[Test] Forza Motorsport 4 , l'épisode de la consécration 
par Quantic

vendredi 11 novembre 2011 19:35 3 commentaires

Après la petite déception GT5 l'année dernière, les amateurs de belles mécaniques mettaient beaucoup d'espoir dans Forza 4.

 test,forza 4,jeux de course,turn 10

Alors, espoir déçu ou vraie révélation ?

Forza, qui n'était à l'origine que la réponse de Microsoft à Sony et sa célèbre série des Gran Turismo, a commencé par pomper les bonnes idées de son aîné pour aboutir à un Forza 3 qui commençait sérieusement à inquiéter les japonais. Avec le semi-échec de GT5, c'était maintenant ou jamais pour que les américains de Turn 10 prennent les devants.

Et pour la première fois dans la série, Forza propose vraiment des éléments neufs. Des éléments qui peuvent attirer les pilotes en herbe vers la Xbox 360 en proposant des choses différentes de la série des GT.

Près de 500 voitures, plus de 200 épreuves, une chose est sûre, vous en aurez pour votre argent. Et même si le nombre de voitures reste inférieur au concurrent de toujours, cela ne se fera sentir qu'après des dizaines d'heures de jeu et encore, uniquement pour les collectionneurs compulsifs. La durée de vie du titre est même sa principale qualité car il vous faudra brûler de la gomme à n'en plus pouvoir pour parvenir au bout de l'immense partie solo de ce titre, certainement une centaine d'heures de jeu à vue de nez pour tout terminer. Et là, vous n'aurez encore rien vu de la partie Multi au moins aussi intéressante avec ses parties à 16 joueurs, ses championnats et ses épreuves décalées.

 test,forza 4,jeux de course,turn 10  test,forza 4,jeux de course,turn 10

La modélisation des véhicules est également très réussie et même si les circuits sont parfois un peu bâclés, cela ne nuit pas à l'excellence du gameplay. Encore une fois, Forza s'adresse aux amoureux de belles voitures, quelque soit leur expérience en matière de simulation. Au niveau le plus simple, le pilotage est accessible à tous et quasiment sur rail, tandis que le niveau le plus complexe est d'un réalisme proche des meilleurs simulateurs PC, je pense ici surtout à GTR, ma référence.

Le World Tour, le petit nom du mode carrière, s'avère extrêmement réussi et très addictif. Vous commencez avec une petite voiture de ville, dans mon cas, une C1 quasiment de série. Le pilotage s'avère dans ce cas assez facile (même en enlevant toutes les aides) et vous permettra de vous faire la main avant de passer aux plus gros bolides que vous débloquerez rapidement. Et une fois sur les Ferrari ou sur les Proto, le niveau avancé de simulation vous fera vite comprendre la différence entre un moteur de 450 chevaux et celui de votre petite citadine des débuts. Une magnifique manière d'apprendre le pilotage en douceur.

C'est également sur ce mode carrière que Forza fait la différence avec la série des GT, en proposant de vraies améliorations. Par exemple, quand vous débloquez une voiture, vous pourrez la choisir parmi plusieurs modèles, vous permettant ainsi de personnaliser votre garage. L'enchaînement des courses se faisant de manière très naturelle, il va vous permettre de piloter des bolides sur presque 60 ans de construction automobile. Un rêve pour le passionné.

 test,forza 4,jeux de course,turn 10  test,forza 4,jeux de course,turn 10

Pourtant Forza 4 n'est pas exempt de défauts...

Si les voitures s'abîment pendant une course lors des touchettes, cela reste du niveau des griffures et on est encore très loin d'un vrai modèle de dégâts, la faute sans doute aux constructeurs qui n'apprécieraient pas trop de voir leurs bolides en pièces détachées.

Le partenariat avec Top Gear, la célèbre émission de la BBC est une bonne idée bien exploitée par le mode AutoVista puisque quelques bolides se voient affublés d'un commentaire des présentateurs de l'émission. Dommage que le nombre de modèles bénéficiant de ce mode soit si limité.

Du côté du Gameplay, on peut se demander comment cela se fait qu'un jeu de cette qualité ne propose toujours pas de mode nocturne. Toujours aucune trace de météo non plus. A croire qu'il fait toujours beau dans le monde de Forza !

Enfin, et c'est peut-être le plus gênant, l'IA est encore une fois à la ramasse. C'était déjà le cas dans GT5, ça l'est également sur Forza 4. Les adversaires ne sont pas sur des rails, ils savent que vous êtes là mais leur comportement parait néanmoins très peu réaliste. Ainsi, ils peuvent changer brutalement de trajectoire sans raison ou encore freiner fort à l'entrée d'une courbe rapide alors que vous êtes à l'aspiration...

 test,forza 4,jeux de course,turn 10  test,forza 4,jeux de course,turn 10

Côté gadget, le jeu est compatible Kinect mais son utilisation reste très anecdotique. Le pilotage en est réduit à sa plus simple expression et ne vaut vraiment pas la peine d'être testé. Le head-tracking, vous permettant de tourner la tête pour bouger la vue pilote, fonctionne très bien et même si c'est une fonctionnalité qui reste un gadget, je dois reconnaître qu'il apporte un vrai plus, sutout que, comme Forza est un jeu où l'on ne bouge pas, Kinect ne perd jamais sa synchronisation. Rien à redire sauf que si vous n'avez pas de Kinect, ce n'est pas Forza 4 qui vous fera craquer.

Vous trouverez également un pack Forza 4 avec le tout nouveau volant sans fil de Microsoft.

test,forza 4,jeux de course,turn 10

J'ai eu l'occasion de le tester quelques jours et à condition que vous ne soyez pas un intégriste de la simulation, son utilisation s'avérera très agréable.

Pas trop lourd, très précis, il donne une autre dimension au jeu et peut s'avérer un bon remplaçant au pad.

Il se présente sous la forme d'un U avec d'un côté une croix directionelle et de l'autre les 4 boutons classiques Xbox. Les deux gachettes RT et LT viennent complèter ce volant, dommage que les boutons RB et LB manquent cruellement.

Il fonctionne avec deux piles et offre un rapport précision/encombrement tout à fait satisfaisant.

Vendu en pack avec Forza 4 pour quelques euros de plus que le jeu seul, son achat vaut sans aucune doute la peine.

Par contre, mettre 50 euros dans le volant seul n'est pas le meilleur achat du monde. Autant économiser son argent durement gagné et le réinvestir dans un volant digne de ce nom (mais attention, pas un Logitech... Voir mon coup de gueule de fin d'article).

Si vous n'êtes pas fans de simulation ou que vous n'avez pas envie de vous encombrer d'un "vrai" volant de course, celui-ci pourra tout à fait vous satisfaire, mais il est évident qu'il n'est pas capable de remplacer un vrai volant à retour de force.

test,forza 4,jeux de course,turn 10  test,forza 4,jeux de course,turn 10

Conclusion

Forza 4 s'avère être une grande réussite et un beau successeur au déjà très bon Forza 3. Tout amateur de belles voitures pourra passer plusieurs centaines d'heures de jeu avant de pouvoir dire qu'il en a fait le tour. Cette énorme durée de vie et son adaptation presque infinie au niveau du pilote le rend intéressant pour tout le monde.

Que vous soyez pilote aguerri ou débutant complet, vous y trouverez votre compte.

Dommage pourtant que ni la météo, ni la nuit ne soient encore supportées, ce qui aurait pu donner un peu plus de variété, même si le jeu en propose déjà beaucoup. Finalement, seule l'IA très perfectible gâche un peu le tableau et je vous encourage à vous adonner au mode en ligne où vous croiserez des pilotes au niveau parfois impressionnant afin de vite oublier les errements de l'IA.

Note : 8,5/10

 test,forza 4,jeux de course,turn 10  test,forza 4,jeux de course,turn 10

Mon petit coup de gueule

La XBOX 360 ne supporte toujours pas les volants Logitech et là je regarde Microsoft avec mes yeux les plus méchants, mon G27 que j'utilise en permanence sur PC et PS3 avec tous les jeux de course n'étant toujours pas reconnu. Les amateurs de simulation automobile sur XBOX 360 doivent donc toujours se rabattre sur les volants Fanatec, par ailleurs très bons. Pour ma part, j'ai donc dû tester le jeu au pad, ce qui, je l'avoue, m'a gâché une grande partie du plaisir.

        

dans Gaming, Test, Xbox360
Tags : test, forza 4, jeux de course, turn 10

[Test] Gears of War 3, la conclusion d'une trilogie épique 
par Quantic

mardi 08 novembre 2011 19:08 3 commentaires

test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot

Tandis que Gears of War premier du nom avait pour mission de montrer ce que la Xbox 360 avait dans le ventre et que le second épisode devait faire office de feu d'artifice visuel, que pouvions-nous attendre de ce troisième épisode ?

Epic Games, développeur bien connu depuis longtemps des pécéistes pour leurs moteurs graphiques très performants et pour leurs jeux-vitrines parfois un peu décevants (comme la série des Unreal par exemple) a réussi son pari puisque la licence Gears of War est mondialement connue et la sortie de ce troisième épisode était aussi attendue que le dernier Harry Potter. Le nombre de fans de cette licence est même carrément impressionnant.

Pourtant aussi bien Aelya que moi n'avons jamais vraiment accroché à cette série. L'arrivée de ce troisième épisode que l'on annonçait grandiose allait peut-être nous faire changer d'avis ?

 test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot  test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot

Dès le début, le ton est donné : Action, action, action...

Après un petit film résumant vitesse grand V les événements des deux premiers épisodes, on retrouve Marcus, notre gros costaud préféré et il replonge dans l'action quasi immédiatement. Profitez bien de la première minute de calme, il n'y en aura pas d'autres puisque GoW3 est un condensé d'action. On ne va pas vous raconter l'intrigue ici mais sachez que le père de Marcus n'est finalement pas mort et sera même au coeur de l'intrigue du dernier épisode de la trilogie.

Gears of War 3 est à la hauteur de sa réputation, à savoir un Third Person Shooter (TPS) vraiment très beau, bourré d'action et assez addictif. Si vous avez aimé les précédents épisodes, foncez, vous allez adorer car la recette est toujours la même.

Pour ma part, la recette du "camouflage-tir-progression" quasi en mode automatique ne prend toujours pas trop. Peut-être est-ce dû au fait que jai mangé du FPS PC pendant une décennie avant GoW mais le côté tout automatique me laisse toujours un arrière-goût de trop peu. Néanmoins, il faut reconnaître que ce gameplay est particulièrement bien adapté à un pad et à sa maniabilité plus délicate qu'une souris et j'avoue qu'au fond de son canapé, on se prend vite au jeu et on ne le lâche plus avant de l'avoir fini.

test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot  test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot

Gears of War 3 est un vrai jeu-vidéo Pop Corn

Avec tout ce que cela engendre de positif et de négatif. Ainsi, le scénario reste toujours aussi peu intéressant et surtout très conventionnel, sans vraies surprises. Heureusement, la mise en scène "made in Hollywood" rend les cinématiques grandioses et on se retrouve même à verser une petite larme à l'occasion tellement l'emballage de situations pourtant très "cliché" est bien fait. C'est un peu comme regarder Transformers... On sait que ce ne sera pas très original mais on aime quand même bien car c'est du grand spectacle.

Dommage que je n'accroche toujours pas au style visuel de la série. Je n'ai jamais été grand fan de la SF militaire et encore moins des gros musculeux comme héros... Certains adoreront, ce n'est pas mon cas.

 test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot  test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot

Néanmoins, le solo de GoW3 nous réserve suffisamment de surprise pour accrocher même le plus blasé des gamers et c'est finalement l'essentiel. Cet épisode nous réserve d'ailleurs quelques passages intéressants en allant fouiller dans les émotions des héros et dans leur passé avant l'invasion des Locustes. Si le scénario joue beaucoup sur les émotions, il ne faut pas oublier pour autant l'humour omniprésent dans cet épisode avec des dialogues parfois un peu lourd mais qui ont le mérite de faire sourire.

Notons également que le multi est une fois de plus à mettre en avant puisque Epic propose de multiples modes de jeu qu'ils soient compétitifs ou coopératifs. Il s'agit même d'un des jeux proposant l'offre Multi la plus large actuellement, ce qui vous garantit de très nombreuses heures de jeu en ligne.

test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot  test,gears of wars,gears of war 3,epic games,xbox360,tps,shoot

Conclusion

Gears of War 3 est une vraie réussite même s'il ne s'avère pas forcément très original. Le gameplay reste une des valeurs sures du TPS et même si le scénario n'est pas grandiose, la mise en scène et l'emballage font que tout gamer plongera avec plaisir dans la conclusion de cette trilogie déjà mythique.

Au solo déjà bien sympathique se greffe un multi particulièrement réussi avec de très nombreux modes et un aspect coopératif particulièrement jouissif si vous avez l'occasion de vous y essayer avec des potes.

Si je n'adhère toujours pas au gameplay ou à certains côtés de l'univers, il faut reconnaître que le spectacle est tel que je n'ai pas vu le temps passer.

Note : 8/10

L'avis d'Aelya :

Mon avis rejoint celui de Quantic.

J'avoue ne pas accrocher à l'univers : les gros costauds bourrés de stéroides, ce n'est pas trop mon style (j'aime mieux les grands échalas -Albator, Terrence Grandchester, Lestat furent quelques uns de mes amours de jeunesse-, et ce n'est pas Quantic (1m83 pour 65 kg à l'époque de notre rencontre) qui me contredira, même si depuis notre mariage, il commence à développer une petite bedaine^^)... Enfin, il en faut pour tous les goûts^^

De même, je trouve l'histoire assez clichée. J'ajouterai une petite remarque sur le doublage français qui n'est pas terrible : c'est souvent surjoué et les voix ne sont pas synchronisées avec la bouche...

Malgré tout ça, on se prend vite au jeu et lorsque l'on commence, on a beaucoup de mal à arrêter : on se laisse entrainer par l'action continue et les scènes dignes des meilleurs blockbusters d'Hollywood.

Gears Of War 3 est donc un très bon jeu pour les fans du genre et de cet univers.

Note : 8/10

        

dans Gaming, Test, Xbox360
Tags : test, gears of war, gears of war 3, epic games, xbox360, tps, shoot

Battlefield 3, un event bien ciblé 
par Quantic

vendredi 28 octobre 2011 18:51 8 commentaires

Ce jeudi, j'ai été invité par Electronic Arts Belgium à l'event de lancement de Battlefield 3.

event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Si l'invitation d'un certain colonel John Miller pour mon intégration immédiate dans les forces armées d'Electronic Arts Belgium laissait présager un event haut en couleur, j'étais loin de m'imaginer ce qui m'attendait.

A peine arrivé au point de rendez-vous, j'ai enfilé une tenue de soldat complète (jusqu'à la casquette et les peintures de guerre) tandis que le colonel Miller invectivait tous les bloggeurs/journalistes présents à la "Full Metal Jacket".

Nous avons été ensuite embarqués dans un véhicule militaire type 7è compagnie dans le noir quasi total. La peur et l'angoisse pouvait commencer à se lire sur le visage de mes compagnons d'infortune. Mais pourquoi avait-on accepté cette invitation ?????

event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice  event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Après une dizaine de minutes de route, nous avons débarqué dans un stand de tir de la région de Malines et nous avons vite compris qu'en plus de jouer et manger (les activités indispensables de tout event qui se respecte), nous allions tirer à balles réelles sur les jolies cibles EA.

Mais bien entendu, nous avons d'abord dû suivre l'entrainement militaire du colonel Miller... Bon, ok, il s'est un peu retenu parce qu'on ressemblait quand même plus à une bande de bidasses qu'à des apprentis soldats...

Il faut d'ailleurs reconnaitre qu'il a eu finalement beaucoup de patience puisque le Colonel Miller est vraiment colonel dans l'armée américaine et nous a résumé  son engagement militaire bien réel ainsi que ce qu'il pensait de la représentation de la guerre dans les jeux-vidéo et dans Battlefield 3 en particulier. Un speech intéressant et qui ne débordait pas de message marketing.

Etant donné que le colonel  est toujours bien en activé, il nous a été demandé de préserver son anonymat, d'où le flou sur les photos (ne réglez pas votre moniteur).

event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice  event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Ensuite, bien sûr, ce fut le briefing sécurité parce que les armes avec lesquelles nous avons tiré sont bien vraies et donc potentiellement mortelles. Et c'est là qu'EA aura fait les choses en grand puisque 8 lignes de tir étaient à notre disposition pour s'essayer à presque tous les types de calibres, depuis le petit 9 mm jusqu'au Magnum 357, en passant par les winchesters et mêmes les fusils à lunette.

Je dois bien reconnaitre que, comme j'aime le tir (je suis champion du fusil à air comprimé...), j'y ai pris un sacré plaisir même si on se rend vite compte que c'est bien plus compliqué qu'un jeu vidéo et surtout beaucoup plus dangereux pour son prochain. Il suffit de regarder les trous dans la cible pour s'en convaincre.

event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice  event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Mon souvenir le plus fort de cette journée fut sans aucun doute, mon premier tir avec le magnum 357. Lors d'un voyage à Las Vegas, j'avais pu tirer quelques balles dans un stand de tir local avec un Sig Sauer 9 mm mais avec le magnum, on rentre dans une toute autre catégorie de calibre (Dirty Harry Style). C'est bien simple, on en a le souffle coupé tellement le bruit, le recul et la chaleur du coup sont puissants...Mais comme vous pouvez le voir sur les cibles, c'est avec la Winchester (la première cible à gauche - 44 points sur 50) que j'ai été le plus doué.

event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice 

event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Bien sûr à côté de cette activité sympa, nous avons pu nous essayer au jeu qui s'annonce très prometteur et sur lequel je vais rapidement me lancer.

Enfin, EA ne nous a pas laissé repartir les mains vides puisqu'en plus du jeu dans sa version PS3

 event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Nous avons également reçu un chouette T-shirt et un tapis de souris aux couleurs de BattleField 3.

 event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice  event,battlefield 3,fps,ea,electronic arts,dice

Voilà donc une après-midi que je ne suis pas près d'oublier avec une activité assez originale pour un jeu qui risque de m'occuper assez longtemps en multi. Je vais d'ailleurs certainement compléter ma version PS3 avec une version PC pour profiter des graphismes et de la maniabilité d'une souris.

Enfin, spéciales dédicaces à tous les amis bloggeurs présents lors de cet event et plus particulièrement à Bababaloo et GameForceOne qui se sont particulièrement bien débinés quand EA cherchait un francophone à interviewer pour les vidéos officielles de l'event... C'est donc Bibi qui s'est dévoué.

Petit coucou également à GeekBox, c'est toujours un plaisir de te croiser.

La ralerie d'Aelya : Bouh, ce n'est pas juste, pourquoi est-ce que je n'ai pas pu y aller !


Bonus : EA vient de nous faire parvenir la vidéo officielle de l'event avec Quantic dedans qui parle et tout et tout... On ne pouvait pas ne pas vous la proposer...


        

dans Event, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : event, battlefield 3, fps, ea, electronic arts, dice

Skylanders - Spyro Adventures : Déballage du Starter Pack 
par Aelya

mardi 25 octobre 2011 19:00 11 commentaires

Je suis passée à la Fnac récemment et je suis tombée sur le Starter Pack de Skylanders - Spyro Adventures, un jeu qui me faisait envie depuis un certain temps  et dont nous vous avions déjà parlé.

Je l'ai regardé, Je l'ai pris en main, je l'ai reposé, je l'ai repris, je l'ai reposé, je l'ai repris, je l'ai reposé, j'ai fait un tour au rayon manga, je suis repassée devant, je l'ai repris, je l'ai reposé, je l'ai repris et je suis passée à la caisse. Bref, j'ai acheté le Starter Pack de Skylanders - Spyro Adventures.

skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures,

Dans ce pack, on trouve :

 - le jeu,

 - 3 figurines avec leurs codes internet et leurs stickers,

 - un portail du pouvoir (avec les piles nécessaires),

 - un poster qui reprend toutes les figurines existante et permet de coller les stickers pour tenir à jour sa collection (Cela me rappelle mon enfance^^).

skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures, skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures,

Le portail change régulièrement de couleur lorsqu'il est allumé (j'aime^^) et les figurines sont bien finies avec un bon niveau de détail. Sachant qu'on peut les acheter à l'unité pour environ 8 euros et qu'elles contiennent des composants pour sauvegarder les données de son personnage, je les trouve vraiment chouettes ! En fait, on pourrait presque se contenter d'acheter les figurines sans le jeu tellement elles sont sympas.

skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures,

Les trois figurines sont les mêmes pour toutes les consoles HD et la version PC. Il n'y a pas différents lots possibles, ce qui est un peu dommage. Par contre la version 3DS a droit à des figurines différentes, dont une exclusive non vendue séparément "Dark Spyro". Je me suis montrée raisonnable et me suis contentée de la version PS3.

skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures, skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures, skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures,

Il ne me reste maintenant plus qu'à tester tout ça et vous faire part de mes impressions sur le jeu en lui-même ! Sans craquer pour d'autres figurines, arf trop tard, je suis repassée devant et là je n'ai pas pu résister aux doux yeux de Sonic Boom... Il ne faut plus que je passe devant ces figurines !

        

dans 3DS, Craquage, Déballage, Figurines, Gaming, PC, PS3, Wii, Xbox360
Tags : skylanders, spyro, déballage, activision, skylanders spyro adventures

Batman Arkham City, déballage du collector et du kit Presse 
par Quantic

lundi 24 octobre 2011 19:07 6 commentaires

Grands fans du premier épisode, nous attendions Batman Arkham City de pied ferme. Et même s'il faudra attendre encore quelques jours pour notre test, on peut déjà vous dire qu'il nous plait bien.

Pour patienter, voici une courte présentation du Collector commandé sur Amazon ainsi que du Kit Presse que nous avons reçu.

Kit Presse

Le kit presse est assez classe puisqu'il est constitué d'une chemise noire au logo Batman rempli de documents préparé par Alfred pour nous mettre au courant de ce que nous allons découvrir dans le jeu.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Parmi ces documents, quelques photos, le pass de sécurité d'un garde mais aussi quelques fiches sur les détenus.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Et aussi quelques fiches sur les gadgets de Batman ainsi que la une de la Gotham Gazette et quelques autres documents bien sympathique

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Et bien sur un DVD Presse bourré de contenu promotionnel

 batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Bref, un dossier Presse indispensable pour les fans que nous sommes et qui accompagne à merveille le Collector décrit ci-dessous

Collector

Nous avons eu la joie de déballer un Collector très sympa et soigné. Emballé sous un cube de plastique, celui-ci s'ouvre de tous les côtés. Le fond du collector permettant de mettre la figurine bien en valeur tandis que les deux rabats du côté s'ouvrent.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Le jeu est lui, logé dans l'Artbook, sympa mais un peu petit à mon goût. Mais surtout, aucune vraie boite n'est livrée. Dommage car j'aurais bien aimé pouvoir ranger le Blu-Ray au mileu de nos autres jeux... Un des rares mauvais points de ce Collector.

 batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Quatre codes en ligne (un record !) qui permettent de débloquer les missions de Catwoman (le DLC de la honte pour Warner !) ainsi qu'une carte Challenge supplémentaire, une skin Batman et un code d'accès à la béta de Gotham City Imposteurs.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Egalement, un code pour télécharger la bande originale du jeu ainsi qu'un Blu-Ray reprenant la série animée Batman Gotham Knight.

Concernant cette dernière, attention. La version Xbox 360 ne propose qu'un DVD et pas un Blu-Ray. Attention également pas de français sur ce dessin animé ni en doublage, ni en sous-titre. Comme nous regardons tout en Anglais, cela ne nous dérange pas mais c'est un point regrettable pour une version "localisée".

 batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

Et bien sûr, il y a la figurine de Batman. Haute de 15 cm et fabriquée par Kotobukiya, elle est vraiment de très bonne qualité pour une figurine de Collector. Elle accompagnera à merveille notre figurine de Catwoman qu'Aelya vous présentera très bientôt dans un shooting figurines.

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse  batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

batman,batman arkham city,rocksteady,warner,figurine,collector,dossier presse

En conclusion, un Collector très bien fourni et de bonne qualité pour un prix tout à fait raisonnable de 87 euros dans sa version PS3 sur Amazon.

        

dans Craquage, Déballage, Figurines, Gaming, Otaku, PC, PS3, Xbox360
Tags : batman, batman arkham city, rocksteady, warner, figurine, collector, dossier presse

[Test] F1 2011, vivez la F1 à fond 
par Quantic

vendredi 21 octobre 2011 19:29 0 commentaire

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Si le PC a connu une époque de gloire avec la série des F1 GP et les consoles avec la série des Formula One, cela faisait quelques années que le genre n'était plus représenté en jeu vidéo.

Codemasters a fini par livrer un travail de folie avec F1 2010 sorti l'année dernière. Un jeu déjà très abouti avec une magnifique modélisation des circuits et des voitures mais une version qui péchait un peu par son manque de réalisme et ses nombreux bugs. Cette version 2011 a comme objectif de corriger tout cela.

Comme nous l'avions appris à la Gamescom, les développeurs de Codemasters Birmingham, ont mis à profit l'année écoulée pour peaufiner leur jeu, le rendre plus abouti que la version 2010. Et c'est pourquoi l'édition 2011 n'apparaitra aux possesseurs de F1 2010 que comme un gros patch. Pourtant, les améliorations sont bien plus nombreuses qu'une simple mise à jour de licence, ce qui rend cette version 2011 indispensable à tout fan.

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Je n'ai, en effet, retrouvé que de très rares bugs et globalement l'impression générale que je retire de mon test est que les développeurs ont écouté les hardcore gamers en rendant cette version plus difficile, plus proche de la réalité.

En plus du gros patch consistant à mettre à jour le jeu à la saison 2011 (circuits revus et légèrement corrigés, nouveaux circuits de 2011 modélisés, voitures 2011, ...). Le plus gros changement est certainement la présence d'une pace-car.
Si vous êtes un fan absolu de F1 et que vous vous essayez aux courses à 100% de la distance, cette pace-car vous transformera le plaisir de jeu rajoutant un réalisme plus que bienvenu aux incidents de course.

A côté de cela, l'IA des adversaires s'est fortement améliorée. D'abord, les pilotes IA semblent plus prudents (mais pas moins rapides), ainsi ils ne pilent plus sur les freins en entrée de virage, ils se poussent de la trajectoire s'ils sont plus lents (ce qui rend les qualifications enfin réalistes) et surtout ils ne trichent plus. Vous pouvez par exemple suivre l'évolution des performances aux qualifications en temps réel.

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Côté pilotage, on reste quand même en deçà d'une simulation "totale" comme un Forza, un GT5 ou un GTR peuvent la proposer. Même en enlevant toutes les aides au pilotage, il faut avouer que dompter un monstre de 800 chevaux s'avère finalement assez simple pour tout habitué de simulation auto. Si vous êtes puriste, vous risquez donc d'être un peu déçus mais pour tous les autres, le défi s'avère quand même assez relevé.

Le débutant complet pourra laisser brancher les aides et piloter assez aisément même s'il terminera sans doute en fond de classement, tandis que l'amateur éclairé rencontrera un challenge relevé malgré un petit côté arcade. Bien sûr, il est facile de partir en tête à queue sur un freinage un peu appuyé ou sur une réaccélaration un peu enthousiaste mais, on apprend bien vite à doser l'accélération et on a vite fait de se persuader qu'on est prêt à remplacer Vettel n'importe quand.

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Les modes de jeux restent assez classiques avec un mode carrière qui reste le mode solo le plus intéressant puisque vous avez 5 saisons (seulement !) pour grimper de la fin du classement aux podiums et des écuries sans budget aux écuries de pointe. Les modes multi sont plus intéressants pour vous frotter aux pilotes du monde entier à 16 joueurs + 8 IA pour garantir une grille complète. Encore faut-il la chance de tomber sur des joueurs honnêtes et pas sur un des Kevins qui hantent les réseaux.

Plus original encore, le split screen fait son apparition dans la série, ce qui est agréable pour une petite course rapide entre potes. Enfin, notons la possibilité (uniquement en ligne malheureusement) de réaliser un championnat complet avec un ami comme coéquipier. Si vous êtes deux passionnés, ce mode vous occupera pendant des mois !

test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence  test,f1 2011,codemasters,jeux de course,licence

Conclusion

F1 2011 est un F1 2010++. Non seulement les voitures et les circuits 2011 sont intégrés en plus des nouvelles règles (pneumatiques, DRS, KERS) mais en plus le réalisme reçoit un gros coup de pouce avec une voiture globalement plus fragile, une IA moins suicidaire et l'apparition d'une pace-car.

Dommage que l'aspect simulation a toujours ses limites et que le pilotage reste sensiblement plus facile que ce que l'on est en droit d'attendre d'une vraie simulation mais pour tout le reste, ce F1 2011 s'approche de plus en plus du jeu de F1 idéal.
Même si les améliorations sont peu nombreuses, elles transforment en profondeur l'expérience de course et justifie pleinement l'achat de cette nouvelle version.

En fait, l'impression de participer à une course de F1 est renforcée à tous les niveaux et c'est finalement, ce que l'on attend ! Se mettre dans la peau de Vettel ou d'Alonso et s'imaginer piloter dans la meute. Et cela F1 2011 y parvient à la perfection.

Note : 8/10

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, f1 2011, codemasters, jeux de course, licence

Batman Arkham City : Notre compte-rendu d'un event pas trop Bat 
par Aelya

mercredi 19 octobre 2011 20:50 10 commentaires

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Vendredi 14 Octobre, Quantic et moi étions invités à la finale du Batman Arkham City Challenge, un concours réservé au Benelux.
Les finalistes après avoir résolus les différentes énigmes de l'Homme Mystère/The Riddler sur Internet allaient maintenant devoir se creuser les méninges IRL.

Comme nous attendons le jeu (qui sort ce jeudi) avec grande impatience, nous étions très enthousiastes.

Nous sommes donc allés jusqu' Amsterdam pour découvrir les lieux de la finale et ça en jettait : un grand entrepôt nous ouvrait ses portes avec deux flambeaux Batman à l'entrée.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

A l'intérieur, nous trouvons 6 ou 7 Xbox, une scène avec DJ, une statue Batman, un bar à pizzas dont les boites sont à l'effigie de Batman (j'aimerais qu'ils fassent les mêmes ici !), une série d'écrans passant en boucle les différentes vidéos dévoilées jusqu'à ce jour et émettant parfois de la fumée.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Nous avons attendu le début de l'event en nous demandant ce que l'on nous réservait et quelle sorte de challenge allait être proposé aux joueurs sélectionnés. Le public commençait à s'impatienter et tout le monde espérait voir Batman et Riddler s'affronter !

Et l'Event commença fort : Riddler apparut et défia les finalistes.

A l'aide de "gadgets" (Iphones et Ipads) et plus particulièrement de leur fonction GPS, les participants devaient déchiffrer des énigmes afin de trouver différentes locations et s'y rendre. Il y aurait ainsi trois manches qui se termineraient par un combat aérien entre les deux finalistes !

Les joueurs ont donc commencé à chercher, courant un peu partout aux alentours de l'entrepôt (il était comique de les voir passer à toute vitesse d'ailleurs). Mais pour nous, pauvres membres de la presse, a commencé l'attente...

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

En effet, pendant que les finalistes cherchaient, nous n'avions rien à faire si ce n'est jouer à la démo de Batman (datant de l'E3 et assez courte) ou manger des pizzas (très vite épuisées)... Rajoutons à ça qu'il faisait un froid de canard (j'écris ces lignes une boite de mouchoirs à la main, j'ai attrapé la crève là-bas) et vous obtenez un event relativement long et ennuyeux si vous n'étiez pas impliqué dans le jeu.

Bien sûr, entre chaque manche, Riddler est passé faire une petite apparition mais à chaque fois très courte et moins impressionnante que la première.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Mais nous attendions le final : le combat aérien ! Cela laissait présager quelque chose d'assez spectaculaire, voire un petit passage de Batman... d'autant plus qu'en coulisses, on pouvait voir des AR.Drones décorés Batman.

Enfin, c'est le moment, on voit le personnel de Warner s'agiter, la foule se rassemble devant un grand rideau noir... Celui-ci se soulève peu à peu, des lumières blanches clignotent et au fond apparait le logo de Batman avec Riddler dedans accompagné de deux garçons.

Riddler tombe à terre annonçant sa défaite et les deux garçons s'avancent. Ils sont rejoints par une personne de Warner qui déclare que suite à des ennuis techniques le dogfight ne peut avoir lieu et qu'il y a donc deux vainqueurs au Batman Arkham City Challenge...

Le hasard a bien fait les choses puisque c'est un hollandais et un belge qui l'ont remporté (pas de jaloux)... Ils gagnent de bien beaux lots, entre autres un week end grand luxe à Bruxelles et surtout une statue grandeur nature de Batman.

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Et cela fut tout.

On eut bien sûr droit à la remise des prix (en néerlandais, enfin plutôt en hollandais) durant laquelle on nous annonça que tout le monde repartirait avec quelques goodies, ce qui nous remonta le moral après cet event en demi-teinte :  un T-shirt et un jeu de carte Batman Arkham City !

batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler batman arkham city,batman,warner,warner bros,challenge,riddler

Conclusion

Nous attendions beaucoup de cet event mais celui-ci s'avéra finalement assez décevant.

Alors que la finale du tournoi de Mortal Kombat, il y a quelques mois, avait très bien fonctionné comme event de lancement du jeu. Ici, la sauce n'a jamais vraiment pris. C'est d'autant plus dommage que l'idée d'un concours sous la forme d'une résolution d'énigmes était excellente. Mais cette finale fut longue et ennuyeuse pour les non-participants au jeu. Le froid de canard y étant peut-être aussi pour quelque chose.

Pas de trace de Batman... Pour un jeu à son nom, cela manquait vraiment... Toute l'assemblée n'attendait que lui ! Ou une apparition de Catwoman ;-)

Cette déception toute relative sera sans doute largement compensée par le jeu qui arrive ce jeudi et qui lui a l'air de tenir ses promesses et s'annonce vraiment cool !

        

dans Event, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : batman arkham city, batman, warner, warner bros, challenge, riddler

Aliens Colonial Marines, enfin l'adaptation que les fans attendent ? 
par Quantic

mardi 18 octobre 2011 19:46 2 commentaires

 aliens colonial marines,gearbox,sega,fps,preview,gamescom 2011

Peut-être la meilleure surprise de la dernière GamesCom !

Je me suis rendu à la présentation d'Aliens Colonial Marines de la Gamescom 2011 avec des pieds de plombs redoutant ce que Gearbox allait nous proposer avec ce nouvel Aliens. Pas que les précédentes adaptations soient mauvaises mais en tout cas pas à la hauteur de ce que j'attends d'une adaptation de cette licence culte... Et j'en suis ressorti totalement conquis.

Cet Aliens Colonial Marines s'inspire de l'Aliens de James Cameron qui est sans doute le film de la licence qui s'adapte le mieux à un FPS.

aliens colonial marines,gearbox,sega,fps,preview,gamescom 2011  aliens colonial marines,gearbox,sega,fps,preview,gamescom 2011

Plutôt que de revivre les évènements du film, vous incarnez un Marine envoyé sur LV-426 après que tout contact ait été perdu avec la première équipe. Vous débarquez donc dans la colonie dévastée par l'explosion des processeurs atmosphériques et comme vous vous en doutez, les Aliens sont toujours bien là.

Aliens fait partie de mes films cultes et aussi bien le film d'intro que la démo live à laquelle j'ai assistée m'ont totalement replongé dans l'ambiance du film. Les Aliens débarquent de partout avec pour la première fois un comportement qui m'a paru "réaliste" et non-scripté.

Bien sûr, je n'ai encore aucune idée du gameplay qui sera proposé mais la qualité de l'ambiance permet d'espérer une adaptation fidèle.

Vivement la sortie courant 2012.

        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : preview, aliens colonial marines, gearbox, sega, fps, gamescom 2011