Disney Infinity : Test et explications sur un mélange détonant de figurines et de jeu vidéo 
par Aelya

samedi 07 septembre 2013 19:09 42 commentaires

 disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Depuis toute petite, je suis fan de Disney. J'attendais la sortie de leurs longs-métrages à chaque Noël, j'achetais les livres et les jouets tirés de ces films lorsque cela était possible. Je connaissais par cœur les chansons (d'ailleurs je chante la chanson de Dumbo à notre petite Liara^^). Bref, je suis une fan.

Donc à l'annonce que Disney allait reprendre le concept des Skylanders dans leur univers, je me suis beaucoup enthousiasmée : des figurines Disney qui prennent vie dans un jeu vidéo, cela ne peut donner qu'un bon résultat...? Enfin, c'est ce que nous allons voir, même si je risque d'être influencée par mon statut de fangirl Disney ;-)

Voici donc un petit guide sur le fonctionnement de Disney Infinity ponctué de mon avis sur le jeu.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Le concept de base est simple : une figurine représentant un personnage de l'univers Disney peut s'animer via un jeu vidéo. Pour cela, il suffit juste de posséder ledit jeu vidéo, Disney Infinity, et de poser sa figurine sur une base spéciale. La figurine s'incarne alors sur notre écran et on peut jouer avec elle. En plus de la figurine, on peut utiliser des boosters (jetons) qui donneront des bonus aux personnages ou au monde.

Le jeu vidéo en lui-même propose deux grands modes de jeu :
- les Aventures,
pré-construites elles sont liées à un univers Disney en particulier et nécessitent l'utilisation d'un "Trophée" (sorte de mini-figurine transparente) sur la base pour y accéder.
- la Toy Box
, qui nous invite à créer nous-même notre propre monde et nos propres aventures.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Les Aventures

Le Starter Pack propose ainsi 3 Aventures, Pirates des Caraïbes, Les Indestructibles et Monster University, accompagnées d'une figurine par aventure : Jack Sparrow, M. Indestructible et Sully.

A noter que, dans ce mode, seules les figurines issues de l'univers de leur aventure seront jouables : Jack Sparrow ne pourra pas aller dans l'univers de Monster University par exemple. C'est dommage et surtout cela signifie que jouer à deux des aventures avec le Starter Pack est impossible : il faudra obligatoirement acheter au moins une autre figurine.

Chaque Aventure reprend donc l'univers du Disney/Pixar dont il est tiré.

Ainsi, pour les Indestructibles, on est projeté dans un monde ouvert où l'on doit sauver la ville des exactions de Syndrome, le méchant du film. La ville est parsemée d'objets à collectionner et de missions à remplir pour débloquer des objets/bâtiments utilisables ici, mais aussi dans la toy box pour certains. De plus, des robots apparaissent régulièrement et l'on doit les affronter. 

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

L'univers de Monster University reprend le même concept avec un monde univers représentant les deux universités rivales du film. Ici aussi des objets sont disséminés un peu partout et des missions sont données par les monstres étudiants. Cette fois-ci, il ne s'agit cependant pas de sauver une ville, mais plutôt de gagner la compétition ente les deux universités en réalisant des blagues.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Pirates des Caraïbes est un peu différent dans le sens où en plus d'un monde ouvert composé des différentes îles, on dirige également un navire et que les combats se passe donc aussi en mer. On peut également personnaliser notre bateau.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Dans chaque aventure, on trouve des coffres ou des challenges dédiés à un personnage en particulier : cela pousse un peu à la consommation ou demande de jouer à plusieurs.

Les aventures ne sont certes pas très originales et un peu répétitives, mais on se laisse entraîner dans ces univers, surtout si comme moi, on aime fouiller pour trouver un maximum de choses ;-)

En suivant l'histoire principale d'une aventure, il faut compter environ 3 ou 4 heures pour la finir, donc une dizaine d'heures pour les 3, ce qui n'est déjà pas trop mal pour un jeu actuel mais surtout après (ou entre) ces aventures, on peut toujours aller dans la Toy Box pour créer notre propre Aventure.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

La Toy Box

En effet, la Toy Box se veut comme un grand bac à sable où l'on peut créer ce que l'on veut à partir des différents éléments déjà fournis ou gagnés. Ainsi, on les gagne lors des Aventures mais aussi via un système de tirage au sort où l'on mise les étoiles que l'on gagne en exécutant diverses actions avec nos personnages.

Ces éléments sont divers et variés : des blocs de terrains différents, des morceaux de circuits, des arbres, des bâtiments tels que la caverne aux merveilles ou le château de la belle au bois dormant, des générateurs d'ennemis ou d'amis (trop mignons), des trucs de flippers...

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Certains éléments peuvent même être reliés entre eux pour créer des interactions : par exemple, si je marche sur telle pièce, cela lance une boombox...Bref, de quoi utiliser notre imagination.

Les Toy box sont sauvegardables individuellement, ainsi on peut faire diverses créations et y accéder sans problème. De plus, on peut les partager et découvrir celles d'autres joueurs : je suis curieuse de voir les créations des autres !

En supplément de cet aspect création, on accède aussi à quelques mini-aventures toutes faites qui servent principalement à nous apprendre à utiliser le jeu. On a ainsi un cours de conduite ou une explication sur comment créer notre monde. Cependant, il n'y en a que peu et elles ne sont que moyennement intéressantes.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Les Figurines/Personnages

Les figurines sont de très bonnes factures. Elles comportent de nombreux détails quand l'univers le permet, je pense notamment à Pirates des Caraïbes, et ont des poses assez sympas et parfois assez dynamiques.

En plus d'être des jouets cools (j'aurais bien aimé les avoir étant petite), elles servent donc à recréer le personnage qu'elle représente en jeu et à sauvegarder votre progression.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Chaque personnage dispose d'une attaque simple et d' une attaque spéciale. Bon, c'est plus simple avec les Indestructibles où par exemple Violette utilise son pouvoir de champ de force pour attaquer normalement et peut devenir invisible avec l'attaque spéciale tandis que sa mère a des coups élastiques et peut se coller aux ennemis. Pour Pirates des Caraïbes, c'est plus compliqué : on est limité aux sabres et au pistolet pour Jack et Barbarossa par exemple.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Les personnages peuvent utiliser deux types d'instruments : les Gadgets "portés sur le dos" et les Outils "portés à la main". Bon, cette explication donnée par le jeu n'est pas tout à fait correcte. En effet, il est plus logique de distinguer les gadgets et les outils grâce aux boutons qu'il faut utiliser. Ainsi les outils s'utilisent avec le bouton d'action de la manette (la croix sur PS3 par exemple) tandis que pour les gadgets, c'est l'une des gâchettes. Ces gadgets et outils se gagnent principalement dans les Aventures, mais peuvent pour la plupart s'utiliser ensuite dans la Toy box.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Chaque personnage possède en plus une (mini) aventure qui lui est propre et qui est accessible via la Toy Box. Il s'agit principalement de mini-jeux : Violette doit récolter des collectibles sans se faire repérer, Sully joue au paint ball, Jack doit récupérer des collectibles dans un décor de pirate...

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Lorsque l'on joue avec une figurine, on gagne des étincelles que ce soit dans le mode Aventure ou dans la Toy Box, ce qui la fait monter de niveau. Il y en a 15 en tout mais bizarrement, gagner un niveau ne rend pas le personnage plus puissant ou ne débloque pas de facultés supplémentaires. La seule chose qui évolue est la statue du personnage (Bronze puis argent et enfin or) dans le Hall des Héros. Ce Hall, qui évolue lui aussi suivant son contenu, rassemble en fait toutes les figurines et jetons que l'on a utilisés et dont nous avons pris possession dans notre jeu.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

En effet, lorsqu'une figurine est utilisée pour la première fois, on en prend possession : elle devient liée au compte de ce joueur. Lorsqu'on la prend pour jouer chez quelqu'un d'autre, elle apparaît en tant qu'invité dans le jeu de cette personne même si elle continue à gagner de l'expérience : cela reste notre figurine.

C'est le cas même sur des comptes sur une seule console : si j'ai joué avec telle figurine, j'en ai pris possession et Quantic ne peut jouer avec elle qu'en tant qu'invitée dans son jeu, elle n’apparaîtra pas dans son hall des héros. Il peut s'il le souhaite en prendre possession via le menu, mais alors je perds tout le progrès que j'ai fait avec elle : elle redevient niveau 0 pour lui et pour moi qui devrai en reprendre possession si je le désire.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Bref, si vous avez deux enfants qui veulent tous les deux jouer avec le même personnage sur deux comptes différents et qui veulent garder le niveau de leur figurine (ce qui n'est pas forcément indispensable vu qu'elle n'évolue pas vraiment), il vous faudra deux figurines.

Les figurines ne sont pas liées à un support en particulier : on peut les utiliser aussi bien sur PS3, Xbox360, Wii U que sur PC. C'est le starter pack ou plutôt le version du jeu choisi qui détermine juste quel compte a pris possession d'elle et donc à quel support la reconnaîtra comme nous appartenant.

Les boosters/jetons

On en compte deux types différents : les ronds et les hexagonaux.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Les ronds se placent sous les figurines et servent à leur donner des bonus tandis que les hexagonaux ne s'utilisent que dans la toy box et servent à la personnaliser : ils la modifient selon un thème (Finding Nemo : le ciel devient un décor sous marin) ou y font apparaître des objets spéciaux (le carrosse de Cendrillon, ...).

Les boosters sont vendus par deux dans des sachets scellés : il ne sera pas facile de tous les avoir !

Le Gameplay et les graphismes

Il est vrai que la maniabilité laisse vraiment à désirer. Aussi bien pour la création que pour le passage d'un mode à l'autre : il n'est pas évident de comprendre comment tout cela fonctionne.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Pour la création, plusieurs vues sont disponibles pour construire son monde et l'on peut même utiliser une baguette magique pour le modifier à la volée avec son personnage mais c'est loin d'être intuitif et il faudra un peu de patience pour arriver à faire quelque chose de sympa.

Il n'est pas possible de passer de la Toy Box à une Aventure directement et inversement : il est nécessaire de quitter pour retourner au menu principal puis rejoindre l'Aventure ou la Toy box.

De même, l'utilisation des outils/gadgets n'est pas des plus intuitives. Ce n'est vraiment pas pratique de devoir choisir entre son attaque simple et son mode de locomotion par exemple... Mais bon, on s'y habitue et Disney a quand même prévu deux raccourcis pour switcher de l'un à l'autre, le problème restant qu'il y a plus que deux éléments...

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Graphiquement, le jeu est sympa. On retrouve l'ambiance Disney et si certains reprochent l'aspect Toonesque de certains personnages, ce n'est pas mon cas : je trouve qu'ils s'intègrent bien aux différents univers.

Après, il est vrai que le jeu n'est pas merveilleusement beau, mais on passe outre quand on est un enfant ou un(e) fan ;-)

Les figurines et packs disponibles

Le Starter Pack donne accès au jeu vidéo en lui-même c'est-à-dire la Toy box et à trois Aventures, Pirates des Caraïbes, Les Indestructibles et Monster University, accompagnées d'une figurine par aventure : Jack Sparrow, M. Indestructible et Sully.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Des figurines additionnelles pour ces univers sont disponibles pour poursuivre la découverte : elles sont vendus de façon individuelle ou en pack. On trouve donc un pack qui ne contient que les méchants (Davy Jones, Leon, Syndrome), un qui contient les alliés (Barbossa, elastigirl et Bob/Mike) et les figurines individuelles de Flèche et Violette.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

On trouve aussi deux Aventures/univers supplémentaires : celui de Lone Ranger, avec un seul pack contenant le Trophée et les deux héros du film, et celui de Cars avec un pack contenant le trophée, Flash Mc Queen et Holley Shiftwell, deux figurines additionnelles sont disponibles pour celui-ci, Martin et Francesco.

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide  disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

Les figurines à venir

Alors même que le jeu n'est pas encore sorti en France (mais est déjà disponible en Belgique), Disney a déjà annoncé les prochaines figurines et pack qui sortiront dans les mois à venir et ce à partir d'Octobre et jusqu'en 2014.

On pourra ainsi craquer bientôt pour :

- Buzz, Woody et Jessie de Toy Story

- Jack Skellington de The Nightmare Before Christmas

- Raiponce de... Raiponce ou Tangled pour les anglophones ;-) Il s'agit de la première princesse Disney du jeu !

- Wreck-It Ralph et Vanellope de Wreck-It Ralph

- Phineas et Agent P de Phineas and Ferb

- Anna et Elsa du prochain Disney Frozen ou la Reine des neiges en français, qui sort le 4 Décembre et que je meurs d'envie d'aller voir !

- Mickey l'apprenti Sorcier de Fantasia

disney infinity,disney,figurine,test,jouet,guide

C'est déjà pas mal et l'on peut imaginer que d'autres figurines ne tarderont pas à arriver.

Conclusion

Contrairement à l'avis de la presse vidéo-ludique francophone, j'ai vraiment apprécié Disney Infinity. Il est d'ailleurs curieux de constater la façon dont le jeu se fait descendre dans le monde francophone alors que la presse anglophone s’est montrée plutôt enthousiaste.

Bon, je l'avoue, la jouabilité reste très moyenne et le jeu se montre assez vite répétitif mais la Toy Box donnera quand même l'occasion à tous les fans Disney de créer leurs propres univers. Un petit côté créatif que j'ai beaucoup apprécié. On se laisse vite emporter dans les univers Disney dont on est fan : on se prend au jeu et je me suis retrouvée plusieurs fois à dire encore 5 minutes et j'arrête pour continuer bien plus longtemps !

Et si le jeu en lui-même montre ses limites, les figurines sont tout simplement excellentes. Leur qualité est impressionnante et rien que pour la collection, j'en connais beaucoup qui craqueront. Nous, on a résisté exactement 3 jours avant de nous retrouver avec le set complet... Vivement les prochaines figurines.

De plus, Disney, c'est aussi Marvel et Star Wars : on peut envisager de voir des extensions sur ces deux licences hautement intéressantes^^

Ma note : 7/10

  

 

        

dans 3DS, Gaming, PC, PS3, Test, Wii, Wii U, Xbox360
Tags : disney infinity, disney, figurine, test, jouet, guide, tutorial, comment ça marche

[Preview] Skylanders Swap Force, préparez-vous à les mélanger 
par Quantic

vendredi 09 août 2013 19:10 1 commentaire

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

Skylanders est devenu un classique du jeu vidéo destiné aux plus jeunes. Il faut dire que l’idée d’associer un jeu-vidéo finalement assez classique à base de plate-forme et d’action à de vraies figurines physiques était un concept en or. Les bambins gamers peuvent ainsi collectionner leurs héros, les échanger ou encore jouer avec leurs amis. Et pour ne rien gâcher, les figurines s’avèrent vraiment sympathiques au point qu’on a même craqué plusieurs fois nous-mêmes.

Avec Swap Force, Activision nous propose déjà le troisième volet des aventures des Skylanders, cette fois développé par Vicarious Visions. Le point fort de ce nouveau jeu, les 16 nouvelles figurines proposées bien sûr. Alors bien entendu, on pourra toujours arpenter Swap Force avec ses anciennes figurines mais pour avoir pu essayer le jeu quelques minutes, je peux vous dire que ce serait passer à côté de la majorité des nouveautés du jeu.

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

D’abord, les figurines sont encore plus délirantes que dans le passé. Par exemple, j’ai adoré découvrir Stink Bomb, une ninja qui pue sous les traits d’une charmante mouffette ;-) ou encore Night Shift, un boxeur vampire. Vous l’aurez compris, les 16 nouvelles figurines promettent de belles parties de fous rires.

Mais ce n’est pas tout puisque le titre du jeu : Swap Force, concerne bien les figurines en elles-mêmes. Ainsi, chaque figurine peut se couper en deux pour se recombiner entre elles. Les pouvoirs offensifs sont liés au haut du corps tandis que les pouvoirs de mouvement seront liés au bas du corps.

 e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

Avec les 16 figurines de Swap Force, on peut donc créer un total de 256 combinaisons différentes qui ouvrent réellement les possibilités de gameplay. On peut ainsi associer son attaque préférée avec son mouvement favori pour créer son Skylander de toutes pièces.

Si cela change déjà en profondeur le gameplay, Activision propose en plus d’utiliser ces combinaisons afin de débloquer des zones uniquement accessibles à condition d’avoir les deux bons éléments (par exemple, un déplacement tempête avec une attaque de feu) et bonus ultime, chaque base de Skylander se voit affublée d’un symbole (8 au total comme un skate board ou une échelle) qui permettra de débloquer des niveaux bonus, à condition d’avoir la bonne base.

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

On pourrait presque croire qu’Activision essaie de nous vendre des figurines ;-)

Le jeu en lui-même ne s’annonce pas profondément différents des précédents épisodes. Il y a bien entendu une nouvelle histoire, très secondaire et quelques nouvelles capacités dont celle réclamée à cor et à cri depuis deux ans, la possibilité de sauter. Et oui, tout arrive. 

Il y a donc fort à parier que le jeu aura tout autant de succès que ses prédécesseurs en proposant des figurines plus sympas que jamais et un gameplay innovant à défaut d’être révolutionnaire. Et si Activision fait tout son possible pour encourager l’achat de toutes les figurines, il faut souligner la compatibilité universelle : toutes les figurines peuvent être utilisées sur toutes les consoles.

Et en bonus voici le Skylander exclusif qui a été distribué lors de l'E3 2013.

e3 2013,skylanders swap force,skylanders,preview,figurines,activision

Skylanders Swap Force sortira sur quasiment toutes les consoles le 13 Octobre prochain.

        

dans 3DS, Gaming, Preview, PS3, Wii, Wii U, Xbox360
Tags : e3 2013, skylanders swap force, skylanders, preview, figurines, activision

[Test] Lego - Le Seigneur des Anneaux : Lego, Hobbits, même combat 
par Quantic

samedi 19 janvier 2013 19:22 3 commentaires

 lego le seigneur des anneaux, jaquette ps3

La série des Lego est une licence sur laquelle nous avions fait l’impasse jusqu'à présent. Pourtant, tout le monde nous conseillait d’en essayer un mais nous n'avions jamais eu l'occasion de craquer jusqu’à présent.
Le Seigneur des anneaux sera donc notre première expérience d’un jeu Lego. Inutile donc de chercher ici un comparatif sur les différences de ce titre par rapport à ses prédécesseurs.

Et pour une première expérience, on peut dire qu’elle fut globalement bonne. On ? Oui, On. Car nous avons joué à ce titre en coopératif et en split screen tout au long du scénario principal et on peut donc vous dire à quel point le jeu est plaisant à deux. Mais commençons par le commencement. 

lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test

Tolkien ne se retournera (pas trop) dans sa tombe.

Le Seigneur des Anneaux, tout le monde connait... Enfin, en tout cas la version présentée au cinéma. C’est donc l’histoire des trois films que nous allons suivre au cours de notre aventure. Heureusement d’ailleurs car si on avait eu droit à un traité sociologique sur la vie des Hobbits (dédicace spéciale aux lecteurs des livres), je pense que beaucoup de joueurs auraient nettement moins appréciés.

Comme chacun sait, Sauron (grand méchant parmi les méchants) a forgé un anneau capable de contrôler les anneaux de pouvoirs détenus par les autres races. Ce dernier se retrouve un peu par hasard dans les mains de Frodon, poilu des pieds, pardon, Hobbit de son état. Ce dernier entreprend donc le voyage de sa vie afin de détruire l’anneau une fois pour toutes.

Le jeu se propose donc de nous faire vivre les aventures de Frodon et ses compagnons au travers de niveaux explorables librement. On est donc à deux doigts d’un vrai monde ouvert. Le sentiment de liberté dans les niveaux est vraiment impressionnant et on peut passer des heures à tourner en rond pour rassembler les objets à collectionner et autres secrets disséminés dans les niveaux.

lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test

En dehors ce de cet incroyable sentiment de liberté, il y a quand même aussi une vraie campagne solo (ou duo dans notre cas) à découvrir. On peut ainsi switcher de personnage à l’infini sachant que chacun à ses capacités propres : Legolas peut utiliser son arc pour débloquer des mécanismes, Gimli peut casser des fortifications et ramper dans les mines, les hobbits peuvent faire du feu, pêcher, etc. Bref, chaque personnage croisé devra être utilisé de manière intelligente pour réussir à progresser dans l’histoire.

En split screen, chaque joueur contrôle un des personnages parmi la liste des persos jouables et peut évoluer au choix sur un même écran (quand les deux héros sont suffisamment proches) ou sur des écrans séparés, parfois à des kilomètres l’un de l’autre. On touche d’ailleurs au seul défaut du mode multi : Sa gestion un peu cauchemardesque des transitions. En effet, le passage du split screen "classique" à un écran unique affichant les deux héros sur le même écran pourra parfois vous faire tourner la tête dans tous les sens et donner le tournis aux moins aguerris d’entre nous.

A noter également qu’une vraie coordination entre les joueurs est souvent nécessaire pour mener à bien une mission ou passer un boss que ce soit au sein du même tableau ou parfois dans des lieux très éloignés. Dans les deux cas, chaque joueur devra remplir des actions spécifiques pour faire progresser l’aventure. 

lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test

Difficile donc de juger si en solo, l’expérience est aussi intéressante mais en multi, la coopération entre les deux joueurs est sans aucun doute l’une des plus intenses à laquelle j’ai pu m’adonner.

Un autre grand point fort de l’aventure est son humour omniprésent. Parfois un peu enfantin, parfois complètement idiot (j’adore !), les touches d’humour qui parsèment les cinématiques réussissent à arracher un sourire aux fans tout en ne dénaturant pas la cinématique même la plus dramatique. On en redemande !

Le gameplay se résume donc à un grand mix entre jeu de plate-forme, collection d'objets, exploration de quelques zones quasi en monde ouvert mais on y retrouve aussi des bribes de RPG avec la fabrication d’objets.

Bref, un gameplay varié pour plaire à tous les goûts.

lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test

D’un point de vue visuel, l’univers Lego est magnifiquement représenté avec des décors Lego qui se fondent à merveille dans un environnement 3D plus classique. Les héros sont directement reconnaissables et on oublie presque que nous avons des Lego en face de nous.

Au final, ce titre s’approche de la perfection : un gameplay varié, un level design inspiré et un univers magnifiquement représenté, difficile de lui reprocher grand-chose si ce n’est d’être en ... Lego, justement.

Ainsi, même si le jeu reste accessible aux enfants, je conseille quand même qu’ils aient l’âge de voir la trilogie au cinéma (je n’irai pas jusqu’à les torturer en les encourageant à lire les livres... Il ne faut pas être cruel avec les enfants) car on perd beaucoup à ne pas connaitre les références et certaines énigmes demanderont quand même une certaine habitude des jeux vidéo.

De même, tous les adultes n’accrocheront pas au concept d’un jeu qui conserve son âme d’enfant du début à la fin. Et je dois même avouer que nous avons tous les deux fini par ressentir une certaine lassitude.

Si l’histoire du Seigneur des Anneaux est très fidèlement adaptée, les évènements les plus "adultes" restent quand même très lisses. Quand on compare avec un scénario du type Spec Ops : The Line ou Far Cry 3, il faut quand même avouer qu’on ne joue pas dans la même cour au niveau profondeur du scénario et un adulte en fera malgré tout vite le tour mais c’est un peu normal, cela reste un jeu Lego et un très bon jeu tout court.

lego,lego le seigneur des anneaux,tolkien,warner,test

Conclusion

Lego - Le Seigneur des Anneaux a réussi à nous séduire par son mode multi magnifiquement abouti mais aussi par son gameplay mixant allègrement les genres (Plate-formes, monde ouvert, ...)

La fidélité aux films  ainsi que l’humour omniprésent ont terminé de nous faire tomber amoureux de cette licence que nous ne connaissions pas.

Ce titre pourra satisfaire aussi bien les enfants (pas trop jeunes) que les adultes qui ont gardé une âme d’enfant. Un excellent titre pour partager un bon moment avec ses enfants par exemple. Serait-ce déjà le futur papa qui parle ?

Ma Note : 7,5/10


        

dans 3DS, Gaming, PC, PS VITA, PS3, Test, Wii, Xbox360
Tags : lego, lego le seigneur des anneaux, tolkien, warner, test

[Test] Epic Mickey 2 : le retour de Mickey sur nos consoles 
par Aelya

jeudi 27 décembre 2012 19:21 0 commentaire

 epic mickey 2, test, disney,

Je n'avais pas joué à Epic Mickey premier du nom. C'est donc avec l'esprit ouvert que je me suis attelée à sa suite, d'autant que j'aime beaucoup Disney (même s'il est vrai que Mickey n'est pas mon personnage préféré) et que le jeu est développé par Junction Point, le studio de Warren Spector, l'un des héros de Quantic, créateur de Deus-Ex.

Epic Mickey 2 se déroule dans le Monde de la Désolation où vivent tous les héros Disney oubliés. Lors du précédent opus, Mickey était venu en aide à Oswald, le lapin, pour contrer les plans maléfiques du Savant Fou. Ici, le jeu commence sur l'apparente rédemption de ce même savant qui veut mettre en garde les habitants d'un nouveau danger. A noter d'ailleurs qu'il le fait dans le plus pur style Disney, c'est-à-dire en chantant. Même si Oswald se montre circonspect, il décide de le croire.

epic mickey 2, test, disney,

Mickey est appelé à la rescousse par la fiancé d'Oswald qui ne croit pas à ce revirement soudain pour venir aider Oswald. C'est donc en duo que l'aventure se fait.

En effet, le jeu mise sur la coopération et les pouvoirs complémentaires des deux héros.
Mickey manie un pinceau magique lui permettant de faire apparaitre des éléments de décor ou de les effacer, ainsi que de dompter certains ennemis.
Oswald, lui, va contrôler l'électricité pour remettre en marche certains appareils ou tuer des ennemis.

Le gameplay repose sur l'utilisation des pouvoirs de l'un et de l'autre aux moments opportuns. De même, diverses énigmes parsèment les niveaux et il faudra réfléchir à la manière de combiner les pouvoirs de Mickey et Oswald pour les résoudre.

epic mickey 2, test, disney,

Une vraie collaboration entre nos deux héros est donc requise.

Si à deux en co-op, cela se passe relativement bien, lorsque l'on joue seul c'est une autre paire de manches ! En effet, en solo, on peut seulement incarner Mickey, il n'y a pas moyen de switcher avec Oswald et l'on dépend donc de l'IA pour activer des mécanismes, tuer certains ennemis...

Et malheureusement cette IA s'avère assez mauvaise : on se retrouve souvent à l'attendre désespérément et à croiser les doigts pour qu'elle se décide à faire ce que l'on attend d'elle.
Cela vient vraiment gâcher l'expérience de jeu, d'autant que la gestion de la caméra laisse elle aussi à désirer.

epic mickey 2, test, disney,

C'est dommage car l'ambiance du jeu est assez originale : on retrouve les personnages Disney mais dans une version désenchantée : ce sont des personnages oubliés qui vivent dans ce monde de la Désolation, cela n'est pas aussi gai que le vrai univers Disney (des clins d'oeil y sont d'ailleurs faits), il y a un petit côté mélancolique qui transparait malgré l'aspect cartoon du titre (surtout que le monde est encore en pleine reconstruction à cause des dégâts causés dans le premier opus).

J'avoue avoir également adoré l'ambiance comédie musicale, mais je suis fan de ce genre de choses ;-)

epic mickey 2, test, disney,

Enfin, le jeu propose parfois des choix lors des quêtes mais aussi un certain nombre de missions annexes comme, par exemple, aider le marchand de glace à réparer sa climatisation pour pouvoir ensuite acheter des objets dans sa boutique. De même, différents costumes apportant des bonus aux personnages sont essaimés dans les niveaux et ne sont pas évidents à trouver.

Conclusion

Epic Mickey 2 jouit d'une ambiance originale (je n'ai pas joué au premier) et d'idée sympathiques. Le jeu repose sur la coopération entre les deux personnages, Mickey et Oswald, ce qui permet des collaborations entre joueurs.

Malheureusement, en solo, le gameplay devient pénible à cause de l'impossibilité de passer d'un personnage à l'autre et surtout d'une IA plus qu'hasardeuse qui ne réagit pas aux bons moments. Rester bloqué à cause de cela devient vite énervant.

Epic Mickey pourra donc séduire certains, mais le gameplay solo et les problèmes de caméras risquent de vite faire fuir les autres.

Ma note : 6/10

        

dans Gaming, PS3, Test, Wii, Xbox360
Tags : epic mickey 2, test, disney

[Test] Just Dance 4 : le champion des jeux de danse est de retour 
par Aelya

lundi 15 octobre 2012 19:18 1 commentaire

 just dance 4,ubisoft,test

Quantic et moi avons beau préférer les jeux vidéo plutôt gamers, on ne dit pas non plus non aux bons jeux casuals ou aux party games. 

Ainsi, j'ai toujours aimé les Sing Stars et maintenant leur descendance, les jeux de danse. Après, il faut bien sûr que les musiques et les choré me plaisent^^

Just Dance est la licence actuelle la plus populaire du genre (il n'y a qu'à voir l'ambiance des stands Ubisoft aux salons Japanim^^) et j'avais donc hâte de tester le tout dernier opus, j'ai nommé Just Dance 4.

Bon sang ne saurait mentir et Ubisoft fait mouche une nouvelle fois : Quantic et moi avons passé d'excellents moments à nous dandiner danser avec grâce, partageant plusieurs fou rire.

 just dance 4,ubisoft,test

Le concept reste classique : la Wiimote dans une main, on tente de reproduire la chorégraphie qui se déroule sur l'écran, averti des prochains mouvements par des figures défilant en bas. La console repère si l'on a bien réussi et nous attribue des points en fonction.

Comme seule la wiimote est prise en compte, ce n'est pas super précis et en fait, c'est quasi tant mieux : moi qui ait le rythme d'une enclume, j'ai obtenu des scores assez sympa que je n'aurais certainement pas eu si j'avais joué à la version Xbox 360 où Kinect prend tous les mouvements du corps en compte.

Les chansons proposées sont variées et plairont aussi bien aux plus jeunes avec des titres modernes (Rihanna, Livin la Vida Loca, Pink, Oops I did it again, Call Me Maybe...) qu'aux plus âgés avec des titres plus classiques qui rappelleront des souvenirs.

 just dance 4,ubisoft,test just dance 4,ubisoft,test

En effet, j'ai pu danser sur Barry White avec quasi la même chorégraphie que celle d'Ally McBeal (allez voir ici la vidéo si vous ne vous rappelez plus de ce passage excellent) ou encore la fameuse chanson de Dirty Dancing : Time of my life (même si un peu simplifiée ;-)). La chanson Asereje de Las Ketchup m'a aussi rappelé des souvenirs de vacances. Perso, j'ai adoré pouvoir danser sur ces chansons^^

Les chorégraphies sont toutes vraiment sympa, parfois déjantées (une choré va "imiter" un combat de catch, Livin la Vida Loca nous met dans la peau d'une sorte de Zorro) et malgré tout pas toujours évidentes (le niveau de difficulté est précisé lorsqu'on choisit la chanson).

Ainsi, chacun en a pour son compte : on prend plaisir à danser et on s'amuse vite surtout que les danses proposent souvent des interactions entre joueurs (passer l'un devant l'autre, tourbillonner ensemble, se tenir les mains), ce qui ajoutent, au choix, des ratés savoureux, (Aïe, tu m'as donné un coup avec ta wii-mote) ou des moments de grâce (ouahou, on est trop fort!). Bien sûr, Quantic et moi nous rangeons dans la seconde catégorie ;-)

just dance 4,ubisoft,test

Le style des personnages avec leur look loufoque et décalé permet de bien se différencier dans le jeu et apporte un petit côté kitsh vraiment sympa.

En plus de la danse, Just Dance 4 propose un mode Battle en plusieurs rounds pour affronter son adversaire (une barre de vie apparait alors en haut de l'écran et diminue quand on rate nos pas) ainsi qu'un mode de Fitness qui vous fera danser et décomptera les calories perdues.

Conclusion

Just Dance 4 est une vraie réussite.

Certes, il ne propose pas de vraies nouveautés ou innovations mais ses chansons et chorégraphies font mouche.

On prend plaisir à y jouer et à se déhancher (j'en suis encore toute endolorie !) et à plusieurs, c'est du fun garanti^^

Just Dance 4 est déjà disponible sur Wii, Xbox360, PS3 et sortira sur WiiU le 30 Novembre.

Ma Note : 8,5/10

Voici la Tracklist :

1. Bill Medley & Jennifer Warnes – “(I've Had) The Time of My Life”

2. Las Ketchup – “Asereje (The Ketchup Song)”

3. Justin Bieber feat. Nicki Minaj – “Beauty and a Beat”

4. Panjabi MC – “Beware Of The Boys (MundianToBach Ke)”

5. Carly Rae Jepsen – “Call Me Maybe”

6. Boys Town Gang – “Can't Take My Eyes Off You”

7. Emma – “Cercavo Amore”

8. Army of Lovers – “Crucified”

9. Stefanie Heinzmann – “Diggin in the dirt”

10. Rihanna – “Disturbia”

11. Dancing Bros – “Everybody Needs Somebody ToLove”

12. Flo Rida – “Good Feeling”

13. Blu Cantrell – “Hit ‘EmUp Style (Oops!)”

14. A.K.A – “Hot For Me” 

15. The Blackout Allstars – “I Like It”

16. They Might Be Giants – “Istanbul”

17. Elvis Presley – “Jailhouse Rock”

18. Ricky Martin – “Livin' la Vida Loca”

19. Selena Gomez andtheScene – “Love You Like A Love Song”

20. Bunny Beatz – “Make The Party (Don't Stop)”

21. Nelly Furtado – “Maneater”

22. Sergio Mendes & The Black Eyed Peas – “Mas Que Nada”

23. Maroon 5 ft. Christina Aguilera – “Moves Like Jagger”

24. Alexandra Stan – “Mr. Saxobeat”

25. Rick Astley – “Never Gonna Give You Up”

26. Marina andThe Diamonds – “Oh No!”

27. Jennifer Lopez feat. Pitbull – “On The Floor”

28. The Girly Team – “Oops!... I Dit It Again”

29. The B-52's – “Rock Lobster”

30. Skrillex – “Rock N' Roll (Will Take You To TheMountain)”

31. Kat DeLuna feat. Busta Rhymes – “Run The Show”

32. Anja – “Crazy Little Thing”

33. P!nk – “So What”

34. Sammy - “Some Catchin' UpTo Do”

35. Nicki Minaj – “Super Bass”

36. Stevie Wonder – “Superstition”

37. Europe – “The Final Countdown”

38. Halloween Thrills – “Time Warp”

39. 2 Unlimited – “Tribal Dance”

40. Hit The Electro Beat – “We No Speak Americano”

41. One Direction – “What Makes You Beautiful”

42. Will Smith – “Wild Wild West”

43. Barry White – “You're The First, The Last, My Everything”

44. Bunny Beatz– “Make The Party (Don't Stop)” new! (disponible sur Wii U™, Kinect™ pour Xbox 360®et sur le PlayStation® Move)     

La Wii U comprendra quelques titres exclusifs :

45. The Girly Team – “Ain't No Other Man”

46. Cher Lloyd ft. Astro– “Want U Back”

47. Jessie J – “Domino”

48. Rihanna ft. JAY-Z – “Umbrella” 

        

dans Gaming, PS3, Test, Wii, Xbox360
Tags : just dance 4, ubisoft, test

[Preview] Hip Hop Dance Experience, Just Dance 4 et Marvel Avengers : Battle for Earth, Ubisoft met le paquet sur Kinect 
par Quantic

vendredi 21 septembre 2012 19:06 0 commentaire

Ubisoft a toujours été un partenaire privilégié des constructeurs innovants. On se souvient du soutien sans faille de l’éditeur français aux débuts de la Wii ou de la DS... Et Kinect a immédiatement attiré leur attention.

Je vais être honnête, cette présentation Kinect lors de la GamesCom me motivait moyennement. Pas que les jeux ne soient pas bons, que du contraire mais les jeux de danse nous lassent assez vite et seule la présentation d'un nouveau jeu basé sur la licence Avengers avait attiré notre attention, en grande partie parce que dès qu’elle entend le mot Marvel, Aelya pousse des petits cris difficiles à calmer. C’est d’ailleurs pour épargner les oreilles du présentateur que je me suis dévoué ;-)

Just Dance 4

just dance 4, jaquette

On ne présente plus Just Dance, le bestseller absolu des jeux de danse et grand animateur des salons du monde entier. Ce nouvel épisode se présente comme le seul jeu de danse qui réussit à suivre votre corps dans son entièreté (en tout cas sur Kinect) tout en proposant à 4 joueurs de danser en même temps. Prévoyez un grand salon quand même !

Il sera également possible à un joueur de rentrer ou de quitter une chanson quasiment instantanément et franchement cela fonctionne très bien puisque ce sont deux « heureux » journalistes qui ont fait office de cobayes, donc sans aucune paramétrisation de Kinect. Très impressionnant quand on sait combien l’engin peut être récalcitrant.

Et au passage, j’ai pu admirer un journaliste métaleu rempli de tatouages se dandiner sur du Selena Gomez et croyez-moi, le spectacle valait la peine d'être vu !

Enfin, les gamines pré-pubères vont adorer la nouvelle fonctionnalité Auto Dance qui analyse la prestation et qui crée une vidéo hyper kitsch à poster sur les réseaux sociaux.Le jeu s'annonce donc comme un nouvel épisode toujours aussi fun à jouer et qui trouvera immédiatement son public !

Just Dance 4 est prévu pour une sortie le 2 Octobre 2012 sur Xbox 360 + Kinect, PS3 + PS Move, sur Wii et par la suite sur Wii U.

just dance 4, screenshots

just dance 4, screenshots just dance 4, screenshots

Hip Hop Dance Experience

hip hop dance experience, jaquette

Hip Hop Dance Experience est le successeur de Michael Jackson Experience et de Black Eyed Peas Experience et a comme objectif de proposer un jeu de danse spécialisé Hip Hop... Bref tout ce que je déteste musicalement parlant ;-)

Le jeu proposera 40 chansons avec des chorégraphies spécialement conçues pour le jeu et a été pensé pour gommer les différences de niveaux entre danseurs. J’ai ainsi pu assister à une petite démo avec un danseur pro et une charmante hôtesse innocente et cette dernière a gagné en choisissant un niveau de difficulté plus faible. Le retour visuel de la qualité de sa prestation est aussi voulu comme excessif pour que tout le monde prenne du plaisir et ait l’impression d’être récompensé pour sa prestation.

Enfin, un nouveau mode marathon fait son apparition. Celui-ci enchaîne les 40 chansons jusqu’à ce que les joueurs ratent un nombre donné de mouvement. Si ça, c’est pas Hardcore ?

Hip Hop Dance Experience est prévu sur Xbox 360 + Kinect et sur Wii le 15 Novembre 2012.

hip hop dance experience, screenshots

hip hop dance experience, screenshots hip hop dance experience, screenshots

Marvel Avengers : Battle for Earth

Marvel Avengers Battle for Earth, jaquette

C’est la première collaboration entre Marvel et Ubisoft et se présente comme une sorte de Mortal Kombat pour héros de Marvel mais où la maniabilité est réduite à sa plus simple expression (Kinect oblige).

Ce jeu a beaucoup de potentiel sur papier : 40 héros différents, un style comics très appuyé et beaucoup d’humour dès l’écran titre, puisqu’on lance le jeu en tendant le poing comme son héros favori !

Mais une fois dans le combat, on se rend compte que le jeu est très, très simple. Il m’a fait un peu penser à Kinect Star Wars, pas la plus grande réussite de la caméra de Microsoft même si je reconnais que les enfants ont vraiment l'air d'adorer.

Ainsi, on frappe du poing, on tape du pied et bien d’autres mouvements pour diriger son héros et tenter de porter des coups tout en évitant ceux de l’adversaire. Et si ce qui est affiché à l’écran est plutôt spectaculaire, c’est au détriment de l’interactivité puisque lors de chaque « tour », on a le choix entre 2-3 mouvements différents à exécuter avec un timing précis. La qualité du timing déterminant la réussite ou non du coup.

Ce ne sera dont certainement pas un jeu pour les gamers mais les enfants qui aiment par-dessus tout les héros Marvel pourraient bien y trouver leur compte... Et c'est bien ce public qui est clairement ciblé par UbiSoft.

Avengers, Battle for Earth est prévu pour une sortie le 23 Octobre 2012 sur Xbox 360 + Kinect et par la suite sur Wii U.

Marvel Avengers Battle for Earth, screenshots

Marvel Avengers Battle for Earth, screenshots  Marvel Avengers Battle for Earth, screenshots

L'anecdote du jour : Au milieu de la présentation, Yves Guillemot en personne s’est incrusté. J’imagine le stress des présentateurs ! Le big boss d’Ubisoft en personne, il ne fallait pas que Kinect vienne à planter ;-)

 Yves Guillemot

        

dans Gaming, Preview, PS3, Salons, Wii, Xbox360
Tags : just dance 4, hip hop experience, avengers, kinect, preview, gamescom 2012

[Test] Beat the Beat, Rythm Paradise, pour ceux qui ont le rythme dans le sang 
par Quantic

mercredi 05 septembre 2012 19:02 0 commentaire

 beat the beat,wii,jaquette

Beat the Beat, Rythm Paradise est le dernier né d’une longue série de jeux musicaux. Cet épisode Wii ne déroge pas à la réputation de la série en proposant un jeu de rythme difficile, éprouvant mais particulièrement réussi.

Ainsi, c’est une cinquantaine d’épreuves de rythme que l’on aura à affronter au sein d’un univers bon enfant fait de singes, de chiens, de chats, ... On jouera au golf, au badminton, on assemblera des robots ou on jouera au samouraï. Les différentes épreuves sont originales, bien introduites et globalement, on ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire devant les épreuves rocambolesques qui nous attendent.

beat the beat,wii,test,rythme

Pour autant, ce jeu est vraiment éprouvant pour les nerfs si, comme moi vous n’avez pas le sens du rythme. Le jeu ne fait pas appel à la détection de mouvement de la Wii mais juste aux deux boutons A et B. Cela permet de gagner en précision mais quand on sait que le degré de tolérance du jeu est au 1/10è de seconde près, on a vite fait de perdre le fil de l’épreuve.

Beat the Beat n’hésite pas à vous rappeler que regarder l’écran ne sert qu’à vous perturber en faisant passer des nuages, en dézoomant violement de votre point de vue ou en cachant carrément votre zone de jeu. Et oui, c'est un jeu musical et seule votre oreille pourra vous dire quand appuyer au bon moment.

Régulièrement, vous aurez également une épreuve spéciale reprenant des morceaux des dernières épreuves réalisées à enchainer sans se tromper... Comme si ce n’était pas assez difficile comme cela ;-)

beat the beat,wii,test,rythme

Conclusion

Je ne suis pas un grand amateur de jeux de rythme, aussi la difficulté de Beat the Beat : Rythm Paradise m’aura vite poussé à bout de nerfs mais je vous rassure, avec un peu d’entrainement, on finit par passer les épreuves les plus difficiles.

Heureusement, l’ambiance bon enfant rend ce jeu éminemment sympathique et si vous êtes amateur (ou juste un plus doué que moi) de jeux de rythme, n’hésitez plus, c'est le jeu qu'il vous faut. Mais si le genre vous laisse froid, ce ne sera pas cet épisode qui vous fera craquer.

Ma note : 7/10

 beat the beat,wii,test,rythme  beat the beat,wii,test,rythme

        

dans Gaming, Test, Wii
Tags : beat the beat, wii, test, rythme

[Critique/Preview] Brave (ou Rebelle en VF) : le nouveau Disney Pixar au cinéma et sur nos consoles (garanti sans spoiler^^) 
par Aelya

samedi 14 juillet 2012 19:21 3 commentaires

affiche, brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Grande fan de Disney/Pixar devant l'Eternel... Oups je crois que j'ai commencé exactement pareil ma critique de John Carter pour lequel je viens d'ailleurs de craquer en Blu-ray...

Bon recommençons en évitant de se plagier soi-même...

Depuis toujours, je suis fan de Disney. A tel point que j'ai même postulé pour travailler au parc Disneyland Paris avec, écrit dans ma lettre de motivation, et je ne rigole pas : "Je suis fascinée par l’univers Disney et la magie qui s’en dégage, à tel point qu’aujourd’hui encore je connais de nombreuses chansons issues des longs-métrages". Je ne vous cacherai pas que l'on ne m'a jamais appelé (par contre j'ai reçu une réponse positive du Parc Astérix, mais j'ai décliné ayant trouvé plus intéressant entre temps^^).

Donc, quand je suis contactée par Disney-Pixar pour aller voir une projection presse de Brave (Rebelle en français) et m'essayer au jeu tiré du film, je ne pouvais que sauter de joie et dire oui (après avoir supplié mon chef de me donner congé ce jour-là).

Mais venons en aux faits...

affiche,brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Le Film

J'avais tenté d'éviter d'en apprendre trop sur l'histoire de Brave : j'avais vu les deux trailers, dont celui où on la voit tenir tête à sa mère lors d'un concours de tir à l'arc. Cependant, j'ai été victime d'un terrible spoiler aux Etats-Unis à cause de la ligne de jouets tirée du film qui révèle un élément important de l'histoire. Tachez donc d'éviter de la regarder de trop près si vous voulez éviter ce genre de spoiler^^ 

Traumatisée, je promet de ne pas spoiler l'histoire de Brave dans cet article.

L'histoire suit les péripéties de Mérida, fille du roi Fergus du clan Dunboch. Celle-ci est donc la princesse du royaume et sa mère, Elinor, la forme à son futur rôle de reine. Cependant, Mérida goûte fort peu à cela et préfère aller galoper dans la forêt tout en tirant à l'arc, elle est d'ailleurs le meilleur archer d'Ecosse.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Poussée à bout par sa mère qui organise un tournoi pour désigner le futur mari de sa fille, Mérida va se révolter et tenter de changer son destin. Cependant, ce changement va prendre une forme inattendue...

Comme ce résumé  le laisse voir, Brave repose sur deux axes principaux :

 - Mérida, premier personnage féminin de Pixar à tenir le rôle principal dans leurs films, et son refus de suivre une voie toute tracée, rejetant ses prétendants (et on la comprend d'ailleurs) et chevauchant telle Artémis à travers les bois. C'est un peu l'incarnation de la femme moderne qui va néanmoins devoir apprendre qu'on ne peut pas renier certaines obligations.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

 - La relation Mère/fille : entre la mère qui tente de forger sa fille à son image et la fille éprise de liberté qui ne pense qu'à échapper à ce carcan (représenté non pas par un corset cette fois mais par une robe très engoncée), la discorde gronde. La communication entre les deux est rompue et laisse place à l'incompréhension. Brave étant un Pixar / Disney, je ne pense pas trop spoiler en vous révélant que le film va voir Merida et Elinor se rapprocher à nouveau, chacune faisant des concessions.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

La magie jouera un rôle important dans cette évolution des personnages et des relations entre eux, ajoutant une  touche féérique au film.

Cependant, rien que les décors suffisent à nous transporter : il faut reconnaître la beauté des graphismes de Brave. Si la 3D n'apporte rien, les graphismes eux sont splendides ! Les paysages verdoient et offrent un puissant contraste à la chevelure de feu de l'héroïne. Ces cheveux ont d'ailleurs dû prendre un temps fou à animer !

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Perso, j'adore les quelques passages où l'on voit Mérida petite : elle a quasiment plus de cheveux qu'autre chose ! Elle est à croquer !

Par la suite, les triplés sont également excellents : à la fois adorables et machiavéliques^^ En fait, la plupart des personnages de Brave sont vraiment sympas et drôles, mais restent très classiques. Par contre, j'invite tout le monde à voir le film en V.O. pour profiter des accents écossais absolument géniaux.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Mon avis

Brave est un très bon film : il a tous les éléments nécessaires pour ça.

On y trouve de l'humour, de l'action, de la magie, des graphismes magnifiques, des personnages de caractère...

Cependant, on en ressort avec une impression de manque. Oui, le film était bon : on a rit, on a frémi à certains passages, tout est là, comme si Pixar avait suivi sa checklist du film parfait... Résultat, oui, on trouve de tout sauf qu'il manque le petit plus qui aurait fait de Brave un film excellent.

Attention, je ne dis pas qu'il n'est pas bon ! Au contraire, Brave est un très bon film et on ne voit pas passer le temps en le regardant, mais contrairement à un UP, à un Wall-E ou à un Toy Story III, on n'en ressort pas émue  ou bouleversée (rien que de repenser au début de UP ou la fin de Toy Story III, j'ai mon estomac qui se serre).

Le Jeu

 brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Juste avant le film, j'ai pu m'essayer un peu au jeu. "Heureusement" que j'avais déjà eu mon gros spoiler avec les jouets aux USA sinon là j'aurais été bien servie aussi...

Brave / Rebelle, le jeu reprend l'histoire du film en l'adaptant quelque peu pour y ajouter plus d'action.

Ainsi, la magie jouera un rôle plus important, la forêt étant envahie par divers êtres/entités malfaisants, de même que Morgul, un gros ours maléfique. Mérida va donc combattre ces différents adversaires au coeur de la forêt.

Pour se faire, Mérida peut utiliser une épée pour le corps à corps mais aussi (et surtout) un arc pour les ennemis au loin. Utiliser l'arc est très facile : il suffit de pousser le joystick droit dans la direction voulue et une flèche est décochée.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Certaines runes seront utilisables sur l'arc pour lancer des flèches avec des pouvoirs spécifiques. On pourra acheter de nouveaux pouvoirs pour Mérida ou de nouvelles tenues.

Le jeu se répartit en plusieurs zones. On entre dans celles-ci par un portail formé de monolithes. Une fois à l'intérieur, cela reste assez linéaire avec quelques puzzles que l'on devra résoudre en déplaçant les trois frères de Mérida.

Mon avis

Brave n'est pas un jeu extraodinaire mais le gameplay est assez sympa et pourra plaire au public cible, c'est-à-dire les enfants voire jeunes adolescents.

        

dans Cinéma, Gaming, PC, Preview, PS3, Wii, Xbox360
Tags : brave, rebelle, disney, pixar, cinéma, critique