[Test] Child of Eden, shoot onirique ou délire sous acide ? 
par Quantic

lundi 08 août 2011 19:25 8 commentaires

 test,child of eden,shoot,kinect,xbox360

A sa sortie, Kinect a été loin de nous convaincre. Entre le salon géant qu'il réclame, les problèmes de reconnaissance et l'impression générale que le gadget de Microsoft n'était pas tout à fait au point, il s'est vite retrouvé au placard en attendant un jeu intéressant.
Et voilà qu'Ubisoft débarque avec un ovni vidéo ludique : Child of Eden, présenté comme le premier jeu exploitant Kinect pensé pour les gamers. Mais qu'en est-il vraiment ?

Child of Eden est un shoot them up onirique. Cela parait bizarre dit comme cela mais c'est la seule description qui me vient à l'esprit.

Il rappelle d'ailleurs beaucoup son illustre ancêtre Rez sorti il y a une dizaine d'années. Et c'est bien normal puisque les deux jeux ont le même papa : Tetsuya Mizuguchi.

Le scénario est très surprenant pour un shoot puisque vous devrez sauver l'Eden (le nom d'internet dans le futur) de méchants virus qui essaient de le corrompre. Le tout sur fond d'encouragements de Lumi, une mémoire virtuelle du premier enfant né dans l'espace. De quoi nous changer des invasions d'aliens belliqueux.

test,child of eden,shoot,kinect,xbox360   test,child of eden,shoot,kinect,xbox360

Le gameplay est simple mais propose néanmoins un challenge relevé.

Vous avez deux armes à votre disposition, un laser avec lequel vous allez locker jusque 8 cibles avant de les détruire en un seul tir et une traceuse, une sorte de canon automatique, moins puissant que le laser mais qui ne nécessite pas de lock et surtout qui permet de détruire les tirs ennemis. Enfin, l'Euphoria est l'arme ultime puisqu'elle détruit tout ce qui est à l'écran mais n'est disponible qu'en nombre limité.

Au pad, le jeu s'appréhende très vite et très facilement même si sa difficulté demande un petit temps d'adaptation... Mais une fois que l'on a compris le truc, le jeu se contrôle très facilement.

Mais passons à l'utilisation de Kinect puisqu'Ubisoft a mis le paquet sur cet accessoire et sa sortie en exclu temporaire sur la Xbox 360 en présentant des vidéos d'interaction très impressionnantes. Dans la réalité, c'est un peu moins rose que ce que l'on veut nous faire croire.

Oui, le jeu est jouable avec Kinect et offre même la meilleure expérience actuelle avec cet accessoire. Non, vous n'abandonnerez pas votre pad de sitôt.

test,child of eden,shoot,kinect,xbox360   test,child of eden,shoot,kinect,xbox360

L'expérience de Child of Eden avec Kinect est pourtant étonnamment bonne. La visée, le passage des armes, tout fonctionne parfaitement et l'impression d'interagir avec l'écran est très satisfaisante.

Mais le jeu ne gomme malheureusement pas les défauts inhérents à Kinect, à savoir une latence sensible, les pertes parfois inexplicables de votre silhouette et la nécessité d'avoir un salon xxl pour se trouver à une distance suffisante de l'appareil. A noter que vu la distance minimale de presque 2 m, vous avez intérêt à disposer d'une grande télévision pour ressentir une vraie interaction avec l'écran.

Le jeu se présente sous la forme d'une succession de quelques niveaux (seulement 5, voire 6 en poussant un peu plus loin) dont on fait le tour en à peine quelques heures. Heureusement, la rejouabilité des niveaux est très bonne et la recherche du high score fonctionne à merveille. Je me suis moi-même étonné de l'addictivité que ce titre peut procurer. Une fois que l'on commence à jouer, il est en effet difficile de s'arrêter.

test,child of eden,shoot,kinect,xbox360   test,child of eden,shoot,kinect,xbox360

Mais réduire Child of Eden a un simple shoot Kinect serait réducteur. Plus encore que l'interaction avec le gadget de Microsoft, c'est une véritable expérience sensorielle que ce jeu propose.

Tout est pensé pour laisser vos sens voguer au gré de votre imagination. La musique, les effets sonores, les niveaux oniriques constituent un tout très cohérent qui, si l'on adhère au concept, ont tout pour vous satisfaire. Certains n'aimeront pas du tout mais personnellement, j'ai bien accroché à cet univers unique.

Notez enfin que Child of Eden sortira sur PS3 en Septembre et sera compatible avec le Move et même si je ne suis pas un défenseur de la boule colorée de Sony, la précision de cet accessoire me laisse espérer une expérience moins agaçante que celle de Kinect.

test,child of eden,shoot,kinect,xbox360   test,child of eden,shoot,kinect,xbox360

Conclusion

Child of Eden n'est pas un jeu, c'est une expérience sensorielle dans un univers onirique. Le gameplay est hyper addictif et l'utilisation de Kinect finalement assez réussie. Dommage que le faible nombre de niveaux limite le plaisir de la découverte au profit d'une rejouabilité excellente. Heureusement, le petit prix est là pour compenser la durée de vie réduite, même s'il reste un peu élevé à mon goût.

Si j'ai accroché au concept, soyez prévenus que cela ne sera pas forcément votre cas. Ce jeu est splendide car il essaye de renouveler nos habitudes de gamers en nous proposant quelque chose de résolument neuf.

Pour autant, perdre ses habitudes n'est pas chose facile et beaucoup n'y verront qu'un shoot Kinect sous acide. Laissez-vous emporter par ce jeu, il en vaut résolument la peine même si le marketing centré autour de Kinect n'a peut-être pas mis en avant le principal point fort du jeu.

Note : 7/10

        

dans Gaming, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, child of eden, shoot, kinect, xbox360

[Arrivage] Des jeux et des goodies, que demander de plus ? 
par Quantic

mardi 02 août 2011 19:04 8 commentaires

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas partagé nos récentes acquisitions avec vous... Oubli maintenant réparé.

Les sorties de jeux se sont fait plus rares ces dernières semaines, peu de grosses sorties mais quand même quelques jeux qui sont en cours de test. Nous remercions très fort nos partenaires pour ces arrivages... Les tests suivront très prochainement.

Nous avons ainsi reçu d'Ubisoft le très intéressant Child of Eden pour Kinect

arrivage,child of eden, kinect, xbox360, ubisoft

Dans un autre genre, Disney nous a fait parvenir Cars 2 sur lequel Quantic passe ses nuits pour l'instant

arrivage, cars 2, Disney

Et enfin, notre nouveau partenaire Electronic Arts nous a fait parvenir Harry Potter et les reliques de la mort (deuxième partie) qu'Aelya est en train d'écumer.

arrivage, harry potter, Electronic Arts

Toujours au rayon jeu-vidéo mais catégorie retro, un collègue de Quantic lui a généreusement légué son dernier jeu megadrive. Il s'agit de Desert Strike dans un état impeccable.

retrogaming, desert strike, megadrive, sega, electronic arts

Ensuite, notre ami DarkScuderia de geekbox.be nous a fait parvenir suite à notre victoire dans un de ses concours des lots très chouettes... Un grand merci à lui.

Une BD Gamerz, pas un chef d'oeuvre mais cela se laisse lire

 arrivage, gamerz, BD

Un T-shirt Lapin Crétin qui va rejoindre la collection de Quantic

 arrivage,lapins crétins,ubisoft

Et un lot de Goodies UbiSoft/Ankama/Lego (les badges Assassin's Creed sont trop cools)

 arrivage, goodies, ubisoft, ankama, lego

Ensuite quelques achats Comics avec :

Un gros tome de Civil War (qu'Aelya n'a pas encore eu le temps d'ouvrir)

 craquage, comics, civil war

L'intégrale de la mini-série racontant les origines d'Emma Frost qu'Aelya avait acheté à la pièce à l'époque mais dont il lui manquait les derniers numéros (et que Quantic a dévoré)

craquage, comics, emma frost, origines

Et pour terminer, un achat un peu décalé mais très geek quand même, le cd de la comédie musicale Spiderman qui est jouée en ce moment à Broadway et pour laquelle nous avons déjà nos places (puisque nous partons quelques jours à New York dans quelques semaines)

craquage,spidermam, musical, broadway

        

dans Comics, Déballage, Gaming, Geek, PC, PS3, Xbox360
Tags : arrivage, craquage, child of eden, harry potter, cars 2, comics, spiderman, lapins crétins, goodies