[Preview] Skylanders Superchargers, faites chauffer les moteurs 
par Aelya

mercredi 26 août 2015 18:36 0 commentaire

skylanders superchargers,activision,preview

Lors de cette Gamescom 2015, j'ai pu tâter de mes petites mains Skylanders Superchargers, la nouvelle mouture de la célèbre licence d'Activision mêlant jeu-vidéo et figurines. Laissez-moi vous raconter mon aventure au pays des skylanders...

Lire la suite

        

dans 3DS, Gaming, PC, Preview, PS VITA, PS3, PS4, Wii, Wii U, Xbox One, Xbox360
Tags : skylanders superchargers, activision, preview

[Preview] Destiny, Bungie renoue avec le Space Opera 
par Quantic

vendredi 22 août 2014 19:12 1 commentaire

 destiny,preview,bungie,fps,activision

Destiny est le nouveau titre de Bungie, les créateurs de Halo, et c'est probablement le tire le plus attendu des prochains mois. Il faut dire que Bungie a réussi à bien entretenir l'enthousiasme des joueurs avec une alpha et une béta publique des plus réussies. Mais faut-il vraiment craquer pour le bébé d'Activision ?

Lire la suite

        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Tags : destiny, preview, bungie, fps, activision

[Preview] Skylanders Trap Team, et maintenant elles vivent 
par Quantic

lundi 14 juillet 2014 18:50 1 commentaire

 skylanders trap team,preview,skylanders,activision

Skylanders est un succès gigantesque pour Activision. Un concept génial (des figurines-jouets), des jeux qui année après année se montrent de plus en plus réussis et de bonnes idées pour renouveler la sauce. Voilà les secrets derrière Skylanders et ce n’est pas leur prochain jeu : Skylanders Trap Team qui va stopper la conquête du monde par Activision...

Lire la suite

        

dans 3DS, Gaming, PC, Preview, PS3, PS4, Wii, Wii U, Xbox One, Xbox360
Tags : skylanders trap team, preview, skylanders, activision

[Preview] Skylanders Swap Force, préparez-vous à les mélanger 
par Quantic

vendredi 09 août 2013 19:10 1 commentaire

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

Skylanders est devenu un classique du jeu vidéo destiné aux plus jeunes. Il faut dire que l’idée d’associer un jeu-vidéo finalement assez classique à base de plate-forme et d’action à de vraies figurines physiques était un concept en or. Les bambins gamers peuvent ainsi collectionner leurs héros, les échanger ou encore jouer avec leurs amis. Et pour ne rien gâcher, les figurines s’avèrent vraiment sympathiques au point qu’on a même craqué plusieurs fois nous-mêmes.

Avec Swap Force, Activision nous propose déjà le troisième volet des aventures des Skylanders, cette fois développé par Vicarious Visions. Le point fort de ce nouveau jeu, les 16 nouvelles figurines proposées bien sûr. Alors bien entendu, on pourra toujours arpenter Swap Force avec ses anciennes figurines mais pour avoir pu essayer le jeu quelques minutes, je peux vous dire que ce serait passer à côté de la majorité des nouveautés du jeu.

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

D’abord, les figurines sont encore plus délirantes que dans le passé. Par exemple, j’ai adoré découvrir Stink Bomb, une ninja qui pue sous les traits d’une charmante mouffette ;-) ou encore Night Shift, un boxeur vampire. Vous l’aurez compris, les 16 nouvelles figurines promettent de belles parties de fous rires.

Mais ce n’est pas tout puisque le titre du jeu : Swap Force, concerne bien les figurines en elles-mêmes. Ainsi, chaque figurine peut se couper en deux pour se recombiner entre elles. Les pouvoirs offensifs sont liés au haut du corps tandis que les pouvoirs de mouvement seront liés au bas du corps.

 e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

Avec les 16 figurines de Swap Force, on peut donc créer un total de 256 combinaisons différentes qui ouvrent réellement les possibilités de gameplay. On peut ainsi associer son attaque préférée avec son mouvement favori pour créer son Skylander de toutes pièces.

Si cela change déjà en profondeur le gameplay, Activision propose en plus d’utiliser ces combinaisons afin de débloquer des zones uniquement accessibles à condition d’avoir les deux bons éléments (par exemple, un déplacement tempête avec une attaque de feu) et bonus ultime, chaque base de Skylander se voit affublée d’un symbole (8 au total comme un skate board ou une échelle) qui permettra de débloquer des niveaux bonus, à condition d’avoir la bonne base.

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

On pourrait presque croire qu’Activision essaie de nous vendre des figurines ;-)

Le jeu en lui-même ne s’annonce pas profondément différents des précédents épisodes. Il y a bien entendu une nouvelle histoire, très secondaire et quelques nouvelles capacités dont celle réclamée à cor et à cri depuis deux ans, la possibilité de sauter. Et oui, tout arrive. 

Il y a donc fort à parier que le jeu aura tout autant de succès que ses prédécesseurs en proposant des figurines plus sympas que jamais et un gameplay innovant à défaut d’être révolutionnaire. Et si Activision fait tout son possible pour encourager l’achat de toutes les figurines, il faut souligner la compatibilité universelle : toutes les figurines peuvent être utilisées sur toutes les consoles.

Et en bonus voici le Skylander exclusif qui a été distribué lors de l'E3 2013.

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

Skylanders Swap Force sortira sur quasiment toutes les consoles le 13 Octobre prochain.

        

dans 3DS, Gaming, Preview, PS3, Wii, Wii U, Xbox360
Tags : e3 2013, skylanders swap force, skylanders, preview, figurines, activision

[Test] Deadpool, quand mes multiples personnalités s'en mèlent 
par Quantic

jeudi 25 juillet 2013 19:07 2 commentaires

 deadpool,test,activision,comics

Deadpool, c’est le héros le plus barge de l’univers Marvel. Un peu méconnu, sachez qu’il a un pouvoir de régénération semblable à celui de Wolverine. Mais c’est le seul point commun entre les deux héros. Il faut dire que Deadpool a une histoire bien à lui. Ainsi, il n’est pas vraiment un méchant mais pas vraiment un gentil  non plus et dans la mythologie Marvel, il se présente plutôt comme un mercenaire.

Mais ce qui le rend unique et si intéressant, c’est qu’il est schizophrène puissance 10 et est constamment en conflit avec lui-même et ses personnalités alternatives. Ainsi, il entend sans cesse des voix dans sa tête et nage en permanence au milieu d’hallucinations remplies de filles à la poitrine opulente et peu vêtues. Et cerise sur le gâteau, c’est le seul héros qui sait pertinemment qu’il est dans un comic, il n’hésite donc pas à interpeller le lecteur et à le prendre à parti.

 deadpool,test,activision,comics

Une ambiance unique et hilarante.

Dès la première scène du jeu, le ton est donné. Deadpool traîne chez lui et on comprend vite qu’il finance lui-même le jeu vidéo qui lui est consacré. Le concept de l’ellipse cher au comic est donc repris d’entrée de jeu et on incarne un Deadpool parfaitement au courant qu’il est dans un jeu-vidéo. Ainsi, en plus de nous offrir des scènes d’un comique grandiose de par la personnalité même de Deadpool, les développeurs de High Moon Studio proposent aussi un sacré paquet d’hommages aux grands classiques du jeu-vidéo via des petites séquences rétro.

C’est difficile à expliquer si vous ne connaissez pas le personnage de Deadpool mais le jeu réussit à capturer à merveille l’ambiance du comic et on ne peut s’empêcher d’attendre avec impatience la prochaine réplique salace, le prochain clin d’œil cinéma ou jeu vidéo ou, tout simplement, la dernière idée débile du héros le plus déjanté de tous les temps.

deadpool,test,activision,comics

Un beat them all qui se cherche.

Malheureusement, le gameplay proposé réussit péniblement à nous accrocher. Deadpool est un beat them all pur jus puisque notre héros trucide ses adversaires à l’aide d’une de ses 3 armes de poing ou les canarde avec l’une des 4 armes à distance disponibles. Rien de bien original jusqu’ici même si les armes de poing donnent souvent naissance à des scènes plutôt crues où le sang gicle dans tous les sens. Je retiendrai quand même une petite originalité dans les armes de jets ou, à côté, des très classiques grenades et autres mines, on trouve aussi un piège à loup permettant d’immobiliser un adversaire. Je vais l’avouer, j’ai adoré ;-)

Mais plus encore que le manque de variété des armes, c’est surtout leur exploitation qui pose problème. Au corps à corps, on a en face de nous un sous-Batman où il s’agit juste de basher les boutons dans tous les sens sans vraiment savoir ce que l’on fait. Et l’esquive très molle ne vient pas remonter la sauce. A distance, c’est encore pire puisque la visée s’avère tout simplement catastrophique. Dommage car les armes à distance se montrent plutôt puissantes.

deadpool,test,activision,comics  deadpool,test,activision,comics

On a donc vite fait d’enchaîner les combats à la queue leu leu sans vraiment se passionner pour quoi que ce soit. Là où les développeurs montrent tout leur humour, c’est quand Deadpool les prend directement à parti en leur demandant où est passé son budget si c’est pour produire un jeu aussi mauvais.

Gageons que comme la grande majorité des jeux à licence d’Activision, High Moon n’a eu ni l’argent, ni le temps de se consacrer à fond au héros le plus pervers du monde des comics. Dommage car on sent que les développeurs se sont amusés comme des petits fous avec cet univers.

deadpool,test,activision,comics

Conclusion

Deadpool est un beat them all tout ce qu’il y a de classique et propose des mécanismes de gameplay plutôt en-dessous de la moyenne. A ce titre, on ne peut certainement pas dire qu’il s’agisse d’un bon jeu mais heureusement, les développeurs ont parfaitement cerné la folie du héros et ont réussi à l’adapter avec brio en jeu-vidéo.

Deadpool reste quand même un jeu moyen mais c’est un immanquable si vous aimez l’univers de Deadpool ou si, tout simplement, vous appréciez l’humour idiot et les remarques graveleuses. Et on va vous avouer que c'est pour l'ambiance qu'on y a joué.

Ma Note : 6,5/10

Deadpool est disponible sur PS3, Xbox 360 et PC

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : deadpool, test, activision, comics

Résultats du concours anniversaire Konami-Activision 
par Quantic

samedi 20 avril 2013 19:05 3 commentaires

Voici les résultats de notre second concours anniversaire, celui organisé en partenariat avec Konami et Activision.

Comme d'habitude, les gagnants ont été tirés au sort avec l'aide de random.org.

 IMG_5389.JPG

Pour rappel, vous pouviez gagner les lots suivants :

- 1 exemplaire de PES 2013 sur PS3

- 1 exemplaire de PES 2012 sur PS3

- 1 exemplaire de Blades of Time sur PS3

- 2 exemplaires de 007 Legends sur PS3

- 2 exemplaires de Transformers - Fall of Cybertron sur Xbox360

- 2 exemplaires d'Ice Age 4 sur Xbox360

Gagnent un jeu sur PS3 :

- Cy_P3L (via Twitter)

- Arnyanka (via Twitter)

- Kalel (via son commentaire sur le blog)

- Mazbotweet (via Twitter)

- Zazi66 (via son commentaire sur le blog)

Gagnent un jeu sur Xbox 360 :

- Pascale Thomin (via Facebook)

- Alexandre fronville (via Facebook)

- Camellia Japonica (via son commentaire sur le blog)

- magnolia460 (via son commentaire sur le blog)

Félicitations aux gagnants !

Nous les invitons à nous contacter au plus vite en nous indiquant leur adresse postale complète ainsi que leur choix de jeux (premier arrivé, premier servi). Attention, pas de changement de console possible. En cas de non réclamation du jeu d'ici 30 jours, celui-ci sera offert à un autre gagnant.

        

dans Concours
Tags : concours, concours 2 ans, résultats, gagnants, konami, activision

Concours Anniversaire n°2 : Activision et Konami vous font gagner 9 jeux PS3 et Xbox360 
par Aelya & Quantic

lundi 28 janvier 2013 19:36 171 commentaires

 concours 2 ans,concours,gagner,activision,konami,ps3,xbox360

On continue la série des concours Anniversaire grâce à Konami et Activision qui vous permettent de gagner 9 jeux sur PS3 et XBox360 ! 

Konami vous offre :

- 1 exemplaire de PES 2013 sur PS3

- 1 exemplaire de PES 2012 sur PS3

- 1 exemplaire de Blades of Time sur PS3

Tandis qu'Activision vous propose :

- 2 exemplaires de 007 Legends sur PS3

- 2 exemplaires de Transformers - Fall of Cybertron sur Xbox360

- 2 exemplaires d'Ice Age 4 sur Xbox360

Pour participer au tirage au sort, trois méthodes :

1. Commentaires sur le blog
Postez simplement un commentaire ci-dessous pour confirmer votre participation en indiquant si vous jouez pour PS3 ou Xbox 360.

2. Facebook
Devenez fan de notre page Facebook
. Ensuite, retrouvez la news du concours dans notre timeline, aimez-là et laissez un commentaire
en indiquant si vous jouez pour PS3 ou Xbox 360.

3. Twitter
Suivez-nous sur Twitter et tweetez l'un des messages suivants (ou les deux) :

Follow @CoupleofPixels et RT pour gagner une tonne de jeux ACTIVISION et KONAMI sur PS3 : http://t.co/n29xvCdS

Follow @CoupleofPixels et RT pour gagner une tonne de jeux ACTIVISION sur Xbox 360 : http://t.co/n29xvCdS

Attention, votre compte doit être public pour que nous puissions enregistrer votre participation. La répartition des lots se fera entre les gagnants une fois ceux-ci connus.

Comme d'habitude, vous pouvez cumuler les trois modes de participation pour multiplier vos chances.

Ce concours est ouvert aux résidents de Belgique et de France Métropolitaine.

Fin du concours : 17 Février 2013

Bonne chance à toutes et tous !

        

dans Concours
Tags : concours 2 ans, concours, gagner, activision, konami, ps3, xbox360

[Test] Call of Duty Black Ops 2, le FPS qui fait mouche 
par Quantic

lundi 03 décembre 2012 19:20 1 commentaire

 call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test

Vous le savez, j’ai adoré Battlefield 3 l’année dernière, alors que mon intérêt pour Call of Duty s’étiolait au fil des ans. Eh bien, avec Black Ops 2, les développeurs de Treyarch m’obligent à reconnaitre le renouveau de "Call of ".

Evidemment, le premier Black Ops avait déjà été une belle réussite mais avec Black Ops 2, j’ai été très agréablement surpris alors que je pensais qu’Activision continuerait simplement à nous sortir des "Call of " avec le moins d’innovations possibles pour continuer à récolter les camions de billets de sa poule aux œufs d’or. Et même si les changements de gameplay sont très légers, ils m’ont suffi pour relancer mon intérêt pour la licence.

call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test  call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test

Un solo qui surprend

Chose très rare dans un FPS moderne, c’est le solo qui m’a véritablement scotché à mon canapé. L’idée de génie étant de nous faire vivre la double histoire de David et Alex Mason, père et fils au travers de deux époques totalement différentes. On passera donc des attaques de Moudjahidines à cheval et à la capture de Manuel Noriega à un scénario futuriste où les USA sont à deux doigts d’une guerre destructrice avec la nouvelle puissance qui compte, la Chine. Tout cela sur fond de complot terroriste amené de manière assez subtile et même si on ne peut pas dire que les surprises se succèdent, j’ai suivi avec un vrai plaisir les pérégrinations des Mason, alors que la majorité des scénarios de FPS se limitent à mettre en scène un méchant terroriste (arabe de préférence) prêt à tout pour détruire les USA, le plus beau pays du monde...

Pour couronner le tout, 6 fins différentes sont proposées en fonction des choix que nous aurons réalisés en cours de campagne. Du coup, même si la campagne solo se termine en 6-7 heures de jeu, elle offre une rejouabilité jamais vue dans la série. En plus de simplement recommencer la campagne dans un niveau de difficulté plus élevé, on est tout simplement curieux de voir ce qui se passe si on laisse l’un des héros se faire trucider.

 call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test

Par certains côtés, j’ai même pensé au récent Spec Ops : The Line qui m’avait très impressionné par son scénario adulte... Mais par certains côtés seulement. Black Ops 2 reste avant tout un produit grand public et les petits gars de Treyarch n’ont pas été aussi loin que leurs confrères de Yager.

Pour le reste, tous les éléments typiques d’un Call of Duty sont présents : De longues scènes non-interactives, des bâtiments qui s’écroulent, du canardage en altitude, ... Bref du grand spectacle qui m’a vraiment fait une très bonne impression là où même le solo d’un Battlefield 3 était finalement assez classique.

Du point de vue technique, par contre, le moteur est décidément très vieillissant et fait pâle figure face au Frostbyte d’EA. Rien de dramatique mais ce ne sera pas sur ce jeu que l’on s’en prendra plein les yeux.


Un multi pour les habitués.

On le sait, Call of Duty s’achète avant tout pour son mode multi. Et si Treyarch a pris des risques sur le solo, ils sont restés beaucoup plus conventionnels sur le multi tout en lui apportant des nouveautés qui plairont... ou pas.

Le multi compétitif reste donc plus nerveux que jamais avec des maps assez étriquées et débordantes de joueurs. L’avantage, c’est qu’on est jamais bien loin de l’action, le désavantage, c’est que la stratégie d’un Battelfield 3 (et ses maps gigantesques) est toujours quasi totalement absente. Pour autant, J’ai eu l’impression que le jeu est « un peu » moins bourrin que par le passé. Foncer aveuglément dans le tas en faisant parler son skill est moins payant et avancer prudemment ou essayer de contourner l’adversaire est devenu une recette qui marche. Une évolution positive.

Il reste maintenant à faire un effort sur la communauté des joueurs car les échanges sur le chat sont toujours aussi navrants. A croire que les serveurs des "Call of " sont envahis par une armée de boutonneux à la cervelle de lapin en excès de testostérone.

call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test  call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test

Les modes de jeu sont assez classiques et seulement une grosse dizaine de maps sont disponibles (cela sent le DLC à plein nez). Contrairement à d’autres FPS, je n’ai pas ressenti le même plaisir à faire évoluer mon soldat virtuel. Peut-être parce que Call of Duty s’adresse avant tout aux habitués de la série. Là où chez les autres, le prochain fusil à débloquer est une carotte à laquelle il est difficile de résister, dans "Call of ", c’est plutôt la course au level qui prime... Et rien d’autres. Ainsi, je dois avouer avoir beaucoup moins accroché au multi de Black Ops 2 qu’à celui de Battlefield 3 par exemple.

Enfin, le mode Zombies fait bien entendu son grand retour. Oui, des zombies dans Call of Duty. J’ai beau avoir l’habitude depuis le mode zombies de Black Ops 1, ça me fait toujours un peu rire d’affronter des zombies dans un jeu comme Call of Duty. Mais reconnaissons que ce mode multi coopératif reste très réussi, donc c’est l’essentiel. En plus du mode survie qui propose toujours de résister à des vagues de morts-vivants, un nouveau mode Tranzit fait son apparition. L’idée est sensiblement la même sauf que cette fois, il faut passer de zones en zones en utilisant un bus qui sera bien sûr assiégé par les morts-vivants.

 call of duty black ops 2,call of duty,treyarch,activision,test

Conclusion

Call of Duty Black Ops 2 est une très agréable surprise. Moi qui m’attendais à un énième Call of Duty sans saveur, j’ai découvert un solo particulièrement réussi à condition d’aimer les FPS à grand spectacle.

Techniquement, le jeu mériterait toujours un nouveau moteur mais l’action est tellement frénétique qu'on lui pardonne ce petit défaut technique. Le multi de son côté reste classique mais les amateurs continueront à passer leurs nuits dessus... A condition de supporter une communauté de joueurs pas toujours très fréquentable.

Pas une révolution mais Call of Duty Black Ops 2 réussira à vous distraire, ce qui est encore le principal pour une licence aussi populaire.

Ma Note : 8/10


        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : call of duty black ops 2, call of duty, treyarch, activision, test

[Preview] Skylanders Giants : un nouveau jeu et de nouvelles figurines à collectionner 
par Aelya

samedi 15 septembre 2012 18:58 10 commentaires

 preview,skylanders,skylanders giants,activision,gamescom 2012

Comme son nom le laisse penser, Skylanders Giants est la suite directe de Skylanders Spyro’s Adventure.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Le concept est simple : il repose sur l'utilisation de figurines qui grâce à des portails prennent vie dans nos consoles.
Le jeu vidéo en lui-même est un jeu de plateforme assez simple, visant plutôt les plus jeunes. Il y a des combats et quelques puzzles à résoudre mais rien de bien sorcier.
Les contrôles sont simples avec deux attaques, une normale et une spéciale, mais différentes pour chaque personnage, vous obligeant parfois à en changer pour résoudre telle énigme ou débloquer tel passage.

  preview,skylanders,skylanders giants,activision,gamescom 2012 preview,skylanders,skylanders giants,activision,gamescom 2012

Skylanders Giants reprend directement à la fin du précèdent qui voyait **attention spoiler de la mort** Kaos, le méchant du jeu, banni des Skylands. On découvre qu’il a en fait été envoyé sur terre, dans un magasin de jouet pour être précis ! Il y voit d’ailleurs les figurines des Skylanders : j’avoue trouver cette approche assez sympa^^

Kaos va donc tenter de prendre sa revanche et l’on va devoir l’en empêcher.

Pour ce faire, huit nouveaux Skylanders seront disponibles mais surtout huit Skylanders Géants vont faire leur apparition. En tant que figurines, ceux-ci font deux fois la taille d’un Skylander normal et dans le jeu, ils seront nettement plus gros, avec une jouabilité différente.

 preview,skylanders,skylanders giants,activision,gamescom 2012 preview,skylanders,skylanders giants,activision,gamescom 2012

Par exemple, les skylanders de taille normale doivent donner un coup aux éléments du décor pour les briser tandis qu’il suffira aux géants de marcher "dessus". Les géants pourront aussi déplacer certains objets immobiles pour les autres.

Les figurines du jeu précédent seront utilisables dans cette suite, cependant, Activision va les ressortir dans une nouvelle version pour Skylanders Giants : ce seront les mêmes mais avec un pouvoir supplémentaire. A l’écran, on pourra voir "Série 1" contre "Série 2" lorsqu’on les invoque sur le portail. Bref, Activision veut vendre un maximum de figurines et surfer sur la vague du "collectionnez les tous !"

La difficulté du jeu sera ajustable. Un bateau volant nous servira de base et sera customisable. De nouveaux mini-jeux font leur apparition tel que le "Survival Ring (le ring de survie)" où il faut repousser les ennemis vague après vague.

 preview,skylanders,skylanders giants,activision,gamescom 2012

Conclusion

Skylanders Giants ressemble beaucoup au précédent opus de la série. Les nouveautés se résument principalement aux nouveaux personnages, dont les géants.

Donc, si vous avez aimé Skylanders Spyro’s Adventure, Skylanders Giants vous plaira surement.

Il plaira également aux plus jeunes avec son aspect collection et son concept génial permettant de voir s’animer sa figurine sur son écran et de pouvoir la diriger.

A quand le même concept pour adulte ?

Le jeu sortira le 19 Octobre sur PC, PS3, Xbox 360 et 3DS.

        

dans 3DS, Gaming, PC, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : preview, skylanders, skylanders giants, activision, gamescom 2012

[Test] Prototype 2 : Pour une mutation de plus... 
par Quantic

vendredi 20 juillet 2012 19:30 4 commentaires

 prototype 2, jaquette

Le premier Prototype s'était avéré trop répétitif que pour nous accrocher vraiment à la console, malgré des qualités évidentes. Avec ce second épisode, Radical Games a-t-il réussi à améliorer sa licence pour en faire un Assassin's Creed sous amphétamines ?
 
J'aurais tendance à dire que oui. Oui, prototype 2 est meilleur que Prototype premier du nom mais non, 10 fois non, il n'atteint pas l'intensité d'un jeu à monde ouvert comme GTA ou Assassin's Creed ont réussi à le faire.

La faute avant tout à son héros auquel il est très difficile de s'identifier et à un scénario principal désespérant de classicisme et de clichés. Dommage car le gameplay de Prototype 2 est maintenant vraiment excellent !

prototype 2,test,activision,radical games,monde ouvert

Changement de point de vue
 
Dans cet épisode, le grand méchant est le héros du premier Prototype : Alex Mercer.

Suite à une histoire complètement abracadabrante que je vais vous épargner ici, un virus s'est répandu dans New York transformant les infectés en espèce de zombies surpuissants. Et bien entendu, les militaires y voient une occasion de développer une nouvelle arme en étudiant la maladie et en développant les plus gros monstres possibles.

Vous incarnez Heller, un "simple" soldat dont la femme et la fille sont mortes infectées par le virus tandis que vous avez été "sauvé" in extremis mais subissez des effets secondaires inquiétants comme le fait de faire des bonds de 50 mètres, de marcher sur les murs, de flotter dans les airs, sans oublier qu'au fur et à mesure du jeu, vous développerez des mutations de plus en plus puissantes comme des griffes gigantesques ou des tentacules. Et vous avez bien l'intention de mettre à profit ces nouveaux pouvoirs pour venger la mort de votre famille.
 
Vous l'aurez compris, l'histoire est aussi cohérente et crédible que les aventures d'un alcolo après une cuite...

 prototype 2,test,activision,radical games,monde ouvert

Le scénario principal est même la grande faiblesse du jeu. On enchaîne les missions en tuant les scientifiques, les militaires, en progressant dans la chaîne du commandement du BlackWatch (les militaires fous) et de Gentech (les scientifiques fous) mais on ne s'intéresse pas vraiment à l'histoire, trop complexe, trop classique.

Pourtant, les très nombreuses cinématiques sont de grande qualité et pour une fois le doublage français est même réussi mais le peu de charisme du héros et de ses acolytes font qu'on a vite fait de repérer le point de destination sur la carte et de tout faire péter pour passer à la suite sans vraiment se passionner pour le jeu.
 
C'est d'autant plus dommage que le gameplay est vraiment excellent. Dès les premières minutes, une impression de surpuissance nous submerge et on passe pas mal de temps à grimper sur les plus hauts bâtiments pour flotter le plus loin possible et faire péter un maximum d'hélicoptères et de blindés.
 
Les missions secondaires sont d'ailleurs plus amusantes que le scénario principal puisque la recherche de boites noires (des enregistrements confidentiels), la destruction d'unités de recherches ou le nettoyage d'antres d'infectés vous permettent d'améliorer vos mutations beaucoup plus rapidement que via le scénario principal, augmentant encore votre impression de surpuissance, mais rendant également le jeu encore plus facile.

prototype 2,test,activision,radical games,monde ouvert  prototype 2,test,activision,radical games,monde ouvert

Prototype 2 n'est donc pas un jeu raté, loin de là mais il lui manque un vrai héros charismatique et un scénario réellement intéressant pour le rendre passionnant. Un nouveau moteur graphique ne serait pas du luxe également car techniquement, le jeu souffre beaucoup avec pas mal de ralentissements alors que ce qui est affiché à l'écran est très aliasé et les personnages franchement coupés à la hache.

Par contre, point positif, les temps de chargement sont presqu'inexistants.

prototype 2,test,activision,radical games,monde ouvert

Conclusion
 
Prototype 2 est l'exemple même du jeu bourré de bonnes idées mais qui n'a pas eu les moyens de les mettre en avant comme il se doit.
Le gameplay est original et franchement plaisant mais le scénario de la campagne est plat et peu intéressant alors que la technique est à la traîne.
 
Pourtant Radical Games (qu'Activision a quasiment fermé depuis la sortie de ce titre) a démontré un vrai savoir-faire et était à deux doigts de transformer ce titre en un magnifique open world.
Dommage, espérons quand même que la licence survivra à la fermeture du studio car elle mérite largement de se poursuivre.
 
Ma note : 7,5/10


        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : prototype 2, test, activision, radical games, monde ouvert