Uncharted : The Lost Legacy, une date et un prix officiel 
par Quantic

mardi 11 avril 2017 19:26 3 commentaires

 uncharted 4,the lost legacy,prix,date de sortie,durée de vie,ps4,naughty dog

Dire qu'on avait apprécié Uncharted 4 serait faux, non, on avait adoré les dernières aventures de Nathan Drake. L'annonce en fin d'année dernière d'Uncharted : the Lost Legacy avec la jolie brune, Chloé, en vedette avait donc tout pour nous hyper totalement. Aujourd'hui, Naughty Dog a dévoilé plus d'informations sur ce que l'on peut en attendre ainsi qu'un joli trailer...

Lire la suite

        

dans Gaming, Preview, PS4
Tags : uncharted 4, the lost legacy, prix, date de sortie, durée de vie, ps4, naughty dog

[Test] Uncharted 4 : A Thief's End, Nathan Drake conclut en beauté 
par Quantic

vendredi 06 mai 2016 18:41 2 commentaires

 uncharted 4,a thief's end,test,avis,naughty dog

Uncharted fait partie de ces rares licences du jeu-vidéo à véritablement mériter le titre de légende et son héros, Nathan Drake, n'a rien à envier aux plus grandes stars hollywoodiennes. Licence phare de la PS3, Uncharted vient trouver sa conclusion sur PS4 sous la forme d'une quadrilogie qui a toujours réussi à rester au top de sa forme.

Malgré un développement plus agité qu'à l'accoutumée, voilà donc Uncharted 4 qui débarque avec un sous-titre qui pourrait laisser craindre pour l'intégrité physique de notre héros favori mais n'ayez crainte, il n'y aura pas de spoiler dans mon test de ce titre qui marquera une fois de plus le monde du jeu-vidéo...

Lire la suite

        

dans Gaming, PS4, Test
Tags : uncharted 4, a thief's end, test, avis, naughty dog

Uncharted 4 : Interview d'Arne Meyer, directeur de la communication chez Naughty Dog 
par Aelya

mercredi 06 avril 2016 19:08 2 commentaires

 uncharted 4,uncharted,interview,arne meyer,naughty dog

Lors de l'event Uncharted 4 qui se déroulait à Paris (voir ma preview ici), j'ai eu la chance d'interviewer Arne Meyer, le directeur de la communication de Naughty Dog pour lui poser quelques questions sur Uncharted 4 et sur la licence en général. Je vous laisse la découvrir ci-dessous...

Lire la suite

        

dans Gaming, Preview, PS4
Tags : uncharted 4, uncharted, interview, arne meyer, naughty dog

[Preview] Uncharted 4 : un event parisien pour l'arrivée de Nathan Drake 
par Aelya

lundi 04 avril 2016 18:55 2 commentaires

uncharted 4,uncharted,sony,naughty dog,event,preview,ps4

Pendant que Quantic matait les serveuses du Hooters (voir Instagram) assistait avec professionnalisme à l'event Final Fantasy XV à Los Angeles, j'ai eu la chance d'aller à l'event Uncharted 4 qui se déroulait à Paris. Au programme, présentation, démo et Interview : de quoi se faire une idée sur le prochain hit de Naughty Dog et rendre les quelques semaines qui nous séparent de sa date de sortie encore plus longues. Plus de détails sur mes impressions ci-dessous...

Lire la suite

        

dans Event, Gaming, Preview, PS4
Tags : uncharted 4, uncharted, naughty dog, preview, impressions

[Test] The Last of Us, la PS3 à son apogée 
par Quantic

mardi 25 juin 2013 19:30 2 commentaires

 the last of us,ps3,jaquette

Les nouvelles consoles pointent le bout de leur nez en fin d’année et Sony se distingue nettement de son concurrent Microsoft en continuant à soutenir la PS3 avec des jeux très forts et exclusifs à cette dernière. Et que dire si ce n’est que si les prochaines sorties (Beyond, GT 6,...) sont du niveau de ce petit bijou qu’est The Last of Us, Sony risque encore de vendre un sacré paquet de PS3... au risque de faire de l’ombre à sa future PS4.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Une véritable œuvre d’artistes

The Last of Us est l’œuvre de Naughty Dog, les géniaux californiens qui se cachent derrière la série des Uncharted. Et si on retrouve pas mal d’éléments communs entre ces deux jeux, The Last of Us va encore plus loin que Nathan Drake dans bien des domaines.

D’abord dans son scénario bien plus noir et pessimiste que la grande majorité des productions actuelles. Il y a près de 20 ans que l’humanité a succombé à une pandémie soudaine. Et c’est un simple organisme fongique (un champignon quoi) qui a été responsable de la chute de notre civilisation. Se répandant dans l’air via des spores, les contaminés voient le champignon attaquer leurs cerveaux et perdre littéralement le contrôle de leurs corps. Une fois l’hôte éliminé, le parasite transforme sa victime en simili-zombie avec un seul objectif : répandre l’infection.

L’humanité s’est réfugiée dans de rares zones de quarantaine succombant les unes après les autres au manque de nourriture et aux attaques incessantes de zombies et de bandits de grands chemins. C’est dans cet univers sombre que l’on incarne Joel, un vrai survivaliste qui s’est toujours débrouillé pour s’en sortir et qui ne fait pas dans la dentelle, n’hésitant pas à sacrifier les plus faibles pour assurer sa survie. Un peu par hasard, il se retrouve à devoir escorter une jeune ado de 14 ans, Ellie. Ensemble, ils doivent traverser la moitié des Etats-Unis dans l’espoir de découvrir un traitement à la maladie.

the last of us,ps3,naughty dog,test the last of us,ps3,naughty dog,test

Le scénario et les rebondissements de ce titre sont tellement nombreux et interconnectés que je ne vous en dirai pas plus, par peur de vous spoiler quelque chose mais attendez-vous à de la grande écriture. Ce scénario très adulte aurait sans aucun doute sa place dans un film et il ne s’agirait pas d’un énième film de zombie tout comme il serait une grave erreur de considérer The Last of Us comme un énième jeu de zombies...

A côté de ce scénario exceptionnel, il faut insister sur la qualité artistique du jeu. Tout dans ce titre contribue à vous plonger dans cette ambiance post-apocalyptique et j’ai rarement eu l’occasion d’arpenter un monde aussi détaillé, aussi réaliste, aussi vrai, tout simplement.

D’un point de vue technique, le jeu est sans doute le plus beau que j’ai pu voir tourner sur PS3. Les textures sont fines, détaillées, d’un réalisme impressionnant tandis que l’univers déborde de détails qui le rend tellement crédible. Avec ce jeu, Naughty Dog réussit l’exploit d’unifier quasi à la perfection la technique à l’artistique pour offrir l’un des jeux les plus aboutis de la PS3.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Et le jeu des acteurs qui incarnent Joel et Ellie n’y est pas étranger (allez donc lire ma rencontre avec eux si ce n’est déjà fait). Ils réussissent à nous faire réellement vivre leur aventure comme rarement ce fut le cas dans un jeu-vidéo. D’ailleurs, même si le doublage français n’est pas mauvais, je vous conseille vraiment de laisser le jeu en VO, l’expérience n’en sera que plus satisfaisante.

Et puis quel plaisir de découvrir un jeu qui présente des personnages féminins forts dans un monde apocalyptique traditionnellement dominé par des personnages masculins. Non seulement les héroïnes ont du style mais elles ont aussi du caractère et sont capables de survivre dans ce monde sans les hommes. Un exemple pour bien des scénaristes !

Enfin, la violence omniprésente de ce titre vous prendra réellement aux tripes. On est loin d’une violence gratuite, aseptisée comme on peut la voir dans nombre de jeux-vidéo ou de films hollywoodiens. Ici, les armes font mal, elles explosent les têtes, brisent les os et le sang qui gicle colle à la peau comme les traces de votre meurtre sur votre âme. Si cette violence extrême est totalement justifiée au vu de l’univers sans pitié dans lequel on évolue, elle reste sans doute un peu exagérée pour un jeu-vidéo et The Last of Us mérite certainement son 18+ car ce titre n’est pas à mettre dans toutes les mains.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Un vrai road game

Le gameplay, de son côté, n’est pas en reste et réussit à transcender l’expérience des Uncharted avec un gameplay mi-infiltration, mi-shooter TPS tout en proposant son lot d’exploration.

Alors, bien sûr, The Last of Us reste un titre extrêmement linéaire dans sa structure générale et bien trop encadré dans ses niveaux. Il faut dire que pour arriver à un tel niveau de qualité visuelle, il faut faire quelques compromis. Pourtant, les petits gars de Naughty Dog réussissent à éviter le syndrome du couloir en vous lâchant dans de grandes zones explorables par plusieurs chemins bien distincts. Ainsi, on pourra tenter de s’infiltrer sans bruit au milieu des zombies ou des bandits et même passer une zone sans tuer personne tout comme on pourra rentrer dans le tas shotgun à la main. Les deux approches fonctionneront parfaitement.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Dans la pratique, c’est souvent un mix des deux gameplays que l’on devra appliquer pour la simple raison que les munitions sont bien trop rares que pour les gaspiller inutilement alors qu’on peut simplement éviter l’affrontement. Le jeu se transforme alors presque en TPS survivaliste où l’on compte chaque munition. L’intelligence des développeurs étant de ne pas les rendre particulièrement rares mais de limiter la quantité de munitions transportables au minimum. Imaginez-vous face à une bonne dizaine d’ennemis avec 3 balles dans votre shotgun et une machette émoussée pour seules armes. Vous réfléchirez à deux fois avant de foncer dans le tas, croyez-moi.

On passe donc son temps accroupi, en essayant de limiter sa signature sonore et à se faufiler entre les ennemis en retenant littéralement son souffle. Le stress est permanent et il est presque jouissif.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Les ennemis sont aussi pour beaucoup dans le plaisir que l’on a à progresser dans l’aventure. Peu nombreux, ils proposent pourtant une expérience très différente. Côté zombie, le runner vous angoissera par sa rapidité. Il vous voit dans les petits coins et vous foncera droit dessus mais heureusement, il est assez fragile. Au contraire, le clicker (dont les cris hanteront vos cauchemars) est complètement aveugle mais sensible au moindre bruit. Mais surtout, vous n’aurez aucune chance de lui échapper quand il vous attrapera. Enfin, le colosse est un peu le roi des zombies. Lent et massif, il vous bombardera de spores à distance et jouera le rôle de mini-boss puisqu’il encaissera beaucoup de dégâts avant de succomber. Heureusement, on ne le croisera pas trop souvent.

Du côté bandits, il y a moins de variétés mais leur IA est beaucoup plus poussée. Ainsi, ils patrouillent, enquêtent à la vue d’un cadavre, etc. Bon, on reste loin d’une IA sans failles mais la combinaison des deux types d’ennemis rend les combats particulièrement variés.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Un autre point fort du titre est son système d’artisanat. A première vue, il parait simple. On ramasse du matériel et on assemble ensuite du matos de survie comme des boites de soins, des cocktails Molotov ou des poignards. Rien d’exceptionnellement complet mais la rareté des munitions rend ce système incontournable. On passe donc son temps à fouiller partout dans l’espoir de mettre la main sur le rare matos disponible. A côté de l’artisanat en lui-même, on peut également améliorer les compétences de Joel ainsi que la performance des armes mais ces deux possibilités restent beaucoup plus classiques.

Vous l’aurez compris, The Last of Us n’a pas beaucoup de défauts et on s’investit tellement dans son univers que les rares baisses de framerates sont vite pardonnées. Je lui reprocherai quand même de tirer un peu en longueur certains niveaux ou de répéter certaines séquences un peu trop souvent à mon goût.

Mais le plus gros défaut du jeu concerne l’IA de nos équipiers. Si Ellie s’en sort généralement bien en nous indiquant les ennemis ou en leur lançant des briques, les autres compagnons ressemblent parfois à des boulets que l’on traine à nos pieds. Enfin, quel dommage que l’IA adverse les ignore totalement lors des séquences d’infiltration. C’était sans doute nécessaire pour neutraliser les carences d’IA mais voir Ellie gambader devant les gardes ennemis sans que ceux-ci ne remarquent rien fait un peu mal au cœur dans une production de cette qualité.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Un multi intéressant mais qui manque de finition

Coller un multi à un jeu solo aussi réussi et avec autant de personnalité, c’est toujours dangereux et on pouvait craindre le syndrome du multi raté. Ce n’est clairement pas le cas.

Seuls deux modes de jeux en 4 vs 4 sont disponibles. Dans le premier, on s’affronte avec un stock de 20 vies partagées par l’équipe. Les perdants sont ceux qui épuisent leur stock de vie. Dans le second, chaque joueur ne dispose que d’une seule vie par manche. L’objectif est donc d’éliminer l'équipe adverse jusqu'à atteindre 4 victoires.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Mais plus que les modes de jeu, c’est le gameplay assez unique de ce multi qui est intéressant. L’essentiel des mécaniques de gameplay du solo sont conservées et plutôt que de rentrer dans le tas comme le dernier des bourrins, il est beaucoup plus intelligent de faire profil bas, de rester groupés avec ses équipiers et de rassembler du matos pour upgrader ses compétences avant de contourner l’adversaire au mieux. Le fait qu’un adversaire à terre doit être exécuté pour que le kill soit pris en compte rajoute encore au côté stratégique du jeu.

Dommage finalement que ce gameplay innovant et plus stratégique que la moyenne ne soit pas plus mis en avant par une montée en niveau un peu plus passionnante. En effet, on est soi-disant à la tête d’un groupe de survivants dont le nombre de membres va évoluer en fonction de nos performances dans les matchs en ligne mais il y a tellement peu d’interactivité entre les deux parties du gameplay multi qu’on se désintéresse bien vite de cet emballage un peu cheap pour se concentrer sur les parties multi en elles-mêmes qui paraissent du coup un peu isolées.

the last of us,ps3,naughty dog,test

Conclusion

The Last of Us est sans aucun doute l’un des meilleurs titres sortis cette année et probablement le plus beau jeu de la PS3.

Naughty Dog réussit à combiner à la perfection technique et artistique pour offrir un jeu remarquablement équilibré. Une fois commencé, il est très difficile de quitter cet univers tellement réaliste, tellement réussi.

Vivre l’aventure de Joel et Ellie dans ce monde décrépi et ultra-violent est un moment de pur bonheur vidéo-ludique duquel on ne sort pas indemne. Malgré la linéarité extrême du titre, on ne peut qu’applaudir des deux mains la qualité du gameplay qui est proposée et je ne peux que vous encourager à vivre le plus vite possible cette expérience unique.

Ma note : 9/10

The Last of Us est disponible en exclusivité sur PS3.

        

dans Gaming, PS3, Test
Tags : the last of us, ps3, naughty dog, test

[Preview] The Last of Us, survivre à l'apocalypse 
par Quantic

mardi 28 mai 2013 19:03 1 commentaire

 last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Je vous ai déjà parlé quelques fois de The Last of Us, le prochain jeu des studios Naughty Dog, déjà responsable de l'excellente série des Uncharted. Mais cette fois, les choses sérieuses commencent puisqu'à quelques semaines de la sortie, j'ai pu jouer à une preview rassemblant deux niveaux du jeu.

Pour ceux qui n'ont pas tout suivi, The Last of Us prend place dans un monde post apocalyptique où une mystérieuse épidémie transforme les hommes en zombies fongiques (à tête de champignons). Nous incarnons Joël, un survivant au passé pas très clair, accompagné de la jeune Ellie qui se retrouvent à crapahuter ensemble dans ce monde hostile.

 last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3  last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Les deux niveaux de cette preview assez courte (une bonne demi-heure à tout casser) ont comme objectif de nous montrer les différents gameplays proposés qui s'avèrent assez différents de ceux d'un Uncharted, même si la vue à la troisième personne est conservée. Ainsi, dans le premier niveau, on parcourt une ville abandonnée à la recherche de Bill, un ancien "ami" de Joël.

Et la première chose qui saute aux yeux, c'est la qualité graphique du jeu. On est tout simplement ébahi par ce qui est affiché à l'écran. A se demander comment les petits gars de Naughty Dog réussissent à exploiter une PS3 quasi à la retraite pour afficher une telle qualité visuelle.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Au cours de la découverte de la ville, on croise quelques zombies, pas toujours faciles à abattre dans l'excitation de la rencontre mais surtout on découvre les nombreuses phases d'exploration que ce jeu proposera. On ramasse du matos qui pourra par la suite être crafté et on progresse à travers les pièges que Bill a tendus aux zombies.

Point très positif : Ellie qui est un perso non contrôlable n'est pas le boulet que l'on pouvait craindre et son IA est plutôt soignée. Bon, elle n'est pas d'une aide énorme en jeu mais très rapidement, une sorte d'instinct paternel se met en place et on cherche à la protéger de toutes les horreurs de cet univers. Ce qui promet de bien jolies scènes dans la version finale.

 last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Dans le second niveau, beaucoup plus court, Joël et Ellie tombe dans un piège tendu par des bandits. Et là, on se retrouve avec à peine quelques balles et une dizaine de méchants qui nous ont coincés dans une arrière-boutique. L'IA des ennemis humains montre toute sa qualité puisque ceux-ci n'attendent pas sagement derrière leurs caisses, ils vous contournent, vous encerclent et ne vous font aucun cadeau. Joël peut bien entendu les abattre mais rapidement on se retrouvera sans munitions, ne laissant comme seule alternative que de jouer au chat et à la souris pour les tuer à bout portant ou même de les utiliser comme bouclier humain.

Et c'est là que Joël montre toute sa violence, il ne fait aucun cadeau et c'est tuer ou être tué. Incarner un héros aussi trouble promet de belles émotions pour la version finale.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Un dernier mot enfin sur le système de craft que l'on a un peu l'occasion d'expérimenter à la fin de ce niveau. Il est très complet car tout ce que l'on ramasse peut être utilisé et j'ai particulièrement apprécié la possibilité de créer ses propres armes contondantes à base de battes de baseball ou de pelles combinées avec des ciseaux...

Quand je vous dis que ce jeu sera plutôt du genre bien violent.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

Difficile donc de dire si The Last of Us tiendra toutes ses promesses. Le gameplay apparait assez classique pour le genre mais la qualité visuelle du titre et les IA's très prometteuses me laissent espérer que ce jeu sortira vraiment de l'ordinaire.

Finalement, ce titre mise beaucoup sur son univers ultra violent, sur son ambiance post-apocalyptique et sur la relation père-fille qui ne manquera certainement pas de naître entre Joël et Ellie. Mais pour juger de ces éléments, il faudra jouer à une version finale car cette preview était un peu trop courte pour se plonger dans l'ambiance.

The Last of Us est prévu le 14 Juin prochain en exclu sur PS3.

last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3  last of us,the last of us,preview,naughty dog,ps3

        

dans Gaming, Preview, PS3
Tags : last of us, the last of us, preview, naughty dog, ps3

Ashley Johnson et Troy Baker, entretien avec les voix de The Last of Us 
par Quantic

vendredi 07 septembre 2012 18:53 1 commentaire

 the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview

Au cours de la Gamescom, j’ai eu la chance de participer à une session de discussion avec Ashley Johnson et Troy Baker, les acteurs qui se cachent derrière les personnages de Ellie et Joel, les héros de The Last of Us, la nouvelle production de Naughty Dog, créateurs entre autres de la très populaire licence Uncharted.

L’occasion de découvrir que les acteurs font bien plus que juste une voix et que la Motion Capture est devenue bien plus complexe que par le passé.

Ashley Johnson est plus connue au cinéma puisqu’on a pu la voir dans un petit rôle dans The Avengers mais aussi dans la série The Killing. C’est sa première participation à un jeu vidéo. Elle interprète le rôle de Ellie.

 the last of us,ashley johnson

Troy Baker est, par contre, un habitué du jeu-vidéo puisqu’il compte des centaines de participations dans des titres récents dont les plus connus sont certainement Two-Face dans Batman Arkham City et Vincent Brooks dans Catherine... Mais il incarne des personnages dans presque tous les jeux-vidéos majeurs de Diablo 3 à Darksiders 2 en passant par Guild Wars 2 !

the last of us,troy baker

Deux acteurs qui n’ont pas du tout le même profil de carrière, ni la même expérience... Ashley restant assez timide tandis que Troy jouait au clown de service. Voici quelques-uns des meilleurs moments de cette discussion.

Sur le processus de Motion Capture.

Ashley : Pour moi tout était nouveau, mais toute l’équipe était là pour m’expliquer les trucs pour bien m'en sortir. Je connais les jeux-vidéo, donc ce n’était pas un univers totalement inconnu pour moi, mais la motion capture était quand même une expérience nouvelle et très intéressante.

Troy : La plupart des jeux auxquels j’ai participé consistait à lire sa réplique dans son studio avec parfois son ou sa partenaire.
Quand il y avait de la motion capture, c’était la plupart du temps chaque acteur à son tour, seul.
Aujourd’hui, la technologie a évolué et nous permet de vraiment jouer à plusieurs sur une scène comme on le ferait pour le cinéma. Même la bande son est maintenant prise en direct et contribue à un réalisme maximal. Ensuite, ce sont les animateurs qui rentrent en jeu mais notre travail aura été de leur montrer comment un acteur aurait joué la scène.

the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview

Sur leurs personnages.

Ashley : Ellie a 14 ans, mais elle est née après la pandémie. C’est une survivante qui découvre le monde mais qui n’a pas le passé de Joel.
Là, je dois essayer de ne pas trop spoiler... Disons qu’elle a peur de ce qui l’entoure mais elle est aussi émerveillée de découvrir le monde hors de la zone de quarantaine.

Troy : Joel est ce que l’on appelle un "Brutal Survivor".  Il n’hésite pas à commettre les pires atrocités pour survivre  et il n’y a pas grand-chose qu’il n’ait pas déjà fait. Quand on y pense, les héros de jeux-vidéo ont énormément évolué en quelques années. Ils sont beaucoup plus noirs qu’avant. Joel n’est pas un soldat ou un héros, c’est juste un homme qui essaie de survivre dans un univers dangereux et qui s’adapte. On peut facilement s’identifier à lui.

the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview

Sur le travail d’acteur.

Troy : Notre travail est très proche de celui que l’on ferait pour la télévision ou le cinéma. On commence par une lecture avec tous les acteurs, on répète et on joue, c’est une approche très classique.

Ashley : Bien entendu, on modifie certaines scènes lors de la préparation car on découvre des choses qui ne vont pas ou que l’on peut améliorer mais l’écriture des scénaristes de Naughty Dog est déjà tellement précise que très peu de choses ressortent lors de ces lectures.

Sur la préparation pour le rôle.

Troy : Il faut garder sa spontanéité et ne surtout pas trop répéter le rôle. Il vaut mieux ne pas trop bien connaître les répliques mais connaître à fond son personnage et comment il réagirait. De toutes façons, une pandémie, ça ne se rencontre pas tous les jours, il est donc impossible de vraiment se préparer à ce que Joel et Ellie vivent. Ce n’est pas comme si on allait sortir de la pièce et que la ville serait soudainement décimée…

the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview  the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview

Sur leurs relations sur le plateau.

Ashley : J’ai été castée en premier, donc, j’ai fait beaucoup de lectures avec des Joel potentiels, mais avec Troy, on a tout de suite senti que le courant passait. C’est le processus de casting qui fonctionne comme cela. On croise des acteurs très bons mais avec l’un d’eux, le courant passe mieux. Ce n’est pas vraiment explicable mais cela contribue à rendre le jeu de chacun meilleur.

Sur la différence d’âge importante entre Joel et Ellie et le fait que dans la vraie vie, ils ont un âge beaucoup plus proche.

Troy : Franchement, on n’y pense pas. C’est notre job. On rentre dans le personnage et nos âges « réels » ne comptent plus.

Ashley : Le fait que Troy ait tellement d’expérience dans le jeu-vidéo a fait de lui mon ainé naturel. Il a pris naturellement le lead comme le scénario le lui demandait.

the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview

Sur le travail des animateurs et les expressions faciales.

Troy : Contrairement à d’autres productions, il n’y avait pas de "Facial Capture" sur le tournage. Les développeurs voulaient avant tout que les acteurs soient naturels afin de reproduire à la perfection les mouvements et la voix. Il faut bien savoir que la "Facial Capture" est très lourde pour un acteur et constitue un obstacle à la spontanéité de la performance.
Maintenant, cela ne veut pas dire que les animateurs ne se sont pas inspirés de notre performance pour les animations des visages. Il est facile de reproduire le clignement des yeux ou les crispations du visage sans tout cet arsenal technique.

the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview  the last of us,ashley johnson,troy baker,motion capture,naughty dog,interview

Voilà l’essentiel de cette session très intéressante qui m’a fait beaucoup penser à une conférence de presse de cinéma. On y apprend à quel points les acteurs et leurs performances sont au centre des productions Naughty Dog et cela explique, au moins en partie, la qualité des titres qu’ils produisent depuis maintenant plusieurs années. Je vois donc Ellie et Joel sous un nouveau jour et j’espère que ce petit compte-rendu vous aura aidé à comprendre les trucs de production des jeux modernes.

Je tiens encore à remercier Ashley Johnson, Troy Baker ainsi que les responsables de Naughty Dog et de Sony Computer Entertainement pour leur accueil et leur sympathie.

The Last of Us est annoncé courant 2013 et sortira en exclusivité sur PS3.

        

dans Gaming, Preview, PS3, Salons
Tags : the last of us, ashley johnson, troy baker, motion capture, naughty dog, interview

[E3 2012] Preview - The Last of Us : le dernier né de Naughty Dog déchire tout ! 
par Aelya

mercredi 11 juillet 2012 19:12 3 commentaires

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Durant l'E3, j'ai eu la chance d'assister à la preview de The Last of Us, le dernier né des studios Naughty Dog, créateur de la série Uncharted.

J'étais toute contente car la démo vue pendant la conférence de Sony m'avait mis l'eau à la bouche^^ D'ailleurs, Bruce Straley, game director, nous annonce qu'il va rejouer cette démo mais de manière tout à fait différente.

En effet, chaque rencontre avec des humains non-contaminés représente un véritable risque car chacun tente de survivre. Naughty Dog a voulu rendre les hommes/femmes aussi humains que possibles, avec des réactions humaines.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Il y a donc différentes manières d'approcher d'autres personnes : à nous de choisir celle qui convient le mieux à la situation, ce qui rajoute une certaine tension et nous rapproche des personnages...

On commence donc là où a commencé la démo de la conférence sauf qu'ici, on prend notre temps. On peut donc voir que les graphismes sont vraiment beaux : ainsi, les surfaces réfléchissent différemment suivant les matières qui les composent.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

On se rend aussi compte que certains objets sont interactifs. Par exemple, une affiche de film donne lieu à un petit dialogue entre Joel et Ellie.

Petit rappel sur la relation entre ces deux personnages : Joel et Ellie ne se connaissent que depuis peu. Joel travaillait dans le marché Noir dans la zone de quarantaine (sorte de zone quasi militaire où l'on se fait tuer si l'on semble malade) quand un ami lui a demandé d'en sortir pour remplir une mission. Mais les choses tournent mal et Joel se retrouve à faire équipe avec Ellie (elle aussi habitante de la zone de quarantaine mais née après la pandémie) qu'il rencontre alors.
Au passage, il ne sera pas possible de jouer Ellie : on contrôlera seulement Joel.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3 e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Mais revenons au jeu.

Joel et Ellie continuent leur progression et se retrouvent bloqués dans une grande salle. On voit alors les interactions possibles entre les deux personnages. Ils repèrent une échelle dans un lieu pas encore accessible.

Joel (donc nous) va devoir trouver un moyen de se surélever pour ensuite faire la courte échelle à Ellie qui s'occupera de faire tomber l'échelle.

On entend les actions d'Ellie hors-champ, qu'elle parle ou agisse : on entend ses mouvements dans l'eau ou encore le bruit de l'échelle quand elle tombe poussée par Ellie... Cela rajoute à l'ambiance (et doit être terrible avec une install son 5.1 ;-))

En fait, le son joue un rôle assez important car il peut aussi révéler notre présence ou au contraire servir pour attirer l'attention ailleurs.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Ainsi on arrive au passage où l'on croise d'autres survivants. Ici, le présentateur cherche à être plus furtif et à faire de l'infiltration au lieu de foncer dans le tas comme durant la conférence.

Joel (et Ellie) se déplace donc accroupis et la bouteille qui a servi de cocktail molotov lors de la conférence est ici utilisée pour attirer l'attention d'un type ailleurs et ainsi libérer le passage.

En avançant, Joel trouve un tuyau et le ramasse pour s'en servir comme arme : il le range dans son sac à dos mais celui-ci reste apparent. Il l'y attache, un peu comme Quantic attache le pied de son appareil photo à son sac.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Après avoir réussi à éviter pas mal de confrontations et atteint le deuxième étage, nos deux comparses finissent pas se faire repérer. C'est l'affrontement qui s'achève par Joel martelant à mort son adversaire avec une brique.

Les ennemis ont entendu le vacarme provoqué par l'affrontement et arrivent à l'aide de leur camarade, qui sert de bouclier humain à Joel. Ils travaillent en équipe, se parlent, se font signent et élaborent des stratégies.

De plus, suivant les armes brandies par Joel, leurs réactions sont différentes. Ainsi, ils n'hésitent pas à l'attaquer lorsqu'il est armé de son tuyau, par contre dès qu'il sort le pistolet, c'est la fuite.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Durant la conférence, Joel lançait un cocktail Molotov sur un adversaire, ici, il est celui qui se fait jeter le cocktail dessus. Il faut parvenir à l'éviter. La vie ne remonte pas automatiquement : il faut utiliser des bandages. Il y a d'ailleurs une petite animation où l'on voit Joel se l'enrouler autour du bras^^

Il faut donc se débrouiller pour trouver ces bandages mais aussi d'autres objets nécessaires à la survie, tels que des munitions, des armes : Joel doit fouiller les cadavres ennemis pour espérer trouver quelque chose.

La présentation s'achève donc sur cette séance d'infiltration qui a finalement un peu tourné au massacre une fois que Joel s'est fait repérer.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Cependant, cela a permis de voir que le jeu pouvait se jouer de façon (plus ou moins) furtive, surtout qu'on nous parle d'un système de "Furtivité Dynamique" où l'on passe de l'action à l'infiltration en utilisant l'environnement, par exemple en se cachant pour rompre la ligne de vue.

The Last of Us suit une trame narrative cependant, comme cette présentation nous l'a montrée, il est possible de jouer un même passage de façon différente et cela est lié au fait qu'il y a plusieurs façons de se mettre en relation avec d'autres personnes. Or ce jeu va mettre en scène le meilleur tout comme le pire de l'humanité.

e3 2012,preview,last of us,naughty dog,sony,ps3

Ici, Joel et Ellie faisaient face à des gens qui n'hésitent pas à tuer pour s'approprier le bien d'autrui, ce qui explique le choix de la violence par Joel, mais ils pourront aussi rencontrer des gens bons, des fermiers dans ce monde en ruine ravagé par la pandémie.

Il y a donc un sentiment d'inconnu : on ne sait jamais trop comment les gens qu'on croise vont réagir, ce qui nous fait rester sur nos gardes, nous implique dans le jeu.

Franchement, ce petit aperçu de The Last of Us a l'air excellent et m'a donné envie : Vivement sa sortie !

        

dans Gaming, Preview, PS3, Salons
Tags : e3 2012, preview, last of us, naughty dog, sony, ps3

[Test] Uncharted 3, la dernière croisade de Nathan Drake ? 
par Quantic

mercredi 21 décembre 2011 20:07 5 commentaires

Pas que cet Uncharted soit le dernier épisode de Naughty Dogs, loin de là.

 uncharted 3, jaquette

Non, mon titre trouve plutôt son origine chez Indiana Jones car les similitudes entre les deux licences sont nombreuses : Un héros charismatique, un peu dragueur, qui attire les catastrophes comme les mouches sur le sucre et surtout une trilogie sous forme de montée en puissance et qui dans les deux cas ont livré un troisième épisode frisant la perfection.

Espérons pour Nathan que le probable quatrième épisode de ses aventures ne suivent pas le même chemin que son infortuné alter-ego du grand écran...

 test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3  test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

J'en profite pour remercier au passage Sony qui nous a envoyé l'édition spéciale du jeu sous la forme d'un carnet du meilleur effet.

uncharted 3 edition spéciale

test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3  test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

Un feu d'artifice visuel

Ce troisième épisode était très attendu par les fans de longue date mais aussi par Sony, dont les exclus 2011 se sont avérées un peu molles. Et sans trahir le suspense, le pari est amplement réussi.

D'un point de vue purement technique, le moteur graphique de Naughty Dog est tout simplement énorme. On avait déjà pu le voir dans le second épisode d'Uncharted à l'oeuvre mais ici, on a encore dépassé une limite. Au vu de la qualité visuelle moyenne des jeux actuels, (même des ténors comme Battlefield 3), c'est bien simple, on a presque l'impression d'être sur une PS4. Les textures sont très détaillées, les animations absolument incroyables de réalisme et les visages des personnages sont proches de la photographie...

Jamais un jeu sur PS3 (hormis Rage dans un registre différent) ne m'aura autant décroché la mâchoire.

 test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

Mais la technique sans l'artistique ne serait rien... et c'est ça la grande force de la série Uncharted : Une technique à la pointe supporté par un design sans faille.

Toutes les scènes sont extrêmement détaillées et l'immersion dans l'univers d'Uncharted est totale. Les séquences sont non seulement impressionnantes de beauté mais cette beauté n'est pas gratuite... Il y a réellement de l'émotion qui se dégage des scènes... et comble de la perfection, le gameplay rajoute encore à cette sensation de jeu d'aventure complet.

Le gameplay, de son côté, ne change que très peu par rapport aux précédents volets...

On continue à crapahuter sur les murs ou les toits à l'image d'un Ezio tout en faisant face à une horde de méchants à dégommer et de quelques énigmes très croftiennes.

Pourtant quelques éléments progressent, tout particulièrement le combat au corps à corps qui devient enfin agréable avec son système d'esquive. Ce n'est pas encore parfait mais on se prend vite au jeu et on éprouve du plaisir à affronter des mini-boss à gros coups de poings.

 test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3  test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

Un projet maitrisé de A à Z

Mais ce qu'il faut retenir de ce troisième volet, c'est réellement le fait qu'Uncharted 3 s'approche de la perfection dans son genre. Chaque chapitre, chaque environnement est un appel à l'évasion et même si l'on peut critiquer la grande facilité du jeu et son aspect parfois trop "cinéma" c'est aussi cela qui fait tout son charme. La mise en scène est sans faille et très spectaculaire, parfois même un peu trop car Nathan a quand même un côté super-héros indestructible. Heureusement, cette impression est totalement désamorcée par un humour omniprésent et qui m'a fait vraiment bien rire !

Mais il reste quand même des points d'améliorations.

Le scénario de cet épisode est un peu laissé de côté. La recherche de l'Atlantis des sables, Ubar est passionnante et bien amenée mais les personnages restent encore bien trop lisses et même si la personnalité de Nathan est mieux comprise, on peut regretter que certains personnages ne soient pas bien exploités... Chloé Frazier est, par exemple, traitée comme une véritable potiche alors que son personnage mériterait 100 fois mieux.

 test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

Autre regret, le côté ultra fermé du jeu. Les murs invisibles sont bien trop nombreux, bien trop proches de l'action et nuisent à l'immersion. Il faut donc dès le début accepter de rester dans le canevas prévu par les programmeurs... C'est sans doute le prix à payer pour la qualité technique du jeu.

Enfin, on peut regretter la relative courte durée de vie de la campagne solo, une petite dizaine d'heure pour en faire le tour en mode normal (et en fouillant un peu partout pour les trésors), c'est peu mais vu l'aventure que Nathan nous fait vivre, cela reste raisonnable.

Mais j'ai oublié très vite ces défauts car plusieurs scènes de ce jeu resteront à jamais gravées dans ma mémoire de gamer... La découverte du Yemen et de son marché ou la découverte d'Ubar sont des moments d'émotion quasi cinématographique tandis que la (désormais légendaire) scène du bateau qui chavire ou de l'avion qui s'écrase sont de pures merveilles associant parfaitement une technologie de pointe à un gameplay maîtrisé.

Ce mélange d'exception produit une émotion qu'aucun autre média que le jeu vidéo ne peut proposer... Des moments de pur plaisir de gamers !

 test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3  test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

Côté Multi, l'offre est encore un peu maigre

Les quelques missions coopératives sont sympathiques (et surtout jouables en écran splitté) mais on en fait vite le tour. Le multi compétitif ne vous occupera pas non plus pendant des centaines d'heures, même si la montée en niveau et le déblocage des armes se fait de manière assez rapide et finalement très addictive.

Au final, la maniabilité de "Drake" est tellement bonne qu'on passe tout de même un très bon moment à se tirer dessus au milieu des ruines...

 test,uncharted,uncharted 3,naughty dog,aventure,nathan drake,sony,ps3

Conclusion

Uncharted 3 est peut-être l'un des meilleurs jeux de l'année et sans aucun doute la meilleure exclu PS3 de 2011.

Un mélange proche de la perfection entre une technique de pointe, un gameplay accessible et complet mais aussi et surtout une ambiance sans pareil.

Uncharted 3 vous plonge dans son univers et ce n'est qu'au petit matin que vous prendrez conscience du temps que vous aurez englouti dans son univers unique. Il est en effet, très difficile d'abandonner Drake et de revenir dans la réalité.

Malgré ses quelques défauts (durée de vie "limite", scénario décevant, ...), Uncharted 3 rassemble toutes les qualités que l'on recherche dans un jeu HD moderne : Beauté à s'en fendre la mâchoire, personnages charismatiques, gameplay accessible à tous, scènes d'anthologie, ...

A juste titre, Uncharted est souvent comparé aux FPS pop corn comme Battelfield 3 ou CoD Modern Warfare III. Et c'est vrai que l'action est intense mais trop courte.

Pourtant Nathan a tellement plus à offrir en terme de profondeur et d'émotion qu'un simple FPS militaire...

Qui a dit que les consoles de cette génération étaient mortes ?
Ce jeu est la preuve qu'elles peuvent encore nous étonner au niveau de la technique et nous donner des jeux d'une incroyable qualité.

Note : 9/10

        

dans Gaming, PS3, Test
Tags : test, uncharted, uncharted 3, naughty dog, aventure, nathan drake, sony, ps3

Uncharted 3 : Comment transformer une gameuse en Nathan Drake ? 
par Aelya

lundi 17 octobre 2011 19:12 3 commentaires

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Le 13 Octobre, Quantic et moi sommes allés à un event organisé par Sony pour la sortie d'Uncharted 3 prévue le 2 novembre sur PS3.

L'événement se déroulait au Métropolis d'Anvers. Nous avons ainsi eu droit à une présentation du jeu sur un bel et grand écran de cinéma (malheureusement pas en 3D).

Justin Richmond, Game Director, et Arne Meyer, Senior Community Manager, de Naughty Dog nous ont donc dévoilé leur dernier né.

L'univers d'Uncharted 3 est basé sur une citation de T. E. Lawrence (Lawrence d'Arabie) : "The dreamers of the day are dangerous men, for they may act their dreams with open eyes, to make it possible" (en VF : les rêveurs diurnes sont des hommes dangereux, ils peuvent jouer leurs rêves les yeux ouverts, pour le rendre possible).

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Cette citation s'applique en particulier dans le cadre de la relation entre Drake et un des nouveaux méchants, Katherine Marlowe.

Uncharted 3 reprend le même principe qu'Uncharted 2 mais en l'améliorant.

Donc en vrac pour le solo :

  • On retrouve l'aspect cinématique du jeu associé à une histoire pleine de rebondissements.
  • La relation entre Drake et Sully sera beaucoup plus développée (une "Bromance" - comme les fans de "How I met your mother" le savent, il s'agit d'une sorte de romance entre "bro" Brothers").
  • De nouveaux méchants, plus sournois et intelligents, du genre à tirer les ficelles à l'abri, font leur apparition
  • Un gros travail sur le sable et l'eau a été effectué (plus de détails dans l'interview)
  • On pourra combattre plusieurs ennemis en même temps en mélée
  • L'animation du perso changera suivant les circonstances
  • Le système d'arme a été complètement revu

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Et le multi n'est pas en reste :

  • Deathmatch à 3 équipes
  • Plus de contenu co-op : hunter mode, héros vs méchants...
  • Buddy system : cela permettra de spawner à côté de son copain/copine ou de gagner plus de cash en faisant des tope-là au-dessus du cadavre d'un ennemi
  • Un split screen (plus de détails dans l'interview)
  • Customisation de votre perso

A tout ceci, s'ajoute encore :

  • l'intégration de Facebook : en plus du PSN, on pourra voir qui de nos amis jouent et les inviter directement.
  • L'intégration de Youtube : votre vidéo pouvant être directement intégrée par les développeurs dans l'interface du jeu.

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Bref, tout ça donne envie ! Mais sans démonstration pour étayer ces dires, cela reste du marketing. Pour nous convaincre, nous avons vu une démo inédite du solo d'une quinzaine de minutes.

Drake est perdu au milieu du désert, l'épuisement est visible dans sa démarche. Il lui faut de l'eau... Enfin, une ville apparait ! Mais ne serait-ce pas un mirage ? Drake titube et roule jusqu'en bas de la dune, le sable se nichant dans ses cheveux : ces ruines sont bien réelles !

Drake doit alors chercher une entrée, malgré la soif, il parvient à escalader un mur pour découvrir un puits. Il saute dedans mais découvre dépité qu'il est vide. Il parvient à en ressortir et continue son exploration.

Il défonce une porte et tombe nez à nez avec des ennemis alors qu'il est faible et sans arme ! Ni une ni deux, il parvient à désarmer un adversaire, lui piquer son arme et s'en servir pour défoncer le reste de ses opposants. Drake virevolte d'ennemis en ennemis, tirant et dégoupillant des grenades sur un adversaire pour le faire exploser.

Soudain, un ennemi vise le sol et provoque un éboulement sous les pieds de Drake qui se retrouve piégé. Il lui faut éliminer les ennemis restant en hauteur et trouver un moyen de remonter. Drake provoque à son tour un effondrement grâce à une grenade, créant ainsi un passage. Ensuite, la bataille reprend de plus belle... et c'est là que la démo se termine.

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Franchement, le jeu est magnifique et les combats rythmés et dynamiques, accompagnés de nombreuses cut-scenes ou animations apportant un vrai plus à l'action ou à l'histoire. Cela donne vraiment envie ! Même si l'on peut se demander comment Drake fait alors qu'il était en train de mourir de soif quelques instant auparavant... ;-)

Mais l'event n'était pas encore terminé !

Nous avons eu droit à une présentation faite par Marc Sluszni, qui a entre autre traversé la manche à la nage, participé au championnat du monde de Skysurfing, établi le record du monde du plus haut saut à l'élastique (6720 mètres) et celui d'altitude en planeur, été membre de l'équipe olympique belge d'escrime et de bobsleigh et a plongé avec les requins blancs sans cage, bref, un Nathan Drake en vrai.

Après une courte présentation (tout en flamand - ce qui reste dommage pour un event Belge - heureusement Quantic m'a fait un résumé), il nous a proposé de tester notre peur et nous avons pu faire une descente en rappel au milieu du cinéma : super sympa à faire (et hyper-dangereux, il y avait au moins 5 mètres ;-) ! Heureusement que je ne portais pas de jupe ce jour-là (c'est moi en train de descendre^^) !

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Ensuite, nous avons pu interviewer Arne Meyer, Senior Community Manager dans un décor digne d'une caravane de bédouins. Vous pouvez retrouver cette interview ICI.

Enfin, après cette interview, nous avons pu nous essayer au mode multi-joueur d'Uncharted 3.

Bon, il y avait aussi un buffet servi dans un décor arabe et j'avoue avoir craqué pour les différent mets proposés, la descente en rappel m'ayant ouvert l'appétit.

Une fois rassasié, Quantic et moi nous sommes affrontés sur le mode Free For All. On ne pouvait pas choisir le personnage à incarner mais en naviguant un peu dans le menu, j'ai pu voir que par exemple on pouvait jouer avec Chloé^^ Il sera possible de customizer son perso en choisissant des boosters, des armes, un emblème... Ce dernier apparaitra même sur l'environement du jeu si vous menez la partie.

uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog uncharted,uncharted 3,sony,ps3,naughty dog

Côté gameplay, cela reste assez classique : du third person shooter où votre personnage peut grimper un peu partout. Des petites animations viennent agrémenter vos kills pour peu qu'elles soient faites au corps à corps.

Perso, j'ai bien accroché et tuer Quantic s'est avéré assez jubilatoire ;-)

Cet event nous a donc mis l'eau à la bouche. Il sera très dur d'attendre le 2 novembre pour jouer à Uncharted 3 ! Craquage assuré.

Maintenant, il faut que je résiste à la très tentante Edition Explorer...

        

dans Event, Gaming, Preview, PS3
Tags : preview, uncharted, uncharted 3, sony, ps3, naughty dog