[Preview] Master of Orion, une licence culte renaît de ses cendres 
par Quantic

lundi 24 août 2015 19:09 2 commentaires

 master of orion,preview,impressions,wargaming.net

Master of Orion ne dira pas grand-chose aux plus jeunes et pour cause, en 1993, ce jeu constituait la seule alternative viable à Civilization dans le genre 4X au tour par tour que le même Civilization domine aujourd’hui quasi exclusivement.

Et c’est Wargaming.net, le studio derrière les incroyables succès que sont World of Tanks ou plus récemment World of Warships qui se cache derrière cette renaissance. De quoi attirer notre attention...

Lire la suite

        

dans Gaming, PC, Preview
Tags : master of orion, preview, impressions, wargaming.net

[Preview] World of Warships, après la terre et le ciel, on va se battre sur l'océan 
par Quantic

samedi 31 août 2013 19:14 2 commentaires

 world of warships,wargaming.net,preview,pc

Pour cette première présentation de World of Warships, Wargaming a mis les petits plats dans les grands avec un théâtre à 360 degrés digne d’un planétarium, des fauteuils qui s’inclinent et une climatisation qui fait plus de bruit qu’une turbine de croiseur à pleine vitesse. Bref, chez Wargaming, on fait les choses en grand ou on ne les fait pas.

Et il faut dire que cette première présentation de gameplay était attendue. Après le succès qui ne s’arrête plus pour World of Tanks et la sortie très prochaine (fin Septembre) du plus "complexe" World of Warplanes, bien des joueurs attendaient de voir comment Wargaming allait traiter la bataille navale.

Le concept général reste dans la grande tradition de Wargaming, à savoir des affrontements à 15 contre 15 avec, normalement, plusieurs navires par joueur afin de rendre le combat plus dynamique. Mais les développeurs restent encore discrets sur cette possibilité, la preuve que le jeu est encore en plein développement.

world of warships,wargaming.net,preview,pc

La première bataille commence et met en scène un affrontement typique du pacifique : USA contre Japon. La mer est bleue azur et de petites iles parsèment le champ de bataille, histoire d’un peu couper les lignes de visée. Ce qui frappe en premier, c’est le niveau de détail des bateaux. Ils sont tous directement modélisés à partir des blue prints des vrais navires de l’époque. La précision de la modélisation est donc optimale.

La partie démarre à peine mais déjà le porte-avions crache son armada volante à la recherche de l’ennemi. Les avions se contrôlent un peu comme dans un jeu de stratégie. On les envoie en patrouille et on attend de voir ce qui se passe. Dans la première partie d’un affrontement, ils jouent un rôle fondamental d’éclaireurs rapides tandis que dans la seconde partie, ils vont harceler les navires adverses. Mais bien entendu, ils n’ont pas une réserve d’essence infinie et doivent revenir régulièrement faire le plein sur le porte avion. C’est ce qui explique l’importance stratégique du porte-avions. Sans lui, plus de soutien aérien et donc une défaite quasi assurée.

world of warships,wargaming.net,preview,pc

Mais revenons à la phase d’exploration. Les avions sont les plus rapides pour détecter les ennemis mais ils ne sont pas les seuls à notre disposition. Les plus petits navires sont très rapides et pourront éclairer rapidement les cibles adverses les plus aventureuses. Un peu comme dans World of Tanks, les petits navires ne participent pas vraiment au combat, ils doivent s’infiltrer chez l’ennemi et illuminer les cibles aux gros canons des croiseurs.

Pendant ce temps-là, les croiseurs tirent à l’aveugle dans l’espoir de toucher par hasard un navire adverse. C’est presque du touché-coulé. Enfin, certains navires disposent d’une rampe de lancement pour lancer un avion de reconnaissance isolé mais qui aidera à identifier l’adversaire.

Globalement, les navires donnent une vraie impression de vitesse et de puissance mais il faudra bien apprendre à manipuler son navire puisque la profondeur d’eau aura un effet immédiat sur sa vitesse et les plus gros d'entre eux ne pourront même pas traverser les zones de faible profondeur.

world of warships,wargaming.net,preview,pc

Enfin, les premiers navires sont identifiés, le combat commence. Les croiseurs orientent leurs gros canons et les tirs percent l'horizon. Le système de visée fait beaucoup penser au mode artillerie de World of Tanks puisqu’il faut prendre en compte la durée que l’obus met à atteindre sa cible et si toucher un navire ennemi n’est pas compliqué, le couler demandera beaucoup de précision. Bien entendu, plus on sera proche, plus le tir sera tendu facilitant un impact sous le niveau de flottaison. Ainsi, il y aura deux manières de couler un bateau, détruire ses équipements en réduisant à zéro ses "points de vie" ou le couler en réduisant à zéro sa flottabilité.

Mais à courte distance, les destroyers auront un réel avantage, celui de lancer des torpilles sur l’adversaire. Le lancement d’une torpille fait découvrir un arc de cercle représentatif de la trajectoire de celle-ci. Toucher un navire à la torpille demandera un sacré savoir-faire car à moins d’être très près, l’adversaire aura le temps d’esquiver mais un impact signera l’arrêt de mort de tous les petits navires. Par contre, pour couler un porte-avions, il en faudra plusieurs. Voilà qui promet !

world of warships,wargaming.net,preview,pc

Une deuxième bataille m'est également présentée mais cette fois entre la marine anglaise et allemande en pleine mer du Nord et l’ambiance change du tout au tout. La mer est sombre, le brouillard omniprésent et on sent presque le froid sur le pont. Le gameplay est inchangé en dehors de cette ambiance un peu plus glaciale mais la map est ici plus ouverte, donc les stratégies s’adaptent.

Les développeurs profitent de l’occasion de jouer avec la marine allemande pour confirmer que World of Warships ne proposera aucun sous-marin. Ceux-ci sont définitivement trop lents par rapport aux navires de surface que pour s’intégrer dans le gameplay et ont donc été exclus dès le début du développement. Devant les soupirs de l’assistance, les développeurs confirment qu’ils sont les premiers déçus mais ils n’avaient guère le choix. Pourtant, un duel entre sous-mariniers et destroyers à grands coups de charges sous-marines aurait pu avoir son charme. Pour détendre l’atmosphère, on nous annonce avec humour qu’un jour peut-être, on aura un World of Submarines... Une idée à creuser ;-)

world of warships,wargaming.net,preview,pc

World of Warships m’est en tout cas apparu comme un jeu avec beaucoup de potentiel. Plus proche dans son gameplay d’un World of Tanks que d’un World of Warplanes, je pense que de nombreux amateurs de tanks vont rapidement tomber amoureux de ce jeu qui offre à la fois un gros aspect stratégique tout en conservant une vraie simplicité dans sa manipulation. Il y a fort à parier que comme dans World of Tanks, on réussisse à couler des navires dès sa première partie. Je suis en tout cas très impatient de pouvoir y jouer.

World of Warships est prévu pour un lancement courant 2014  (plutôt à la fin si vous me demandez mon avis) et proposera dès le lancement les navires américains et japonais dans le cadre de la bataille du Pacifique. Peu après le lancement, ils seront rejoints par leurs homologues Anglais, Allemands et Russes.

Et si vous voulez vous essayer au style Wargaming que personnellement j'adore, n'hésitez pas à tester l'excellent free to play : World of Tanks (bientôt disponible sur Xbox 360) ou à vous inscrire à la béta ouverte de son équivalent aérien : World of Warplanes.

        

dans Free To Play, Gaming, MMO, PC, Preview
Tags : e3 2013, world of warships, wargaming.net, preview, pc

Wargaming fête ses 15 ans avec une soirée d'anthologie 
par Quantic

mardi 13 août 2013 19:05 1 commentaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

A l’occasion de l’anniversaire des 15 ans de Wargaming, le développeur qui se cache derrière World of Tanks m’avait invité à une soirée d’anniversaire pendant le dernier E3. Autant vous dire que des Biélorusses qui font la fête à Los Angeles, c’est quelque chose à voir.

Déjà, devant le lieu de la fête, un gigantesque char d’assaut faisait la garde et il était plutôt bien équipé, vous ne trouvez pas ?

 e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

A l’intérieur, rien à faire, il y avait une sacrée queue derrière la machine à pince qui permettait de repartir avec un petit souvenir... Gamer un jour, gamer toujours.

 e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Mais c’était à l’étage que la fête battait son plein avec 3 DJ’s qui se sont relayés aux platines dont certains ont même pris en compte l’orientation gameuse de l’audience. Ecoutez-donc...

Le lieu n’était pas incroyablement original mais les effets de lumière montraient bien qui était l’organisateur.

  e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Et comme les boissons étaient gratuites, y compris tous les cocktails ou alcools imaginables, vous pouvez imaginer que certains développeurs/journalistes auront eu beaucoup de mal à se lever pour assurer la suite du salon ;-)

Et si vous vous souvenez de l’incroyable fête de Wargaming à la Gamescom en 2012, vous savez que le développeur aime rajouter une petite touche sexy. Bon, les USA sont un peu plus coincés que l’Allemagne donc c’était quand même nettement plus sage mais une bonne dizaine de charmantes jeunes filles déguisées ont contribué à l’atmosphère

 e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Et même les tankistes étaient invités

e3 2013,wargaming.net,wargaming,sexy,15 ans,fête,anniversaire

Sur ces chouettes souvenirs, je vais vous avouer que j’attends la prochaine fête de Wargaming avec impatience !

        

dans Buzz, Event, Salons, Sexy
Tags : e3 2013, wargaming.net, wargaming, sexy, 15 ans, fête, anniversaire

[Preview] World of Warplanes, un MMO qui vole, qui vole... 
par Quantic

vendredi 28 septembre 2012 19:18 1 commentaire

 world of warplanes,wargaming.net

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez déjà que j’adore World of Tanks, le mmo free to play de combats de blindés que je vous encourage fortement à tester.

Je vous ai également déjà parlé à plusieurs reprises du nouveau titre des russes de Wargaming.net : World of Warplanes mais cette fois, j’ai pu y jouer... Et pas seulement 5 minutes sur un coin de table. En effet, j’ai eu accès à la béta fermée de ce titre et j’ai passé une bonne dizaine d’heures dans les cieux...

Un jeu accessible à tous.

Avant toute chose, sachez que World of Warplanes ne sera pas une simulation pointue et ne se destine donc pas aux mordus de la simulation aérienne. Ceux-ci pourront bien sûr s’amuser sur ce titre mais risquent d’être vite déçu par rapport au modèle de vol très simpliste.
Il se destine donc plutôt à ceux qui n’ont jamais touché à un simulateur de combat aérien de leur vie.
Ainsi, y jouer avec un simple combo clavier-souris reste la meilleure approche même si le jeu supporte les pads type Xbox et les joysticks (y compris les modèles les plus perfectionnés que l’on peut imaginer).

 world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

Une fois dans le jeu, les habitués de World of Tanks ne seront pas perdus bien longtemps puisque l’on débarque dans un hangar où sont stockés nos petits bijoux à deux ailes (ou plus). Tous les avions (au nombre d’une bonne centaine à l’heure actuelle) sont tirés de la période 1930 – 1955, ce qui fait que les biplans côtoient les premiers avions à réaction. Et petite cerise sur le gâteau, on peut même trouver des modèles qui n’ont jamais existé que sur papier.

Trois nations sont disponibles actuellement : USA, Allemagne et Russie mais les avions Japonais sont annoncés pour très bientôt. On peut espérer que les anglais les rejoindront bientôt.
En plus des classiques chasseurs, spécialisés en combat aérien, on peut également trouver des modèles destinés à l’attaque au sol. Ainsi, on peut croiser de « simples » chasseurs lourds, mais aussi de véritables bi-moteurs avec mitrailleur de queue qui, sans protection des chasseurs, auront une durée de vie identique à une saucisse Zwan dans un apéro.

Toujours fidèle à l’esprit World of Tanks, Wargaming nous promet un système d’upgrade des avions (moteur, canons, ...) afin d’améliorer ses performances en échange des classiques points d’expérience et crédits mais cette partie du gameplay n’est pas encore implémentée dans la beta. Pour autant, on peut espérer que l’upgrade des avions et le plaisir de sentir son matériel évoluer sera aussi intense que dans World of Tanks.

world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta  world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

Je vole... comme un oiseau.

Une fois en l'air, la stratégie est simple, les chasseurs-bombardiers plongent pour détruire les cibles terrestres adverses tandis que les chasseurs se bagarrent dans les nuages avec leurs copains d’en face dans des combats tournoyants dont les cercles vont se réduire de plus en plus pour finir par se jouer en close contact et au ras des pâquerettes.
Ainsi, en plus d’essayer de mitrailler son adversaire, on pourra aussi essayer de le crasher en l’emmenant dans la boucle de trop et en utilisant les caractéristiques de son avion pour pousser l’autre à la faute.

Si World of Tanks mettait le camouflage au centre de son gameplay, World of Warplanes ne pourra pas reproduire le concept. Difficile en effet de cacher son avion des adversaires. La seule possibilité aujourd’hui implémentée est de monter haut dans le ciel et d’utiliser les nuages comme couverture.

 world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

Malheureusement, pour l’instant, peu de pilotes choisissent de grimper dans les cieux pour jouer à l'albatros, préférant le combat direct. Pourtant, un dogfight démarrant haut dans le ciel est bien plus stratégique et stressant car les adversaires se perdent sans cesse de vue et se termine en général par un des avions qui envoie une volée de plomb à l’autre en étant sorti de nulle part.

Comme les parties sont encore souvent limitées à du 5 vs 5, le dogfight basique reste privilégié mais une fois que les parties en 15 vs 15 se généraliseront, l'aspect tactique du jeu va se peaufiner et les combats vont sans aucun doute gagner en profondeur.

world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

Mais la recette prendra-t-elle ?

J’aurais tendance à dire que oui car la communauté des pilotes virtuels est très grande et il y a beaucoup de chances qu’un jeu de ce type répondent à leurs attentes, ne fut ce qu'en regard du nombre d’avions pilotables et de leur diversité.
Pour autant, je suis moins catégorique sur les capacités de Wargaming à réitérer le succès de World of Tanks auprès du grand public.

Les avions de World of Warplanes sont faciles à piloter mais le jeu est bien plus difficile d’accès qu’un World of Tanks, d’abord parce que la 3ème dimension rend les choses plus difficiles pour un débutant complet mais surtout parce qu’un avion de combat qui déboule à 350 km/h en mitraillant sa cible, c’est un peu différent du blindé de 30 tonnes qui se déplace à 12 Km/h et tire un obus via son canon de 3 mètres...

Le gameplay de World of Warplanes, même s’il se veut facile d’accès est donc plus technique, plus difficile à maitriser et surtout beaucoup plus rapide.

Si dans votre blindé, vous pouviez prendre votre temps et rester sur la défensive, dans un avion, c’est plus difficile de rester attentiste.

Si dans World of Tanks, vous pouviez faire un kill dès votre première partie, la courbe d'apprentissage sera moins rapide dans World of Warplanes.

world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

J’ai posé la question aux développeurs qui m’ont répondu que, bien sûr, le jeu n’est pas fini et ils travaillent d’arrache-pied pour rendre leur titre plus accessible au commun des mortels mais ils sont certains de trouver leur public, à savoir les joueurs prêts à consacrer un peu de leur temps pour apprendre le jeu, uniquement pour avoir la possibilité de voler dans les avions des tiers les plus élevés.

Pour ma part, moi qui ait toujours été mauvais en simulateur aérien mais qui aime le combat aérien, je m’amuse comme un petit fou car le modèle de vol limité compense une grande partie de mes erreurs. Par contre, le simple amateur qui veut s’amuser quelques minutes risque de se décourager très vite après avoir été abattu 10 fois sans jamais avoir réussi à toucher le moindre appareil ennemi.

Mais attention de ne pas sauter trop vite aux conclusions. Ce jeu va encore faire l'objet de beaucoup de développements et avec Wargaming, je ne serais pas surpris de découvrir à la release un jeu accessible à tous, tout en étant technique.

Wargaming n'arrête plus de lancer de nouveaux projets.

Ainsi, World of Warships pointe doucement le bout de son nez. Un jeu qui a bien plus de chance de reproduire la recette gagnante de World of Tanks puisque chaque joueur contrôlera plusieurs navires (par définition lents et aux canons démesurés) pour des batailles navales épiques.

world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

Wargaming va également proposer prochainement une application gratuite : World of Tanks Generals pour tous les supports (Consoles, Pc's, tablettes, smartphones, ...) transposant l’univers de World of Tanks dans celui des cartes à collectionner de type Magic. Pour ce que j’ai pu en voir, le système de jeu sera assez simple pour proposer des parties en 1 vs 1 rapides.

Il y a également des chances que le jeu sorte sous la forme de vraies cartes à jouer et à collectionner. J’ai pu toucher le prototype de ces cartes qui sont magnifiques mais malheureusement je n’ai pas pu partir avec ;-)
En tout cas, je pense que de nombreux fans de World of Tanks adoreraient collectionner leurs blindés via un jeu de cartes collectionnables.

 world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta  world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta  world of tanks,world of warplanes,wargaming.net,preview,gamescom 2012,beta

Wargaming déborde donc de projets et ne semblent pas prêt de s'arrêter au succès de World of Tanks !

Enfin, restez à l'écoute du blog au cours des prochains jours car nous avons reçu une nouvelle fournée de clés beta pour World of Warplanes à vous distribuer !

        

dans Gaming, PC, Preview, Salons
Tags : world of tanks, world of warplanes, wargaming.net, preview, gamescom 2012, beta

Le stand très sexy et la soirée très chaude de Wargaming à la Gamescom 2012 
par Quantic

lundi 03 septembre 2012 19:50 2 commentaires

 gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

Si vous vous souvenez de mon article sur la Gamescom 2011 intitulé sobrement World of Tanks Girls, vous savez déjà que les russes de Wargaming.net, en plus d'être les brillants créateurs de World of Tanks et bientôt World of Warplanes savent aussi y faire quand il s'agit de sexy-attitude.

Et si leur E3 s'était avéré assez sage, ils se sont bien lâchés à Cologne avec un stand hyper sexy et une soirée dont je me souviendrai longtemps...

Pilotez votre tank en charmante compagnie

 gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

Bien entendu, les babes étaient en nombre sur le stand et elles ont bien alimenté notre rubrique babes ces dernières semaines mais ce n'était pas tout... Et oui, plusieurs fois par jour, 6 charmantes demoiselles réalisaient un show sexy à souhait...

 gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

Jugez par vous-même avec ce petit montage vidéo

Et j'ai même eu droit aux petits secrets puisque juste après avoir filmé cette scène, j'ai pu voir ces demoiselles sortir leur atout charme, les gros morceaux de mouchoirs planqués dans leur soutien-gorge...

Et oui, les hommes sont dupes ;-)

Une soirée sexy et LMFAOesque

Le jeudi soir, nous avons été conviés à la soirée Wargaming qui était organisée non loin du KölnMesse, le centre de convention accueillant la Gamescom. Et là, aussi, c'était la folie...

Pour nous préparer à l'arrivé de LMFAO en showcase, les gogo danseuses se relayaient sur la scène et ça envoyait du lourd...

Toutes nos photos sont bien entendu déjà sur notre page Picasa spéciale.

 gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

Voyez l'ambiance en vidéo


 

Le plus amusant, c'est que parmi les invités, il y avait quasiment tous les développeurs de CCP, les auteurs islandais du célèbre Eve Online et accessoirement célèbre pour leurs soirées très arrosées lors de la Eve FanFest... Les vrais fans de Eve Online ont ainsi la possibilité de faire la tournée des bars avec les développeurs.
Pas étonnant que les russes et les islandais s'entendent bien ;-)

Puis, ce fut le tour de LMFAO pour un concert d'une bonne heure délirant à souhait... Nous ne sommes pas de grands fans mais il faut reconnaitre qu'ils savent mettre l'ambiance à grand coup de vodka et de champagne... qui a d'ailleurs un peu coulé sur les amplis, créant un léger court-circuit pendant 10 minutes.

 gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls gamescom 2012,sexy,wargaming.net,world of tanks,world of warplanes,lmfao,party girls

Malheureusement pour des raisons de droit, nous n'avons pas pu placer les vidéos du concert sur notre chaîne YouTube mais voici quand même une petit compile des gogo danseuses très en forme.


Et pour en revenir aux jeux-vidéo, vous pourrez bientôt lire notre preview de World of Warplanes.

        

dans Salons, Sexy
Tags : gamescom 2012, sexy, wargaming.net, world of tanks, world of warplanes, lmfao, party girls

[Concours] Gagnez 50 clés pour la béta fermée de World of Warplanes 
par Quantic

mercredi 18 juillet 2012 19:14 67 commentaires

World of Warplanes, béta, clés, concours

Vous savez que nous aimons bien Wargaming.net et leur excellent jeu free to play World of Tanks surtout quand ils ont des arguments de poids comme les World of Tanks girls de la Gamescom 2011 ;-)

World of Tanks Girls, Gamescom 2011

Comme vous le savez si vous nous lisez régulièrement, ils préparent maintenant l’équivalent aérien de leur jeu de tanks avec World of Warplanes toujours sur PC dont vous pouvez lire notre preview E3 2012.

Envie de vous essayer gratuitement à ce titre en participant à la béta fermée ?
Ne ratez pas les 50 clés que Wargaming.net nous propose de vous faire remporter.

Pour obtenir votre clé, c’est très simple, laissez simplement un commentaire ci-dessous en indiquant votre impatience de jouer à World of Warplanes et les 50 premiers commentaires recevront une clé d’ici quelques jours.

Attention seuls les commentaires sur le blog seront pris en compte. Pour une fois, pas de participation via Facebook ou Twitter mais libre à vous de partager l'info. Au plus on sera nombreux sur la béta, au plus il y aura de belles batailles !

De quoi plonger immédiatement et qui sait, peut-être affronter Quantic dans les cieux de World of Warplanes !

        

dans Concours, PC
Tags : concours, clé, beta, world of warplanes, wargaming.net

[E3 2012] Preview - World of Warplanes, les avions pourront-il faire aussi bien que les tanks ? 
par Quantic

mercredi 20 juin 2012 19:29 0 commentaire

 world of warplanes

Chez Wargaming.net, les affaires roulent et ça se sent...
A l'E3, le stand des petits russes n'avait rien à envier à certains des plus gros éditeurs occidentaux et si ailleurs, les goodies se comptaient au compte-goutte, ici, c'était carrément la fiesta !

De là, à dire que les dirigeants collectionnent les Ferrari comme nous les T-shirts, il n'y a qu'un pas que ma légendaire intégrité ne franchira pas... En tout cas pas tant que je n'aurai pas été invité dans le palace du CEO pour vérifier mes dires...

world of tanks, british tanks world of tanks, british tanks

Bref, Wargaming.net, c'est une affaire qui roule puisque la société a quadruplé ses effectifs en moins d'un an, frôlant la barre des 1.000 employés.
A l'origine de ce succès, il y a bien sur l'excellent World of Tanks (dont je vous ai déjà dit tout le bien que je pensais) et son gameplay hyper-addictif, accompagné d'un système commercial parfaitement pensé pour vous faire dépenser une fortune en crédits payants.

Car si WoT permet à près de 30 Millions de joueurs de s'affronter gratuitement, il faut reconnaitre qu'une fois que l'on veut vraiment s'impliquer dans le jeu, les crédits disparaissent très vite rendant ce jeu extrêmement rentable pour ses créateurs et le transformant en une source inépuisable de soucis pour votre banquier.

world of warplanes, screenshots, E3 2012

Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?
 
C'est ce que les russes ont du se dire puisque deux nouveaux titres sont déjà annoncés : World of Warplanes et World of Battleships... Ou comment répéter la même recette gagnante avec des avions et des bateaux de guerre.
 
Si on a encore rien vu de World of Battleships, le développement de World of Warplanes suit son bonhomme de chemin avec le lancement de la béta fermée il y a quelques semaines de cela. J'attends d'ailleurs mon invitation avec impatience...
 
World of Warplanes, c'est un World of Tanks mais en 3D, autrement dit, si les combats de chars se faisaient essentiellement sur une map plate et plutôt étriquée, World of Warplanes rajoute une dimension et multiplie la taille des maps par 100. Mais hormis ces changements, le feeling général du jeu est le même.

world of warplanes, screenshots, E3 2012 world of warplanes, screenshots, E3 2012

Ainsi, entre deux batailles, on rejoint un hangar où sont stockés nos petits avions. Ceux-ci seront subdivisés en 3 catégories : Chasseurs, Chasseurs lourds et Bombardiers et couvriront la période du milieu des années 30 (dont de jolis biplans) au milieu des années 50 (et les premiers jets). Il y aurait déjà plus de 60 avions disponibles pour les trois nations implémentées : la Russie, les USA et l'Allemagne... Mais les développeurs promettent de rajouter encore le Royaume-Uni et le Japon comme nations combattantes avant la release du jeu pour porter le nombre d'avions disponibles à plus d'une centaine.
 
L'arbre de développement des avions suivra une structure proche de celui que l'on connaissait dans World of Tanks puisque chaque bataille avec un avion donné rapportera de l'XP et des crédits. Ceux-ci peuvent ensuite être dépensés dans le développement de nouveaux modules ou dans l'achat d'avions plus perfectionnés.

world of warplanes, screenshots, E3 2012

Mais qu'en est-il du gameplay sur le champ de bataille ?
 
Je n'ai pu essayer le jeu que pendant quelques minutes, mon avis ne sera donc certainement pas définitif... Mais une chose saute aux yeux directement, World of Warplanes n'est pas une simulation mais n'est pas non plus complètement arcade.

Ainsi, le jeu est parfaitement jouable à la souris même s'il supporte quasiment tous les joysticks du marché. Et même si les premiers instants sont plus difficiles à appréhender qu'avec un tank, la faute à la troisième dimension, tout joueur ayant touché à un moment de sa vie à un simulateur de vol ne sera pas perdu très longtemps...
 
Le modèle de vol est très simpliste mais attendez-vous quand même à devoir apprendre quelques bases de dogfight avant de réaliser votre premier kill ou de ne pas finir bêtement dans un arbre suite à un looping un peu enthousiaste.

 world of warplanes, screenshots, E3 2012

De manière assez contradictoire, au premier contact le gameplay parait faussement complexe par rapport au modèle de vol faussement simpliste. Je m'explique...

On vous met une souris entre les mains et on vous dit : "Voilà, tu peux voler et au passage, essaie de zigouiller tes petits camarades...". Vous prenez la souris en main et commencez à manoeuvrer en vous disant que le modèle de vol est vachement simpliste parce que vous enchaînez les loopings et tonneaux avec une simplicité déconcertante sans jamais risquer de décrocher et arrive ensuite le moment où vous croisez un ennemi et là, c'est la panique.... Où sont les flaps, comment je ralentis... Ahhh, comment j'accélère... Mais pourquoi mon adversaire enchaine les loopings au ras des montagnes ... ?

Et vous finissez par vous crasher lamentablement  sur un arbre ou un mat de bateau, sans avoir rien pu faire !

Le gameplay a priori simpliste tout seul dans les nuages prend tout son sens au raz des pâquerettes avec deux adversaires sur le dos pendant que vous essayez désespérément d'achever le troisième qui brûle depuis 10 minutes sans jamais se crasher.

 world of warplanes, screenshots, E3 2012

Bref, les dogfights sont tellement rapides et incisifs qu'on ne peut pas s'empêcher de relancer une partie... Et croyez-moi, il faudra pourtant encore de nombreuses parties avant de faire votre premier kill... que je n'ai toujours pas eu puisque je n'ai eu le temps de lancer que 2 parties....
 
On sent donc bien la patte des développeurs de World of Tanks qui sont bien partis pour nous proposer à nouveau un gameplay simpliste mais terriblement addictif.

J'attendrai quand même de mettre la main sur la béta pour vous donner mon impression sur la qualité du modèle de vol, une fois les premières impressions passées. Mais s'ils ont réussi à rendre fun un affrontement de blindés, on peut difficilement imaginer qu'ils vont se planter sur un combat tournoyant à 300km/h dans les airs...

        

dans Gaming, PC, Preview, Salons
Tags : e3 2012, world of warplanes, wargaming.net, preview

World of Tanks, World of Warplanes, World of Battleships, Wargaming.net ne s'arrête plus ! 
par Quantic

jeudi 03 novembre 2011 19:06 3 commentaires

 world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011

Fort du succès de WoT, les russes de Wargaming.net débordent d'idées et semblent bien avoir les moyens de répéter la recette qui a si bien fonctionné avec les tanks : un gameplay "simplifié" et fun associé à un arbre technologique très complet poussant le joueur à avancer dans le jeu encore et encore et tout cela en Free To Play.

C'est ainsi qu'en plus du futur World of Warplanes, Wargaming.net a annoncé récemment World of Battleships. Voici un petit résumé de leur actualité.

World of Tanks

Le succès a été fulgurant avec près de 5 millions d'inscrits et le jeu poursuivra à être constamment amélioré. On nous a ainsi confirmé que le système de camouflage sera entièrement revu dans la version 7.0 du client, prévue courant Novembre, afin de gagner en réalisme tandis que de nouveaux chars vont faire leur apparition.

Les chars français seront sans doute les premiers d'ici à la fin de l'année.

Le système de matchmaking va également être amélioré afin de créer des matchs plus équilibrés et plus intéressants.

world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011  world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011

World of Warplanes

J'ai pu assister à une courte démo live du jeu. Celui-ci ne se veut certainement pas une simulation. Ainsi, on commence la partie directement dans les airs sans décollage et la stratégie principale consistera à isoler les avions adverses tout en conservant une énergie (combinaison de la vitesse et de l'altitude) supérieure à sa cible afin de garder toujours l'avantage pendant le dogfight.

Le jeu se contrôlera parfaitement à la souris mais sera aussi jouable au joystick.

A noter que les nuages sont modélisés et qu'il sera possible de jouer à cache nuage avec ses adversaires.

A la fin d'une partie, si vous n'avez pas été détruit, vous aurez la possibilité de tenter un atterrissage. S'il est réussi, vous recevrez un bonus mais s'il est raté, vous devrez payer les réparations...

world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011  world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011

Trois grandes catégories d'avions sont annoncées :

- Les légers : Des chasseurs mono-moteur pour du dogfight rapproché.

- Les moyens : des chasseurs lourds qui mitrailleront à distance.

- Les lourds : Des bombardiers qui auront probablement des missions de destruction au sol à remplir en se faufilant parmi les chasseurs.

Pour ce que j'en ai vu, le jeu s'annonce vraiment fun et à la portée de tout le monde, un peu comme WoT finalement.

world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011  world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011

World of Battleships

L'annonce du jeu est encore assez récente, il y a donc peu d'informations.

J'ai néanmoins pu apprendre que 4 catégories de bateaux sont prévues : Les frégates (légères et rapides), les embarcations moyennes, les croiseurs et les porte-avions qui ne pourront qu'envoyer une salve d'avion vers une cible sans autre contrôle. Les sous-marins sont d'ores et déjà exclus.

Enfin, il n'est pas aujourd'hui prévu d'interactions entre les trois jeux même si l'expérience cumulée dans un jeu pourra être dépensée dans un autre et qu'il est probable que les guerres de clan pourront combiner les trois jeux dans une seule et même carte.

Pas mal de choses aguichantes donc, qui nous promettent des soirées endiablées sur terre, sur mer et dans les cieux !

world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011  world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011

world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011  world of tanks,world of warplanes,world of battleships,wargaming.net,gamescom 2011

        

dans Gaming, PC, Preview, Salons
Tags : preview, world of tanks, world of warplanes, world of battleships, wargaming.net, gamescom 2011

[Test] World of Tanks, ou comment prendre son pied dans un blindé... 
par Quantic

mardi 26 juillet 2011 19:16 3 commentaires

 test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online

Ancien vétéran du MMO World War II Online, le combat de char n'a pas beaucoup de secret pour moi... C'est donc avec plaisir que j'ai constaté l'énorme succès de World of Tanks et de ses 3 millions d'inscrits. Qui aurait pu penser que les dogfights entre blindés attireraient ainsi les foules ? Moi qui suis un intégriste de la simulation de blindés, j'avais quelques aprioris par rapport au gameplay arcade de cette production des russes de Wargaming.net mais voyons ensemble ce que vaut ce fameux World of Tanks.

World of Tanks s'attaque à un créneau peu courant dans le jeu vidéo, les combats entre blindés... Bien sûr, on trouve des bouts de blindés dans presque tous les FPS militaristes militaires mais il s'agit bien souvent de petits intermèdes ultra-arcades et ultra-scriptés sans grand intérêt si ce n'est d'en prendre plein la vue. Ici, on parle bien d'un Counter Strike en blindés.
WoT, de son petit nom, met aux prises deux équipes d'une quinzaine de blindés sur quelques maps très bien pensées. L'objectif est de détruire les blindés adverses ou de capturer leur base. Le concept est très simple mais addictif à souhait.

 test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online

Vous démarrez le jeu avec un blindé qui tient plus du tracteur que de la machine de mort mais rassurez-vous, vous pourrez rapidement gravir les échelons et passer à des blindés plus intéressants. Néanmoins, ce petit jouet de départ vous permettra d'apprendre le jeu en équipe et de vous familiariser avec les maps et les commandes du jeu. Autant le dire tout de suite, si le concept est simple, la lenteur des machines que vous pilotez agrémente le jeu d'un aspect tactique plus que bienvenu. En effet, en fonction de votre choix de blindés (léger, moyen, lourd, artillerie, tueur de char), le gameplay change du tout au tout. Les blindés rapides foncent au milieu des obus pour casser le camouflage des blindés adverses afin que les chars lourds puissent les détruire tandis que les tueurs de chars jouent au sniper. Changer de machine vous fera donc complètement redécouvrir le jeu, ce qui  lui confère une durée de vie très longue.

Le gameplay consiste donc à réussir à découvrir les positions des chars adverses et à les détruire sans révéler ses propres positions, chose pas si évidente puisqu'un tir révèlera à coup sûr votre propre position à l'ennemi... Un jeu du chat et de la souris version 20 tonnes.

 test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online  test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online

Le travail en équipe devient vite obligatoire et hormis les quelques débutants qui fonceront dans le tas sans réfléchir, la communauté se serre assez bien les coudes, à condition d'oublier les quelques kikoo-lol habituels. Une fois face à votre ennemi, il faudra le détruire tout en se déplaçant efficacement afin d'éviter les obus adverses. Le système de tir reste assez basique et on est loin d'une vraie simulation mais le jeu reste agréable même pour le tankiste le plus intégriste. La latence de la tourelle, le recul, le temps de recharge, l'épaisseur de blindage sont tous des éléments très bien pris en charge, ce qui vous forcera parfois à faire machine arrière lorsque vos petits obus rebondissent sur la cuirasse du monstre d'en-face.

La gestion des dégâts et de l'équipage est également très complète puisque toutes les avaries ou presque sont possibles (déchenillage, incendie moteur, mal fonction du canon, …) et même votre équipage n'est pas à l'abri d'un obus bien placé. Enfin, notons que le système de camouflage est également très bien implémenté permettant de se camoufler efficacement à condition de ne pas laisser dépasser un bout de votre mastodonte.

 test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online  test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online

Après chaque combat, vous recevrez, en fonction de vos performances, des crédits et de l'expérience. L'expérience est liée au blindé avec laquelle vous l'avez débloquée et permet de l'upgrader avec le meilleur matériel disponible tandis que les crédits sont communs à toutes vos machines et vous permettent d'installer du matériel plus performant, d'acheter de nouveaux blindés, d'engager un équipage plus compétent et d'investir dans des obus ou des gadgets plus efficaces.

On en arrive là, à un autre aspect passionnant de ce jeu, le garage. Entre les combats, vous pourrez dépenser vos crédits durement gagnés afin d'évoluer dans la hiérarchie et faire joujou avec des blindés de plus en plus gros. Actuellement, 150 chars sont disponibles (issus de 3 nations : USA, Allemagne, Russie) mais le jeu se patche en permanence et de nouveaux blindés sont annoncés ainsi que de nouvelles nations comme la France ou le Japon. Quand on combine les combats rapides et intenses avec ce côté très complet de gestion de l'expérience, on trouve un jeu à la limite du MMO ultra addictif. Cela faisait bien longtemps qu'un jeu m'avait fait oublier l'heure tardive à ce point là.

test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online  test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online

Cerise sur le gâteau, il est free to play, oui, gratuit !

N'hésitez donc pas à vous inscrire et à downloader le client ici. Vous aurez accès à toutes les fonctionnalités du jeu et pourrez le découvrir de fond en comble. Le système payant est d'ailleurs assez bien pensé pour ne pas déséquilibrer le jeu entre joueurs gratuits et comptes premium. Un système d'abonnement vous donne un bonus d'expérience et la possibilité de créer des compagnies de blindés tandis qu'il est également possible d'acheter des blindés premium (pour les collectionneurs compulsifs) ou des places supplémentaires dans votre garage.

L'abonnement premium est loin d'être obligatoire pour profiter pleinement du jeu et je dois bien dire que je n'ai encore craqué que pour des places supplémentaires dans mon garage, c'était trop dur de me séparer de mes petits blindés chéris.

Enfin, notons qu'en plus du mode de bataille rapide totalement aléatoire, il est aussi possible de créer (moyennant payement) une équipe de 3 blindés qui joueront toujours ensemble. Mais le meilleur reste à venir avec le mode "Conquête" qui met au défi les compagnies de chars dans une "guerre de guilde" prenant place sur une carte de l'Europe. Je n'ai pas encore pu tester ce mode mais il a l'air excellent.

 test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online  test,world of tanks,pc,wargaming.net,co-op,online

Conclusion

World of Tanks est un extra-terrestre dans la production vidéo-ludique actuelle. Beau, intelligent et très profond, il se lance aussi bien pour des sessions de 10 minutes que pour plusieurs heures. Le système de progression est exemplaire et vous rendra accroc en très peu de temps. Dommage que le nombre de maps est aujourd'hui un peu faible, ce qui sera corrigé au fil du temps, j'en suis certain.

Amateur de blindés, le jeu de vos rêves est arrivé. Amateur d'action stratégique ou même de jeu en co-op, vous vous devez de l'essayer.

De plus, le mode "Free to Play" est tellement complet que vous pourrez y jouer sans jamais mettre la main sur la Visa. Un très bon jeu, un de ces rares jeux PC totalement indispensable que seul notre bon vieux PC est encore capable d'engendrer.

Note : 8,5/10

En Bonus, voici une vidéo présentant le gameplay du jeu :


Ainsi qu'un teaser qui compare avec humour le jeu à un certain World of Warcraft :

        

dans Gaming, PC, Test
Tags : test, world of tanks, pc, wargaming.net, co-op, online