[Preview] Until Dawn, sauvez la cheerleader 
par Aelya & Quantic

mardi 16 décembre 2014 19:32 3 commentaires

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Until Dawn, c'est un peu un jeu qui est revenu d'entre les morts. A ce titre, il est sans doute bien placé pour tenter de nous faire peur. D'abord annoncé comme une exclu PS3 jouable uniquement au PS Move en 2012, il a totalement disparu pour nous revenir à la Gamescom 2014 comme une exclu PS4. Alors, un reboot salvateur ? Voici mes impressions suite à la démo du Playstation Experience...


Until Dawn reprend toutes les caractéristiques d'un bon Teen movie du genre Scream. Ainsi, âmes sensibles, soyez prévenues : allez vite vous cacher car ce jeu déborde de jumpscares, de grands méchants jamais vraiment morts et de scènes un peu gores, juste histoire de voir si nos héros sont en chair et en sang. L'ambiance de ce titre est donc assez intéressante pour les amateurs du genre. On suit une bande d'adolescents pas toujours très fute-fute qui se sont offerts des vacances dans un chalet bien isolé. Mais bientôt ils commencent à disparaitre l'un après l'autre...

Le jeu se présente comme une succession de chapitres au cours desquels nous contrôlons nos différents héros dans une vue à caméra fixe qui fait fort penser à Heavy Rain. Visuellement, il faut reconnaitre que le jeu est plutôt réussi avec des héros franchement très soignés et des décors peut-être encore un peu trop aliasé pour de la PS4. De même, notre démarche au sein des niveaux parait un peu robotique, mais c'est un effet assez fréquent dans les jeux à caméra fixe.

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Le gros point fort de ce titre, c'est son ambiance. A condition d’apprécier se faire un peu peur et d'être sensible aux films de série B débordant de clichés, parcourir ce titre va sûrement s'apparenter à du bonheur en barre. Entre la jeune fille terrorisée, le héros pas si sûr que ça de lui ou la bimbo blonde à moitié nue, le casting semble bien à la hauteur. Autre petit bonus bien sympathique, avant la démo, dans le jeu, nous devions répondre à quelques questions comme : Qu'est-ce qui vous fait le plus peur : se noyer ou les aiguilles ? Et notre réponse avait un réel effet sur l'ambiance du niveau à venir. Dans le cas présent, l'arme du tueur changeait pour mieux correspondre à nos angoisses (in)avouées.

Pendant la démo de la Gamescom, Sony nous avait présenté le côté exploration/énigme du jeu qui se montrait intéressant surtout par les nombreux choix qu'il proposait et sa séquence finale qui mettait notre héros devant un choix cornélien : mourir et sauver son amie ou la tuer et avoir la vie sauve. Le genre de séquence qui vous met dans l'ambiance.

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Ici, j'ai pu parcourir une autre vision du jeu, une séquence plus orientée action. On incarne Sam, une jolie blonde (incarnée par Hayden Panettiere, la cheerleader de Heroes) plongée dans la douceur de son bain. Elle sursaute suite à un bruit suspect et découvre que ses vêtements ont disparu. Elle enfile une serviette de bain et part à la recherche du petit plaisantin qui lui a fait ce coup vache. Mais, en chemin, elle se fait attaquer par le tueur du jeu auquel elle doit échapper.

Une série de petites séquences s'enchaînent au cours desquelles nous devons à chaque fois prendre une décision : lancer un vase à la figure du tueur ou fuir, se cacher sous l'escalier ou fuir, enfoncer la porte ou chercher la clé au-dessus de l'armoire, etc. Et tout cela avec le tueur à nos trousses.

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Le stress de la fuite est palpable même si l'action est souvent entrecoupée de mini QTE qui demandent d’utiliser l'accéléromètre de la manette pour effectuer des actions ou ne plus bouger la manette quand on se cache sous peine de se faire repérer par le tueur. De bonnes idées qui ne cassent pas trop le rythme de notre fuite et contribuent à nous immerger dans l'ambiance.

Aux dires des développeurs, leur jeu n'a pas de possibilité de retourner en arrière pour changer ce que l'on a raté. Ainsi, si l'un de vos personnages meurt, il meurt définitivement et l'histoire se poursuit sans lui. Difficile d'imaginer comment cela fonctionnera dans la pratique mais l'idée est séduisante et encouragera les joueurs à prendre soin de leurs personnages et à bien peser le pour et le contre de chaque décision.

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Petit bémol quand même à ce sujet que j'espère n'être lié qu'au concept de la démo. Sauver Sam d'une mort atroce ou pas ne semble pas vraiment lié à une décision plus ou moins bien prise à un moment donné. En fait, vers la fin du niveau, si vous prenez à gauche, vous survivez, si vous prenez à droite, vous êtes capturés.

Je donne le bénéfice du doute aux développeurs sur ce coup là car j'ai vraiment envie de croire que ce jeu va nous proposer une véritable aventure interactive, une sorte de Heavy Rain en mieux. Allez, les gars, je crois en vous, faites-nous peur !

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Et en bonus, voici quelques photos de l'ambiance lugubre à souhait dans lequel nous avons pu tester cette démo. Au programme, petite balade à la lampe de poche dans un bosquet lugubre et petit coin individuel flippant à souhait pour tester la démo...

until dawn,preview,horreur,playstation experience

until dawn,preview,horreur,playstation experience

Until Dawn est une exclusivité PS4 annoncée pour courant 2015.

Commentaires

pas mal du tout le graphisme , je le veux celui la

Écrit par : playsation4 | 18/12/2014

Répondre à ce commentaire

Enfin de vrais initiatives dans le jeux vidéos, reprendre les bonnes idées et les optimiser avec le potentiel de consoles new gen' !
Until Dawn promet vraiment j'ai hate de voir la démo. Par contre espérons qu'Until Dawn ne sera pas limité ou fait à la va vite' !
Le genre de jeu que j'aime bien surtout quand resident evil me fatigue de plus en plus et que le survival horror stagne horriblement !

Écrit par : GamersMagFrance | 21/12/2014

Répondre à ce commentaire

amateur des jeux qui font drisse les poiles du corp voila bien un jeu qui veau la peine d’être jouer sans oublier le graphisme qui déchire

Écrit par : Samsung galaxy note 4 | 20/01/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire