[Preview] The Mighty Quest for Epic Loot, un free to play diabolique 
par Quantic

mardi 30 juillet 2013 19:16 4 commentaires

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

The Mighty Quest for Epic Loot est un jeu plutôt surprenant. A première vue, il ne s’agit que d’un énième free to play avec un nom trop long qu’on oubliera très vite. Et puis, on y joue et on se retrouve vite accro, non seulement à son gameplay mais aussi à son univers totalement déjanté.

Ubisoft prépare pas mal de titres dans ce format nouveau pour lui qu’est le free to play comme Anno Online ou encore Silent Hunter Online mais encore aucun jeu 100% neuf n’était vraiment prévu sur ce format. Et pour un coup d’essai, Ubisoft va sans doute signer un joli succès.

The Mighty Quest for Epic Loot se présente comme un savant mix entre Diablo et Dungeon Keeper, le tout recouvert d’un humour que Bullfrog (créateur de Dungeon Keeper pour les plus jeunes) n’aurait certainement pas renié. Ce jeu propose un gameplay asymétrique (c’est à la mode ce mot ;-) ) avec une phase offensive consistant à envoyer notre héros piller les châteaux adverses dans un diablo-like et une phase défensive consistant à préparer son propre château à subir les assauts des adversaires dans un Dungeon Keeper simplifié.

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Bon, c’est vrai que la phase Diablo n’est pas forcément une réussite parfaite car le zoom m’est apparu un peu trop marqué et c’est vite difficile d’anticiper les attaques adverses. De même, lorsque qu’un gros paquet de mobs vous tombent dessus, c’est un grand foutoir qui s’annonce où l’on n’a guère d’autres choix que de prendre ses jambes à son cou.

D’un autre côté, une attaque dure 5 minutes maximum, ce qui assure un rythme soutenu aux assauts et malgré ces quelques défauts, la sauce prend bien et on a vite fait d’enchainer les attaques pour suréquiper son héros mais surtout pour pouvoir acheter des défenses dignes de ce nom pour son propre château.

Car là où j’ai passé le plus de temps, c’est bien dans la création de mon antre. Car même si l’interface de création est clairement à revoir de fond en comble, on se prend au jeu et on commence à transformer son château en une suite de pièces labyrinthique parsemées de pièges et de monstres.

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Et pour éviter que votre château ne soit imprenable, Ubisoft a prévu une sorte de limite de puissance ce qui fait que sur une zone donnée, on peut, par exemple, ajouter 3 géants ou 30 crapauds cracheurs mais pas 300 trolls mangeurs d'elfes au même endroit. Le tout offre d’ailleurs une cohérence qui fait plaisir à voir.

Le problème, c’est qu’équiper son héros pour piller des châteaux de plus en plus puissants ou défendre son château avec les plus gros monstres ou les pièges les plus destructeurs, cela coûte beaucoup d’argent. Argent que l’on glane dans les pillages ou dans des générateurs placés dans votre château. Mais pour les plus impatients, il sera possible d’acheter avec vos petits sous (de la vie réelle) des gemmes pour accélérer un peu tout ça.

Voilà ou se situe le "free to play" de ce titre. Autrement dit, c’est tout sauf un jeu "Pay to Win" puisque joueur payant ou gratuit disposent exactement des mêmes outils pour vaincre. Bref, tout bénef pour les joueurs puisqu’on gagne un jeu plutôt réussi et si on accroche, on peut toujours verser une petite participation pour accélérer son évolution et ainsi supprimer les nombreux timers qui parsèment le jeu.

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Mais en plus de son gameplay hyper-accrocheur, l’ambiance du titre se veut complètement décalée. On sent vraiment l’humour d’un Dungeon Keeper dans ce titre et parfois, on s’attendrait presque à voir un lapin crétin débarquer. Les différents héros ont tous un caractère bien trempé et sont plus cinglés les uns que les autres, on regrettera seulement l'absence d'un héros féminin (pour l'instant ?). Les monstres offrent également un design souvent hilarant et en tout cas très original pour le genre. Spécial dédicace au hamster dans sa roue de l’enfer. Le fan de Dungeon Keeper que je suis est en tout cas aux anges.

Enfin, la progression du jeu m’est apparue comme particulièrement bien contrôlée surtout pour un jeu gratuit. Quand on débarque dans cet univers coloré, on commence d’abord par se faire la main contre des châteaux maitrisés par l’IA avant de progresser de zones en zones et faire face à des assauts de plus en plus sanglants.

La partie purement solo de ce titre est donc déjà assez bien fournie. Mais une fois que l’on a rassemblé suffisamment de matos pour son héros, on peut se lancer à l’assaut des créations des autres joueurs et les observer tenter une attaque sur son propre château en ricanant gentiment (ou en sanglotant si vous êtes un piètre architecte de donjons)

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Bref, ce titre s’annonce comme un free to play des plus réussis et j’espère qu’Ubisoft maintiendra son système de micro payement assez discret jusqu’à présent. Ceci dit, après avoir passé quelques heures sur ce titre, je crains quand même que sa répétitivité ne finisse par lasser. Ubisoft devra donc trouver un moyen efficace pour garder ses joueurs, surtout que dans un "free to play", c’est le joueur qui reste qui finira par passer à la caisse.

Je vous conseille en tout cas de tester ce jeu pour vous faire une idée par vous-mêmes. Le jeu est actuellement en béta fermée et pour y participer il faudra soit choper une clé (nous en avions distribué il y a peu de temps), soit passer à la caisse en achetant l’un des packs débutants disponible.


Les dates de l’open béta et de la release finale n’ont pas encore été annoncé.

Commentaires

M'a l'air pas mal :) même pour un f2p ! le gameplay et les idées des dev ont l'air sympa :) vivement que je test

Écrit par : jojo | 31/07/2013

Répondre à ce commentaire

Il vaut vraiment la peine d'être testé, d'autant plus qu'il est gratuit.
Un peu répétitif quand même mais l'humour idiot marche bien avec moi ;-)

Écrit par : Quantic | 03/08/2013

une soiree entre potes

Écrit par : Fabienne | 05/08/2013

Répondre à ce commentaire

Les jeux m'ont fait rencontrer mon 1er amour.

J'ai pris l'avion pour la 1ère fois pour la rencontrer et malgré ma peur de l'avion :p

Écrit par : Kévin | 05/08/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire