Lollipop Chainsaw : Interview du producteur Scott Warr 
par Aelya

jeudi 24 mai 2012 20:12 1 commentaire

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

Nous avons eu la chance de nous voir accorder une interview avec Scott Warr le producteur de Lollipop Chainsaw (plus d'informations sur ce jeu qui s'annonce vraiment bon dans notre preview).

Cette interview s'est déroulée dans une sorte de bar avec la musique à fond, résultat : Comprendre ou ne serait-ce qu'entendre les propos de Scott Warr s'est avéré parfois délicat...

Voici donc ce que nous avons réussi à reconstituer malgré le bruit, la musique, les cris de zombies et les exclamations enthousiastes d'une cheerleader blonde^^

Couple Of Pixels : Lollipop Chainsaw et No More Heroes semblent avoir un certain nombre de points communs. A quel point ces deux jeux se ressemblent-ils ?

Scott Warr : Quand Suda est venu nous voir au sujet du jeu, il avait cette idée avec une tronçonneuse, une pompom girl qui découpe des zombies avec des arcs-en –ciel... Après ça, tout était fini et le développement du jeu s’est mis en route. Suda, Warner Bros et moi n’avons jamais regardé derrière nous.

On s’est demandé ce que les gens aimaient dans les jeux de Suda51 : ça, c’est ce que j’aimais dans No More Heroes, ça c’est ce que j’aimais dans Shadows... Je pense que vous retrouverez beaucoup d’éléments de No More Heroes.

Avoir un système permettant de faire évoluer Juliet, de la rendre plus forte est une des similitudes avec No More Heroes. Il y aura ainsi un certain nombre de recoupements entre les deux titres.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : D’où est venue l’idée d’une pompom girl trucidant des zombies ? Vient-elle de Suda ?

S.W. : Tout à fait ! Je n’arrêtais pas de le lui demander tout le temps et il me donnait comme réponse : « j’étais aux toilettes et réfléchissais quand j’ai eu cette idée... » Il m’a toujours donné cette même réponse. Tout le monde lui pose cette question et il ne donnera jamais une vraie réponse.

C’est la même chose avec James Gunn. On lui demande comment il est arrivé à un tel résultat, à un tel script et il ne vous donne jamais cette fameuse réponse mais va tourner autour du pot.

Mais, quand j’ai vu ça pour la première fois, cette cheerleader qui découpe des zombies en faisant jaillir du sang partout et des arc-en-ciel, je me suis dit, mon dieu, il faut que je m’occupe de ce jeu et on m’a dit « Génial, on pense que tu es parfait pour ce jeu. Au fait, est-ce que tu sais qui est Suda51 ? » Ce à quoi j’ai répondu « Absolument ! »

Pour moi qui suis un fan immense, qui ai joué à tous ses jeux, les ai tous adorés, faire partie de ce jeu, le voir, travailler à ses côtés, être au cœur de tout, aider, voir l’évolution du processus, être impliqué dans les choix de designs, tout ça, c’est vraiment quelque chose de génial à vivre.

COP : Malgré tout, quand je vois le jeu, je ne peux m’empêcher de penser à Buffy contre les Vampires. Ici, ce serait Juliet contre les Vampires. Pensez-vous que Suda51 a pu s’en inspirer un peu ?

S.W. : Tout à fait ! Et là encore, j’ai aussi posé cette question et il répondait vaguement avec un " Euh non ". On ressent clairement une influence de Buffy mais cela reste différent, il y a même une blague sur les « Running Zombies ». Il y a beaucoup d’influences et elles viennent à la fois de Suda51 et de James Gunn.

COP : Sinon, est-ce qu’une différence flagrante entre Buffy et Juliet ne serait pas que cette dernière embrasse complètement son origine ?

S.W. : Oui et non. Juliet n’a pas toujours été la chasseuse de zombie pleine de confiance en elle, un peu comme Buffy qui n’aimait vraiment pas ça et ne voulait pas tuer des vampires. Mais Juliet, elle, a toujours voulu faire partie de ça, tout comme le reste de sa famille qui sont  des chasseurs de zombies.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Parlons des Arcs-en-ciel. En général, les jeux classiques mixent des filles sexy au genre horreur. Cependant, vous avez choisi d’y intégrer un aspect un peu plus déjanté. Qui a décidé ça ?

S.W. : Là encore, Suda est arrivé... On ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui. Voir des arcs-en-ciel, une  cheerleader, une tronçonneuse, un jeu intitulé Lollipop Chainsaw, cela semble si simple... et pourtant rien de semblable n’a jamais été réalisé. Quand vous connaissez le type derrière tout ça cela ne vous surprend pas.

Mettre des arcs-en-ciel et des petites étoiles, c’était ajouter un nouvel élément au genre. Quand on pense à l’horreur, au gore, on imagine du sang, que du sang et rien d’autre.

Dans notre jeu, le sang va se transformer en cœur et inversement les cœurs vont se transformer en sang : on obtient donc cet énorme chassé-croisé entre le sang, les paillettes et les arcs-en-ciel, c'est ce que j’adore dans ce jeu.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Pourra-t-on faire évoluer Juliet ?

S.W. : On gagne des médailles en tuant des zombies qu’on peut dépenser pour améliorer des compétences : tirer plus loin, se relever plus vite. Cela ne semble pas grand-chose mais il y a beaucoup dans ce « pas grand-chose » et cela vous aide vraiment tout au long du jeu.

COP : Qu’en est-il des costumes ? Y aura-t-il des DLC ?

S.W. : Pas de DLC. On est très content du nombre de costumes présents dans le jeu ainsi que le nombre d’objets déblocables et collectionables.

Dans beaucoup de jeux, on reçoit seulement une ou deux tenues puis il faut payer, mais dans notre jeu, il y a une tonne de costumes et de façon de les débloquer. Il faudra réfléchir à la manière de faire, la tenue ne sera pas accessible directement, elle ne sera pas servie tout cuite sur un plateau.

Cela rajoute un aspect au jeu, obligeant parfois à retourner en arrière pour trouver la solution.

COP : Les pouvoirs de Juliet évoluent au cours du jeu et on y croise des mini-jeux, des sport-games. Pouvez-vous nous en dire plus ?

S.W. : Quand vous commencez le jeu, vous devez vous habituer au gameplay. Vous pouvez vous frayer un chemin à la hack-and-slash, et c’est le plus facile, mais certains joueurs veulent aussi du challenge.

Comme mini-jeux, Il y a, par exemple, le Zombie Nick où vous mettez la tête de son petit copain sur le corps d’un zombie, il y a aussi du Zombie basketball et dans d’autres niveaux, il y a beaucoup d’autres mini-jeux, comme du baseball.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Pourra-t-on jouer les sœurs de Juliet ?

S.W. : Non, elles ne seront pas jouables.

On y a beaucoup pensé mais juste incorporer Nick a demandé beaucoup de réflexion. Qu’allons-nous faire avec lui ? Il est un élément clé mais c’est une tête décapitée, que peut-on faire avec ça ? De nombreuses idées fusaient : il devrait pouvoir se balader, contrôler quelqu’un ou se faire contrôler par quelqu’un...

Puis on a tout ramené à ce que Suda avait dit à l’origine lors d’un meeting : le jeu concerne Juliet. Il n’y a donc que certaines choses qui peuvent être faites avec Nick.

Le même principe s’est appliqué aux deux sœurs : on a préféré se concentrer sur Juliet. Donc vous pourrez les utiliser, elles vous aideront et vous accompagneront durant l’histoire mais l’action se fait principalement avec Juliet.

COP : No More Heroes a surpris par sa musique. Peut-on s’attendre à la même chose avec Lollipop Chainsaw ?

S.W. : On avait Akira Yamaoka dans le studio et rien que sa présence a réveillé le fanboy au fond de moi. Shadows of the Damned avait une bande originale fantastique mais très sombre, ici on voit Akira sous un jour différent avec ce jeu assez pop et sportif.

En plus de ça, chaque Boss a son propre thème musical : pop-rock, métal...

Et avec l’intégration de Jimmy Urine du groupe « Mindless Self Indulgence », cela ajoute une couche en plus. L’évolution musicale du jeu a été tout bonnement incroyable : les voir en pleine création, en train de jouer de la guitare, d’écrire, c’était génial.

Ce sont des artistes sensationnels. J’ai hâte que vous puissiez entendre ce qu’ils ont fait pour ce jeu.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Y-aura-t-il un mode Multi-joueurs ?

S.W. : Non, pas de multi-joueurs. On voulait se concentrer sur le mode solo. On a travaillé à l’amélioration des contrôles. Les contrôles de No More Heroes étaient meilleurs que ceux de Shadows of the Damned et Lollipop amène tout ça au niveau supérieur. Il y a une progression de jeu en jeu.

C’est la même chose pour le multi-player. Ce serait fun d’avoir un groupe de cheerleaders se courant après  armées de tronçonneuses, mais ce n’était pas la bonne voie.

On a implémenté le Leaderboard pour faire en sorte que le monde entier puisse voir le classement de tout un chacun. Un japonais pourra voir le score d’un américain, vous pourrez voir les scores de tout le monde. On veut que les gens ressentent le jeu.

D’abord en mode easy pour finalement arriver à ce que j’appelle le mode de difficulté japonais, il y a un mode où si l’on meurt, on meurt définitivement. Cela donne envie de continuer à jouer, de rivaliser avec ses amis en leur disant « regarde qui est en train de te massacrer ».

COP : Y a-t-il une chance de voir Juliet et Travis (héros de No More Heroes) ensemble ?

S.W. : - Rire - Je ne suis pas sûr, Travis est encore au paradis des sucettes...

COP : Merci pour cette interview.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

Et en bonus, rien que pour vous, la délirante bande-annonce de présentation de la Special Edition du jeu comprenant une Juliet grandeur nature ... et contrôlable à distance.

Autant vous dire qu'on l'a déjà précommandée...

        

dans Gaming, Preview, PS3, Xbox360
Tags : lollipop chainsaw, interview, producteur, warner bros, special edition

Lollipop Chainsaw : de quoi habiller votre cheerleader préférée ! 
par Aelya

lundi 14 mai 2012 19:53 6 commentaires

Lollipop Chainsaw est le nouveau Zombie Slasher de Suda51 produit par Warner Bros dans lequel on incarne une cheerleader blonde tueuse de zombies (mais on vous en dira plus sur le jeu très bientôt car nous avons pu assister à une preview il y a peu, nous devons juste patienter jusqu'à la levée de l'embargo).

Entre temps, certaines des tenues que la jolie Juliet Starling pourra endosser ont été dévoilées et comme je suis une fan de ce genre de choses, surtout qu'ici il s'agit de tenues déblocables dans le jeu SANS DLC, je ne peux résister à la tentation d'en parler :-p

Donc outre la tenue de Pompom girl d'origine, on pourra revêtir entre autre :

lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume

lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume

Mais surtout, en plus d'autres tenues "classiques" (soubrette, bikini coquillage...), Warner a même pensé à l'Otaku que je suis en ajoutant des costumes tirés de la Japanimation.

On a ainsi deux tenues de l'univers High School Of the Dead dont on attend la suite avec impatience. Celles de Busujima Saeko :

lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume

et de Miyamoto Rei :

lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume

A noter que Shoji Sato, le dessinateur du manga (le scénario est lui écrit par Daisuke Sato) a réalisé une illustration liée à ce cross-over^^ :

lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume

Il y a aussi le costume de Shiro de l'excellente série Deadman Wonderland :

lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume

Ou encore celui d'Haruna de la série Kore Wa Zombie Desu Ka (qui elle aussi à une tronçonneuse^^):

lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume

et enfin (pour l'instant en tous cas), celui Manuy de Manuy Hiken-Cho :

lollipop chainsaw,suda51,warner bros,costumelollipop chainsaw,suda51,warner bros,costume

J'avoue trouver ces ajouts de costumes tirés de mangas/animés vraiment sympa et j'ai hâte de pouvoir jouer avec ces tenues à ce jeu qui s'annonce complètement fou mais qui surtout me fait très envie^^

        

dans Gaming, PS3, Xbox360
Tags : lollipop chainsaw, suda51, warner bros, costume

[Test] Batman Arkham City : le Joker de cette fin d'année ? 
par Aelya

lundi 14 novembre 2011 19:40 3 commentaires

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Batman Arkham Asylium était excellent, une des meilleures adaptations de comics en jeu vidéo. Donc quand Rocksteady a annoncé une suite, je ne pouvais que me réjouir... Alors lorsqu'en plus ils dévoilent que Catwoman sera un personnage jouable, je me suis mise à trépigner d'impatience !

L'univers

Batman Arkham City reprend un certain temps après la fin du premier opus. Après la débâcle dans l'asile, la ville a permis la construction en son centre d'une prison d'un nouveau genre : Arkham City, une sorte de ghetto où les prisonniers sont "libres" de se promener.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Mais voilà, comme on pouvait s'en douter, quelque chose ne tourne pas rond et Batman va devoir s'en mêler pour régler le problème.

Je préfère ne pas en dire trop sur l'histoire principale pour éviter les spoilers. Elle est assez sympa et permet de croiser pas mal de monde, mais à cause de cela est assez tirée par les cheveux et semble n'être qu'un prétexte pour nous faire affronter ou croiser un maximum de personnages de l'univers DC, certaines réactions des protagonistes (gentils ou vilains) étant même assez étranges.

La fin est un peu décevante et tombe un peu à plat : on reste sur sa faim avec l'impression que Warner a voulu faire un final époustouflant mais qui ne prend pas...

Le jeu regorge de quêtes secondaires très sympas, voire plus que la quête principale, et l'on retrouve The Riddler au meilleur de sa forme avec des énigmes et des points d'interrogations partout dans la ville. Ceux-ci présentent d'ailleurs un challenge plus pointu que dans l'asile car il faudra parfois résoudre des mini-puzzles pour y accéder.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Bref, on ne s'ennuie pas ! En fait, même si la quête principale est un peu tarabiscotée, on prend plaisir à la suivre car on incarne Batman et ça qu'est-ce que c'est chouette !

Le Gameplay

En effet, Warner a repris le gameplay du précédent opus, déjà très bon, y a ajouté quelques petites  nouveautés bien sympas et surtout nous place dans un monde semi-ouvert.

Cette fois-ci, notre champ d'action est plus grand : nous pouvons explorer tout Arkham City. La ville en ruine foisonne de détails (certains laissés par Enigma). L'obscurité de l'univers de Batman est bien retranscrite, d'autant qu'encore une fois l'action se passe de nuit.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Grâce/à cause des gadgets de Batman, on a cependant vite fait de parcourir la carte (attention, j'ai dit parcourir et non fouiller, nuance). D'ailleurs, certaines quêtes vous demanderont de traverser quasi toute la prison en un temps limité.

Côté gadgets, on retrouve les classiques Batarangs, grappin, tyrolienne, décrypteurs d'ondes, etc. auxquels on ajoute de petites nouveautés telles que la grenade givrante qui vous permet au choix de congeler les ennemis ou de créer une plaque de glace sur l'eau pour accéder à certains lieux, ou encore la bombe fumigène pour échapper aux tirs. De quoi varier les plaisirs et les stratégies^^

Les combats sont toujours aussi jouissifs : on attaque, on pare, on utilise un gadget et l'on enchaine les combos aisément, à croire que l'on a fait ça toute sa vie.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

De plus, on a souvent la possibilité d'attaquer de front ou de choisir une approche plus subtile, plus furtive et il est toujours très chouette de voir paniquer les ennemis lorsqu'ils découvrent l'un des leurs inanimé ou supendu à une gargouille.

Catwoman

Petit paragraphe spécial pour la belle féline car elle le vaut bien ;-)

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Pour pouvoir jouer avec elle, il faut avoir le DLC obtenu à l'achat du jeu, ce qui revient à obliger toute personne achetant le jeu d'occasion à dépenser des sous ou à se résigner à ne pas jouer avec elle. Le choix d'en faire un DLC est tout simplement honteux, surtout que Catwoman est l'une des seules vraies nouveautés du jeu et qu'elle était au centre de la campagne marketing de Warner Bros... Par contre, le DLC semble être lié à la console et pas directement au compte PSN/Xbox Live : Quantic et moi avons accès à Catwoman alors que nous n'avons qu'un seul code DLC.

A part ce "léger" problème, jouer Catwoman est vraiment sympa.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Son histoire s'intègre assez bien à celle de Batman même si elle n'est pas essentielle à l'intrigue (cela a sans doute été pensé ainsi dans l'optique du DLC...) et qu'on a vite fait de finir sa partie du scénario (elle doit représenter environ 10% de la quête principale). Cependant, elle a elle aussi droit à des points d'interrogations laissés par Riddler spécialement à son attention.

Côté gameplay, on utilise les mêmes commandes mais on ressent très vite une différence.

Déjà, elle n'a que trois gadgets (un fouet, des bolas et des caltrops - les petits picots en fer lancés par terre par les ninjas), ce qui limite un peu plus ses mouvements.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

Ainsi, pour se déplacer de buildings en buildings, elle utilise son fouet mais doit aussi s'agripper aux murs et sauter de corniche en corniche (beaucoup plus technique que Batman qui se contente de se laisser tirer par son grappin) : elle ne pourra donc pas atteindre le haut d'une grue en se mettant dessous, il lui faudra l'escalader. Pour compenser, elle peut marcher aux plafonds si ceux-ci sont pourvus de grillages.

Elle dispose d'une vision détective (ou plutôt de voleuse dans son cas) mais moins performante que celle de Batman, ainsi elle aura du mal à voir si les gardes qui patrouillent sont armés ou non, ce qui peut réserver de mauvaises surprises.

 batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteady

En combat, elle se déplace différemment et semble beaucoup plus souple et fluide que Batman, voire un peu plus faible (elle a moins de vie et ses coups semblent moins puissants mais ce n'est peut-être qu'une impression^^). Elle virevolte d'ennemis en ennemis, les embrassant parfois en cours de route et j'avoue préférer ce genre de déplacements à ceux beaucoup plus massifs de Batman.

Enfin, le fait que Catwoman ne soit ni vraiment méchante ni vraiment gentille, rajoute une dimension vraiment sympathique au personnage et donne un peu de piment au jeu.

Conclusion

batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteadyBatman Arkham City est vraiment excellent. On prend beaucoup de plaisir à y jouer : incarner la chauve-souris ou Catwoman dans les rues d'un Gotham City noir et crasseux est addictif à souhait.

On s'amuse à combattre les ennemis variés en enchainant les combos ou en les éliminant discrètement un par un. Les tonnes de quêtes secondaires viennent ajouter de nombreuses heures de jeu tout en étant intéressantes. Les modes challenges apportent eux-aussi du contenu supplémentaire.

Et puis nos deux héros sont vraiment classes...

Cependant, je regrette le manque de nouveautés de cette suite : Batman Arkham City apparait comme une version améliorée et agrandie de Batman Arkham Asylium.

La seule vraie nouveauté est pour moi Catwoman. Or celle-ci est un DLC - donc non accessible à tous - et ne représente que 10% du jeu... C'est un peu dommage car je préfère limite jouer avec elle.

batman arkham city,warner bros,batman,catwoman,rocksteadyAutre regret, toujours pas de multi-joueur. Pourtant imaginer un multi-joueur type Assassin's Creed dans l'univers de Batman... Perso, je trouverais cela génial ! Peut-être pour le prochain opus ?

Bref, Batman Arkham City est un jeu excellent qu'il serait dommage de manquer malgré un léger manque de nouveauté.

PS : je trouve dommage qu'Harley Quinn apparaisse comme une vraie imbécile dans le jeu car dans les comics, elle ne l'est pas vraiment. D'ailleurs, plusieurs histoires tournent autour du trio de charme de Gotham (Catwoman, Poison Ivy et Harley) : à quand un spin-off du jeu sur elles trois ?^^

Ma Note : 9/10

        

dans Comics, Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, batman arkham city, warner bros, batman, catwoman, rocksteady

[Concours] Gagnez votre exemplaire de Batman Arkham City 
par Quantic

samedi 05 novembre 2011 18:31 291 commentaires

 

concours, batman arkham city, warner bros, ps3

En plus du très beau kit presse Batman Arkham City, Warner nous a également envoyé une version du jeu pour réaliser notre test. Mais comme vous le savez, nous avons craqué pour l'excellent collector.

Nous voilà donc avec une version PS3 de Batman Arkham City en trop et dans ce cas-là, on essaye de vous en faire profiter.

Pour ce nouveau concours, nous vous proposons donc de remporter un exemplaire de Batman Arkham City en version PS3.

Pour participer au tirage au sort, trois méthodes comme d'habitude.

1. Commentaires sur le blog
Postez simplement un commentaire pour confirmer votre participation et, pour nous montrer que vous êtes de vrai fans de Batinou, expliquez-nous en quelques mots qui est votre personnage favori (Catwoman, Harley Quinn, Robin, Joker, Poison Ivy, Batman ...) dans l'univers Batman et pourquoi.

2. Facebook
Devenez ami de notre page Facebook. Ensuite, retrouvez la news du concours sur notre page Facebook et cliquer sur le "J'aime" ou commentez la news pour confirmer votre participation.

3. Twitter
Suivez-nous sur Twitter et tweetez le message suivant : " Follow @CoupleofPixels, puis RT pour gagner Batman Arkham City : http://t.co/O4ETu6NH ".
Attention, votre compte doit être public pour que nous puissions enregistrer votre participation.

Comme d'habitude, vous pouvez cumuler les trois modes de participation pour multiplier vos chances.

Ce concours est ouvert aux résidents de Belgique et de France Métropolitaine.

Fin du concours : Dimanche 20 Novembre 2011

Bonne chance à toutes et tous !

        

dans Concours
Tags : concours, batman arkham city, warner bros, ps3

Batman Arkham City : Notre compte-rendu d'un event pas trop Bat 
par Aelya

mercredi 19 octobre 2011 20:50 10 commentaires

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Vendredi 14 Octobre, Quantic et moi étions invités à la finale du Batman Arkham City Challenge, un concours réservé au Benelux.
Les finalistes après avoir résolus les différentes énigmes de l'Homme Mystère/The Riddler sur Internet allaient maintenant devoir se creuser les méninges IRL.

Comme nous attendons le jeu (qui sort ce jeudi) avec grande impatience, nous étions très enthousiastes.

Nous sommes donc allés jusqu' Amsterdam pour découvrir les lieux de la finale et ça en jettait : un grand entrepôt nous ouvrait ses portes avec deux flambeaux Batman à l'entrée.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

A l'intérieur, nous trouvons 6 ou 7 Xbox, une scène avec DJ, une statue Batman, un bar à pizzas dont les boites sont à l'effigie de Batman (j'aimerais qu'ils fassent les mêmes ici !), une série d'écrans passant en boucle les différentes vidéos dévoilées jusqu'à ce jour et émettant parfois de la fumée.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Nous avons attendu le début de l'event en nous demandant ce que l'on nous réservait et quelle sorte de challenge allait être proposé aux joueurs sélectionnés. Le public commençait à s'impatienter et tout le monde espérait voir Batman et Riddler s'affronter !

Et l'Event commença fort : Riddler apparut et défia les finalistes.

A l'aide de "gadgets" (Iphones et Ipads) et plus particulièrement de leur fonction GPS, les participants devaient déchiffrer des énigmes afin de trouver différentes locations et s'y rendre. Il y aurait ainsi trois manches qui se termineraient par un combat aérien entre les deux finalistes !

Les joueurs ont donc commencé à chercher, courant un peu partout aux alentours de l'entrepôt (il était comique de les voir passer à toute vitesse d'ailleurs). Mais pour nous, pauvres membres de la presse, a commencé l'attente...

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

En effet, pendant que les finalistes cherchaient, nous n'avions rien à faire si ce n'est jouer à la démo de Batman (datant de l'E3 et assez courte) ou manger des pizzas (très vite épuisées)... Rajoutons à ça qu'il faisait un froid de canard (j'écris ces lignes une boite de mouchoirs à la main, j'ai attrapé la crève là-bas) et vous obtenez un event relativement long et ennuyeux si vous n'étiez pas impliqué dans le jeu.

Bien sûr, entre chaque manche, Riddler est passé faire une petite apparition mais à chaque fois très courte et moins impressionnante que la première.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Mais nous attendions le final : le combat aérien ! Cela laissait présager quelque chose d'assez spectaculaire, voire un petit passage de Batman... d'autant plus qu'en coulisses, on pouvait voir des AR.Drones décorés Batman.

Enfin, c'est le moment, on voit le personnel de Warner s'agiter, la foule se rassemble devant un grand rideau noir... Celui-ci se soulève peu à peu, des lumières blanches clignotent et au fond apparait le logo de Batman avec Riddler dedans accompagné de deux garçons.

Riddler tombe à terre annonçant sa défaite et les deux garçons s'avancent. Ils sont rejoints par une personne de Warner qui déclare que suite à des ennuis techniques le dogfight ne peut avoir lieu et qu'il y a donc deux vainqueurs au Batman Arkham City Challenge...

Le hasard a bien fait les choses puisque c'est un hollandais et un belge qui l'ont remporté (pas de jaloux)... Ils gagnent de bien beaux lots, entre autres un week end grand luxe à Bruxelles et surtout une statue grandeur nature de Batman.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Et cela fut tout.

On eut bien sûr droit à la remise des prix (en néerlandais, enfin plutôt en hollandais) durant laquelle on nous annonça que tout le monde repartirait avec quelques goodies, ce qui nous remonta le moral après cet event en demi-teinte :  un T-shirt et un jeu de carte Batman Arkham City !

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Conclusion

Nous attendions beaucoup de cet event mais celui-ci s'avéra finalement assez décevant.

Alors que la finale du tournoi de Mortal Kombat, il y a quelques mois, avait très bien fonctionné comme event de lancement du jeu. Ici, la sauce n'a jamais vraiment pris. C'est d'autant plus dommage que l'idée d'un concours sous la forme d'une résolution d'énigmes était excellente. Mais cette finale fut longue et ennuyeuse pour les non-participants au jeu. Le froid de canard y étant peut-être aussi pour quelque chose.

Pas de trace de Batman... Pour un jeu à son nom, cela manquait vraiment... Toute l'assemblée n'attendait que lui ! Ou une apparition de Catwoman ;-)

Cette déception toute relative sera sans doute largement compensée par le jeu qui arrive ce jeudi et qui lui a l'air de tenir ses promesses et s'annonce vraiment cool !

        

dans Event, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : batman arkham city, batman, warner, warner bros, challenge, riddler

Japan Expo - ComiCon 2011 : Compte-rendu de 2 jours de folie 
par Aelya

lundi 04 juillet 2011 21:12 6 commentaires

 japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

En tant qu'Otaku complète, j'ai traîné Quantic à la Japan Expo / Comicon cette année. Grâce à notre pass presse, j'ai même pu le convaincre d'y aller deux jours plutôt qu'un. Nous y étions donc Vendredi et Samedi.

Les deux salons étaient bondés, même si on notait plus de monde côté Japan Expo, en particulier le samedi après-midi où il était quasi impossible d'avancer dans certaines allées. D'ailleurs, en parlant des allées, leur agencement était parfois assez mal pensé. A certains endroits, elles étaient très larges alors qu'à d'autres extrêmement étroites, portant préjudices aux stands concernés.
Ainsi, l'espace "jeunes créateurs", pourtant très intéressant, était quasi impraticable le samedi tellement il y avait de mondes dans des allées minuscules... C'est dommage, d'autant que certaines créations étaient vraiment très belles comme nous avons pu le constater lors des défilés "Jeunes Créateurs". Je retiendrai particulièrement Esaïkha Création et My Oppa. J'arrête ici ma parenthèse "girly", désolée, je suis quand même encore une fille pour quelque chose ;-)

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay,nintendo,warner bros,kotobukiya,tsume,good smile company,clayz,warner,namco bandai,batman arkham city,square enix,ecg 2011 japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Malgré notre présence sur deux jours, nous ne pouvions pas assister à tout et nous avons dû faire des choix cornéliens. Ainsi, j'ai dû renoncer à obtenir des dédicaces, en particulier, celle de J. Scott Campbell à cause de l'organisation chaotique des dédicaces du ComiCon. En effet, aucun horaire n'était disponible, y compris au stand info où l'on nous a carrément conseillé de ne pas trop espérer car certains auteurs ne s'étaient même pas présentés le jeudi...

Arrivés à l'ouverture, nous avons attendu jusque midi sans aucune présence de l'organisation pour nous dire quand l'auteur arriverait, ni même savoir si nous faisions la queue au bon endroit... Peut mieux faire !
Nous avons donc finis par abandonner et avons pu apercevoir J. Scott Campbell vers 15h00 d'une humeur apparemment pas très joviale... Les courageux qui sont restés faire la queue nous ont même dit qu'il lui arrivait de faire des pauses de 30 min et de ne dessiner que des yeux... le succès lui serait un peu montés à la tête ou alors peut-être que le fait que les dédicaces étaient gratuites (au contraire des habitudes US) ne le motivait qu'à moitié...
Bref, grosse déception de ce côté-là, je suis repartie les mains vides.

Jeu-vidéo

Au stand Sega (très réussi), on pouvait gagner des coiffes Sonic en participant à divers jeux (jeu des anneaux, casse-boîtes, course, ....) ainsi que déguster une barbe à papa bleue du meilleur effet ou sortir du stand avec la coiffure de Sonic (j'ai dû empêcher Quantic de détruire ses cheveux ;-) ). Enfin, un mini-musée dédié aux 20 ans de Sonic jouait sur la nostalgie de tous les anciens Segamaniacs !

On vous prépare d'ailleurs une petite vidéo pour vous faire ressentir l'ambiance très Sonic de cet excellent stand.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Chez Nintendo, un musée était dédié aux 25 ans de Zelda avec la possibilité de jouer aux diverses moutures de la saga. Quantic est resté longtemps en admiration devant le game&watch du célèbre héros. On pouvait aussi tâter des divers prochains jeux 3DS comme Luigi's Mansion, Super Mario, Mario Kart ou Resident Evil Mercenaries. On vous en dira plus très bientôt.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Chez Warner, un stand sympathique garni de super-héros plus vrai que nature mais peu intéressant en terme de contenu. Heureusement, ils distribuaient de sacs en tissus très pratiques pour porter les achats de la journée. Plus tard, nous avons pu assister à une présentation assez complète de Batman Arkham City avec du vrai gameplay et même si on n'y a pas encore touché, il promet beaucoup ! Mais plus de détails prochainement.

Chez Namco-Bandai, Le stand était orné d'une capsule de l'univers de Dragon Ball assez impressionnante. On pouvait aussi admirer de nombreuses figurines Saint Seya illustrant le futur jeu de la licence annoncé récemment.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Chez Square Enix, une belle collection de figurines étaient exposés mais c'était à peu près tout.

Au final, le rayon jeu-vidéo était assez maigre, un peu comme chaque année. On espère toujours mieux pour la prochaine édition.

Figurines

On notera d'abord la présence de quatre éditeurs : Good Smile Company, Kotobukiya, Tsume et Clayz. Ce dernier étant le principal éditeur de Takeshi Miyagawa, sculpteur de figurine de renom, qui a donné une conférence vendredi sur son art.

Le Stand Good Smile Company exposait plusieurs figurines exclusives comme la figma White Rock Shooter, vendue exclusivement avec le futur jeu de Black Rock Shooter, ou la Miku Hatsune Append version (PVC & Figma). Par contre, pas d'achat possible si ce n'est la Nendroid de Miku Hatsune Gambate Japan (10 euros étant reversés pour les sinistrés du Tsumani)... Autant vous dire que je n'ai pas résisté une seule seconde et vous pourrez la retrouver dans une prochaine note "Craquages".

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Tsume exposait aussi ses créations et l'on a pu découvrir la magnifique figurine en résine d'Ezio prévue pour Novembre 2011. Dommage que son prix soit à la hauteur de sa beauté (300 euros !). Nous avons pu un peu discuter avec les membres de la très sympathique équipe de Tsume.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Kotobukiya dévoilait aussi plusieurs futures figurines et surtout annonçait une nouvelle ligne de sa gamme bishoujo : les filles de Tekken. On pouvait aussi voir la figurine issue de l'univers Ghostbusters.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

On regrettera quand même que l'organisation de la Japan Expo soit aussi peu regardante quant aux vendeurs indépendants n'hésitant pas à vendre à prix d'or des fakes, alors que les éditeurs japonais avaient fait le déplacement. Le nombre de fakes chez certains vendeurs était tout simplement hallucinant !

Mangas

Les éditeurs étaient tous présents en force, présentant de nombreuses exclusivités au salon, manga ou animation.

Il était d'ailleurs bien plus intéressant d'acheter à leurs stands car les goodies étaient distribués en masse et vous savez bien que nous nous nourrissons de goodies !

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Bref, que du bonheur même si certains éditeurs ne faisaient pas preuve de générosité. Ainsi, chez Shakka, il fallait acheter une série complète de seize mangas pour recevoir un tablier. Quand on voit que chez d'autres éditeurs, un seul manga suffisait pour recevoir un t-shirt, cela laisse rêveur et c'est donc le seul éditeur que j'ai boycotté.

Une fois que nous aurons fait le tri dans tous nos goodies, nous organiserons peut-être une petite distribution via un mini-concours...

Achats

Niveau produits dérivés, je n'ai rien trouvé d'exceptionnel. Les divers stands se ressemblaient tous.

Quantic est devenu tout fou en voyant un stand retrogaming pour très vite déchanter à la vue des prix exorbitants (100 euros pour une super nes en boîte alors que nous avons trouvé la nôtre en boite à 35 euros ou encore une exemplaire boite de Zelda Ocarina of Time N64 à 60 euros !). Il s'est donc contenté d'une boîte de sparadrap Mario Bros.

Rayon Comics, il y avait au grand maximum trois ou quatre stands qui ne vendaient rien d'exceptionnel, bref déçue encore une fois.

Mais nous reviendrons plus en détails sur nos achats dans un prochain article.

Cosplays

On en reparlera très vite dans une note spéciale cosplay mais voici une première mise en bouche.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

Beaucoup de cosplayeurs dans les allées, particulièrement le samedi, allant comme d'habitude du ridicule à du très impressionnant. Plusieurs concours ont été d'ailleurs organisés tout au long du week end.

Le vendredi avait lieu le concours Cosplay Japan Expo 2011, un concours individuel et groupe confondu dont la qualité était très variable.

Le samedi, c'était la finale de l'Euro Cosplay Gathering (ECG) 2011 avec 10 pays participants dont les cosplayeurs nous ont offert un spectacle à couper le souffle. Dans la foulée, les sélections françaises pour l'ECG 2012 ont montré également un très bon niveau.

Le dimanche a eu lieu le cosplay ComiCon auquel nous n'avons pas assisté mais dont le niveau était, parait-il, excellent.

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay

 Bien sûr, toutes nos photos et vidéos seront disponibles dans les prochains jours !

Conclusion

La Japan Expo démontre pour sa 12è édition un succès renouvelé et une organisation sans failles mais manque de plus en plus de l'étincelle qui la rendait tellement indispensable à ses débuts.

Peut-être que l'ouverture à un public de plus en plus large lisse de plus en plus les évènements de Japanimation/Mangas ou alors devenons-nous simplement plus difficile avec le temps ou simplement nostalgique de l'époque où l'on pouvait marcher dans les allées sans se faire agresser par les 25.000 cosplays ratés de Naruto ou One Piece...

Bref, la Japan Expo, c'est gros, c'est grand, c'est impressionnant et pratique pour trouver plein d'articles dédiés à la Japanimation mais ce n'est pas forcément mieux que les salons locaux de plus petite envergure. Made in Asia (à Bruxelles), pour ne citer que lui, a encore de belles années devant lui, à condition que la future Japan Expo Belgium ne lui fasse pas trop d'ombre.

La ComiCon de son côté en était à sa troisième itération. On sent l'organisation enthousiaste mais manque encore de professionnalisme et de contenu pour oser la comparaison avec la Japan Expo. Espérons que l'année prochaine, le niveau soit relevé d'un cran !

 

Et en bonus, notre "Free Hugs" préféré du salon...

japan expo 2011,comicon 2011,figurines,jeu-vidéo,sega,sonic,manga,cosplay,nintendo,warner bros,kotobukiya,tsume,good smile company,clayz,warner,namco bandai,batman arkham city,square enix,ecg 2011

        

dans Comics, Figurines, Gaming, Geek, Japanimation, Mangas, Otaku, Salons
Tags : japan expo 2011, comicon 2011, figurines, jeu-vidéo, sega, sonic, manga, cosplay, nintendo, warner bros, kotobukiya, tsume, good smile company, clayz, warner, namco bandai, batman arkham city, square enix, ecg 2011