[Test] The last of US Remastered, Joel et Ellie reviennent plus beaux que jamais 
par Quantic

lundi 15 septembre 2014 19:07 1 commentaire

 the last of us,remastered,test,ps4

The Last of Us, c’est juste le meilleur jeu de l’année 2013. Cette édition Remastered exclusive à la PS4 se fixait comme objectif de transcender l'expérience déjà excellente de l'édition originale tout en permettant aux acheteurs de PS4 de découvrir l'aventure exceptionnelle de Joel et Ellie au pays des Zombies. Alors, faut-il craquer ?

Lire la suite

        

dans Gaming, PS4, Test
Tags : the last of us, remastered, test, ps4

Résultats du concours Anniversaire The Last of Us 
par Aelya & Quantic

jeudi 21 août 2014 19:13 2 commentaires

concours 3 ans,concours,the last of us,gagnants

Tandis que The Last of Us vient de faire une entrée triomphale sur PS4 (notre test d'ici quelques jours), c'est l'heure de vous donner les résultats du concours qui permettra à 5 chanceux parmi vous de gagner leur propre version de The Last of US sur PS3...

Lire la suite

        

dans Concours
Tags : concours 3 ans, concours, the last of us, gagnants

Concours Anniversaire n°5 : Gagnez 5 jeux The Last of Us 
par Quantic

jeudi 24 avril 2014 19:44 252 commentaires

 concours 3 ans,concours,the last of us,gagner,cadeaux

Un nouveau concours anniversaire organisé cette fois-ci en collaboration avec Playstation, que nous remercions pour leurs contributions à nos concours, pour vous permettre de gagner le meilleur jeu de 2013 et sans doute l'un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps : The Last of Us.

Lire la suite

        

dans Concours
Tags : concours 3 ans, concours, the last of us, gagner, cadeaux

Résultats du concours The Last of Us 
par Aelya & Quantic

samedi 12 octobre 2013 19:18 4 commentaires

 concours,the last of us,figurine,gagnants,résultats

A l'occasion de la sortie de The Last of Us et en partenariat avec Playstation, nous vous proposions de remporter 4 magnifiques figurines collector de The Last of Us ainsi que des jeux et des goodies...

Lire la suite

        

dans Concours
Tags : concours, the last of us, figurine, gagnants, résultats

Notre Interview de Christophe Balestra, co-président de Naughty Dog 
par Quantic

mercredi 10 juillet 2013 19:01 2 commentaires

A l'occasion de la soirée de lancement de l'excellent The last of Us dont vous pouvez lire notre test, nous avons eu l'occasion de rencontrer Christophe Balestra, le très brillant co-président français de Naughty Dog.

the last of us,christophe balestra,interview

Voici avec un peu de retard les meilleurs extraits de cette interview.

Couple of Pixels : Quand avez-vous commencé le développement de Last Of Us et à quel moment avez-vous eu l’idée ?

Christophe Balestra : Tout a commencé juste après Uncharted 2. Définir exactement ce qu’était The Last of Us a pris des mois, voire plus d’un an.  Ensuite, c’est quelque chose qui se fait au fur et à mesure à tous les niveaux.
Au niveau Gameplay, il y a 6 mois, le jeu ne se jouait pas exactement de la même manière.
Au niveau du scénario, on continue d’écrire tout au long du développement car on travaille avec les acteurs, un peu comme une série télé. C’est un process qui est très long. 

On savait dès le départ qu’on voulait raconter une histoire entre deux personnages, c’est vraiment ce qui nous intéressait. Nos sources d’inspiration étaient Uncharted 2 où on a Nathan et Tenzin qui ne parlent pas la même langue et sui sont obligés d’apprendre à se faire confiance malgré ce problème de communication. 

Donc, en fait, ce contraste, c’est quelque chose qu’on voulait recréer entre les deux personnages. Joel est quelqu’un qui a énormément vécu, qui en a lourd sur la patate car il a perdu des gens dans ce monde et puis Ellie qui a 14 ans et qui est naïve, qui a envie de découvrir le monde et qui sera contente de voir un lac ou une forêt. Il s’agissait d’amener ce contraste et de mettre les personnages en situation délicate comme le monde dans lequel il se trouve avec l'infection.

 the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Au vu des images et de la violence omniprésente, on a parfois l’impression que le joueur incarne le mauvais rôle. Plutôt que de chercher le dialogue avec les survivants, il va directement les agresser. Quel est le message derrière le jeu : Est-ce que tout le monde est méchant, faut-il se méfier de tout le monde ?

CB : En fait, c’est un monde extrêmement dur et les gens essaient tous de survivre comme ils peuvent. C’est leur motivation principale. Il n'y a pas de violence gratuite, jamais. Il y a toujours une bonne raison pour se défendre. Le contexte est là pour justifier cette violence. Les gens jouent aussi au jeu car Joel va peut-être changer car il est au contact d’Ellie et va voir le monde d’une autre manière donc les choses peuvent évoluer.

 the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Pour continuer sur la violence, The Last of us est à mes yeux l’un des jeux les plus violents de Naughty Dogs. Est-ce un choix de design dès le départ ou est-ce l’univers, les personnages et le développement du scénario qui ont fait que le jeu s’est orienté vers cette violence ?

CB : un petit peu des deux. On s’est dit au départ qui si jamais on finissait avec un jeu qui était interdit aux moins de 18 ans, ce ne serait pas vraiment un problème, que nous tenterions l’expérience car nous ne l’avions jamais fait. Et puis, nous sommes un petit peu plus vieux nous aussi, ce sont donc des jeux que nous avons aussi envie de jouer.

Et puis, créer ce monde qui est oppressant où les gens sont amenés à prendre des décisions difficiles, qu’ils ne prendraient pas d’habitude, cela nous a amené à mettre nos personnages principaux dans des situations délicates.

 the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Comment les acteurs perçoivent votre travail ? Quel est le processus de travail avec eux ?

CB : Au départ, pour trouver les acteurs, Ashley Johnson et Troy Backer, nous avons fait un système de casting et nous avons repéré Ashley en premier qui nous est tout de suite apparue comme étant la personne qui fallait par sa sensibilité, sa crédibilité, etc. On l’a trouvée très proche du caractère d’Ellie. Puis ensuite, il y a eu une très forte connexion entre elle et Troy, même si Troy est assez jeune et n’a pas vraiment le look de Joel, mais il a cette voix qui fait qu’il peut vraiment l’incarner.

Ensuite, c’est travailler avec eux, les impliquer dans le projet, leur donner beaucoup de choix aussi. Ce n’est pas comme si on allait écrire quelque chose et leur dicter mot pour mot le script. On va souvent leur demander qu’est-ce que toi tu dirais à ce moment-là. On essaie de les impliquer car on travaille avec eux pendant quasiment un an où l’on continue à faire des shoots pratiquement toutes les semaines.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Quand on voit les grosses productions de Naughty Dog comme Uncharted et The Last of Us, il ne s'agit pas de game design très originaux et pourtant, il y a quand même une finition, un souci du détail qui fait que ce sont des jeux qui ressortent. Comment faites-vous pour transformer un game design assez basique en une super production ?

CB : Je dis toujours que si tu donnes une très bonne idée à une équipe moyenne tu finiras avec un jeu moyen, mais si tu donnes une idée moyenne à une équipe géniale, tu finiras avec un jeu fantastique. Et je pense que c’est vrai car on a une super équipe. Il y a beaucoup de temps qui est passé à fignoler le jeu, à faire en sorte que les choses soient bien finies et bien faites, ce qui est très important pour nous. On va passer beaucoup de temps sur les détails, c’est peut-être absurde car les gens ne les regarderont jamais.

Je pense qu’on s’inspire de beaucoup d’autres jeux, on ne s’en est jamais caché mais on apporte notre sensibilité à ce que l'on crée et chaque jeu n’a pas besoin d’être 100% original, ce serait très dur, d'ailleurs.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Avec Uncharted, vous étiez à l’apogée. Donc pourquoi The Last of Us maintenant ? Pourquoi repartir sur une base nouvelle ?

CB : Cela n’a pas été soudain, cela a été réfléchi. Après Uncharted 2, ce qui s’est passé, c’est qu’on a décidé d’avoir deux équipes parce qu’on avait beaucoup de gens et énormément de talents et on voulait pouvoir leur donner l’opportunité de s’exprimer pleinement. C’est pour ça qu’on a créé cette deuxième équipe et que The Last Of Us a débuté.

C’est vraiment quelque chose  que l'on voulait faire. On avait un moteur, on avait plein de choses en place qui nous permettaient de faire un deuxième jeu. C’était important de créer quelque chose de nouveau pour nous aussi car il faut savoir rester motivé par ce que l'on fait. On ne veut pas faire le même jeu encore et encore.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Un élément qui marque dans les productions Naughty Dog est la qualité des dialogues, des cinématiques. C’est une qualité que l’on trouve plutôt au cinéma et qui est aussi amorcée dans Heavy Rain ou Beyond : 2 souls. Que pensez-vous de ce rapprochement entre ces deux médias pourtant différents ?

CB : Je pense que la manière dont on s’exprime dans un jeu vidéo  n’est pas vraiment différente de ce qu’on va faire dans un film. Ce qu’on commence à faire dans les jeux vidéo, c’est raconter des histoires, créer des personnages auxquels les gens vont commencer à s’attacher, ce qui est quelque chose qui a été fait au cinéma depuis des années et des années.

C’est ça qui est nouveau dans le milieu du jeu vidéo : Amener les joueurs à ressentir de vraies émotions. Je pense qu’on a la qualité graphique maintenant qui permet de le faire. Après, ce n’est pas parce qu’on fait du Last Of Us qu’on pourrait être amené à faire un film parce que c’est un métier à part entière et un réalisateur de film ne pourrait pas faire un jeu vidéo car c’est aussi un vrai métier, un vrai moyen d’expression, un vrai art. On fait des jeux vidéo et c’est une aventure humaine, les émotions sont de plus en plus présentes mais à part ça, c’est un média totalement différent.

the last of us,christophe balestra,interview

CoP : Pour vous, qu’est-ce qu’on bon jeu vidéo ?

CB : Un bon jeu vidéo, c’est un jeu auquel, lorsque tu as fini d’y jouer, tu as envie d’y rejouer,  auquel tu vas penser lorsque tu rentres le soir. Un bon jeu vidéo, ça peut être un jeu comme The Last Of Us qui va te toucher, qui va t’émouvoir, qui va te faire réfléchir lorsque tu rentres le soir ou quand tu te couches. Mais ça peut être aussi un jeu comme Bejeweled qui va te faire rêver de trucs que tu bouges de droite à gauche dans ton sommeil.

Question : Merci !

The Last of Us est disponible en exclusivité sur PS3 et a déjà battu des records de vente depuis sa sortie !

        

dans Event, Gaming, PS3
Tags : the last of us, christophe balestra, interview

[Test] The Last of Us, la PS3 à son apogée 
par Quantic

mardi 25 juin 2013 19:30 2 commentaires

 the last of us,ps3,jaquette

Les nouvelles consoles pointent le bout de leur nez en fin d’année et Sony se distingue nettement de son concurrent Microsoft en continuant à soutenir la PS3 avec des jeux très forts et exclusifs à cette dernière. Et que dire si ce n’est que si les prochaines sorties (Beyond, GT 6,...) sont du niveau de ce petit bijou qu’est The Last of Us, Sony risque encore de vendre un sacré paquet de PS3... au risque de faire de l’ombre à sa future PS4.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Une véritable œuvre d’artistes

The Last of Us est l’œuvre de Naughty Dog, les géniaux californiens qui se cachent derrière la série des Uncharted. Et si on retrouve pas mal d’éléments communs entre ces deux jeux, The Last of Us va encore plus loin que Nathan Drake dans bien des domaines.

D’abord dans son scénario bien plus noir et pessimiste que la grande majorité des productions actuelles. Il y a près de 20 ans que l’humanité a succombé à une pandémie soudaine. Et c’est un simple organisme fongique (un champignon quoi) qui a été responsable de la chute de notre civilisation. Se répandant dans l’air via des spores, les contaminés voient le champignon attaquer leurs cerveaux et perdre littéralement le contrôle de leurs corps. Une fois l’hôte éliminé, le parasite transforme sa victime en simili-zombie avec un seul objectif : répandre l’infection.

L’humanité s’est réfugiée dans de rares zones de quarantaine succombant les unes après les autres au manque de nourriture et aux attaques incessantes de zombies et de bandits de grands chemins. C’est dans cet univers sombre que l’on incarne Joel, un vrai survivaliste qui s’est toujours débrouillé pour s’en sortir et qui ne fait pas dans la dentelle, n’hésitant pas à sacrifier les plus faibles pour assurer sa survie. Un peu par hasard, il se retrouve à devoir escorter une jeune ado de 14 ans, Ellie. Ensemble, ils doivent traverser la moitié des Etats-Unis dans l’espoir de découvrir un traitement à la maladie.

the last of us,ps3,naughty dog,test the last of us,ps3,naughty dog,test

Le scénario et les rebondissements de ce titre sont tellement nombreux et interconnectés que je ne vous en dirai pas plus, par peur de vous spoiler quelque chose mais attendez-vous à de la grande écriture. Ce scénario très adulte aurait sans aucun doute sa place dans un film et il ne s’agirait pas d’un énième film de zombie tout comme il serait une grave erreur de considérer The Last of Us comme un énième jeu de zombies...

A côté de ce scénario exceptionnel, il faut insister sur la qualité artistique du jeu. Tout dans ce titre contribue à vous plonger dans cette ambiance post-apocalyptique et j’ai rarement eu l’occasion d’arpenter un monde aussi détaillé, aussi réaliste, aussi vrai, tout simplement.

D’un point de vue technique, le jeu est sans doute le plus beau que j’ai pu voir tourner sur PS3. Les textures sont fines, détaillées, d’un réalisme impressionnant tandis que l’univers déborde de détails qui le rend tellement crédible. Avec ce jeu, Naughty Dog réussit l’exploit d’unifier quasi à la perfection la technique à l’artistique pour offrir l’un des jeux les plus aboutis de la PS3.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Et le jeu des acteurs qui incarnent Joel et Ellie n’y est pas étranger (allez donc lire ma rencontre avec eux si ce n’est déjà fait). Ils réussissent à nous faire réellement vivre leur aventure comme rarement ce fut le cas dans un jeu-vidéo. D’ailleurs, même si le doublage français n’est pas mauvais, je vous conseille vraiment de laisser le jeu en VO, l’expérience n’en sera que plus satisfaisante.

Et puis quel plaisir de découvrir un jeu qui présente des personnages féminins forts dans un monde apocalyptique traditionnellement dominé par des personnages masculins. Non seulement les héroïnes ont du style mais elles ont aussi du caractère et sont capables de survivre dans ce monde sans les hommes. Un exemple pour bien des scénaristes !

Enfin, la violence omniprésente de ce titre vous prendra réellement aux tripes. On est loin d’une violence gratuite, aseptisée comme on peut la voir dans nombre de jeux-vidéo ou de films hollywoodiens. Ici, les armes font mal, elles explosent les têtes, brisent les os et le sang qui gicle colle à la peau comme les traces de votre meurtre sur votre âme. Si cette violence extrême est totalement justifiée au vu de l’univers sans pitié dans lequel on évolue, elle reste sans doute un peu exagérée pour un jeu-vidéo et The Last of Us mérite certainement son 18+ car ce titre n’est pas à mettre dans toutes les mains.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Un vrai road game

Le gameplay, de son côté, n’est pas en reste et réussit à transcender l’expérience des Uncharted avec un gameplay mi-infiltration, mi-shooter TPS tout en proposant son lot d’exploration.

Alors, bien sûr, The Last of Us reste un titre extrêmement linéaire dans sa structure générale et bien trop encadré dans ses niveaux. Il faut dire que pour arriver à un tel niveau de qualité visuelle, il faut faire quelques compromis. Pourtant, les petits gars de Naughty Dog réussissent à éviter le syndrome du couloir en vous lâchant dans de grandes zones explorables par plusieurs chemins bien distincts. Ainsi, on pourra tenter de s’infiltrer sans bruit au milieu des zombies ou des bandits et même passer une zone sans tuer personne tout comme on pourra rentrer dans le tas shotgun à la main. Les deux approches fonctionneront parfaitement.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Dans la pratique, c’est souvent un mix des deux gameplays que l’on devra appliquer pour la simple raison que les munitions sont bien trop rares que pour les gaspiller inutilement alors qu’on peut simplement éviter l’affrontement. Le jeu se transforme alors presque en TPS survivaliste où l’on compte chaque munition. L’intelligence des développeurs étant de ne pas les rendre particulièrement rares mais de limiter la quantité de munitions transportables au minimum. Imaginez-vous face à une bonne dizaine d’ennemis avec 3 balles dans votre shotgun et une machette émoussée pour seules armes. Vous réfléchirez à deux fois avant de foncer dans le tas, croyez-moi.

On passe donc son temps accroupi, en essayant de limiter sa signature sonore et à se faufiler entre les ennemis en retenant littéralement son souffle. Le stress est permanent et il est presque jouissif.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Les ennemis sont aussi pour beaucoup dans le plaisir que l’on a à progresser dans l’aventure. Peu nombreux, ils proposent pourtant une expérience très différente. Côté zombie, le runner vous angoissera par sa rapidité. Il vous voit dans les petits coins et vous foncera droit dessus mais heureusement, il est assez fragile. Au contraire, le clicker (dont les cris hanteront vos cauchemars) est complètement aveugle mais sensible au moindre bruit. Mais surtout, vous n’aurez aucune chance de lui échapper quand il vous attrapera. Enfin, le colosse est un peu le roi des zombies. Lent et massif, il vous bombardera de spores à distance et jouera le rôle de mini-boss puisqu’il encaissera beaucoup de dégâts avant de succomber. Heureusement, on ne le croisera pas trop souvent.

Du côté bandits, il y a moins de variétés mais leur IA est beaucoup plus poussée. Ainsi, ils patrouillent, enquêtent à la vue d’un cadavre, etc. Bon, on reste loin d’une IA sans failles mais la combinaison des deux types d’ennemis rend les combats particulièrement variés.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Un autre point fort du titre est son système d’artisanat. A première vue, il parait simple. On ramasse du matériel et on assemble ensuite du matos de survie comme des boites de soins, des cocktails Molotov ou des poignards. Rien d’exceptionnellement complet mais la rareté des munitions rend ce système incontournable. On passe donc son temps à fouiller partout dans l’espoir de mettre la main sur le rare matos disponible. A côté de l’artisanat en lui-même, on peut également améliorer les compétences de Joel ainsi que la performance des armes mais ces deux possibilités restent beaucoup plus classiques.

Vous l’aurez compris, The Last of Us n’a pas beaucoup de défauts et on s’investit tellement dans son univers que les rares baisses de framerates sont vite pardonnées. Je lui reprocherai quand même de tirer un peu en longueur certains niveaux ou de répéter certaines séquences un peu trop souvent à mon goût.

Mais le plus gros défaut du jeu concerne l’IA de nos équipiers. Si Ellie s’en sort généralement bien en nous indiquant les ennemis ou en leur lançant des briques, les autres compagnons ressemblent parfois à des boulets que l’on traine à nos pieds. Enfin, quel dommage que l’IA adverse les ignore totalement lors des séquences d’infiltration. C’était sans doute nécessaire pour neutraliser les carences d’IA mais voir Ellie gambader devant les gardes ennemis sans que ceux-ci ne remarquent rien fait un peu mal au cœur dans une production de cette qualité.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Un multi intéressant mais qui manque de finition

Coller un multi à un jeu solo aussi réussi et avec autant de personnalité, c’est toujours dangereux et on pouvait craindre le syndrome du multi raté. Ce n’est clairement pas le cas.

Seuls deux modes de jeux en 4 vs 4 sont disponibles. Dans le premier, on s’affronte avec un stock de 20 vies partagées par l’équipe. Les perdants sont ceux qui épuisent leur stock de vie. Dans le second, chaque joueur ne dispose que d’une seule vie par manche. L’objectif est donc d’éliminer l'équipe adverse jusqu'à atteindre 4 victoires.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Mais plus que les modes de jeu, c’est le gameplay assez unique de ce multi qui est intéressant. L’essentiel des mécaniques de gameplay du solo sont conservées et plutôt que de rentrer dans le tas comme le dernier des bourrins, il est beaucoup plus intelligent de faire profil bas, de rester groupés avec ses équipiers et de rassembler du matos pour upgrader ses compétences avant de contourner l’adversaire au mieux. Le fait qu’un adversaire à terre doit être exécuté pour que le kill soit pris en compte rajoute encore au côté stratégique du jeu.

Dommage finalement que ce gameplay innovant et plus stratégique que la moyenne ne soit pas plus mis en avant par une montée en niveau un peu plus passionnante. En effet, on est soi-disant à la tête d’un groupe de survivants dont le nombre de membres va évoluer en fonction de nos performances dans les matchs en ligne mais il y a tellement peu d’interactivité entre les deux parties du gameplay multi qu’on se désintéresse bien vite de cet emballage un peu cheap pour se concentrer sur les parties multi en elles-mêmes qui paraissent du coup un peu isolées.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Conclusion

The Last of Us est sans aucun doute l’un des meilleurs titres sortis cette année et probablement le plus beau jeu de la PS3.

Naughty Dog réussit à combiner à la perfection technique et artistique pour offrir un jeu remarquablement équilibré. Une fois commencé, il est très difficile de quitter cet univers tellement réaliste, tellement réussi.

Vivre l’aventure de Joel et Ellie dans ce monde décrépi et ultra-violent est un moment de pur bonheur vidéo-ludique duquel on ne sort pas indemne. Malgré la linéarité extrême du titre, on ne peut qu’applaudir des deux mains la qualité du gameplay qui est proposée et je ne peux que vous encourager à vivre le plus vite possible cette expérience unique.

Ma note : 9/10

The Last of Us est disponible en exclusivité sur PS3.

        

dans Gaming, PS3, Test
Tags : the last of us, ps3, naughty dog, test

The Last Of Us : Déballage du Kit Presse 
par Aelya

mercredi 05 juin 2013 19:12 6 commentaires

 the last of us,ps3,kit presse,déballage

Aujourd'hui, alors que je me remettais d'une dure nuit à m'occuper de notre petit monstre qui refusait de dormir, le facteur a sonné à notre porte et a illuminé ma journée en nous apportant le Kit Presse de The Last Of Us, le nouveau jeu de Naughty Dog (responsable de la licence Uncharted) que nous attendions avec impatience !

Ce Kit Presse se présente sous la forme d'une jolie boite noire dans un fourreau transparent représentant un impact de balle : vraiment classe^^

the last of us,ps3,kit presse,déballage

Une fois ouvert, on continue avec les bonnes surprises car le couvercle reprend une belle illustration de Joel et Ellie.

the last of us,ps3,kit presse,déballage

Puis, on trouve dans le kit lui-même :

- Un mini artbook de quelques pages.

the last of us,ps3,kit presse,déballage the last of us,ps3,kit presse,déballage 

the last of us,ps3,kit presse,déballage  the last of us,ps3,kit presse,déballage

- Un QR code pour télécharger des assets

- Une réplique de boîte d'allumettes qui contient en fait un code pour un DLC

- Le jeu sur PS3 bien sûr

the last of us,ps3,kit presse,déballage

- Enfin, la réplique d'une cassette Audio qui est en fait une clé USB de la bande originale du jeu.

the last of us,ps3,kit presse,déballage   the last of us,ps3,kit presse,déballage 

the last of us,ps3,kit presse,déballage  the last of us,ps3,kit presse,déballage 

the last of us,ps3,kit presse,déballage

Bref, un Kit Presse vraiment sympa qui donne encore plus envie de jouer au jeu. J'aime particulièrement la fausse cassette Audio : cela rappelle des souvenirs^^

The Last Of Us sort sur PS3 le 14 Juin 2013.

        

dans Déballage, Gaming, PS3
Tags : the last of us, ps3, kit presse, déballage

Compte-rendu de l'event Last of Us de Paris 
par Quantic

lundi 03 juin 2013 19:15 4 commentaires

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Il y a quelques jours, Sony Benelux nous a convié à l'event de lancement de The Last of Us, le très attendu nouveau jeu de Naughty Dog, les créateurs d'Uncharted.

Et pour une fois, Quantic a même eu l'occasion de faire un saut jusque Paris pour un peu marcher sur les plates-bandes de nos amis français. Bon, pour ceux qui débarquent, rappelez-vous qu'Aelya est d'origine parisienne, donc pour l'exotisme, ce sera une prochaine fois.

Mais il faut reconnaitre que Sony a mis les petits plats dans les grands en invitant Christophe Baletsra, co-président de Naughty Dog qui a fait un saut depuis Los Angeles juste pour participer à cet évènement.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Nous avons d'ailleurs eu l'opportunité de le rencontrer quelques minutes, vous pourrez bientôt lire son interview mais le monsieur est clairement un passionné. Dommage que les attachés de presse se soient montrés un tout petit peu nerveux (et c'est peu dire) car impossible de parvenir à lui soutirer une petite signature... Clairement, les petits belges passaient après... Mais là n'est pas l'essentiel.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

A côté des plats biens garnis sur lesquels une horde de blogeurs en furie se jetaient comme la faim sur le monde, le thème de cet évènement était bien entendu la survie. Nous pouvions ainsi participer à divers ateliers mettant en avant les capacités nécessaires pour survivre.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

D'abord, les règles de survie.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Ensuite, comment chasser avec un arc des plus basiques (et croyez-moi, c'est loin d'être évident) ?

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Comment faire un feu avec ce qu'on a sous la main ?

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Et le meilleur pour la faim fin, quels insectes ont le meilleur goût ? (Beurk, beurk)

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Bien entendu Sony a prévu quelques hôtesses pour encadrer l'évènement mais bon, niveau Cosplay, on aura déjà vu mieux...

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra  the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Il était aussi possible de jouer en exclusivité à quelques niveaux du jeu mais vous pouvez déjà lire ma preview.

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

 Enfin, nous sommes repartis avec un joli petit sac de goodies toujours bienvenus.

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

D'abord, une superbe lithographie numérotée de The Last of Us. De quoi me faire encore plus regretter de ne pas avoir pu chopper une petite dédicace ;-)

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Ensuite, un sac en toile du meilleur effet

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

un Mug-mousqueton assez original

the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

une canette anti-stress pour se détendre entre deux attaques de zombies

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

et un T-shirt simple mais plutôt classe

 the last of us,last of us,event,launch event,paris,christophe balestra

Au final, un event sympa, bien organisé, mais je l'avouerai, j'espérais quelque chose d'un peu plus spectaculaire. Finalement, les petits events made in Benelux sans le sous se débrouillent plutôt bien face à la machine de guerre française ;-)

        

dans Event, Gaming, PS3
Tags : the last of us, last of us, event, launch event, paris, christophe balestra

[Preview] The Last of Us, survivre à l'apocalypse 
par Quantic

mardi 28 mai 2013 19:03 1 commentaire

 last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Je vous ai déjà parlé quelques fois de The Last of Us, le prochain jeu des studios Naughty Dog, déjà responsable de l'excellente série des Uncharted. Mais cette fois, les choses sérieuses commencent puisqu'à quelques semaines de la sortie, j'ai pu jouer à une preview rassemblant deux niveaux du jeu.

Pour ceux qui n'ont pas tout suivi, The Last of Us prend place dans un monde post apocalyptique où une mystérieuse épidémie transforme les hommes en zombies fongiques (à tête de champignons). Nous incarnons Joël, un survivant au passé pas très clair, accompagné de la jeune Ellie qui se retrouvent à crapahuter ensemble dans ce monde hostile.

 last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3  last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Les deux niveaux de cette preview assez courte (une bonne demi-heure à tout casser) ont comme objectif de nous montrer les différents gameplays proposés qui s'avèrent assez différents de ceux d'un Uncharted, même si la vue à la troisième personne est conservée. Ainsi, dans le premier niveau, on parcourt une ville abandonnée à la recherche de Bill, un ancien "ami" de Joël.

Et la première chose qui saute aux yeux, c'est la qualité graphique du jeu. On est tout simplement ébahi par ce qui est affiché à l'écran. A se demander comment les petits gars de Naughty Dog réussissent à exploiter une PS3 quasi à la retraite pour afficher une telle qualité visuelle.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Au cours de la découverte de la ville, on croise quelques zombies, pas toujours faciles à abattre dans l'excitation de la rencontre mais surtout on découvre les nombreuses phases d'exploration que ce jeu proposera. On ramasse du matos qui pourra par la suite être crafté et on progresse à travers les pièges que Bill a tendus aux zombies.

Point très positif : Ellie qui est un perso non contrôlable n'est pas le boulet que l'on pouvait craindre et son IA est plutôt soignée. Bon, elle n'est pas d'une aide énorme en jeu mais très rapidement, une sorte d'instinct paternel se met en place et on cherche à la protéger de toutes les horreurs de cet univers. Ce qui promet de bien jolies scènes dans la version finale.

 last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Dans le second niveau, beaucoup plus court, Joël et Ellie tombe dans un piège tendu par des bandits. Et là, on se retrouve avec à peine quelques balles et une dizaine de méchants qui nous ont coincés dans une arrière-boutique. L'IA des ennemis humains montre toute sa qualité puisque ceux-ci n'attendent pas sagement derrière leurs caisses, ils vous contournent, vous encerclent et ne vous font aucun cadeau. Joël peut bien entendu les abattre mais rapidement on se retrouvera sans munitions, ne laissant comme seule alternative que de jouer au chat et à la souris pour les tuer à bout portant ou même de les utiliser comme bouclier humain.

Et c'est là que Joël montre toute sa violence, il ne fait aucun cadeau et c'est tuer ou être tué. Incarner un héros aussi trouble promet de belles émotions pour la version finale.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Un dernier mot enfin sur le système de craft que l'on a un peu l'occasion d'expérimenter à la fin de ce niveau. Il est très complet car tout ce que l'on ramasse peut être utilisé et j'ai particulièrement apprécié la possibilité de créer ses propres armes contondantes à base de battes de baseball ou de pelles combinées avec des ciseaux...

Quand je vous dis que ce jeu sera plutôt du genre bien violent.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Difficile donc de dire si The Last of Us tiendra toutes ses promesses. Le gameplay apparait assez classique pour le genre mais la qualité visuelle du titre et les IA's très prometteuses me laissent espérer que ce jeu sortira vraiment de l'ordinaire.

Finalement, ce titre mise beaucoup sur son univers ultra violent, sur son ambiance post-apocalyptique et sur la relation père-fille qui ne manquera certainement pas de naître entre Joël et Ellie. Mais pour juger de ces éléments, il faudra jouer à une version finale car cette preview était un peu trop courte pour se plonger dans l'ambiance.

The Last of Us est prévu le 14 Juin prochain en exclu sur PS3.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3  last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

        

dans Gaming, Preview, PS3
Tags : last of us, the last of us, preview, naughty dog, ps3

[Craquage] The Last of Us : un collector et un artbook 
par Quantic

mardi 02 avril 2013 19:18 1 commentaire

last of us,the last of us,collector,trailer,artbook,craquage

Depuis l'annonce de The Last of Us, nous suivons l'actualité de ce titre avec attention. Et il faut reconnaitre que le fait que nous ayons pu rencontrer les acteurs qui se cachent derrière Joel et Ellie lors de la Gamescom nous a encore plus donné envie de ce titre de Naughty Dog, les créateurs d'Uncharted.

Toutes les images qui circulent et les nombreux trailers montrent un jeu à la finition technique hallucinante pour une PS3 en fin de vie. Bref, alors que la mode du survivalisme et des zombies bat son plein, ce jeu nous fait très envie.

Juste pour vous donner l'eau à la bouche, voici le dernier trailer de ce hit en puissance :


Niveau Collector, en Europe, nous serons encore les parents pauvres même si les deux éditions proposées sont quand même très sympa. Le jeu sera donc disponible en édition Ellie ou en Edition Joel qui proposeront un contenu très similaire mais orienté autour de son personnage fétiche, Ellie ou Joel donc.

Pour notre part, le choix va être facile... Ellie est quand même plus mignonne qu'un vieux barbu de pas très bonne composition...

Ce collector est vendu à un prix de 69.99 euros et même si son contenu n'est pas exceptionel, cela reste un excellent prix pour recevoir quelques goodies bien sympa en bonus.

last of us,the last of us,collector,trailer,artbook,craquageCe collector contient donc :

- une boîte en toile arborant un design exclusif au personnage choisi (Ellie ou Joel)
- un mini artbook (qui sera sans doute décevant comme c'est souvent le cas avec les mini artbooks)
- un comic de Dark Horse sur l'univers du jeu
- une affiche d'Ellie ou de Joel (toujours en fonction de l'édition)
- une skin pour manette PS3 exclusive au personnage choisi.

- un sacré paquet de bonus dématérialisé comprenant :
       - des bonus pour le multi
       - une skin exclusive Ellie et Joel pour le multi
       - la bande originale du jeu (malheureusement pas au format CD)
       - un thème PS3
       - deux avatars Ellie et Joel pour le PSN
       - un costume Ellie (ou Joel) pour habiller son Sackboy

Bref, difficile de résister si on est fan de Naughty Dog.

Et si c'est le cas, je ne peux que vous conseiller de craquer aussi pour le grand artbook, identique à celui du collector américain.

last of us,the last of us,collector,trailer,artbook,craquage

The Last of us sortira le 14 Juin prochain, pile poil pour mon retour de l'E3.

        

dans Craquage, Gaming, PS3
Tags : last of us, the last of us, collector, trailer, artbook, craquage