[E3 2012] Preview - Dragon Commander : Dragon, jetpack et stratégie ! 
par Aelya

jeudi 19 juillet 2012 19:39 2 commentaires

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity

Il y a quelques temps, je vous avais parlé de Dragon Commander qui m'avait déjà paru sympa. Il faut dire qu'incarner un dragon, c'est quelque chose que j'aime bien^^

Durant l'E3, j'ai pu voir une courte preview (environ 15 minutes) : le jeu a changé depuis la dernière fois et les petits belges de Larian Studios continuent à le polir pour sa sortie en 2013.

L'histoire reste semblable à celle évoquée auparavant. Elle se déroule dans l'univers de Divinity à une époque reculée où magie et technologie sont à leur summum et se combinent tout naturellement. On incarne le premier prince dragonite (capable de se transformer en dragon) désireux de venger son père qui s'était opposé à la religion du dieu Unique.

Pour cela, notre prince va tenter de conquérir le monde depuis sa forteresse aérienne, le Raven.

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity

Cet immense vaisseau va servir de base politique : c'est là que l'on va devoir prendre diverses décisions auprès de nos conseillers, des différents ambassadeurs, de notre épouse... Il faudra donc discuter à divers endroits du vaisseau : la salle de guerre, plutôt formelle, le bar où les langues se délient plus facilement ou encore la chambre à coucher.

D'ailleurs, c'est maintenant définitif : on ne pourra pas jouer une femme. Cela est dû au fait que notre épouse pourra évoluer de façon très différente suivant les décisions que nous prendrons pour elle.

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity

Par exemple, la femme elfe est végétarienne et ne boit pas. Cependant, elle doit assister à un diner où de la viande et de l'alcool seront servis. Allez-vous la forcer à consommer tout ça ou la laisser suivre ses convictions ?

Suivant votre choix, cela se passera différemment : elle pourra devenir une dépravée alcoolique ou une fanatique religieuse...

J'ai d'ailleurs pu voir les Concept Arts de différentes versions de la femme elfe, mais aussi de la femme squelette ou encore de la femme naine : ils étaient vraiment superbes ! Cela donne envie !

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity

Vos choix concernant votre épouse auront un impact sur son évolution, sur vos unités, celle-ci vous offrant des cartes d'unités utilisable en combat, mais aussi sur votre stratégie générale.

En effet, le choix de votre épouse même influencera la réaction des différents peuples à votre égard. Ainsi, à chaque nouvelle conquête, l'ambassadeur de ce peuple viendra sur votre vaisseau pour vous proposer la main de leur princesse.

En acceptant, ils deviendront vos alliés beaucoup plus facilement, se révoltant même contre l'occupant de leur terre et ainsi vous aidant dans votre conquête. Le problème est si vous êtes déjà marié. En divorçant, vous vous mettez à dos le peuple de cette princesse qui lui va se révolter contre vous.

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity

De plus, certains peuples, comme les morts-vivants, sont très religieux et donc voient le divorce d'un mauvais oeil. Divorcer risque donc d'envenimer vos relations avec eux, même si ce n'est pas leur princesse que vous rejetez.

Il faudra donc bien peser le pour et le contre avant chaque décision, celle-ci ayant des conséquences directes sur vos unités et vos conquêtes.

Les conquêtes se font au tour par tour sur une carte qui ressemble à un plateau de jeu de stratégie (genre Risk). On voit les unités de ses adversaires, on déplace ses unités en fonction et l'on attaque ou se défend. De plus, des cartes spéciales confèrent des avantages spéciaux à la région où elles sont assignées ou aux unités de cette region.

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview, divinity e3 2012,larian studios,dragon commander,preview,divinity

Une fois toutes nos décisions prises, nos unités bien placées stratégiquement, on peut passer aux choses sérieuses et à la phase de combat où l'on peut incarner un dragon^^

Dans cette phase, une vue aérienne permet de disposer ses unités et de leur donner des ordres, une fois cela fait, on passe en mode dragon : on le dirige pour attaquer l'ennemi ou pour protéger sa propre forteresse volante suivant la tactique employée. Il est bien entendu possible de passer d'une vue à l'autre durant tout l'affrontement.

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview,divinity e3 2012,larian studios,dragon commander,preview,divinity

Un mode multijoueurs verra s'affronter jusqu'à quatre dragons qui devront gérer leur unités et ressources (fabriquer des mines pour récolter de l'or, ériger des défenses pour protéger ces mines, créer des bâtiments pour générer des unités...) tout en utilisant leur forme dragonite pour favoriser leur victoire.

Conclusion

Dragon Commander a l'air vraiment sympa.

Il propose plusieurs types de gameplay en un entre la gestion des relations politiques (un peu à la Diplomacy), la stratégie à la Risk et les combats où l'on peut incarner un dragon avec un jet pack (ce qui est sympa, il faut le reconnaître).

 e3 2012,larian studios,dragon commander,preview,divinity

Maintenant, il reste à voir comment tout cela va s'équilibrer et tenir ensemble à la sortie du jeu début 2013. J'ai d'ailleurs demandé s'ils comptaient faire une édition collector avec un artbook des concept arts que je trouve vraiment très beau.

e3 2012,larian studios,dragon commander,preview,divinityIls réfléchissent effectivement à une édition collector mais plutôt une qui reprendrait la carte du monde et en ferait un jeu de plateau (idée qu'on avait déjà évoqué dans ma précédente preview), ce qui pourrait être vraiment excellent à mon avis !

Par contre, vu qu'on était aux Etats-Unis, je leur ai demandé si cette belle édition collector serait bien disponible en Europe. Ils m'ont répondu qu'ils allaient voir. Bref, je croise les doigts !

Enfin, petite digression liée à mon précédent article où je me plaignais de la vision très masculine du titre. Je continue à trouver le jeu assez masculin. Ok, on ne jette plus son ancienne femme par-dessus bord, on divorce. Cependant, les femmes restent des marchandises qui n'ont pas leurs mots à dire : on les épouse ou les jette comme on veut, impose notre volonté sur elles...

Bref, ce n'est pas très glorieux. Mais, comme je trouve les Artworks et les graphismes du jeu vraiment beaux et que Dragon Commander semble bourré de potentiel, je vais leur pardonner : par contre, le jeu a intérêt à tenir ses promesses ;-)

Commentaires

Ça augure du bon tout de même alors ! J'étais plus attiré par leur autre titre, plus RPG, Divinity - Original Sin (où là c'est moins machiste :p), ne sachant pas quoi penser par ce système de cartes, mais si le côté relationnel (qui me fait énormément penser à Pandora's Tower sur Wii - qu'il faut que j'achète) semble abouti, prometteur, ça peut donner quelque chose d'unique ce jeu de "conquêtes" dans tous les sens du terme.

2013 sera définitivement une année Larian ! A se demander comment un petit studio peut plancher sur deux jeux totalement différents. En espérant avoir droit à des versions collectors intéressantes !

Écrit par : Drym' | 19/07/2012

Répondre à ce commentaire

Je tiens Dragon Commander à l'oeil depuis l'année dernière, d'ailleurs j'espère bien en voir un peu plus lors de la Gamescom^^

Divinity Original Sin a l'air très sympa aussi : je suis en train d'écrire la preview^^

Écrit par : Aelya | 21/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire