste mythique.

sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

A côté de ce mode carrière très complet avec sa bonne cinquantaine de véhicules toutes époques confondues, ses nombreux modes de jeu et ses pistes variées, on peut aussi trouver un mode "Expérience Loeb" où l’on pourra parcourir quelques courses dans les chaussettes du grand champion. Chaque section étant précédée par une interview très instructive de Loeb sur cette période de sa carrière. Les fans apprécieront.

Ce mode est intéressant, surtout parce qu’il propose quelques spéciales de rallyes français peu connues à l'international sur lesquels Loeb a fait ses classes mais les défis proposés ne sont pas toujours très originaux et la difficulté est globalement assez élevée.

Sébastien Loeb Rally Evo traîne quand même aussi les défauts historique de la licence WRC : techniquement pas très beau même si le progrès est notable ou encore des voitures nombreuses mais hormis les changements de transmission et les gains de puissance, elles se pilotent un peu toutes de la même manière.

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Il y a d'autres petits ratés assez courant dans le monde du jeu-vidéo de rallye comme les notes du copilote qui arrivent parfois très tard (surtout si vous supprimez les aides visuelles) ou les rares spectateurs qui semblent en carton.

Mais le défaut qui continue à m’énerver régulièrement, c’est la présence de panneaux publicitaires ou de barrières en bois qui doivent avoir secrètement fusionnés avec du béton armé. Elles vous stopperont net comme si vous aviez rencontré un mur dès que vous les effleurerez tandis que d'autres "obstacles" seront facilement destructibles.

Sachez également qu'il y a une école de rally un peu plus soignée que d'habitude avec sa piste asphalte et sa piste Terre où l'on pourra apprendre les bases du pilotage et faire un run de test sur les différentes voitures. On reste quand même très loin du "cours de pilotage" promis il y a plusieurs mois. Personnellement, une fois le tutorial fini, je n'y ai plus mis les pieds.

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Notons enfin que pendant mon test, je n’ai pas rencontré le moindre bug et que le support au volant est juste parfait avec un feeling de l'adhérence excellent. En ce qui concerne l'expérience avec un volant type T300RS, c'est peut-être le jeu qui m'a donné le meilleur feeling sur cette génération de consoles. Et pour ne rien gâcher, il y a tout qu’il faut de réglages pour adapter son volant à la perfection. Pensez d'ailleurs à réduire un peu le retour de force, j'ai failli me casser le poignet lors d'un crash tellement le retour du volant peut être brutal.

 sébastien loeb rally evo,test,avis,rallye

Conclusion

Sébastien Loeb Rally Evo est une franche réussite. Bien loin des ratés de Milestone sur la licence WRC, les italiens signent ici un jeu grand public parfaitement équilibré proposant une vraie expérience du rallye tout en restant accessible au plus grand nombre.

Ce n'est sans doute pas le jeu sur lequel les amateurs de simulation devraient se ruer mais son gameplay très équilibré pourrait bien mettre d'accord les pros du volant et les débutants. Très complet, débordant de spéciales ultra-réalistes, profitant de l'aura et de la carrière de Sébastien Loeb, il ne lui manque plus grand-chose pour jouer dans la cour des très grands. Des graphismes un peu plus chatoyants, une simulation un peu plus marquée et je serais aux anges.

En attendant, voilà un excellent jeu de rallye qui s'adapte particulièrement bien au pilotage au volant si vous avez la chance d'en posséder un.

Ma Note : 8/10

Sébastien Loeb Rally Evo est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

 

Commentaires

C'est etrange comment votre avis est totalement divergeant des autres tests qui sont très négatifs et qui mettent en avant les nombreux bugs de ce jeu...

Au final je ne sais pas trop quoi penser !

Écrit par : jeremy | 30/01/2016

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas vu tant de tests très négatifs en dehors de celui de Gamekult. La plupart font plutôt la constatation d'une bonne surprise, connaissant l'historique du développeur.
Concernant le test de Gamekult, j'ai vraiment l'impression de ne pas avoir joué au même jeu qu'eux.

Une différence qui peut jouer est le fait que j'ai intégralement testé Seb Loeb Rally Evo au volant et j'ai eu des retours qui affirment que le pilotage au pad est très flottant et peu précis, ce que je n'ai pas du tout ressenti avec mon volant.

En deux mots, mes conseils sur les jeux de rallye du moment :
WRC 5 : injouable au volant mais assez sympa au pad si on arrive à survivre aux bugs incessants.
Seb Loeb Rally Evo : excellent au volant et un chouette contenu mais le modèle de pilotage ne semble pas plaire à tout le monde.

Au final, je pense que ce sera Dirt Rally (en avril sur consoles) qui mettra tout le monde d'accord. Je l'ai déjà essayé sur PC et il est excellent à condition d'aimer une simulation assez pointue.

Écrit par : Quantic | 31/01/2016

Bonjour,
L'avez vous testez sur xbox one aussi , merci

Écrit par : david | 17/02/2016

Répondre à ce commentaire

Non, uniquement en version PS4 et au volant.

Écrit par : Quantic | 17/02/2016

Bonjour,

Après plusieurs tentatives, j'abandonne ce jeu que l'on m'a prêté. J'ai un volant T300RS et je n'ai aucune sensation de conduite avec ce jeu contrairement à WRC5. Pourtant je ne donnais par cher de WRC5 au début.

Dommage, car il y a beaucoup plus de contenu que sur WRC5 (rallycross, pike peaks, ...).

Franchement, les décors je n'y prête pas beaucoup d'importance, ce qui est obligatoire c'est de pouvoir ressentir la voiture sur la piste ce qui n'est absolument pas le cas sur ce jeu (pas de sensation de dérapage ni de freinage). Vu interne obligatoire à cause du retard de prise en compte du volant dans la vue externe.

Comme ça m'étonnerait que les dévs revoient complètement la gestion du volant, aucun risque que j'achète ce jeu.

J'attends de voir si dirt rally peut rattraper ce navet.

F.

Écrit par : r5bleu | 06/03/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire