[Test] Pokémon X et Y : la renaissance d'un classique 
par Aelya

mardi 17 décembre 2013 19:14 1 commentaire

 pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Vu mon grand âge, j'étais limite pour faire partie de la génération Pokémon. Pourtant, mon amour pour les animes et les jeux vidéo fit que je fus en plein dedans. Enfin, je n'avais pas acheté le jeu vu que je n'avais plus de Gameboy à l'époque (je l'avais revendue dans une brocante tout comme mon power-glove pour cinquante francs, histoire de me payer la nouvelle génération de l'époque - comme je regrette !), mais ma sœur a eu la version Rouge et je lui ai honteusement piqué, c'est-à-dire que j'ai fait les 3/4 du jeu...


pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Je me rappelle avec émotion de mon petit Abra, que j'ai fait évolué en Kadabra puis Alakazam jusqu'au niveau 99 et qui tuait ces adversaires en 1 coup d'attaque Psy... J'avais vraiment accroché et avait passé des dizaines voire centaines d'heures dessus, tout comme mon cousin qui perdit son Tortank niveau 99 lors d'un de ces fameux échanges où l'on éteignait la Gameboy pour garder son Pokémon : il m'en parle encore avec des trémolos dans la voix ;-) Bref, beaucoup de souvenirs : j'étais une vraie fan. Et je ne parle même pas du Dessin Animé ;-)

Pourtant, les opus suivants de Pokémon ne m'ont pas emballée plus que ça. J'y jouais mais me lassais assez vite. Alors, celui-ci allait-il raviver la flamme ? En un mot : oui. Pokémon X et Y a titillé ces souvenirs enfouis et m'a scotché à la 3DS alors même que notre Baby Pixel demandait toute mon attention, ce qui explique en partie le retard de ce test ;-)

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Dans ce nouvel opus, nous arpentons la région de Kalos et là, déjà, cela m'a fait plaisir de voir que celle-ci s'inspirait fortement de la France (en tous cas sa partie nord), avec une capitale Illumis rappelant notre bonne ville Lumière Paris ou de jolis châteaux entourés de parcs. Bon, c'est bourré de clichés mais ne faisons pas la fine bouche ;-)

Pokémon X & Y offre la possibilité de personnaliser son personnage. Dès le début plusieurs apparences sont disponibles et, par la suite, modifiables via des lentilles de contacts ou des rendez-vous chez le coiffeur. D'ailleurs, comme dans la vraie vie, il n'est pas possible de voir le résultat avant d'avoir payé : j'avoue avoir des sentiments partagés à ce sujet, me rappelant certaines expériences traumatisantes chez le coiffeur ;-). Ce n'est pas un élément clé de gameplay mais c'est toujours sympa, surtout que l'on peut jouer les stars en herbe en tournant un petit clip mettant en scène notre dresseur et notre Pokémon préféré.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Mais on ne joue pas à Pokémon pour le dresseur, mais pour la collection de Pokémons et les combats. Déjà cette mouture 3DS/2DS sonne le passage à la 3D : on se déplace dans un décor tri-dimensionnel et non plus plat, nos Pokémons y gagnent un modèle 3D que l'on peut examiner sous toutes les coutures dans nos Pokédex mais surtout chaque attaque donne lieu à sa propre animation.

Bref, les combats deviennent plus vivants. Par contre, les déplacements de notre dresseur perdent un peu en précision : cela demande un petit temps d'adaptation, surtout que l'on obtient très vite des rollers qui augmentent déjà bien notre vitesse ! Cependant, visuellement le passage à la 3D vaut le coup et voir mes Pokémons si beaux et dynamiques a fait battre mon petit cœur nostalgique.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Côté nouveaux Pokémons, il faut compter sur le nouveau type Fée qui vient remanier le tableau des forces et faiblesses. En plus de l'ajout de nouveaux pokémons centrés sur ce type, certains autres qui n'étaient pas du type fée auparavant le deviennent comme Rondoudou par exemple.

Cependant, Pokémon X / Y ne compte pas un nombre si élevé de nouveaux Pokémons mais reprend pas mal d'anciens dont beaucoup des versions Rouges et Bleues. Personnellement, cela m'a plu (mon côté nostalgique ?) mais certains pourront regretter qu'il n'y ait pas plus de nouveaux monstres à attraper.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Pour compenser, Nintendo a introduit un nouveau type d'évolution : la méga-évolution. Celle-ci n'est disponible que pour certains Pokémons et varie même selon la version du jeu que l'on possède (la méga-évolution de Dracofeu est différente dans les versions X et Y). Cette évolution se produit durant un combat si le Pokémon tient une pierre spéciale dans ses mains pattes. Une fois le combat terminé, la méga-évolution s'achève et notre Pokémon reprend sa forme habituelle.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

On notera également l'arrivée des combats de hordes où plusieurs Pokémons nous attaquent ou encore des combats aériens où seuls les Pokémons avec des capacité vol ou lévitation pourront combattre, notre adversaire se situant en hauteur.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Le SPV ou Système de Perfectionnement Virtuel s'avère intéressant pour améliorer les caractéristiques de nos Pokémons. Plusieurs mini-jeux font gagner des sacs de sable dédiés à une caractéristique spécifique (défense, attaque...) qui à leur tour peuvent servir de punching ball à l'un de vos pokémons qui voit ses statistiques augmenter pour peu que celui-ci le frappe.

On peut soit laisser le Pokémon le faire de façon automatique mais c'est de l'ordre de 1 coup par minute ou utiliser le stylet pour lui faire donner des coups. On peut ainsi passer plusieurs heures dans le SPV à rendre nos Pokémons préférés les plus efficaces possibles.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds  pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Cependant, j'avoue préférer la Poké Récré au SPV. En effet, celle-ci reprend le concept d'un Nintendogs : sur l'écran inférieur, on s'occupe de notre pokémon : on le nourrit, on joue avec lui dans divers mini-jeux, on le caresse. Son affection pour nous augmente au fur et à mesure et peut-être l'inverse également ;-) Certains diront que cela n'a pas d’intérêt mais je ne suis pas d'accord.

La Poké Récré ajoute à Pokémon un aspect qui lui faisait défaut : l'affect entre le dresseur et son pokémon, qui est si apparent dans le dessin animé (après tout, Pikachu a surmonté des tas d'épreuves pour Sacha). C'est émouvant de voir son propre pokémon survivre à une attaque dévastatrice juste par amour pour nous. Perso, ça me fait craquer.

pokémon,nintendo,pokémon x,pokémon y,3ds,test,2ds

Conclusion

Pokémon X et Y a réveillé des sensations enfouies et m'a rappelé la folie pokémon des débuts. Le concept fonctionne toujours aussi bien et les nouveautés ajoutent des plus indéniables. J'ai un véritable faible pour la Poké Récré qui met enfin en place la relation entre le dresseur et ses pokémons, d'autant que ceux-ci n'ont jamais été plus beaux grâce aux nouveaux graphismes 3D.

Il est vrai que l'on pourrait reprocher aux titres de rester trop proches de ses prédécesseurs, de garder la même recette bien éprouvée, cependant, ils restent excellents et continuent à nous transporter et nous faire aimer Pokémon. Et c'est cela qui compte.

Pokémon X et Y m'ont fait replonger dans cet univers et j'ai hâte que notre baby Pixel ait l'âge d'y jouer pour que je puisse lui faire découvrir ces jeux fantastiques... Bon, déjà, elle est fan de Pikachu, le lavage de cerveau est bien parti ;-)

Ma note : 9/10

Pokémon X et Y est disponible sur 3Ds et 2DS. A noter l'existence d'un bundle 2DS incluant le jeu.

    

         1 commentaire

dans 3DS, Gaming, Test
Tags : pokémon, nintendo, pokémon x, pokémon y, 3ds, test, 2ds

Commentaires

Je l'ai acheté pour Noel à ma fille. Elle joue en ce moment dessus ;)

Écrit par : catarina21 | 27/12/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire