[Test] Senran Kagura Burst, collégiennes japonaises à fortes poitrines cherchent partenaires pour bonnes bastonnades 
par Quantic

vendredi 21 mars 2014 19:34 1 commentaire

 senran kagura burst,test,3ds,beat them all,sexy

Un peu à l’image de Dead or Alive, les développeurs de Senran Kagura ont développé exprès un moteur physique capable de reproduire les mouvements des attributs mammaires (importants) des héroïnes. Mais cela suffira-t-il pour nous proposer un Beat Them All de qualité sur 3DS ?


Le japon a une fascination pour les collégiennes à fortes poitrines. Cela peut paraitre un peu malsain en occident mais au pays des Mangas, l’admiration des grosses poitrines et des Idoles constituent réellement une sous-culture entière avec ses magasins spécialisés, ses films, ses "actrices" et ses jeux-vidéo.

Même si c’est une obsession un peu difficile à comprendre, les bien-pensants occidentaux peuvent tout de suite être rassurés. Senran Kagura ne propose, tout comme Dead or Alive au passage, aucune scène choquante. Il y a des écolières, des jupettes qui volent, des fortes poitrines qui rebondissent, une bonne dose de fan service et d’allusions sexy à souhait mais rien qui ira contre la morale.

 senran kagura burst,test,3ds,beat them all,sexy

Voilà qui est quand même rassurant quand on voit ce que le Japon peut produire comme Anime ou comme Manga que je qualifierai gentiment de "limite". Si vous allez au Japon, ne vous limitez pas au rez-de-chaussée des magasins d'Akihabara, grimpez les étages. En général, au plus vous montez au plus les productions en vente seront de nature à choquer votre esprit occidental. Franchement, faites l'expérience... Les quelques mangas érotiques qui arrivent jusqu’ici, c'est de la gnognote à comparer avec l'imagination débordante des japonais.

Des combats un peu mou mais du fan service dans tous les sens

Dans Senran Kagura, nous incarnons une bande d'apprentie Ninja en formation. Nous vivons donc en communauté avec nos copines et entre deux bavardages de filles, on part bastonner du méchant dans un Beat Them All 2D tout ce qu’il y a de classique. Ainsi, l’étendue des coups est assez limitée : un coup faible, un coup fort, un saut, un dash, une transformation et une attaque spéciale. Du grand classique mais avec beaucoup d’actions à l’écran. Le timing des combos est assez permissif, ce qui permet de combiner des centaines de coups en l’air et au sol assez rapidement. Et il faut l’avouer, c’est très spectaculaire et presque jouissif.

senran kagura burst,test,3ds,beat them all,sexy

Et pour satisfaire le petit côté grivois de ce jeu, notre transformation de jolies collégiennes en super Ninja se fait via une cut scene plutôt suggestive. Sans oublier qu’au fil des dégâts encaissés, nos vêtements se déchireront petit à petit dévoilant notre corps aux mensurations généreuses.

Pourtant, les phases de baston, bien qu’intéressantes, se montrent rapidement répétitives. Les décors sont minimalistes, les adversaires peu variés et finalement, seul le plaisir de faire des combos à l’infini vient contrebalancer la répétitivité des combats. Heureusement, chacune des combattantes a son propre caractère et donc son propre style.

En changeant d’héroïnes, on va donc complètement modifier sa façon de combattre. D’autant plus que cette version européenne se voit complétée de la suite du jeu original, mettant en scène les filles Ninja du camp des méchants (bon, tout est relatif quand même). Cela donne finalement deux histoires complètes constituées de 5 chapitres chacune, ce qui propose une très bonne durée de vie.

 senran kagura burst,test,3ds,beat them all,sexy

Un scénario comme on en voit rarement

Mais Senran Kagura propose plus qu’un Beat Them All au gameplay un peu usé et un moteur physique pensé pour l’affichage de poitrines en 3D. Entre chaque combat, on suit donc les aventures de nos apprenties Ninjettes depuis leurs combats contre le mal jusqu’à leurs petits problèmes d’adolescentes.

Ainsi, il n’est pas rare de passer de longues minutes à suivre des cut scenes tout en japonais mais sous-titrée en Anglais transformant ce titre de baston en véritable Visual Novel à l’histoire bien plus intéressante que ce que les premiers rebondissements laisseraient présager. Les fans de mangas du genre Sailor Moon ou plus généralement des magical girls pourraient même y trouver leur compte.

Enfin, au cours de notre progression, on débloque un nombre impressionnant de bonus sous la forme de sons, de musiques, de photos, mais surtout d’accessoires pour habiller (ou déshabiller) nos héroïnes. Et bien entendu, un module spécial nous permet d’admirer notre création avec notre petit regard lubrique.

senran kagura burst,test,3ds,beat them all,sexy

Conclusion

Senran Kagura Burst est un digne représentant de ces jeux japonais qui ne sortent d’ordinaire jamais chez nous. Et rien que pour le courage de l’éditeur qui a osé l’amener en Europe, je vous invite à vous le procurer. Proposer un Visual Novel entrecoupé de séquences de Beat Them All à l’ancienne et qui fait la part belle aux fortes poitrines et aux collégiennes aux jupes légères, il fallait oser, et sur 3DS pour ne rien compliquer !

Et le pire, c’est que cela marche. L’histoire est intéressante, le fan service est permanent et même les séquences de bastonnade parfois un peu molles réussissent quand même à tirer leur épingle du jeu. Fan de manga un peu grivois, voilà un jeu qui a toutes les caractéristiques pour vous plaire.

Ma Note : 7,5/10

Senran Kagura Burst est disponible en exclusivité sur 3DS.

Commentaires

Très bon test, merci :)

Écrit par : Ialda | 09/04/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire