[Interview] Yasuhiro Fukaya, producteur de Tales of Berseria répond à nos questions 
par Quantic

vendredi 22 avril 2016 19:13 0 commentaire

 interview,yasuhiro fukaya,tales of berseria

A l'occasion du RPG Tour de Bandai Namco, j'ai eu l'occasion d'en apprendre plus sur le prochain épisode de la licence "Tales of" nommé Tales of Berseria. Je vous invite d'ailleurs à consulter ma preview pour les dernières informations sur ce titre. J'ai donc eu la chance de rencontrer brièvement Yasuhiro Fukaya, producteur de Tales of Berseria. L'occasion de discuter avec lui de l'avenir du J-RPG...


Couple of Pixels : La licence "Tales of" a récemment fêtée son vingtième anniversaire, c'est donc une licence riche en héritage. Comment trouvez-vous encore les ressources pour continuer à innover sur la série ?

Yasuhiro Fukaya : La licence "Tales of" a la chance d'avoir été fortement soutenue par les fans au cours de ces vingt dernières années. Nous savons que la plupart d'entre eux achètent systématiquement un nouvel épisode de la licence mais d'un autre côté, nous sommes aussi conscients que notre système de combat est complexe pour de nouveaux joueurs qui découvrent la licence.

Donc, en nous lançant dans le développement de Tales of Berseria, notre premier objectif a été de rendre plus accessible notre système de combat tout en conservant ses points forts. Bien entendu, l'histoire et sa narration restent des éléments fondamentaux de Tales of Berseria mais nous voulions surtout renouveler le système de combat afin de le moderniser.

interview,yasuhiro fukaya,tales of berseria

CoP : Les fans de la licence "Tales of" sont intarissables quand il s'agit d'apporter leur avis sur la licence. Comment faites-vous pour faire le tri parmi tous les retours que vous recevez des fans ? Comment décidez-vous les éléments qu'il faut garder pour le prochain jeu de la licence et ceux qu'il faut modifier ?

YF : Bien entendu, nous avons attentivement écouté les retours de nos fans, particulièrement ceux concernant Tales of Zestiria, le précédent opus de la série. Nous savons assez vite ce qui marche et ce qui marche moins bien, quelles sont les nouveautés qui sont bien accueillies et quelles sont celles qui méritent d'être repensées. La série des "Tales of" est avant tout un J-RPG et nous devons donc faire attention à certains éléments clés du genre comme la narration ou la progression de nos héros et il y a toujours un équilibre à trouver entre tous ces éléments.

Une autre source importante de retours vient de nos équipes de test qui nous indiquent les phases du jeu un peu trop simples ou un peu trop complexes afin que nous puissions faire mieux sur le prochain jeu. Les retours dont nous nous inspirons proviennent donc à la fois de nos fans et de nos équipes de test.

 interview,yasuhiro fukaya,tales of berseria

CoP : A une époque où le Japon n'est plus le centre de gravité vidéo-ludique qu'il était dans le passé et où même une icône du J-RPG comme Final Fantasy XV tente de s'attirer les faveurs des joueurs occidentaux en introduisant des éléments typique des RPG occidentaux, comment voyez-vous évoluer le genre du J-RPG ? Ne risque-t-il pas de disparaître purement et simplement dans les années à venir ? 

YF : Pour moi, la différence principale entre le J-RPG et le RPG occidental est que dans un RPG occidental, le joueur peut créer et personnaliser son propre avatar pour ensuite lui faire explorer et découvrir un monde ouvert. Au contraire, dans un J-RPG, l'avatar est fixé avec un physique et un caractère donné, ce qui fait qu'on joue plutôt pour suivre les aventures du héros. Le J-RPG est plus orienté sur la narration et le scénario tandis que le RPG occidental attache plus d'importance à la découverte d'un autre monde.

Mais récemment, The Witcher 3 a mélangé les cartes. Il s'agit d'un RPG de type occidental avec un monde ouvert à découvrir mais aussi avec un héros non-personnalisable, un héros qui a une histoire forte. Il s'agit donc d'une sorte d'hybride entre RPG occidental et J-RPG.

 interview,yasuhiro fukaya,tales of berseria

Je pense donc que les différences entre les deux genres vont se réduire de plus en plus pour ne former plus qu'un seule genre de RPG. Prenez Final Fantasy XV ou Xenoblade Chronicles X, ces jeux sont basés sur la découverte d'un énorme monde ouvert. Peut-on encore les classifier comme du J-RPG ? La frontière entre les deux genres est devenue très mince.

Mais pour en revenir à la série des "Tales of", nous voulons continuer à mettre l'accent sur la narration et les personnages, ce qui en fait peut-être un jeu plus orienté dans la tradition du J-RPG que d'autres titres. Nous sommes sans doute un peu plus fidèles à la tradition du J-RPG mais bien entendu, je ne peux pas savoir comment la licence évoluera dans le futur. Tout est possible.

CoP : Merci pour votre temps.

YH : Merci à vous.

Écrire un commentaire