[Test] Battlefield 3, un vrai champ de bataille virtuel 
par Quantic

lundi 21 novembre 2011 19:50 2 commentaires

 battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps

En cette fin d'année, c'est la grande confrontation entre les deux shoots militaristes militaires avec d'un côté, le challenger Battlefied 3 d'Electronic Arts et d'un autre, le tenant du titre Call of Duty : Modern Warfare 3 d'Activision.

Un combat qui se fera à coup de millions de boites vendues et d'un beau paquet de dollars dépensés en marketing.

Battlefield 3 a pris un peu d'avance puisqu'il est sorti le 27 Octobre contre le 8 Novembre pour CoD et EA a déjà annoncé plus de 10 millions de vente le week-end de lancement, ce qui est quand même un démarrage très impressionnant mais au final que vaut-il vraiment ?

Le multi, une valeur sûre qui progresse à chaque épisode.

Battlefield est une licence mythique que je connais depuis ses débuts sur PC et si le mode solo est clairement attendu au tournant, il faut bien réaliser que Battlefield 3, encore plus que CoD, est un jeu multi. Si vous ne jouez pas en ligne, vous raterez ce que le jeu offre de meilleur : un environnement compétitif ou coopératif, en fonction de vos envies, particulièrement réussi mélangeant avec brio l'affrontement FPS classique mais aussi le pilotage de blindés, de jeeps et même d'avions de chasse.

battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps  battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps

Le Multi reste le point fort du jeu et aussi bien les modes de jeu que la qualité du moteur réseau sont des exemples en la matière. Même moi qui ne suis pas un gros amateur de FPS online, j'ai déjà épuisé quelques nuits sur ce mode. Dommage que le jeu soit un peu victime de son succès avec des serveurs EA qui ont un peu de mal à absorber le choc du lancement et regrettons surtout le pass online, malheureusement de plus en plus courant !

Le multi de Battlefield 3 est une valeur sûre. Pas de grande surprise, les habitués retrouveront leurs marques très vite. L'intérêt principal du multi reste le jeu en équipe, à condition de trouver une équipe motivée. Et si c'est le cas, les affrontements peuvent vraiment s'avérer très stratégiques.
Au contraire, les parties publiques tournent très vite au bourrinage le plus complet mais même comme cela un joueur solitaire et malin peut faire la différence.

Un solo intense mais court.

Côté solo, on s'attendait à un CoD killer et on a eu "malheureusement" que cela... Néanmoins, j'ai pris un vrai plaisir à jouer au solo, à suivre une histoire parfois un peu tirée par les cheveux mais dont la mise en scène m'a fait plusieurs fois frissonner derrière mon pad - l'intro du niveau en chasseur est à ce niveau une petite merveille - et ce malgré le parti pris de nous faire incarner un soldat parmi les autres : dans Battlefield, il n'y a pas de héros surpuissant, nous sommes quasiment "remplaçables".

battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps  battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps

A défaut de renouveler la recette, Battlefield 3 parvient à se différencier de son concurrent de toujours tout en ne perturbant pas trop les habitués. Autrement dit, oui, le solo vaut la peine d'être joué à condition d'aimer les montagnes russes. Beaucoup d'émotions, pas mal de stress mais on reste sur des rails !

Les défauts sont bien connus des amateurs : un solo très court (7 heures pour ma part), une action ultra-scriptée qui n'apprécie pas l'originalité et les chemins détournés, bref, un FPS à grand spectacle qui vous plonge dans son ambiance mais en contrepartie, Il m'est arrivé plus d'une fois de me demander si je jouais ou si je regardais un film.

Les Quicks Events sont un bel exemple de ce manque d'interactivité puisqu'en appuyant sur un seul bouton, vous serez parti pour 25 secondes de film. Ce côté "sur rail" est d'autant plus décevant que l'univers est particulièrement soigné et vivant.

Les niveaux sont loin de ressembler à de longs couloirs vides toutes portes fermées, bien au contraire. Je ne compte pas le nombre de pièces, le nombre d'objets modélisés et intégrés au jeu que l'on n'a pas l'occasion d'aller voir parce que vos coéquipiers sont déjà partis plus loin et qu'il faut suivre le rythme effréné du jeu. Alors bien sûr, cela contribue à donner une impression de réalisme mais on aimerait de temps en temps se poser et visiter les lieux...mais dans la réalité il est rare que les marines fassent du tourisme, me direz-vous... Pas faux mais quand même un peu dommage pour l'acharné de fouille que je suis.

 battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps  battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps

Un FPS réaliste mais pas trop.

Parlons un peu du réalisme, élément sur lequel la campagne Marketing s'est beaucoup étendue... Oui, le réalisme est assez poussé. Le comportement des coéquipiers parait réaliste, en tout cas, entre les phases de combat car une fois l'affrontement en cours, les scripts font parler d'eux et il faut s'adapter à ce que les développeurs ont prévu.

Mais globalement, l'impression de faire partie d'un squad est bonne, à condition d'oublier les errements de l'IA quand on ne fait pas ce qu'elle avait prévu qu'on fasse. Ainsi les ennemis sont quand même très loin d'être très malins et on finit assez vite par se retrouver dans un concours de tir au pigeon.

En tant que soldat, on se découvre assez rapidement fragile... Une bonne volée de mitrailleuse suffit à vous mettre à terre, ce qui permet d'éviter les attitudes trop bourrines. Dommage par contre que les équipiers vont parfois se montrer ultra-efficace lors d'une scène, vous laissant simple spectateur, puis totalement passif dans la scène suivante.

 battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps  battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps

Dans le même ordre d'idée, on est toujours surpris à quelle vitesse les ennemis peuvent changer de cible dès que vous apparaissez dans leur champ de vision. Le jeu essaye donc d'être réaliste mais n'y arrive que par certains côtés. Il y a pourtant fort à parier que cela sera suffisant pour la plupart des acheteurs, mais on reste quand même loin d'un Red Orchestra.

Techniquement, le jeu est absolument splendide sur PC et au-dessus de la moyenne sur console. On sent que PS3 et Xbox 360 approchent de leu fin de vie et il devient difficile de nous ébahir. Quelques bugs d'affichage et de collisions sont toujours présents et, même si cela fait un peu tâche, on ne peut pas dire qu'ils gênent réellement.

Petit point positif pour la bande son vraiment très impressionnante même si les armes ne font toujours pas assez de bruit par rapport au reste de l'environnement à mon goût.

 battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps  battlefield,battlefield 3,dice,electronic arts,fps

Conclusion

Dice signe avec Battlefield 3 un très gros challenger à la suprématie Call of Duty. Le solo est épique, prenant mais toujours aussi court tandis que le multi approche de la perfection dans le genre. Il est possible de prendre un plaisir énorme dans les modes coopératifs à condition que tout le monde joue le jeu, une bande de potes passionnés reste donc très fortement conseillée pour en profiter pleinement.

Battlefield 3 ne révolutionnera pas le genre mais se pose comme une véritable alternative au monopolistique "Call of".

Il me reste maintenant à tester la réponse de "Call of" à ce très bon cru Battlefield afin de pouvoir conseiller Saint Nicolas ou Papa Noël à coup sûr.

Note : 8,5/10

Et en bonus, le superbe trailer de lancement qui me donne toujours quelques frissons !

Commentaires

Merci pour le test le jeux a l'air super plus qu'a voir la concurance

Écrit par : Jetset | 24/11/2011

Répondre à ce commentaire

Ah je trouve enfin quelqu'un qui a eu la même impression que moi sur le son : globalement c'est très bon, excellent même, mais les flingues donnent l'étrange sensation de manquer de pêche! Pourtant, un M4 dans les mains, ça doit faire un minimum de bruit!

Écrit par : Alphajet | 12/12/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire