Jem et les Hologrammes le film live : le spectacle est terminé, Synergy 
par Aelya

lundi 18 mai 2015 18:56 3 commentaires

 jem et les hologrammes,dessin animé,film,nostalgie,trailer

Il y a un an, je vous parlais de l'annonce qui venait d'être faite sur l'adaptation de Jem et les Hologrammes, une série ayant bercé mon enfance, en film live. J'étais alors partagée entre excitation et appréhension. Aujourd'hui après avoir vu le trailer officiel, je peux vous dire qu'il ne me reste plus aucun espoir quant à ce film. Voici pourquoi...

Lire la suite

        

dans Cinéma, Nostalgie, Séries
Tags : jem et les hologrammes, dessin animé, film, nostalgie, trailer

Les jouets de notre enfance : le top 5 d'une petite geekette 
par Aelya

vendredi 06 juin 2014 19:19 3 commentaires

 jouets, enfance, nostalgie, top, dino riders, she-ra

Il y a peu de temps, Quantic a dévoilé son top 5 des jouets de notre enfance. Je me devais donc de faire la même chose.

Par contre, étant d'une indécision absolue, je tiens à préciser que celui-ci est dans le désordre : pas de premier ou dernier, j'ai trop aimé ces jouets pour parvenir à les classer ;-)

Lire la suite

        

dans Geek, Nostalgie
Tags : jouets, enfance, nostalgie, top, dino riders, she-ra

Les jouets de notre enfance : le top 5 d'un petit geek des années 80 
par Quantic

mercredi 28 mai 2014 19:32 5 commentaires

jouets,enfance,nostalgie,top

Voici un petit top 5 un peu différent de ce que l'on fait d'habitude puisqu’on va vous parler de nos jouets d’enfance préférés. Et interdiction de parler consoles ou jeu vidéo ici, on parle de jouets et que de jouets même si on s'autorise quand même les prémices des jeux électroniques...

Lire la suite

        

dans Geek, Nostalgie
Tags : jouets, enfance, nostalgie, top

Jem et les Hologrammes en film live : entre excitation et appréhension 
par Aelya

mercredi 30 avril 2014 19:35 1 commentaire

 jem et les hologrammes, dessin animé, film, nostalgie, casting

Jem et les Hologrammes est un dessin animé des années 80 racontant comment une jeune femme orpheline se transforme en rock star grâce aux hologrammes d'un super ordinateur appelé Synergy. J'en parlais il y a quelques temps dans un article nostalgie (que vous pouvez lire ICI) car j'adorais cette série et je compte bien la montrer à Liara quand elle sera un peu plus grande.

Or, c'est officiel, un film live est en cours de tournage...

Lire la suite

        

dans Cinéma, Nostalgie, Séries
Tags : jem et les hologrammes, dessin animé, film, nostalgie, casting

[Nostalgie] Le Vol des Dragons : entre science et magie 
par Aelya

vendredi 28 décembre 2012 18:33 13 commentaires

 nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

Petite, un de mes films culte était La Dernière Licorne. Cependant, un autre film tenait également une place spéciale dans mon coeur et me paraissait tout aussi culte. Je parle au passé, mais les deux sont toujours aussi cultes à mes yeux^^

Ce film est le Vol des Dragons (parfois aussi intitulé Le Vol Du Dragon, cependant vu le titre original "The Flight of Dragons" et le contenu du film, cela n'est pas tout à fait correct).

Ce long-métrage d'animation raconte l'histoire de notre monde au moment où les hommes choisissent la science, la logique plutôt que la magie qui disparaît donc peu à peu. Pour faire face à ce problème, Carolinus, magicien vert de la Terre et la Nature, réunit ses trois frères pour leur soumettre une solution : la création d'un royaume magique isolé. Cependant, Ommadon, magicien rouge des ténèbres s'y oppose et décide de dominer le monde.

nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte 

Selon les lois de la magie, les 4 frères magiciens n'ont pas le droit de se combattre les uns les autres. Carolinus va donc lancer une quête pour contrer les dessins d'Ommadon. Pour ce faire, il regroupe trois personnes : 
- Le chevalier Sir Orrin Neville-Smythe
- Le dragon Gorbash 
- Et Peter Dickinson, le scientifique créateur de jeux de plateau ramené exprès du 20ème siècle. En fait, il a été en quelque sorte aspiré par son propre jeu^^

Peter tombe amoureux de la princesse Milisande, la fille adoptive de Carolinus.

nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

Attaqué par Bryagh le dragon d'Ommadon, Peter se voit victime d'un sort raté qui le fait fusionner avec Gorbash ! Le voilà donc devenu un dragon qui doit tout apprendre, dont voler, alors que la quête doit commencer d'urgence. Smorgol, l'oncle de Gorbash, se joint donc à l'aventure pour servir de mentor au pauvre Peter. C'est ainsi que la quête débute pour Sir Orrin, Smorgol et Peter. Heureusement, ils vont croiser diverses personnes qui se joindront à eux.

nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

L'histoire est tirée d'un mix entre deux livres : The Flight of Dragons de Peter Dickinson et The Dragon and the George de Gordon R. Dickson. Le premier est un ouvrage sur les dragons, expliquant leur façon de vivre, tandis que le second est un vrai roman de Fantasy, début d'une saga comptant 7 tomes.

J'avais adoré le Vol des Dragons lorsque je l'avais vu à la télé (il fut diffusé en France plusieurs fois sur France 2 entre 1984 et 1987).

nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

Plusieurs éléments distincts ne pouvaient que me faire succomber :
 - Peter est aspiré par son propre jeu de société : je rêvais qu'une chose pareille m'arrive^^
 - Il est transformé en dragon : je suis une fan de dragons (c'est peut-être à cause de ça que Darwin m'énerve ;-)) et les histoires de personnes transformées contre leur gré (ou non) m'ont toujours plu, alors ici un homme en dragon, je ne pouvais pas résister^^
 - La fin : je ne veux pas en parler pour ne pas spoiler, mais j'avais trouvé ça génial.

nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

Maintenant, avec le recul et ma vision d'adulte, je redécouvre des aspects qui m'avaient échappés à l'époque. Ainsi le thème de la co-existence de la magie et de la science est traité de façon assez intéressante (même si un peu trop manichéenne à mon avis). De même, les explications sur comment les dragons font pour voler sont assez complexes.

L'animation a, quant-à-elle, moyennement bien vieilli mais le revoir est malgré tout un vrai plaisir !

nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

Une VHS était sortie en version française à une époque mais est quasiment introuvable. Néanmoins, pour les anglophones, une version DVD zone 1 existe. Cependant, il faut un lecteur DVD lisant les zones 1 (USA), il n'y a aucun sous-titre et la qualité du son n'est pas terrible terrible. Perso, j'avais craqué directe alors qu'à l'époque mon lecteur blu-ray ne lisait même pas les zones 1 ;-)

Bref, le Vol des Dragons est un film culte, qui a certes un peu vieilli mais qui reste magique à revoir^^

        

dans Cinéma, Nostalgie
Tags : nostalgie, le vol des dragons, the flight of dragons, film, dessin animé, culte

[Nostalgie] War Games en Blu Ray, le film qui a fait de moi un geek 
par Quantic

mardi 04 décembre 2012 19:16 1 commentaire

 nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas Aelya qui vous parle de ses craquages liés à ses séries, films ou dessins animés de jeunesse mais bien moi...

Et pas pour n'importe quel film puisque c'est tout simplement l'un des monuments du cinéma Geek des années 80. Je profite donc de sa parution en Blu Ray mi-décembre pour conseiller à tout le monde son achat urgent. Je parle bien sûr de War Games.

Dans ce grand classique, Matthew Broderick joue au hacker en herbe puisqu'en essayant de pirater des jeux-vidéo, il se retrouve à s'infiltrer dans le WOPR (War Operation Plan Response), l'ordinateur qui contrôle les missiles nucléaires américains. Avec l'aide de sa copine, Ally Sheedy, il tente désespérément d'éviter une attaque nucléaire tandis qu'il est coursé par toutes les agences fédérales américaines.

nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray  nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray

nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray  nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray

Pour avoir revu le film il y a quelques années avec Aelya, je peux vous confirmer qu'il a assez mal vieilli. Les jeunes générations (le film fête ses 30 ans quand même) auront du mal à comprendre l'enthousiasme qu'il a pu générer (et génère toujours) chez les vieillards comme moi.

Il faut dire que le film met en scène une époque désormais révolue de l'informatique à base de grosses bandes magnétiques, de CPU's de la taille d'un salon et d'interfaces bien austères (Windows n'existait pas et le Web n'était encore qu'un amas de texte pas très sexy). Pourtant, rien à faire, j'ai immédiatement succombé à son charme old school et mes souvenirs ont refait surface aussi vite qu'un config.sys mal optimisé faisait planter nos jeux de l'époque.

 nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray

War Games est sans aucun doute une des fondations du cinéma geek et il a contribué à faire de moi ce que je suis aujourd'hui (donc beau, riche et sexy, demandez à Aelya, j'exagère à peine).

Aux côtés de grands classiques comme Retour vers le Futur, Alien, Terminator, Blade Runner, 2001, Tron, Short Circuit ou encore l'Aventure Intérieure (et je ne parle même pas de Star Wars qui fut quand même le premier film que j'ai vu au cinéma), War Games est l'un des piliers de la culture Geek à une époque où c'était tout sauf sexy de se proclamer comme tel.

Bref, War Games est pour moi un incontournable pour tout un chacun qui se prétend geek.

War Games sera disponible en Blu Ray le 19 Décembre pour un peu moins de 15 euros et le mien est déjà commandé.


Et pour les amateurs de guerre thermonculéaire globale, je ne peux que vous conseiller de vous essayer à Defcon, un petit jeu très réussi qui reprend l'univers de ce très grand film !

 nostalgie,cinéma,war games,geek,blu ray

        

dans Cinéma, Nostalgie
Tags : nostalgie, cinéma, war games, geek, blu ray

[Nostalgie] Manimal : la série qui m'a fait croire que je pouvais devenir une panthère noire 
par Aelya

vendredi 12 octobre 2012 19:08 3 commentaires

Quand j'étais petite, une série télé me faisait rêver, mais attention pas un dessin-animé ! Non, une série avec de vrais acteurs^^

manimal, série, nostalgie

Cette série, intitulée Manimal, a failli me faire déboiter les doigts à force de tenter de faire comme le héros : pensez donc, si lorsque je regardais un Dessin Animé je pouvais me dire que cela n'était pas forcément vrai, ici, vu que c'était de vrais gens, cela ne pouvait être que la vérité ! Je pouvais donc faire la même chose que lui !

Mais qu'était-ce donc ? me demanderez-vous.

Alors l'histoire est celle de Jonathan Chase, bel homme riche et séduisant, mais celui-ci cache un secret : il peut se métamorphoser en n'importe quel animal grâce au savoir récolté à travers le monde. Professeur d'université, il va souvent aider Brooke, une jeune femme policière, dans ses enquêtes.

Malgré les nombreuses critiques faites à cette série, je l'adorais. J'ai toujours eu un truc pour les personnes avec la faculté de se transformer, donc Manimal tombait pile poil dedans, surtout que l'un des deux animaux de prédilections de Jonathan faisait partie de mes favoris : une panthère noire !

manimal, série, nostalgie

En effet, dans chaque épisode, il se métamorphosait soit en aigle soit en panthère noire. Cela se déroulait toujours de la même façon : sa respiration devient plus rauque, il remue ses doigts genre "les os de ma main sont en train de se déplacer", ses vêtements se déchirent (mais bizarrement en redevenant humain ils sont intacts ;-)), son profil se transforme petit à petit et sa peau se noircit puis se recouvre de poils...

Franchement pour une série datant de 1983, les effets spéciaux étaient assez impressionnants ! On avait aussi droit à la transformation en aigle et je me rappelle d'une en serpent également, mais le reste se faisait hors champs, certainement pour une question de budget^^

J'avais enregistré quelques épisodes sur une cassette vidéo et les ai regardés en boucle^^ Il faut dire que la série fut annulée très vite : il y eut seulement un pilote de 90 minutes et sept épisodes de 45 minutes. Je pense me rappeler l'intrigue de la plupart d'entre eux^^

manimal, série, nostalgie

Bon, ces intrigues restaient assez basiques et très -trop- policières mais, je me souviens que j'aimais bien les personnages, l'humour de la série (souvent au détriment de Brooke mais bon^^), l'action trépidante (Jonathan jeté hors d'un avion doit se transformer en aigle en plein vol !)...

Bref, tout plein d'éléments qui rendaient cette série géniale et culte à mes yeux, et ce sans oublier l'élément clé, les transformations en animaux^^

Or j'ai découvert que cette série culte sortait en DVD le 18 octobre : ni une ni deux, je l'ai précommandée directement !

        

dans Nostalgie, Séries
Tags : manimal, série, nostalgie

[Nostalgie] La Dernière Licorne, une adaptation animée d'un livre magique 
par Aelya

jeudi 12 avril 2012 19:43 5 commentaires

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Ma première rencontre avec la dernière licorne s'est faite dans un cinéma.

A vrai dire, il s'agit du premier film que j'ai vu au cinéma. Il est sorti en décembre 1985 en France : j'avais 2 ans et demi et pourtant son histoire, ses personnages sont restés gravés dans mon esprit, je pouvais revoir certaines images dans ma tête.

Je rêvais que le film sorte en cassette vidéo mais malheureusement, on ne l'a jamais trouvé. Il a fallu attendre une miraculeuse rediffusion au cinéma puis l'ère du DVD pour que je puisse le revoir. Je me suis même procurée la version DVD anglaise (puis la française que j'ai surtout prise pour la montrer aux plus jeunes ne comprenant pas encore la langue de Shakespeare^^) tellement je l'attendais.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

A l'époque j'avais pris une tonne de printscreens de ces DVDs et même fait des gifs animés, malheureusement, tous ceci est stocké sur un DVD caché quelque part dans un carton du déménagement.

Bref, ce "film" fait partie de mes films cultes. J'avoue ne plus savoir si mes parents m'avaient emmené voir la dernière licorne parce que j'aimais déjà ça ou si c'est ce film qui a fait que j'aime les licornes^^

Mais trêve de bavardages, parlons un peu du film en lui-même.

the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

La dernière Licorne est une adaptation animée du roman du même nom écrit par Peter S.Beagle.

Fidèle au livre, elle raconte la quête de la dernière des licornes pour retrouver ses congénères.

En chemin, celle-ci rencontre Schmendrick, un magicien peu doué, et Molly Grue qui se joignent à elle.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Ils apprennent que les licornes sont retenues par le roi Hagard à l'aide d'une créature magique et terrifiante : le taureau de feu. Arrivant sur ses terres, la licorne se voit confrontée au taureau, sur le point d'être capturée, elle est transformée en jeune fille par Schmendrick.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Avec Schmendrick et Molly, elle va aller au château d'Haggard pour continuer sa quête, mais cette nouvelle apparence la change peu à peu, lui faisant oublier qui elle est vraiment et découvrir de nouveaux sentiments...

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Les personnages sont loin des clichés manichéens bien/mal et sont très touchants.

J'aime beaucoup Molly, une femme plus si jeune que ça qui aurait tout donné pour croiser une licorne plus tôt, avant qu'il ne soit trop tard : sa détresse en voyant la licorne est poignante (enfin c'est peut-être parce qu'à mon âge je commence à m'identifier à elle^^).

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

La licorne elle-même est très intéressante car parfois à la limite de la cruauté dans son comportement mais son expérience va la faire évoluer.

Même les personnages secondaires (voire tertiaires ?) sont fouillés, tel que le chat à la jambe de bois ou le squelette.

L'histoire aborde de nombreux thèmes intéressants tels que l'identité, l'immortalité, la vérité avec une vraie réflexion sur ceux-ci.

On est également loin de l'ambiance joyeuse d'un Disney, une certaine mélancolie imprégnant l'histoire. D'ailleurs si la fin est positive, je ne suis pas sûre qu'on puisse la qualifier d'Happy Ending.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Une vraie poésie se dégage de l'oeuvre et les graphismes viennent la renforcer. Il est vrai qu'aujourd'hui ces derniers peuvent sembler assez vieux mais la magie est toujours là. J'aime beaucoup l'utilisation qui est faite des tapisseries moyennageuses ^^

Il faut dire que si le scénario et les dialogues furent produits par la société de production américaine Rankin/Bass, l'animation fut elle confiée au studio japonais Topcraft qui a, par la suite, travaillé pour Hayao Miyazaki sur Nausicaa et dont la plupart des membres ont ensuite travaillé pour le studio Ghibli (et oui, déjà à 2 ans et demi j'aimais les dessins animés japonais ;-)).

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Quelques chansons chantées par le groupe America viennent agrémenter le film. Je dois avouer adorer la chanson "The Last Unicorn" que je trouve magnifique.

Je conseille donc vivement ce film d'animation ainsi que le livre, d'autant que cette adaptation est vraiment fidèle au roman.

La dernière licorne doit d'ailleurs ressortir cette année et l'année prochaine aux USA en version remastérisée et en 3D pour les 30 ans du film qui était sorti en 1982 là-bas : l'animation des personnages se verrait améliorée, des décors refaits et 7 à 8 minutes de nouvelles séquences ajoutées.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Cependant, plus rien n'a été annoncé depuis octobre 2011. J'espère que cette ressortie est toujours d'actualité car j'attends sa sortie en blu-ray (Un Blu-ray US est déjà disponible mais j'aimerais autant attendre cette version revue ayant déjà le DVD en version UK et en version FR^^).

Voici le trailer sorti pour la sortie du DVD en 2007 (mas il ne rend pas vraiment justice au film) :

        

dans Cinéma, Japanimation, Nostalgie
Tags : the last unicorn, la dernière licorne, cinéma, film, dessin animé, peter s. beagle, culte, nostalgie

Nostalgie : Les Dino Riders, Jurassic Park avec des lasers 
par Aelya

vendredi 09 mars 2012 18:36 3 commentaires

Nouvelle échappée dans le domaine de la nostalgie pour vous parler d'un autre dessin animé peu connu mais que j'adorais à la folie car abordant un sujet qui m'a longtemps passionné, j'ai nommé Dino Riders qui, comme son nom le laisse présager, a le très gros avantage pour petits et grands d'inclure des Dinosaures !

Mais pour être encore plus populaire, on a aussi rajouté de la technologie et des combats à coup de rayons laser.

 Dino Riders, dinosaures, jouet, figurine, série, dessin animé, nostalgie

En effet, l'histoire commence par une course poursuite entre deux vaisseaux spatiaux. Des "êtres humains" sont poursuivis par des "reptiles" humanoïdes. Pour s'échapper de ce mauvais pas, les humains utilisent une technologie pour remonter le temps et retourner à l'ère préhistorique. Cependant, leurs ennemis parviennent à les suivre.

Les deux vaisseaux à moitié détruits, les deux camps doivent s'organiser sur cette terre peuplée de dinosaures. Les humains parviennent à domestiquer principalement les herbivores grâce à des capacités télépathiques tandis que les méchants eux utilisent leur technologie pour contrôler le cerveau des carnivores.

 dino riders,dinosaures,jouet,figurine,série,dessin animé,nostalgie dino riders,dinosaures,jouet,figurine,série,dessin animé,nostalgie

 dino riders,dinosaures,jouet,figurine,série,dessin animé,nostalgie

Les épisodes décrivent les affrontements entre les deux qui n'hésitent pas à utiliser les dinosaures en tant que montures voire chars, de nouveaux dinosaures faisant leur apparition au fil des épisodes.

J'aimais beaucoup ce dessin animé à cause de la présence des dinosaures et cela fut renforcé par la ligne de jouets sortie en même temps que la série.

En effet, chaque dinosaure avec son armure et les personnages qui le montaient fut vendu ! Ces dinosaures avaient souvent un petit truc en plus (les ailes du ptérodactyles bougeait si on appuyait sur un bouton) ou étaient carrément motorisés pour marcher !

 dino riders,dinosaures,jouet,figurine,série,dessin animé,nostalgie dino riders,dinosaures,jouet,figurine,série,dessin animé,nostalgie

Et j'ai eu la chance d'avoir un bon nombre d'entre eux. Je me rappelle du Noël où j'ai reçu le Tyrannosaure ! Sa démarche bancale reste gravée dans ma mémoire : c'était Jurassic Park avant l'heure^^ De même pour le balancement du cou du Diplodocus !

Bref, j'adorais et j'ai gardé précieusement ces jouets qui se trouvent normalement dans la cave de mes parents^^

Je vous laisse avec un extrait du premier épisode :

        

dans Figurines, Nostalgie, Séries
Tags : dino riders, dinosaures, jouet, figurine, série, dessin animé, nostalgie

Nostalgie : Les Visionnaires ou le dessin animé que tout le monde a oublié 
par Aelya

mercredi 25 janvier 2012 20:26 11 commentaires

Quand j'étais petite, en plus de jouer beaucoup aux jeux vidéo, je regardais énormément la Télé : le club Dorothé, Récré A2, Youpie l'école est finie de la défunte 5, les minikeums, DKTV... toutes ces émissions ont bercé mon enfance.

J'ai donc décidé de parler un peu des dessins animés que j'ai pu voir en séchant le rentrant du cathé.

J'attaque par une série US très peu connue mais que j'aimais beaucoup : les Visionnaires (ou Visionaries en anglais).

Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé

Dans un monde futuriste, la technologie cesse d'un coup de fonctionner. La civilisation retombe alors à un stade proche de l'Age Mediéval.

A ce moment-là, un sorcier, Merklynn, apparait et offre des pouvoirs magiques à ceux capables d'atteindre le sommet de sa montagne.

Aux termes d'épreuves permettant de faire ressortir les traits de caractère ainsi que les forces des différents personnages, ceux-ci, qui se divisent en deux groupes (les gentils et les méchants comme dans tout bon dessin animé US de l'époque), se voient attribuer la possibilité de se métamorphoser en un animal (son totem).

Ainsi, celui qui a a passé l'épreuve grâce à sa vitesse se transforme en guépard, un autre qui s'est fabriqué des ailes se transforme en aigle, etc. Le totem de chaque personnage apparait sur son armure au niveau de sa poitrine.

Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine

Il y a 14 personnages héritant ainsi de ces pouvoirs (et d'autres qui m'ont moins marqué^^), sept dans chaque camp et surtout chacun ayant son ennemi juré. Le meilleur exemple est celui des deux personnages féminins qui sont les seuls à se transformer en animaux aquatiques : l'une en dauphin et l'autre en requin.

Il n'y a que 13 épisodes qui consistent principalement en des affrontements entre les deux camps. Cependant, l'épisode dont je me souviens le mieux est celui où le leader des gentils se retrouve coincé dans sa forme animale (un lion) sans moyen de communication suite à un mauvais sort. J'avais adoré et quasi regretté que cela se termine si vite ^^

Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine

Alors pourquoi j'aimais cette série ? Tout simplement parce que j'adore le fait de pouvoir de se transformer et ce dans tous les formats que ce soit (BD, animé, série TV...) depuis que je suis petite, mais aussi à cause de la ligne de jouets sortie en même temps que cette série.

Et oui, c'était l'époque où l'on créait une série TV pour promouvoir un jouet et c'est ce qu'à fait Hasbro. Les figurines des Visionaires sont sorties en France et je les aimais beaucoup car le totem apparaissant sur la poitrine des personnages était représenté par un sticker holographique ! La classe ! En plus, il y avait une sorte d'étendard le reprenant^^

Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine

Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine

Visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine

Perso, j'adorais même si je n'ai pu en avoir qu'un voire deux (malheureusement donnés à de pauvres orphelins (!!!!) par mes parents sans mon accord).

Bref, cette courte série fait partie de ces séries qui m'ont marqué et dont je me souviens avec nostalgie^^

Allez, voici le générique pour la route:

        

dans Figurines, Nostalgie, Séries
Tags : nostalgie, visionnaires, visionaries, hasbro, série, dessin animé, jouet, figurine