[Test] La Terre Du Milieu : L'Ombre Du Mordor, un assassin chez les orcs 
par Aelya

vendredi 07 novembre 2014 19:05 6 commentaires

 la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

J'avais pu assister à une preview de La Terre Du Milieu : L'Ombre Du Mordor, le dernier jeu Monolith édité par  Warner tiré du Seigneur des Anneaux, et j'en étais ressortie très enthousiaste. Mais était-ce à raison ? Le jeu tient-il ses promesses ? Je vous laisse lire la suite pour le découvrir...


Je ne vous fais pas languir : Shadow of Mordor est un bon jeu, auquel j'ai vraiment accroché mais qui souffre malgré tout de quelques petits défauts l'empêchant d'être un réussite totale. Laissez-moi vous expliquer en commençant par ces points négatifs pour finir par les éléments qui transforment le jeu et le rendent hyper addictif.

Déjà l'histoire. Le héros, Talion, a vu sa famille sacrifiée sous ses yeux par la Main de Sauron avant d'être tué et par là-même condamné à un état de non-mort. Heureusement l'esprit d'elfe, qui lui aussi a vu sa famille assassinée devant lui, va lui prêter main forte pour se venger. Nous avons donc droit à une énième quête de vengeance (même double vengeance) peu inspirée. Des personnages connus de la saga font des apparitions mais de manière souvent artificielle.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

En fait, tout cela manque de liant : on fait les missions sans vraiment s'intéresser à l'histoire qui reste assez confuse et inintéressante. Cela est sans doute en partie lié à la structure en monde ouvert du titre.

En effet, L'Ombre Du Mordor se découpe en deux grandes zones en monde ouvert (la deuxième accessible à partir de la seconde moitié du scénario) où l'on est libre de faire ce que l'on désire. Le jeu offre ainsi de multiples quêtes secondaires, des artefacts à récolter, des missions de vendetta à accomplir (venger un autre joueur), des glyphes à découvrir, des runes à débloquer... Bref, il y a de quoi s'occuper.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Malheureusement, tout cela s'avère quelque peu vide et répétitif. Les deux maps ne se distinguent pas tant que ça et consistent principalement en des forteresses orcs/uruks entourées de plaines... Je trouve que l'absence (même si justifiée par le lieu où se déroule le jeu) de villages/camps alliés où l'on aurait pu interagir avec les PNJ renforce ce sentiment de vacuité.

Tout cela est d'autant plus dommage que Talion emprunte l'agilité d'un Ezio pour ses déplacements, sans l'inconvénient de se blesser en tombant de trop haut vu qu'il est déjà mort : se promener à pied est un vrai plaisir. De plus, on peut rapidement chevaucher des Caragors, voire des Graugs, ce qui pimente un peu l'action.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Quant aux quêtes (même les principales), elles ne varient pas beaucoup et on a rapidement fait le tour (tuer X uruks furtivement, libérer X esclaves, empoisonner X barils de grogs...).

Heureusement, tout cela se voit mis dans l'ombre par deux aspects du titre qui le rendent extrêmement prenant : les combats et le système de Némésis.

Des combats remplis de challenge...

Les combats ne sont pas particulièrement originaux. A vrai dire, il ressemble beaucoup à ceux des Batman Arkham, cependant, ils sont particulièrement addictifs et jouissifs. Les coups s'enchaînent dans une véritable chorégraphie où les ennemis n'attendent pas vraiment leur tour pour frapper, offrant ainsi un certain challenge. En effet, pour peu que l'on se soit montré un peu enthousiaste, on peut se retrouver à affronter une horde d'orcs et d'uruks, ce qui ne sera pas forcément évident surtout au début du jeu.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

En effet, différentes stratégies s'offrent à nous suivant les pouvoirs que l'on débloque au fur et à mesure de notre montée en puissance via un chouette arbre de talents mais aussi via les runes dont on peut sertir nos armes. On peut ainsi s’infiltrer dans une forteresse, tuer les archers et empoisonner les boissons de la garnison pour réduire le nombre d'ennemis comme l'on peut tout aussi bien foncer dans le tas pour créer une vraie mêlée.

Dans ce cas-là, il faudra savoir réagir à point nommé, le timing pour esquiver s'avérant parfois juste (mais c'est normal vue la foule qui veut votre peau), mais aussi reconnaître le type d'assaillant, certains requérant une certaine technique pour être battus (il faudra par exemple sauter par-dessus ceux armés de boucliers pour briser leur garde). Au cœur de la bataille, Talion dispose de plusieurs techniques bien à lui pour pimenter l'action. On peut ainsi saisir un adversaire pour le jeter sur ses comparses, tirer à l'arc dans une sorte de bullet time pour par exemple clouer au sol un orc tentant de s'enfuir, ou encore décapiter son adversaire via un coup spécial pour peu que l'on ait réussi à accumuler un certain nombres de coups.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Cependant, ce qui est vraiment sympa, mais ne se débloque qu'à la moitié du jeu, c'est la possibilité de dominer nos ennemis pour leur donner des ordres et les enjoindre de combattre pour nous. Ainsi, lorsqu'on sent qu'on est un peu en sous-effectif par rapport à la horde d'uruks qui nous assaillent, on peut décider de laver le cerveau de quelques orcs, histoire de faire basculer la balance de notre côté.

Bref, beaucoup de possibilités lors des combats pour trucider les uruks et autres orcs qui rendent les combats vraiment fun. Or, tout ceci se voit encore pimenter par le fameux système de Némésis.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Un Némésis ou rien du tout...

Celui-ci a beaucoup été mis en avant pendant la promo du jeu et c'est compréhensible, ce système est tout simplement excellent et il y a de fortes chances qu'on le voit arriver dans d'autres jeux. Pour ceux qui n'aurait pas suivi, le système de Némésis génère des ennemis de manière procédurale leur donnant une apparence, des capacités, des faiblesses, des points forts et un nom unique.

Ici, il s'agira des Capitaines et chefs de guerre de l'armée de Sauron. On pourra ainsi croiser Bubol Le Bouffon, insensible aux coups furtifs mais ayant peur du feu ou encore RaKar L'Ecorcheur qui utilise une lance mais s'affole à la vue d'un Caragor. De plus, ils se souviennent des rencontres et affrontements : si l'on a dû s'enfuir, ils prendront soin de nous le rappeler lors du combat suivant. Pour connaître les forces et faiblesses de ces orcs et uruks, il faudra les affronter (mais là, ce sera plus une faiblesse à la fois) ou alors interroger certains orcs qui nous dévoileront toutes ces informations pour nous permettre de mieux préparer notre stratégie.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Or, tout ceci n'est pas statique : ces personnages évoluent, gagnent en puissance et en grade, s'affrontent entre eux pour prendre la place les uns des autres pour finalement devenir le garde du corps d'un Chef de guerre, voire devenir Chef de guerre eux-mêmes. Ainsi, on peut tenter de tuer tous ces orcs et uruks mais dès que l'on meurt ou que trop de temps passe, d'autres orcs/uruks viennent prendre les places vacantes. D'ailleurs, si un uruk nous tue, il est automatiquement promu. Des missions secondaires liées à ses luttes de pouvoir apparaissent également régulièrement sur la map et l'on peut intervenir pour favoriser l'un des capitaines. Pourquoi faire cela me direz-vous ? Pour plusieurs raisons qui dépendent directement de la stratégie que vous voulez adopter.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Par exemple, on veut se débarrasser d'un chef de guerre. Plusieurs choix s'offrent à nous : l'affronter directement (mais il sera alors accompagné de ses gardes du corps) ou par exemple tuer ses gardes du corps puis l'affronter ou dominer ses gardes du corps, leur demander de le trahir et profiter de cet affrontement pour le tuer (ou le dominer lui aussi). Si l'on choisit de dominer les gardes du corps, on voudra peut-être les faire monter en puissance avant le combat et c'est là qu'on interviendra dans les missions secondaires pour favoriser leurs réussites.

De même, les capitaines et chefs de guerre lâchent des runes en mourant qui permettent d'améliorer nos armes : plus ils sont puissants, meilleurs sont les runes. On pourra donc décider d’augmenter au maximum le niveau d'un uruk pour obtenir une rune épique et pour cela, on pourra utiliser les missions secondaires ou bien se laisser délibérément mourir sous ses coups, notre mort le faisant monter en niveau.

la terre du milieu : l'ombre du mordor,l'ombre du mordor,shadow of mordor,test,warner,monolith

Perso, j'ai vraiment apprécié ce côté stratégique et ai passé pas mal de temps à dominer tous les capitaines et chefs de guerre de la carte. En fait, j'ai trouvé ça plus intéressant que l'histoire principale du jeu : la combinaison du système de Némésis avec un gameplay des combats vraiment fun fait que l'on prend du plaisir à jouer sans se préoccuper de la trame principale (même si je vous encourage à aller jusqu'à a moitié du jeu pour débloquer la possibilité de dominer). Et malgré une stratégie bien mise en place, un élément inattendu peut survenir comme l'arrivée imprévue d'un autre capitaine qui vient changer la donne et nous forcer à tout revoir.

Conclusion

La Terre Du Milieu : L'Ombre Du Mordor souffre de défauts de jeunesse (et me rappelle un peu le premier Assassin's Creed dans ce sens) que sont un scénario inintéressant, une certaine répétitivité et un monde ouvert un peu vide. 

Cependant, tout cela est amplement compensé par un gameplay fun où les combats sont vraiment prenants mais surtout par le nouveau système de Némésis qui permet de se créer soi-même des objectifs et remplace le manque d'histoire valable.

J'espère donc un second volet qui viendra corriger ces défauts, mais en attendant, ce premier opus est déjà bien réussi : en effet, malgré tout, j'ai toujours envie d'y jouer pour aller trucider de l'orc ou élaborer des stratégies pour former ma petite armée personnelle d'uruks en les dominant tous !

Ma note : 8/10

La Terre Du Milieu : L'Ombre Du Mordor est disponible sur PS4, XboxOne et PC.

Il sortira sur PS3 et Xbox 360 ces 18 et 20 Novembre.

   

 

 

Commentaires

Interessant, je vais l'acheter quand il y aura un creux niveau sortie de jeux.

Écrit par : Tom Pousse | 10/11/2014

Répondre à ce commentaire

Critique très complète et objective je trouve.
J'aime énormément exploiter les évènements aléatoires et les interactions avec l'IA dans un jeu (je me régale avec Skyrim) donc je pense que de ce point de vue ce jeu me plaira. Mais la PS4 ce sera pas pour tout de suite !

Écrit par : Greg Armatory | 10/11/2014

Répondre à ce commentaire

Dans l'Univers Starcraft, vous jouez plutôt Terrans, Protoss ou Zergs ?

Écrit par : Jean-François | 26/11/2014

Répondre à ce commentaire

merci

Écrit par : Jose | 26/11/2014

Répondre à ce commentaire

Moi zergs celui qui me ressemble le plus lol

Écrit par : Eddy | 26/11/2014

Répondre à ce commentaire

OK

Écrit par : JULIE | 29/11/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire