[Test] MotoGP 15, petit à petit, le motard fait son nid 
par Quantic

vendredi 24 juillet 2015 19:30 0 commentaire

 moto gp 15,motogp 15,test,avis

La licence MotoGP nous revient chaque année à cette époque-ci et chaque année, on a le plaisir de découvrir que le titre de Milestone est un peu meilleur que l'année d'avant. Et cette année aussi, les fans de vitesse et de deux roues en auront pour leur argent...


Pourtant, on ne peut pas dire que MotoGP 15 soit foncièrement différent de son homologue de l’année d’avant. Difficile donc de vous conseiller de craquer si vous aviez déjà retourné l’édition 2014 sous toutes les coutures. Mais d’année en année, on sent que Milestone gagne en compétence et signe un jeu qui s'apparente de plus en plus à un classique de la sortie annuelle.

 moto gp 15,motogp 15,test,avis

Pour cette édition 2015, les nouveautés ne seront pas à chercher du côté de l’emballage. On retrouve donc quasiment un copier/coller des menus, des modes de jeux (toujours ultra-complets) ou de la capacité de ce titre à nous transformer en pilote de Grand Prix. On notera quand même que l’on peut un peu plus personnaliser son pilote avec de nombreux portraits et regretter toujours l’absence d’un modèle de pilote féminin. C'est d'autant plus dommage que l'on peut choisir un portrait féminin mais sans avoir le corps qui va avec. La moto serait-elle un sport de travestis ?

De même, on ne peut pas dire que techniquement, ce MotoGP 15 réussit à nous impressionner outre mesure. Les motos et les pilotes sont toujours aussi bien modélisés mais les animations en cas d’accident ou de déséquilibrage ont toujours ce côté un peu ridicule qui casse un peu l’immersion. Du côté des pistes, cela reste toujours aussi pauvre. Les circuits sont bien modélisés mais le manque de spectateurs et de décors fait vraiment miséreux pour un jeu de 2015.

moto gp 15,motogp 15,test,avis

Là où cette édition 2015 m’a convaincu, c’est sur le comportement de la moto qui est de plus en plus précis. MotoGP 15 réussit d’ailleurs presque le grand écart puisque le novice pourra enfourcher directement une moto et se montrer performant avec toutes les aides activées, tandis que l’intégriste de la vitesse pourra découvrir des sensations plutôt réussies en supprimant les nombreuses aides disponibles. Bon, je dis ça, mais je n’y connais rien à la moto, je sais à peine faire du vélo...

Plus sérieusement, pour quelqu’un comme moi qui est plus axé simulation auto, découvrir le pilotage d’une moto en mode full simulation sans aucune aide est une sacrée épreuve. MotoGP devient même peut-être un peu trop pointu que pour laisser des novices se lancer sans préparation. Il y a bien un tutorial pour apprendre les bases mais il est très nettement insuffisant pour maitriser les monstres du MotoGP.

 moto gp 15,motogp 15,test,avis

A la rigueur, en Moto3, on peut encore s’en sortir mais quand on se lance sur les grosses cylindrées, le jeu devient vite très précis et chaque élément de pilotage doit être parfaitement maîtrisé sous peine de se voir éjecter de la moto comme un malpropre.

Je note aussi une vraie progression du pilotage sur route humide où le comportement de la moto se montre enfin plus délicat. Auparavant, on notait surtout une baisse de la motricité et des trajectoires qui se rallongeaient. Cette fois, la pluie est un vrai défi à affronter.

En plus de ses modes de jeux très nombreux (hors-ligne, en-ligne, en split screen) et de son mode carrière toujours aussi sympathique à pratiquer avec la progression de son pilote depuis la fin de grille du Moto3, MotoGP 15 offre aussi toujours une petit carotte via une barre d’expérience qui débloquera des casques et même des vidéos du championnat MotoGP assez agréables à regarder. Je noterai d’ailleurs que ces petits coquins de Milestone ont mis comme récompense ultime la vidéo des Babes du championnat Moto. Voilà qui ne va pas faire du bien à la réputation des Italiens...

 moto gp 15,motogp 15,test,avis

Conclusion

MotoGP 15 est un bon millésime pour la licence MotoGP. Cette édition n’est pas foncièrement différente de l’édition 2014 (mêmes écrans, même musiques, ...) mais elle apporte son petit lot de nouveautés qui font de ce titre une simulation encore un peu meilleure du championnat MotoGP. Malgré d’évidentes carences techniques que Milestone va vraiment devoir corriger dans les prochaines années, ce titre reste un vrai plaisir pour tout novice de la moto. La simulation, toutes aides désactivées, est encore plus précise, encore plus complexe mais elle se montre sans doute un poil trop extrême si l’on n'est pas soi-même pilote de moto dans la vraie vie.

Ma Note : 8/10

MotoGP 15 est disponible sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et PC.

 

         0 commentaire

dans Gaming, PC, PS3, PS4, Test, Xbox One, Xbox360
Tags : moto gp 15, motogp 15, test, avis

Écrire un commentaire