[Test] Final Fantasy XIV : A Realm Reborn, un nouveau départ enthousiasmant 
par Aelya

mercredi 25 septembre 2013 19:31 1 commentaire

 final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Depuis quelques temps j'avais envie de rejouer à World Of Warcraft : ça m'arrive de temps en temps et je résiste tant bien que mal car je sais que je ne jouerais que quelques jours. Mais, alors que j'allais craquer, j'ai reçu Final Fantasy XIV : A realm reborn de Square Enix et mon dilemme était résolu.

J'avais joué à la béta de Final Fantasy XIV il y a quelques années et je n'avais vraiment pas été emballée : je n'avais même pas acheté le jeu à sa sortie et n'avais pas été surprise par son échec. Or, Square Enix s'est publiquement excusé à ce sujet, chose rare dans l'univers des jeux vidéo, et a complètement revu le jeu qui vient de ressortir sur PS3 et PC sous le titre de Final Fantasy XIV : A realm reborn pour marquer la différence avec l'ancienne version.

Et en effet, le jeu n'est plus le même. Mais cela ne voulait pas forcément dire qu'il était meilleur... Curieuse, je me suis penchée dessus et je peux vous dire que, même s'il n'est pas très original, Final Fantasy XIV : A realm reborn est une réussite : le phénix renaît de ses cendres ;-)

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Lors de la création du personnage, qui laisse pas mal de choix de personnalisation, on a le choix entre 5 races (Elezen, Hyur, Lalafell, Miqo'te, Roegadyn) et 8 classes (Archers, Maraudeurs, Pugilistes, Gladiateurs, Maître d'Hast, Elémentalistes, Occultistes et Arcanistes). Cependant, et c'est l'un des points forts du jeu, une fois sa classe choisie, on n'y est pas limité.

En effet, à partir du niveau 10, il est possible de se diversifier et de monter une autre classe simplement en s'équipant de l'arme de cette classe (une fois que l'on a parlé au maître de cette classe). Ainsi, j'ai monté un archer jusqu'au niveau 15, puis j'ai commencé à devenir élémentaliste jusqu'au niveau 9 pour ensuite reprendre ma progression d'archer. J'aurais également pu décider de faire de lui un pugiliste en plus d'archer et élémentaliste.

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

De plus, le jeu permet de débloquer des jobs spéciaux suivant les classes montées. Ainsi, si votre personnage est archer niveau 30 et élémentaliste niveau 15, il peut devenir barde. Celui-ci a accès à toutes les compétences de l'archer et à cinq compétences de l'élémentaliste, ce qui peut faire de lui un soutien intéressant.

A l'heure actuelle, il y a 9 jobs :
- Barde (Archer - élémentaliste),
- Mage Noir (Occultiste - Archer),
- Mage Blanc (Elémentaliste - Arcaniste),
- Chevalier Dragon (Maître d'Hast - Maraudeur), 
- Moine (Pugiliste - Maître d'Hast),
- Paladin (Gladiateur - Elémentaliste),
- Invocateur (Arcaniste - Occultiste),
- Erudit (Arcaniste - Elémentaliste),
- Guerrier (Maraudeur - Gladiateur).

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Le système est identique pour l'artisanat : il faut s'équiper de l'outil de la profession et monter de niveau en récoltant/fabricant. On peut ainsi devenir menuiser, forgeron, armurier, orfèvre, tanneur, couturier, alchimiste, cuisinier pour les métiers d'artisans, et mineur, botaniste et pêcheur pour les métiers de récolte. Tout comme pour les classes plus guerrières, de l'équipement spécifique existe pour booster certaines compétences : ce sont de vraies classes supplémentaires et l'on gagne des facultés pour récolter/fabriquer qui nous serons très utiles.

Bien sûr, monter ces différentes classes prend beaucoup de temps, mais  ce système est vraiment sympa : on peut changer de rôle comme on le souhaite^^ Attention cependant à ne pas trop se diversifier sous peine d'avoir l'impression de ne pas avancer ;-)

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Surtout que le jeu propose une quête principale scénarisée avec quelques cinématiques et ça, cela fait toujours plaisir, même si l'histoire reste quasi la même selon la race que l'on a choisie. Tiens petit quizz : à votre avis, quelle race ai-je choisi ?

En plus de cette quête principale, plusieurs activités sont là pour varier les plaisirs. Il y a déjà des quêtes spécifiques à chaque classe pour gagner de nouvelles compétences et différentes instances pour nous occuper.

Il y a également un système de mandats disponible au niveau 10. Il s'agit de remplir une quête en décidant nous-même de sa difficulté et en un temps donné. Par exemple, on se rend donc sur le lieu du mandat, le déclenche en choisissant le niveau de difficulté et là les monstres apparaissent avec le niveau correspondant. Des coffres et des monstres spéciaux peuvent également popper dans cette phase. Les mandats sont donc de bonnes sources d'XP et d'argent, cependant, on est limité à un certain nombre qui augmente de 3 toutes les 12 heures.

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Autre activité, les opérations de guilde qui consistent à s'inscrire chez un PNJ pour réaliser une mission à plusieurs. 

Des Aléa se produisent également de façon plus ou moins aléatoire sur la map : on peut décider d'y prendre part ou non et il n'est pas nécessaire de grouper. Ainsi, un aléa peut être une attaque de raptor, il faudra les repousser : suivant la réussite ou non de l'aléa et son degré de participation, on gagne plus ou moins d'XP et d'argent. C'est sympa et cela peut rapporter gros^^

Chaque classe dispose aussi d'un bestiaire : en tuant un certain nombre d'un type de monstre spécifique, on gagne des récompenses, cela nous encourage donc à farmer un peu^^

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Cela reste donc assez classique, cependant alterner entre les différents types d'activités et les différentes classes permet de ne pas sombrer dans la monotonie, cela reste donc répétitif mais pas trop. De plus, le système de mandats permet de bien monter en niveau avec les différentes classes sans avoir à trop farmer car les quêtes principales et annexes ne sont pas répétable tandis que les mandats le sont.

Le système de combat est lui aussi classique, malgré l'ajout d'un système de combos. En effet, on retrouve la barre d'actions traditionnelle permettant de déclencher les pouvoirs et parfois certains combos si l'on enchaîne certaines compétences spécifiques.

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Il faut cependant bien se positionner durant les combats pour obtenir des bonus d'attaque ou éviter certaines attaques de zone qui sont signalées par une zone d'effet rouge lors du combat. Cela reste donc assez classique et cela pourra décevoir ceux aimant les gameplay du type Tera.

Graphiquement, on retrouve la patte Final Fantasy, en particulier dans les armures et les ambiances. Sur PC, il parait que le jeu est très beau, cependant, j'y ai joué sur PS3 et là il faut reconnaître que les graphismes font un peu de peine comparés à la version PC comme le montre ce comparatif fait par IGN.

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

De même, sur PS3, on peut regretter le manque de chat vocal et une certaine difficulté à viser : combien de fois je me suis retrouvée à viser le pauvre PNJ attaqué plutôt que son agresseur ! Et pour changer de cible, ce n'est pas des plus évidents.

Cependant, la version PS3 n'a pas trop à rougir par rapport à la version PC. Je n'avais jamais joué à un MMO à la manette et j'avoue que j'ai été plutôt agréablement surprise du résultat : à part quelques petits soucis, on s'habitue vite. La version PS3 est donc une bonne alternative à la version PC pour ceux qui n'en possède pas ou qui n'ont pas la configuration nécessaire.

final fantasy,final fantasy xiv,a realm reborn,square enix,test

Il est par contre dommage que, même si l'on peut jouer sur PC et PS3 avec le même compte et donc les mêmes personnages, il faille acheter une version PC et une version PS3 pour passer de l'un à l'autre. 

Conclusion

Final Fantasy XIV : A Realm Reborn m'a agréablement surprise.

Après la débâcle de la première mouture, je n'en attendais pas grand-chose et me suis finalement laissée entraîner dans son univers. En effet, même après avoir arrêté de jouer je continuais à penser à mon personnage, ce qui est un signe qui ne trompe pas.

Bien sûr, le jeu reste très classique et l'abonnement mensuel pourra décourager cependant il propose un contenu assez vaste pour ne pas s'ennuyer et la possibilité de changer de classe quasiment à la volée (il y a juste un court cooldown) est vraiment sympa.

De plus, un MMO sur console reste rare et il offre donc une expérience intéressante pour tous ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir y jouer sur PC. Enfin, le prix du jeu avec un mois gratuit n'est pas excessif : environ 25 Euros que ce soit sur PC ou PS3.

Ma note : 8/10

  

        

dans Gaming, MMO, PC, PS3
Tags : final fantasy, final fantasy xiv, a realm reborn, square enix, test