[Test] Danganronpa 2 : Goodbye Despair, le mix ultime entre Battle Royale, Cluedo et Phoenix Wright 
par Aelya

mardi 30 septembre 2014 18:54 1 commentaire

 danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

Je vais commencer ce test par remercier NIS America : enfin un éditeur qui pense à nous, pauvres petits européens, et qui se décide enfin à publier certains jeux typiquement japonais qu'on devait jusqu'à présent se procurer en Import et qui restaient souvent inaccessibles à cause de la langue.

Ainsi, les visual novels ou les RPG typiquement japonais n'arrivaient que rarement dans nos contrées, mais cette injustice est à présent réparée et j'espère que NIS America va continuer à nous faire découvrir d'autres petits trésors, comme c'est le cas de Danganronpa 2 : Goodbye Despair...


Danganronpa 2 : Goodbye Despair, développé par le studio Spike Chunsoft, est un visual novel à la sauce policière dans l'esprit Battle Royale, ce qui donne un mélange explosif.

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

On incarne Hajime Hinata qui vient juste d'intégrer la prestigieuse Hope Academy. Cette école réunit les meilleurs élèves de chaque discipline (ou ultimate). On a ainsi l'ultimate chanteuse, l'ultimate chanceux, l'ultimate gameuse (je salue d'ailleurs le choix d'en faire une fille^^) etc. Bon, il se trouve qu'Hajime n'arrive plus à se rappeler quel est son talent mais ce n'est pas le plus urgent. En effet, les 16 élèves de sa classe sont transportés par Usami, une sorte de lapine en peluche munie d'une baguette magique, sur une île paradisiaque pour tisser des liens d'amitié et d'espoir.

Mais voilà, tout cela ne semble pas très catholique, et juste lorsque l'on s’apprête à céder à la tentation, nos doutes se confirment : Monokuma, un ours en peluche démoniaque, fait son apparition, bat Usami et indique les règles de cette île : le seul moyen de la quitter est de parvenir à tuer un de ses camarades sans se faire prendre... Après la découverte d'un corps, un tribunal est organisé : si les innocents ne parviennent pas à trouver le vrai coupable, alors ce sont eux qui sont tués. A l'inverse, s'ils y parviennent, le meurtrier est exécuté de façon abominable. Comment ne pas céder à la méfiance et au désespoir dans ces conditions ? Et, en effet, le premier meurtre ne tarde pas à se produire...

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

Le jeu se divise donc en trois parties distinctes qui se répètent : la vie de tous les jours, l'enquête après le meurtre et le procès suivi de l'exécution.

L'aspect visual novel se retrouve dans la partie vie de tous les jours. C'est dans ces moments-là que l'on interagit avec nos camarades de classe. On discute avec eux, leur offre des cadeaux qui leur plairont plus ou moins suivant leur goût (l'ultimate gamer appréciera plus un cadeau lié au jeu vidéo qu'autre chose, ou en tous cas c'est ce qu'on pourrait penser...). En faisant ainsi connaissance avec eux, on augmente notre connexion et cela nous permet de gagner des fragments d'espoir pour débloquer des techniques utiles lors du procès.

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

On se balade donc sur cette île, on en profite pour acheter des cadeaux ou les gagner dans une espèce de machine à sous. A noter que l'on peut se téléporter d'un lieu à un autre, cependant, notre personnage possède un animal virtuel qui évolue suivant le nombre de pas effectués : on est donc tenté de marcher pour le développer, surtout qu'à un certain stade, il nous offre des cadeaux puis repart de zéro (plusieurs types d'animaux étant disponibles).

C'est aussi durant cette période que l'histoire évolue et que l'on voit les différentes personnages agir pour tenter de se dépêtrer de cette situation plus ou moins désespérée. Cette évolution passe par pas mal de dialogues et mène au meurtre suivant : il convient donc d'être déjà attentif à ce qui se passe autour de soi pour repérer quelques indices.

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

Une fois le meurtre commis et le corps découvert, il est temps de jouer les détectives : étudier la scène du crime pour trouver les indices et interroger les suspects (tous vos camarades) seront essentiels pour rassembler les preuves à utiliser à bon escient lors du procès. Les graphismes utilisent une vue 2.5D, c'est-à-dire qu'il y a un léger effet de profondeur permettant de faire légèrement bouger la caméra pour dévoiler certains côté d'une pièce : on peut ainsi la déplacer sur le côté dans une certaine mesure pour voir ce qui se trouve derrière un personnage ou un pot de fleur.

Les personnages sont d'ailleurs représentés par des sortes de silhouettes en carton tandis que lorsqu'on leur parle on a droit un joli dessin 2D les montrant avec une expression correspondant à leur parole. Perso, j'ai accroché à ce style visuel, certainement parce que c'est très typé Manga, ce que j'adore mais aussi parce qu'on a quasiment l'impression de se trouver face à un dessin animé.

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

Après un certain temps, le procès commence. Celui-ci consiste en différentes phases que l'on pourrait qualifier d'épreuves ou de mini-jeux. L'importance des indices récoltés se fait sentir ici car ils servent d'armes lors de la plupart de ces phases : ils deviennent des Truth Bullets (Cartouches de Vérité) que l'on devra par exemple tirer sur les mensonges de quelqu'un. On aura aussi droit à des épreuves de rythme, une sorte de jeu du pendu ou une bande-dessinée dont il faudra compléter les cases manquantes.

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

De nombreuses épreuves différentes se succèdent donc et correspondent à différentes étapes du procès qui évolue à un rythme effréné et connait son lot de révélations et de retournements de situation : il n'est pas rare de penser connaître le coupable et se retrouver le nez dans l'eau à devoir trouver la vérité en plein procès alors que les informations défilent à toute vitesse ne nous laissant quasiment pas de répit. Heureusement, si l'on rate une épreuve, cela n'est pas très pénalisant : après s'être fait accusé du meurtre, on reprend simplement au début de la phase que l'on a ratée. 

danganronpa 2,danganronpa 2 goodbye despair,nis america,spike chunsoft,test,avis

Cette phase de procès tranche donc par son rythme endiablée avec les phases précédentes beaucoup plus calmes. Une fois le "bon" coupable désigné, celui-ci est exécuté et la vie sur l'île reprend son cours jusqu'au prochain meurtre, sachant qu'il y en a un tous les jours...

Le jeu est intégralement traduit en anglais mais laisse le choix pour les voix : Voix anglaises ou japonaises, ce qui est un plus indéniable. 

Conclusion

Danganronpa 2 : Goodby Despair est un excellent jeu. Il arrive à mélanger habillement visual novel et jeu policer, en réussissant à proposer des phases de gameplay assez intenses lors des procès.

Cependant, ce qui m'a le plus plu est son histoire imprévisible et ses retournements de situation abracadabrants, ses personnages aux looks accrocheurs et aux personnalités travaillées et les graphismes au design pile poile dans mes goûts.

Alors, c'est vrai, certains pourront reprocher au jeu d'être un peu trop verbeux et de ne pas proposer de version française (ce qui peut s'avérer un handicap lors des phases de procès), mais il serait dommage de passer à côté de ce jeu pour ces raisons.

Ma note : 8,5/10

 

 

Commentaires

Super article comme d'hab ! Un conseil, si vous avez aimer vous devriez allez voir l'anime Dangaroppa 1er du nom :) Moi j'adore les deux en tout cas :)

Écrit par : JoshRipper | 01/10/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire