[Test] FIFA 17, maître un jour, maître toujours ? 
par Quantic

mercredi 28 septembre 2016 19:33 0 commentaire

 fifa 17,test,avis,football

C’est chaque année la même histoire : les feuilles tombent, la gastro pointe son nez dans les garderies du monde entier et les simulations de football s’étripent pour le titre de champion de sa catégorie. Et cette année, c’est le champion en titre : FIFA 17 qui dégaine en second après un PES 2017 qui nous a convaincu mais qui souffre d’un manque cruel de licences officielles (voir notre test de PES 2017). Mais passer en second au calendrier n’est pas forcément une faiblesse quand on dispose d’un tel degré de popularité auprès des joueurs. Alors, quoi de neuf sous le soleil de FIFA 2017 ?


Avant même de commencer, rassurons tout le monde. Tout ce qui fait le succès de la licence FIFA est toujours là et bien là : licences à gogo, modélisation des joueurs et des stades impeccables, ambiance de folie, Mode FUT toujours aussi passionnant et je pourrais encore continuer longtemps.

 fifa 17,test,avis,football

Mais il y a une vraie nouveauté : l’apparition d’un mode scénarisé nommé "The Journey".

EA Sports s’essaie donc au "Incarnez une future star du ballon rond", un peu à l’image de ce que 2K réussit d’année en année avec son mode scénarisé de la licence NBA 2Kxx. Une bonne idée dans l’absolu pour apporter un peu de variété à un jeu qui n’en manquait pourtant pas à condition de réussir à le rendre passionnant.

Pour une première, on va dire que le pari est à moitié réussi. Les premiers moments passés dans les crampons du jeune Alex Hunter sont plutôt intéressants. On découvre la vie (et les galères) d’un jeune footballeur pro, ses espoirs et ses désillusions, le tout sur fond de soap familial un poil téléphoné. Entre nos sessions d'entrainement, où l’on fait son possible pour gagner en compétences et impressionner notre coach, et les nombreux matchs officiels, on discute avec son agent, avec les autres joueurs, on se crée des affinités et on se fait quelques ennemis via un système de dialogues proche d'un RPG.

 fifa 17,test,avis,football

Le rythme de l’ensemble pourra paraître assez lent au départ mais rapidement, on finit par enchaîner les matchs pour faire progresser l’histoire. Malheureusement, ce mode n’échappe pas à la répétitivité latente de ce type de mode de jeu tandis que le scénario ne vole pas bien haut. Enfin, aucun outil de personnalisation de notre starlette n’est disponible, ce qui nous force à incarner un avatar dans lequel on ne se reconnaîtra pas forcément. C’est un détail mais un détail que la concurrence chez 2K a réussi à rendre indispensable.

On sent que ce nouveau mode de jeu a un potentiel certain et EA Sports propose quelques concepts prometteurs. Ce mode est certainement présent dans la licence FIFA pour un moment et je suis persuadé que, moyennant quelques efforts sur le scénario et la variété du gameplay, ce mode scénarisé pourra nous étonner dans le futur.

 fifa 17,test,avis,football

Question gameplay, FIFA 17 s’apparente plus à une évolution qu’à une révolution.

Pourtant l’arrivée d’un nouveau moteur graphique aurait pu laisser présager un jeu totalement repensé de fond en comble. Ce n’est pas le cas et c’est tant mieux puisque FIFA 17 évite les errements liés à un nouveau moteur. Bon, par contre, si le style FIFA vous laissait de marbre, ce n’est pas avec FIFA 17 que cette impression évoluera.

Tout n’est pas pareil pour autant : par exemple, les coups de pieds arrêtés (coup franc, corner ou penalty) ont entièrement été revus et je connais bien des fans qui vont le regretter amèrement. Le nouveau système offre pourtant plus de variété, en permettant, par exemple, de placer son joueur avant la frappe pour mieux travailler les effets. Dommage quand même que le contrôle du stick pendant la frappe se montre aussi tatilloneux. Un quart de millimètre trop sur le côté et c’est le tir dans les nuages assurés. Ce nouveau système de contrôle des phases arrêtées ne sera sûrement pas accueilli avec enthousiasme par les fans mais, comme toujours, les joueurs passionnés s’y habitueront et finiront par lui trouver des avantages.

fifa 17,test,avis,football

Pour le reste, le gameplay reste assez "classique" pour du FIFA avec des individualités toujours aussi importantes. Jouer avec les stars reste donc indispensable pour gagner même si on sent un vrai désir d’EA Sports d’encourager un peu le jeu en équipe. Ainsi, il est vite apparent que dans cet épisode, c’est tout pour l’attaque. Les possibilités de passer les défenses sont nombreuses et, hormis, les défenseurs vedettes (véritables murs infranchissables), on sent que la défense est encore plus friable qu’auparavant. Pourtant, je n’ai pas ressenti un véritable déséquilibre dans la structure d’un match, il n’y a pas encore de combinaison qui assure un but à tous les coups, ce qui est plutôt bon signe pour l'avenir.

fifa 17,test,avis,football

Des licences à ne plus savoir quoi en faire.

C’est là que se situe la force de FIFA 17 : un nombre de licences juste astronomique. Peu de changements par rapport à l’année dernière mais dès que l’on commence à fouiner dans les différentes ligues, on ne peut qu’être impressionné par le nombre de championnats et d’équipes présentes.

Et une simulation de football moderne réussie, c’est avant tout une simulation qui réussit à faire vivre aux fans les sensations du vrai football. Et ça, même si le gameplay de la licence FIFA est critiquable, le bébé d'EA Sports réussit à le faire mieux que personne.

La richesse des licences assure, du coup, un mode FUT (Ultimate Team) plus passionnant que jamais tandis que le mode Carrière commence de plus en plus à ressembler à un "Football Manager" light tant les options de contrôle de son club se développent d’année en année. Cette fois-ci, on découvre de nouveaux objectifs moins basés sur les résultats directs mais axés sur la stabilité financière de son club ou sur la pérennité de son centre de formation. Un vrai caviar pour les amateurs du genre.

 fifa 17,test,avis,football

Enfin, impossible de ne pas parler de l’intégration du moteur graphique maison : le Frostbite 3 qui fait des merveilles, notamment, dans la licence Battlefield. Pour être honnête, l’upgrade visuel ne saute pas aux yeux pendant un match. C’est plutôt dans les phases de présentation ou les nombreux ralentis (ou tout simplement dans les cinématiques du mode scénarisé) que le nouveau moteur graphique montre ses capacités. Les visages des joueurs vedettes sont d’un réalisme à tomber par terre.

C’est un détail pour de nombreux joueurs mais quand on aborde le match d’introduction après avoir lancé le jeu pour la première fois, on découvre un affrontement entre les stars de Chelsea et celles de Manchester United. L'impression de réalisme est juste... parfaite.

 fifa 17,test,avis,football

Conclusion

FIFA 17 est un jeu qui représente bien plus qu’une année supplémentaire au compteur. L’adaptation au nouveau moteur graphique Frostbite 3 se fait en beauté tout en intégrant à merveille l’esprit du gameplay de la série. Ce dernier continue à faire la part belle aux stars et à leur surpuissance au détriment du jeu collectif. Une manière de rentabiliser les licences de tous ces joueurs vedettes qui occupent du coup un espace bien à eux dans le gameplay de FIFA 17.

Les licences sont toujours aussi nombreuses qu’avant et constituent sans aucun doute le grand attrait de FIFA 17. Si vous êtes passionnés de ballon rond, il sera aisé de vous plonger dans le mode FUT ou le mode Carrière et de vous imaginer à la tête d’une brochette de stars collectionneuses de trophées.

Enfin, un mode scénarisé fait son apparition et même s’il traîne encore derrière lui quelques casseroles, on sent que cette nouvelle manière de découvrir FIFA aura vite ses adeptes et bénéficiera, sans aucun doute, d’améliorations notables au cours des prochains épisodes. Bref, un épisode 2017 de FIFA solide, innovant tout en restant fidèle à ses bases, le fan n’en demande certainement pas plus.

Ma Note : 8,5/10

FIFA 17 est disponible sur PS4, Xbox One et PC mais aussi sur PS3 et Xbox 360.

    

         0 commentaire

dans Gaming, PC, PS3, PS4, Test, Xbox One, Xbox360
Tags : fifa 17, test, avis, football

Les commentaires sont fermés.