[E3 2012] Preview - Castlevania - Lords of Shadow : Mirror of Fate et Metal Gear Rising: Revengeance 
par Aelya

vendredi 15 juin 2012 18:59 1 commentaire

J'ai eu l'occasion de jouer à deux futurs jeux de Konami : Castlevania - Lords of Shadow : Mirror of Fate et Metal Gear Rising : Revengeance (oui, ce mot n'existe pas en anglais mais je confirme le titre du jeu est bien Revengeance).

Et je dois reconnaître qu'à part leurs titres à rallonge et donc long à écrire, ils m'ont l'air fort sympathiques. En plus pour une raison obscure je tape toujours Castelvania au lieu de Castlevania et doit toujours me corriger : pensez-y à chaque fois que vous voyez le mot Castlevania dans mes articles, c'est de la torture !

Mais avant toute chose, je dois vous annoncer que nous avons pu interviewer Enric Alvarez & Dave Cox qui travaillent actuellement sur les deux prochains Castlevania (Castlevania - Lords of Shadow : Mirror of Fate (sur 3DS) et Castlevania - Lords of Shadow 2 sur PS3 & Xbox 360) et nous vous préparons la transcription de cette interview qui fourmille d'informations intéressantes pour incessamment sous peu (si ce n'est pas du teaser ça ;-)).

Revenons à nos moutons et abordons d'abord Metal Gear Rising: Revengeance.

 e3 2012,preview,konami,metal gear rising : revengeance

L'histoire se passe après les évènements de METAL GEAR SOLID 4. Le personnage principal s'appelle Raiden. Ancien enfant soldat, il fut transformé en un Ninja Cyborg, mi-humain, mi-machine. Il est équipé d'une lame de Katana à haute fréquence et ne vit que pour se venger.

Humhum, ça n'a pas l'air compliqué du tout^^ et encore je ne suis pas rentrée dans les détails comme le fait que l'histoire se passe trois ans après l'effondrement du système de Patriotes, cet effondrement entrainant la dissémination de la technologie cybernétique, elle-même entrainant l'instabilité et des conflits entre de multiples entités criminelles... Bref, c'est la pagaille et au milieu de tout ça, Raiden veut se venger et va se tailler un chemin au travers de tout ce qui se met sur sa route.

 e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance

En effet, l'arme principale de Raiden est un Katana. J'ai pu l'utiliser lors d'une démo qui faisait un peu office de tutorial. Ainsi, il y a deux façon de manier la lame : soit on combat de façon assez simple à l'aide de différentes attaques utilisant les boutons du pad, soit on vise une certaine partie du corps et l'on tranche à l'aide du stick droit, celui-ci donnant le sens du coup de la lame (horizontal, vertical, diagonal).

J'ai dû utiliser ce type d'attaque contre des cibles représentant des malfaiteurs prenant des gens en otage : il fallait viser de sorte à blesser/tuer seulement l'ennemi. Après mettre habituée à ce type de visée, c'est assez sympa avec un petit côté Fruit Ninja^^

 e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance

D'ailleurs, cet aspect ressort à nouveau lors d'attaques spéciales, alors que l'ennemi est affaibli : le temps semble ralentir et l'on doit trancher un maximum !

Le jeu est fun à prendre en main et, en tant que cyborg, Raiden dispose en plus d'avancées technologiques diverses et variées.

Reste à voir ce que cela donnera sur le long terme.

Castlevania - Lords of Shadow : Mirror of Fate

 e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,

L'autre jeu que nous avons pu avoir entre les mains fut Castlevania - Lords of Shadow : Mirror of Fate (non mais quel long titre : c'est bien pour les journalistes payés aux caractères, mais ici, c'est juste long).

Je préfère ne pas parler de l'histoire de peur de spoiler la fin de Castlevania - Lords of Shadow. En effet, l'histoire se passe 25 ans après les évènements de Lords of Shadow, les deux titres (et le futur Lords of Shadow 2 également) sont donc liés. Cependant, je peux malgré tout vous dire que l'on incarnera quatre personnages différents à des époques différentes et que l'action se passera principalement dans un même château.

 e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance

Le jeu utilise une perspective 2.5D. Qu'est-ce que cela signifie ?  Et bien que l'action et les combats se déroulent en 2D, un peu comme les anciens Castlevania, mais que les personnages et les décors sont modélisés en 3D. A cela on ajoute la 3D de la 3DS qui est principalement utilisée sur les décors. Le rendu est vraiment sympathique et pour une fois, je n'ai pas eu envie d'éteindre la 3D de ma console immédiatement.

On retrouve un système de combat similaire à Lords of Shadow avec le fouet emblématique, des attaques de zone assez faibles ou des attaques directes plus puissantes, tout ceci combiné à l'utilisation de combos et de magie.

 e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance e3 2012,preview,konami,castlevania,lords of shadow,lords of shadow 2,mirror of fate,metal gear rising : revengeance

Avant d'entrer dans le château, j'ai dû affronter un boss qui fut introduit par une petite cinématique 3D bien jolie. Le combat ne fut pas si évident que ça, le boss étant assez puissant et moi ne sachant pas trop me servir de mes attaques^^ Une fois à l'intérieur, j'ai dû explorer et utiliser mon fouet pour atteindre certains lieux autrement inaccessibles, tout en combattant divers ennemis.

Castlevania - Lords of Shadow : Mirror of Fate semble réunir les ingrédients nécessaires pour faire un bon Castlevania sur la 3DS, mêlant habilement éléments classiques et modernes, mais surtout faisant le lien entre Lords of Shadow et Lords of Shadow 2.

Prochainement, plus d'informations sur Lords of Shadow : Mirror of Fate et Lords of Shadow 2 dans notre interview avec Dave Cox, producteur, et Enric Alvarez, directeur des 2 jeux.

        

dans 3DS, Gaming, PS3, Salons, Xbox360
Tags : e3 2012, preview, konami, castlevania, lords of shadow, lords of shadow 2, mirror of fate, metal gear rising : revengeance

[E3 2012] Preview - Quantum Conundrum : un casse-tête interdimensionnel 
par Aelya

mardi 12 juin 2012 18:29 1 commentaire

E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix

A l'E3, pour assister à la preview d'un jeu, il y a deux possibilités : soit on fait la queue pendant des heures debout, soit, on a rendez-vous, ce qui équivaut souvent à un coupe-file magique mais, revers de la médaille, il faut courir entre chaque RDV, ceux-ci se trouvant toujours à l'autre bout du monde et le RDV précédent finissant toujours en retard...

Résultat, lorsqu'on arrive à la preview, on est content de s'assoir et il faut se remettre dans le bain assez vite, passant d'un FPS à un RPG à un jeu de puzzle, comme c'est le cas pour Quantum Conundrum.

En effet, Quantum Conundrum est présenté comme le premier puzzle en jeu de plateforme (je peux déjà entendre certaines voix s'élever mais il convient de préciser que Kim Swift qui a travaillé sur Portal 1 et 2 en est la designer). Il s'agira de résoudre des énigmes en utilisant différentes dimensions.

Ainsi, on incarne un jeune garçon qui rend visite à son oncle inventeur, juste au moment où l'on pénètre dans sa demeure, une explosion se fait entendre : une expérience a mal tourné et il faut sauver notre oncle en utilisant ses inventions qui vont nous permettre de manipuler différentes dimensions.

E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix

Plusieurs dimensions sont "disponibles" :

- La Dimension "Douillette" (traduction personnelle de Fluffy^^) où tout est 10 fois plus léger, un coffre-fort devenant un coussin.

- La Dimension "Lourde" (Heavy) où tout est cette fois (surprise!) 10 fois plus lourd, un carton devenant aussi lourd qu'un coffre-fort

- La Dimension "Au Ralenti" (Slow Motion) où le temps est ralenti

- La Dimension à la Gravité Inversée (Reversed Gravity) où comme son nom l'indique si bien, la gravité est inversée

E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix

A noter que notre personnage n'est pas sujet au changement de dimension grâce aux gants qu'il porte. Pour progresser, il faudra parvenir à ouvrir différentes portes en plaçant des objets suffisamment lourds sur des sortes de balances.

A cela s'ajoute d'autres machines qui viendront soit vous aider (des machines à cloner) ou vous gâcher la vie (des rayons lasers).

Le but du jeu sera donc d'arriver à trouver la bonne combinaison entre toutes ces dimensions pour arriver à franchir chaque pièce, surtout qu'il faudra parfois choisir quelles dimensions seront utilisables ! De bons casse-têtes en perspective >_<

E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix

E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix

Voici un petit exemple d'utilisation des dimensions.

Une vitre nous barre le chemin. Un coffre se trouve à proximité. On va donc utiliser la dimension Fluffy pour le rendre plus léger et le lancer contre la vitre. Avant qu'il n'atteigne la vitre, on va re-switcher à la dimension normale où le poids du coffre va pouvoir briser la vitre.

Il s'agit d'une des premières énigmes, elle est donc assez simple mais les développeurs nous en promettent cinquante avec une difficulté croissante et effectivement, ils nous en ont montré d'autres un peu plus pointues mais je ne veux pas vous gâcher la surprise ;-)

E3 2012, Quantum Conundrum, preview, square enix

Conclusion

Quantum Conundrum se présente comme un jeu de puzzles intéressant aux graphismes assez sympathiques (on sent les influences de Team Fortress, Tim Burton ou encore Days of the Tentacles et j'aime le fait que, suivant les dimensions, les tableaux changent^^) qui plaira aux amateurs du genre si les puzzles arrivent à se révéler à la hauteur car ceux que j'ai vu restaient malgré tout assez simples.

Le jeu sera disponible sur Steam dès le 21 Juin (avec des bonus de pré-commande) et cet été sur le Xbox Live et le Playstation Network.

        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : e3 2012, quantum conundrum, preview, square enix

Test Drive Ferrari Racing Legends, une preview à pleine vitesse 
par Quantic

samedi 09 juin 2012 19:18 0 commentaire

 test drive ferrari racing legends, jaquette, PS3

La célèbre série Test Drive s'était un peu égarée ces dernières années avec les deux Unlimited centrés sur l'online et le concept de courses en mode ouvert qui n'avaient pas vraiment convaincus.

Avec ce Ferrari Racing Legends, Rombax Games a fait appel aux petits gars de Slightly Mad Studios (déjà responsables des deux Need for Speed Shift) pour redorer le blason Test Drive avec une simulation digne de la prestigieuse licence.

Pour la première fois, Test Drive se concentre ainsi sur une seule marque et quelle marque : Ferrari.

A cette occasion, on en revient aux bases en abandonnant  le monde ouvert des derniers Test Drive Unlimited pour des courses sur circuits fermés (39 au total) au volant de 51 prestigieuses Ferrari depuis les modèles légendaires comme la F40 jusqu'aux F1 les plus récentes en passant par quelques modèles plus anciens parfois anecdotiques mais qui passionneront à coup sur le tifosi qui sommeille en vous.

 test drive,ferrari racing legends,slightly mad studios,preview,big ben  test drive,ferrari racing legends,slightly mad studios,preview,big ben

En plus des classiques courses uniques et contre la montre, un mode scénario assez complet proposera toute une série de challenges variés vous permettant de débloquer les voitures et de progresser dans une histoire dont on ne sait pas encore grand-chose.

Ce mode a la bonne idée de se séparer en 3 époques distinctes : Golden (1947-1973), Silver (1974-1990) et Modern (1990-2009) permettant de varier les plaisirs en pilotant des modèles très anciens tout comme des modèles modernes et ce, dès le début jeu. En outre, chaque époque se voit agrémentée d'un petit filtre graphique pendant les premières secondes de la course (noir et blanc, sépia, ...) pour se remettre dans le bain de l'époque. Ce n'est pas révolutionnaire mais ce sens du détail donne un certain cachet au jeu.

Au cours des époques, les modèles évolueront mais aussi les circuits. Il sera ainsi possible de courir sur les circuits d'Hockenheim ou de Silverstone au gré de l'évolution de leur traçé. De quoi se remémorer quelques circuits mythiques avant qu'ils soient défigurés par les chicanes.

 test drive,ferrari racing legends,slightly mad studios,preview,big ben

Au niveau de la qualité de la simulation, j'ai pu le tester pendant une petite heure sur un volant Logitech G25 et mon impression a été plutôt bonne. En activant quelques aides au pilotage, le jeu pourra s'adapter assez bien au niveau de chacun mais en coupant toutes les aides, on découvre une simulation assez pointue, proche des références du genre que sont Forza et GT sur consoles.

On n'en attendait pas moins de la part des développeurs du projet CARS, projet qui fait frémir d'impatience tout pilote virtuel qui se respecte.

 test drive,ferrari racing legends,slightly mad studios,preview,big ben  test drive,ferrari racing legends,slightly mad studios,preview,big ben

Graphiquement, le jeu s'annonce plutôt bon mais peut-être un cran en-dessous des productions les plus récentes... Ainsi si les voitures sont généralement bien modélisées, j'ai quand même pu voir l'un ou l'autre modèle coupé à la hache tandis que les circuits paraissent désespérément vide. Qu'on se le dise, Test Drive Ferrari Racing Legends ne sera pas forcément un jeu fun mais se profile comme une simulation sérieuse.

Voilà donc une simulation que je n'attendais pas du tout mais qui pourrait s'avérer très surprenante avec un niveau de simulation digne des ténors du genre et qui pourra aussi bien satisfaire le fan de Ferrari que l'amateur de pilotage réaliste.

Il reste à voir si cette bonne impression se confirmera lors de mon test qui ne tardera pas trop puisque le jeu est annoncé pour le 29 Juin prochain.


        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Xbox360
Tags : test drive, ferrari racing legends, slightly mad studios, preview, big ben

[Test] The Witcher 2 débarque sur Xbox 360 et le RPG revit 
par Quantic

vendredi 08 juin 2012 19:40 4 commentaires

 the witcher,xbox360, jaquette

Comme annoncé hier, un petit intermède dans nos articles E3 puisqu'à l'heure où vous lirez cet article, nous serons dans l'avion du retour... Place au test de Witcher 2 dans sa version Xbox 360.

Vous savez sans doute que nous avons adoré la version PC de Witcher 2, sortie l'année dernière...D'ailleurs nous avions déjà tout dit l'année dernière, donc n'hésitez pas à le relire.
On se concentrera donc dans ce test sur les différences entre la version PC et Xbox360.
 
The Witcher 2 souffre-t-il de la transition du PC vers la Xbox360 ?

C'est la vraie question puisque la bobox de Microsoft commence à accuser son âge et techniquement, la génération actuelle de consoles est totalement dépassée par nos PC's surpuissants.

Ainsi, Witcher 2 était réellement splendide sur PC. Sur Xbox, le niveau de qualité a dû être très fortement diminué et j'ai vraiment l'impression que ce que j'ai pu voir sur ma télé ressemblait à un Witcher 2 avec le mode graphique au minimum... Autrement dit, il tourne très bien sur Xbox mais la qualité graphique a pris un sacré coup au passage, on dirait un PC âgé de 5 ans.

Le jeu n'en est pas pour autant moche et Triss est plus resplendissante que jamais (surtout dans les scènes parfois très explicites du jeu ;-) ).

the witcher,xbox360,namco,test

Le passage à la Xbox a également transformé Witcher 2 en une 'enhanced edition'. Dans la pratique, cela signifie que tous les DLC déjà sortis sont inclus et que près de 4 heures de quêtes supplémentaires et environ 30 minutes de nouvelles cut scenes sont disponibles. Comptez donc une bonne quarantaine d'heures de jeu pour en venir à bout, ce qui est plus qu'honorable pour un aussi bon RPG.
 
Le plus gros défaut de la version PC était sa difficulté mal équilibrée livrant un jeu trop difficile au début et ensuite, après avoir boosté quelques pouvoirs, étonnamment trop facile. Nous n'avons pas été assez loin dans la campagne de cette version Xbox pour juger si ce défaut subsistait mais le jeu reste globalement assez difficile au cours de ses premières heures même si le tout nouveau tutorial (absent de la version PC) permet quand même de rentrer plus facilement dans le vif du sujet en expliquant le fonctionnement des combats et l'utilisation de la magie, des huiles et des potions.

 the witcher,xbox360,namco,test  the witcher,xbox360,namco,test

Le système de combat, assez original, reste inchangé et est toujours basé sur la recherche du bon timing afin d'occire votre adversaire sans prendre trop de dégâts. Impossible dans Witcher de foncer dans le tas et de frapper à tout va sans mourir lamentablement.
 
L'interface de l'inventaire avait également été très mal perçue par les joueurs PC puisque pensée en grande partie pour la console avec son système de listes très peu pratique à utiliser à la souris... Et bien malgré cela, sur Xbox, l'interface reste assez peu pratique et particulièrement lourde à utiliser.
 
Mais ces petits défauts n'enlèvent rien à l'incroyable qualité de ce titre qui compte parmi les RPG les plus aboutis toutes consoles confondues. Le passage du PC à la console se fait de la meilleure manière possible et alors que j'ai terminé le jeu sur PC, je n'ai pas pu m'empêcher de jouer encore une bonne dizaine d'heure sur cette version Xbox avec Geralt, le tueur de monstres.

the witcher,xbox360,namco,test

Conclusion
 
Un héros torturé et particulièrement séducteur, un univers incroyablement violent et réaliste, une histoire adulte et développée avec talent, un système de combat original et efficace, les qualités de ce jeu sont innombrables mais je ne vais pas tout vous dire puisque tout se trouve dans notre test PC.
 
En un mot, si vous êtes fans de RPG dans un univers Fantasy un poil plus sombre que d'habitude et que vous n'avez pas de PC, foncez, Witcher 2 ne vous décevra pas.

Ma Note : 8,5/10

Et n'oubliez pas que vous pouvez encore gagner votre version du jeu dans notre concours.

        

dans Gaming, Test, Xbox360
Tags : the witcher 2, xbox360, namco, test

E3 2012 : Résumé de la conférence Ubisoft 
par Aelya & Quantic

mardi 05 juin 2012 08:04 1 commentaire

Ubisoft-livestream.jpg

Ubisoft ne nous a pas invité à leur conférence, mais cela ne nous a pas empêché de la regarder depuis notre chambre d'hôtel avec un WIFI si pourri que la vidéo s'arrêtait toutes les 3 minutes...

Il s'agira donc ici de vous dire en gros ce qu'on en a pensé et de vous mettre les liens vers les vidéos.

Mais d'abord, je dois vous annoncer notre gros coup de coeur sur Watchdogs. Comme Ubisoft a clôturé sur ce jeu, on n'en parle qu'en fin d'article mais, voilà, je (Aelya) ne pouvais résister à l'envie de vous le dire dès maintenant.

Mais reprenons à présent la conférence dans l'ordre.

Tout a commencé avec Le nouveau Just Dance 4. Les fans du genre aimeront, les autres non, bref c'est assez classique.

Ensuite, ce fut le tour de Far Cry 3 avec un trailer assez sympa.

Vient le tour de Splinter Cell Blacklist : si lors de la conférence de Microsoft, nous avions eu droit au gameplay, ici on nous montre le trailer qui lui aussi fait assez envie.

Petit trailer de Avengers : Battle for Earth. J'avoue ne pas savoir quel genre de jeu il s'agit mais comme j'aime les super-héros Marvel, je pourrais me laisser tenter^^

On passe aux jeux WiiU.

Rayman Legends, suite de Rayman Origins (ou en tous cas quelque chose dans cet ordre), où l'on pourra diriger son personnage directement depuis l'écran tactile de la manette.

Perso, je ne trouve pas ça très pratique car lorsque je regarde la manette, je ne regarde pas l'écran TV. Si j'avais envie de jouer sur une portable, je le ferais directement... Mais bons les amateurs de nouveaux gameplays pas forcément très révolutionnaires apprécieront ce jeu qui même sans WiiU sera sans doute à la hauteur de l'excellent Origins.

On nous annonce ensuite une exclusivité WiiU destinée à un public adulte : ZombiU. Le trailer est vraiment très esthétique et n'est pas sans rappeler celui brillantissime de Dead Island, dévoilé il y a maintenant un an et demi... Mais encore aucune info sur le gameplay...

Le moment tant attendu est enfin arrivé : c'est au tour d'Assassin's Creed 3 et là Ubisoft met le paquet avec une très longue démo de gameplay qui fait bien envie même si on ne voit pas tant de nouveautés que ça.

La foule est très enthousiaste et en fait, tout le monde s'attend à ce que la conférence s'achève là mais non, Ubisoft continue avec ShootMania, leur nouveau FPS en ligne. On nous montre le mode Elite en faisant s'affronter deux équipes championnes de FPS (Counter Strike principalement), l'une masculine et l'autre féminine (beaucoup de joueuses Russes^^).

On nous parle ensuite de Ubisoft Online et des titres tels que The Settlers Online et Ghost Recon Online. Rien de bien folichon. Cela va-t-il s'arrêter là-dessus ?

Et non, Yves Guillemot, le CEO d'Ubisoft arrive pour parler d'un projet révolutionnaire en développement depuis quelques années puis nous laisse découvrir un trailer énigmatique sur le CTOS, parlant du fait que toutes les informations personnelles sont à présent enregistrées et stockées, que nous ne sommes plus des personnes mais des "Data Clusters", des amas de données.

Vient ensuite un présentateur qui nous indique que dans CTOS, la ville devient notre arme, que l'on contrôle le système de surveillance...

Une démo de gameplay est lancée et là, c'est la claque. Au début, cela semble assez classique puis on se fait happer et franchement, Watchdogs a l'air excellent ! C'est la meilleure surprise de l'E3 pour l'instant mais je vous laisse en juger par vous-même :


Par contre, aucune date ou console n'a été annoncée pour l'instant. Il faudra être patient.

Notre Avis

On pensait qu'Assassin's Creed 3 serait le contenu le plus intéressant de cette conférence mais Ubisoft nous a surpris en dévoilant Watchdogs. Celui-ci pourrait même s'annoncer comme l'une des meilleures surprises de cet E3 ! Vivement que nous puissions le voir sur le salon pour vous donner plus de détails^^

UbiSoft signe donc une conférence de qualité et finalement très orientée Gamers avec peut-être bien la claque du salon avec ce Watchdogs totalement inattendu et qui promet beaucoup !

        

dans Gaming, PC, PS3, Salons, Wii U, Xbox360
Tags : e3 2012, ubisoft, conférences, résumé, compte-rendu, assassin's creed 3, watchdogs

E3 2012 : Résumé de la conférence Electronic Arts (EA pour les intimes^^) 
par Aelya & Quantic

mardi 05 juin 2012 07:28 0 commentaire

 e3 2012,ea,conférences,electronic arts,résumé,compte-rendu

Après Microsoft, voilà la conférence d'Electronic Arts : que nous réservent-ils cette année ? L'année dernière des joueurs de football américain avaient été conviés à l'évènement. Résultat, Quantic s'est précipité pour y aller cette année. Va-t-il être exaucé ou aurait-il mieux fait d'aller à celle de Microsoft où il y a eu Joe Montana ?

Les réponses dans notre compte rendu en direct de Los Angeles !

 e3 2012,ea,conférences,electronic arts,résumé,compte-rendu

La conférence s'ouvre sur une intro par le CEO d'Electronic Arts John Riccitiello et est suivi par les toutes premières images de Dead Space 3: ouh, ça fait peur, mais dans le bon sens^^

Trois nouveaux lieux seront disponibles, dont une planète gelée remplie de Nécromorphes, et un nouveau personnage sera au côté d'Isaac : John Carver qui permettra de faire de la co-op avec un système de drop-in/drop-out. On peut voir une longue séance de gameplay illustrant tout ceci. Les décors extérieurs sont splendides et les boss vraiment gigantesques.

Dead Space 3 est annoncé pour Février 2013.

 e3 2012,ea,conférences,electronic arts,résumé,compte-rendu

On passe maintenant au football américain. Quantic va-t-il être exaucé ?

NFL 13 utilisera un nouveau moteur, le "Infinity Engine" qui  rajoute du réalisme au jeu avec la prise en compte de facteurs physiques comme la masse et la vitesse. Ainsi, il n'y a plus de plaquages pré-calculés et tout se fait en temps réel.

Michael Irvin, le receveur faisant parti du Hall of Fame de la NFL, surnommé le "Playmaker" est là. Mais Quantic ne le connait pas bien : il aurait dû aller chez Microsoft ;-)

En plus du "Infinity Engine", un mode carrière très complet sera disponible. Le jeu inclura par exemple un flux Twitter virtuel et on pourra manager son équipe via PC, tablette ou GSM.

Après ce jeu principalement destiné au public Américain, on passe au casual avec SimCity Social qui arrive sur Facebook d'ici quelques semaines.

Mais c'était juste pour mieux faire la transition vers Sim City sur PC et son nouveau moteur "GlassBox". Et pour illustrer tout ça, on nous montre le gameplay du jeu qui fourmille de détails.

On pourra jouer seul ou à plusieurs avec un multi player vraiment prometteur puisque chaque décision aura une influence sur les villes des joueurs voisins.

On passe maintenant à Battlefield 3 dans lequel 1600 milliards de balles ont été tirées. Ca fait beaucoup... Tout ça pour annoncer Battlefield 3 Premium qui contient tous les trucs exclusifs habituels et des accès anticipés aux futurs Extensions. Il y a même une promo si on l'achète aujourd'hui sur Origin.. Ahh ces américains !

Le Co-fondateur de Bioware arrive sur scène. Va-t-il parler de Dragon Age 3 ? Non, il s'agit de Star Wars : The Old Republic. Il y aura ainsi de nouvelles zones de guerre PVP et plus de contenu haut-niveau (quelle surprise !).

Une nouvelle planète va également faire son apparition ainsi que de nouveaux compagnons (un droïde assassin) et surtout de nouvelles espèces (cool^^).

Changement de registre avec Medal of Honor Warfighter où on nous montre l'assaut d'une forteresse pirate Somalienne.

Le jeu introduit 12 unités Tier 1 de 10 nations différentes afin de proposer un multijoueur vraiment unique. On pourra ainsi jouer les SEAL, les SAS, entre autres... Il sera disponible le 23 Octobre aux USA.

On repasse au sport maintenant. Mais cette fois du sport casual avec... Madden NFL Social jouable sur Facebook et sur son GSM. Waouh, trop fort ! C'est Quantic qui va être content : on imagine le réalisme de cette simulation.

Et maintenant, on passe au foot et donc à FIFA.

FIFA 13 sera connecté à l'EA Football Club via l'Ipad, iphone ou android et on nous annonce aussi une super grande nouveauté : une app Iphone ! Là, on est scotché ;-)

Après le foot, un peu de combat avec UFC Ultimate Fighting Championships. Le président de l'UFC, Dana White, vient sur la scène pour se féliciter du partenariat avec EA Sports. La salle est hyper excitée... Nous on se demande encore pourquoi ???

Et maintenant les voitures avec Need For Speed Most Wanted.

Ce jeu utilisera la seconde génération de l'Autolog system, maximisant la compétition entre les joueurs. Toute action dans le jeu fera gagner des points qui détermineront votre rang dans la liste des pilotes les plus recherchés ("Most Wanted" sonne mieux quand même).

Le jeu sort le 30 octobre.

Et continue avec du lourd : Crysis 3 !

Sept lieux différents seront disponibles au cours de la campagne solo. On nous montre une vidéo du gameplay. Dispo en février 2013.

Et c'est la fin...

Notre Avis

Donc pour résumer, EA développe des jeux de sport, des FPS, un MMO (qui ne marche pas très bien malgré sa qualité, il faut le reconnaitre) et des jeux Casuals...

Hum... Ca fait un peu peu. Aelya reste sur sa faim : où sont les RPG (Dragon Age 3!!!) ou encore les jeux comme Alice Madness Returns ? Il n'y a pas grand-chose qui lui fasse envie dans ce line up...

Cette conférence EA est donc une vraie déception...On a presque eu l'impression de voir les mêmes jeux en boucle... C'est bien simple, si la musique n'était pas à fond (Quantic soigne encore ses tympans), on se serait carrément endormi.

        

dans Gaming, PC, PS3, Salons, Xbox360
Tags : e3 2012, ea, conférences, electronic arts, résumé, compte-rendu

E3 2012 : Résumé de la conférence Microsoft Xbox 
par Aelya & Quantic

mardi 05 juin 2012 01:39 0 commentaire

 e3 2012,conférences,microsoft,xbox360,résumé,compte-rendu

La conférence Microsoft ne commençait qu'à 9:30, cependant, le check-in se faisait dès 7:00. C'est donc à l'aube qu'Aelya s'est levée, pomponnée préparée et est partie pour faire la queue. Une fois là-bas, elle a reçu un joli bracelet au couleur de la Xbox (vert pour ceux du fond qui ne suivent pas) et a attendu dans une file encore assez vide (cela sert de se lever à l'aube !), ce qui allait vite changer.

Après quasi deux heures d'attente, les portes s'ouvrent enfin. Comme Aelya était dans les premiers, elle reçoit un ticket pour les "floor seats", c'est-à-dire ceux dans la fosse. Cool ! Bon, elle n'était pas tout devant mais c'était chouette quand même. Cependant, il a fallu qu'elle tombe sur les seuls japonais de la salle qui se levaient toutes les 30 secondes pour prendre des photos, tous les autres journalistes restaient bien sagement assis : elle a eu envie des envies de meurtres !

 e3 2012,conférences,microsoft,xbox360,résumé,compte-rendu

Après une demi-heure d'attente, on nous annonce le début du briefing d'ici quelques instants : la tension monte, Aelya vérifie qu'elle a tout à portée de main : Stylo ? Check. Cahier ? Check. Appareil photo ? Check. Caméra ? Check. Argh, ça fait trop de choses ! Il va falloir faire des choix ! On verra bien durant la conférence... Qui commence d'ailleurs !

Et ça y est, l'E3 2012 est réellement lancé avec cette conférence Microsoft. Après une conférence Nintendo pré-E3 assez décevante, est-ce que Microsoft va annoncer du lourd, voire du très lourd ou bien rester sur sa ligne de communication récente en se concentrant sur Kinect et sur quelques licences fortes ?

La réponse dans ce compte-rendu en direct de Los Angeles.

A noter que pour les pauvres francophones qui n'étaient pas à Los Angeles, c'est traduction en français obligatoire et vraiment, ça casse l'ambiance de la conférence. Heureusement qu'Aelya était sur place et que Quantic a fini par trouver comment passer la conférence en Anglais parce que bon... la traductrice était vraiment pas douée...

Mais place aux annonces !

Ca commence fort avec une longue phase de gameplay d'Halo 4, le blockbuster de fin d'année pour Microsoft. Graphiquement, Halo 4 a l'air très beau. Niveau gameplay, rien de bien original mais les fans adoreront à coup sûr. D'ailleurs la salle est enthousiaste.

Après le blabla marketing de rigueur (on est les meilleurs et les autres y sont que des nuls, la Xbox est la première console vendue dans le monde entier...) par Don Mattrick, c'est au tour d'UbiSoft de faire son entrée avec la présentation de Splinter Cell : Blacklist, le grand retour de Sam Fisher dans une phase de gameplay très dynamique se déroulant à la frontière de l'Iran et l'Irak. Il est annoncé pour printemps 2013 et incorporera la technologie Kinect (la reconnaissance vocale).

Au moins, cette fois, Microsoft lance sa conférence avec des jeux, des vrais !

C'est au tour des licences sportives avec NFL 13 et FIFA 13 et leurs "fameuses" interactivités Kinect. Il sera ainsi possible de changer les stratégies, les joueurs directement avec sa voix et voir même les joueurs réagir en fonction de vos commentaires.

C'est particulièrement impressionnant dans NFL 13 même si on sent encore une certaine latence.

Quantic, pour sa part, est mort de jalousie puisque c'est Joe Montana (un célèbre Quarterback) qui a présenté les fonctionnalités de NFL13.


Ensuite, un trailer pour Fable : The Journey, le nouvel épisode de la licence qu'on nous avait déjà montré au précédent E3 mais sans beaucoup plus d'infos. Kinect semble au coeur du gameplay, ce qui n'annonce rien de bon ;-)


Et on continue en force avec un trailer pour le nouveau Gears of War : Judgment, la salle se réveille ! Sortie courant 2013.


On continue avec du lourd puisque Forza Horizon est annoncé comme un jeu un peu plus arcade que les classiques Forza mais le trailer fait bien envie ! Il est prévu pour le 23 Octobre 2012.

Petite pause dans un show bien huilé avec le blabla marketing sur les films à la demande et autres petits plaisirs de cinéphiles mais pour notre part, nous restons convaincu que les Blu-Ray ont encore un bel avenir devant eux (surtout s'ils ont droit à de belles éditions collector^^).

A côté du cinéma et des partenariats télés (Nickelodeon, Paramount, Machinima...) auxquels, nous autres européens, auront accès en 2035, un nouveau service XBOX Music est également présenté... Intéressant, sans doute mais la salle commence à s'endormir...

Et pour finir de nous achever, on nous sert un petit trailer de Fitness sur Kinect... Bon allez, la suite !

Et ils insistent puisque Nike monte sur scène pour annoncer Nike+ Kinect Training... La conférence avait pourtant si bien commencé...

Place à Xbox Live où SmartGlass est présenté comme une interface permettant de lier les tablettes et smartphones à sa Xbox et ainsi de commencer à regarder un film sur sa tablette et le terminer sur sa télévision... L'interactivité ne se limitera pas au film mais sera bien utilisable en jeu également.

La démo est impressionnante mais dans la pratique, on sent que le seul objectif est de concurrencer la  WiiU en laissant à l'utilisateur le choix de sa tablette.


Néanmoins, cela risque d'encore mettre la WiiU un peu plus dans les difficultés lui retirant de plus en plus ses quelques innovations.

Internet Explorer sur Xbox est annoncé (cet automne pour les américains, pour nous mystère), cool, quand est ce qu'on aura un vrai browser comme Chrome ;-) mais reconnaissons que le fait de pouvoir utiliser un smartphone ou une tablette comme souris pour Xbox fait un peu sourire les anciens gamers PC que nous étions il y a peu...

Après un petit clip de Prometheus qui a fini d'achever Quantic tellement il meurt d'envie de le voir, on en revient aux jeux avec le très attendu Tomb Raider par Crystal Dynamic et un long trailer de gameplay qui fait penser à un mélange entre Uncharted et Assassin's Creed. On notera que la belle gagne de l'XP parfois, ce qui annonce des possibilités de customisations.


En tous cas, c'est du très lourd et on est impatient de mettre la main dessus durant l'E3. Les DLC's seront disponibles en exclusivité sur Xbox 360 pendant un temps limité.

Ensuite, nous avons droit à trois trailers/teasers présentant des jeux en exclusivité mondiale.

Ascend : New Gods est présenté. Ce jeu est développé par l'équipe qui a produit Toy Soldiers mais on en saura pas beaucoup plus...


Court trailer pour LocoCycle dont on n'apprend pas grand-chose si ce n'est que le design est très inspiré de Tron.

Ensuite, un jeu très conceptuel conçu pour Kinect par Gore Verbinski : Matter.


Capcom monte sur scène avec une longue scéance de gameplay du très attendu Resident Evil 6 qui semble bien prometteur. Les deux japonais devant Aelya sont quasi extatiques et les mitraillent comme des fous (tout ça debout, grr)

Ensuite, une courte présentation de Wreckateer, un jeu Xbox Live pour Kinect qui consiste à tout peter dans un château : on arme une arbalète de siège puis dirige son projectile avec nos bras/corps... Même la présentatrice à un peu du mal à se motiver ;-)


Et puis, petite surprise avec l'annonce d'un nouveau jeu South Park avec Trey Park et Matt Stone, les créateurs de la série en personne.

e3 2012,conférences,microsoft,xbox360,résumé,compte-rendu

Ceux-ci présentent le jeu avec beaucoup d'humour, se moquant même gentimment du blabla marketing de Microsoft que je ne peux m'empêcher de retranscrire :

"Combien de fois avez-vous regardé un épisode de South Park et pensé : Je voudrais pouvoir le regarder sur ma TV, tant en étant relié à mon GSM qui est lui-même contrôlé par ma tablette qui est relié à mon four, le tout en étant assis dans mon réfrigérateur?" Bon, nous ne faisons pas ça, on fait juste ce jeu".


Comme on est tous les deux fans, on attend South Park The Stick Of Truth avec impatience !


Et comme il se doit, Dance Central 3 est annoncé avec un invité de luxe en la personne de Usher, mais on en apprendra rien de plus... Microsoft aura en tout cas fait peter le portefeuille puisque Usher fait un petit show sur la scène.


Heureusement que le public était composé quasi que d'hommes, sinon il y aurait eu une émeute ! D'ailleurs les deux japonais devant Aelya étaient super excités... Il faut dire que voir Usher danser avec la même chorégraphie que dans le jeu, c'est sympa^^

e3 2012,conférences,microsoft,xbox360,résumé,compte-rendu

Et celui que beaucoup (mais pas nous ;-) ) attendaient : Black Ops 2 qui semble toujours aussi spectaculaire même si Battlefield 3 semble l'avoir bien influencé avec ses immeubles qui s'écroulent...


Et c'est sur cette très longue scéance de gameplay que la conférence Microsoft s'achève.

Notre Avis

Après nous avoir fait peur quelques minutes avec son marketing interminable autour du cinéma à la demande, de la télévision, de la musique et du fitness en partenariat avec Nike, Microsoft a fini par redresser la barre avec pas mal d'annonces de jeux bien orientés gamers comme Halo 4, Tomb Raider our encore Black Ops 2 et Resident Evil 6 mais tout cela manque quand même cruellement d'exclusivités pour soutenir encore longtemps les ventes de Xbox 360.

Enfin, Smart Glass semble une fonctionnalité vraiment intéressante qui risque de mettre la WiiU défintivement à terre.

Curieux de voir comment Sony va répondre à cette conférence qui globalement a tenu ses promesses, hormis l'absence d'annonce d'une nouvelle Xbox mais bon, on s'y attendait un peu.

        

dans Gaming, Salons, Xbox360
Tags : e3 2012, conférences, microsoft, xbox360, résumé, compte-rendu, halo 4, gears of war judgment, tomb raider, smart glass

Lollipop Chainsaw : Interview du producteur Scott Warr 
par Aelya

jeudi 24 mai 2012 20:12 1 commentaire

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

Nous avons eu la chance de nous voir accorder une interview avec Scott Warr le producteur de Lollipop Chainsaw (plus d'informations sur ce jeu qui s'annonce vraiment bon dans notre preview).

Cette interview s'est déroulée dans une sorte de bar avec la musique à fond, résultat : Comprendre ou ne serait-ce qu'entendre les propos de Scott Warr s'est avéré parfois délicat...

Voici donc ce que nous avons réussi à reconstituer malgré le bruit, la musique, les cris de zombies et les exclamations enthousiastes d'une cheerleader blonde^^

Couple Of Pixels : Lollipop Chainsaw et No More Heroes semblent avoir un certain nombre de points communs. A quel point ces deux jeux se ressemblent-ils ?

Scott Warr : Quand Suda est venu nous voir au sujet du jeu, il avait cette idée avec une tronçonneuse, une pompom girl qui découpe des zombies avec des arcs-en –ciel... Après ça, tout était fini et le développement du jeu s’est mis en route. Suda, Warner Bros et moi n’avons jamais regardé derrière nous.

On s’est demandé ce que les gens aimaient dans les jeux de Suda51 : ça, c’est ce que j’aimais dans No More Heroes, ça c’est ce que j’aimais dans Shadows... Je pense que vous retrouverez beaucoup d’éléments de No More Heroes.

Avoir un système permettant de faire évoluer Juliet, de la rendre plus forte est une des similitudes avec No More Heroes. Il y aura ainsi un certain nombre de recoupements entre les deux titres.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : D’où est venue l’idée d’une pompom girl trucidant des zombies ? Vient-elle de Suda ?

S.W. : Tout à fait ! Je n’arrêtais pas de le lui demander tout le temps et il me donnait comme réponse : « j’étais aux toilettes et réfléchissais quand j’ai eu cette idée... » Il m’a toujours donné cette même réponse. Tout le monde lui pose cette question et il ne donnera jamais une vraie réponse.

C’est la même chose avec James Gunn. On lui demande comment il est arrivé à un tel résultat, à un tel script et il ne vous donne jamais cette fameuse réponse mais va tourner autour du pot.

Mais, quand j’ai vu ça pour la première fois, cette cheerleader qui découpe des zombies en faisant jaillir du sang partout et des arc-en-ciel, je me suis dit, mon dieu, il faut que je m’occupe de ce jeu et on m’a dit « Génial, on pense que tu es parfait pour ce jeu. Au fait, est-ce que tu sais qui est Suda51 ? » Ce à quoi j’ai répondu « Absolument ! »

Pour moi qui suis un fan immense, qui ai joué à tous ses jeux, les ai tous adorés, faire partie de ce jeu, le voir, travailler à ses côtés, être au cœur de tout, aider, voir l’évolution du processus, être impliqué dans les choix de designs, tout ça, c’est vraiment quelque chose de génial à vivre.

COP : Malgré tout, quand je vois le jeu, je ne peux m’empêcher de penser à Buffy contre les Vampires. Ici, ce serait Juliet contre les Vampires. Pensez-vous que Suda51 a pu s’en inspirer un peu ?

S.W. : Tout à fait ! Et là encore, j’ai aussi posé cette question et il répondait vaguement avec un " Euh non ". On ressent clairement une influence de Buffy mais cela reste différent, il y a même une blague sur les « Running Zombies ». Il y a beaucoup d’influences et elles viennent à la fois de Suda51 et de James Gunn.

COP : Sinon, est-ce qu’une différence flagrante entre Buffy et Juliet ne serait pas que cette dernière embrasse complètement son origine ?

S.W. : Oui et non. Juliet n’a pas toujours été la chasseuse de zombie pleine de confiance en elle, un peu comme Buffy qui n’aimait vraiment pas ça et ne voulait pas tuer des vampires. Mais Juliet, elle, a toujours voulu faire partie de ça, tout comme le reste de sa famille qui sont  des chasseurs de zombies.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Parlons des Arcs-en-ciel. En général, les jeux classiques mixent des filles sexy au genre horreur. Cependant, vous avez choisi d’y intégrer un aspect un peu plus déjanté. Qui a décidé ça ?

S.W. : Là encore, Suda est arrivé... On ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui. Voir des arcs-en-ciel, une  cheerleader, une tronçonneuse, un jeu intitulé Lollipop Chainsaw, cela semble si simple... et pourtant rien de semblable n’a jamais été réalisé. Quand vous connaissez le type derrière tout ça cela ne vous surprend pas.

Mettre des arcs-en-ciel et des petites étoiles, c’était ajouter un nouvel élément au genre. Quand on pense à l’horreur, au gore, on imagine du sang, que du sang et rien d’autre.

Dans notre jeu, le sang va se transformer en cœur et inversement les cœurs vont se transformer en sang : on obtient donc cet énorme chassé-croisé entre le sang, les paillettes et les arcs-en-ciel, c'est ce que j’adore dans ce jeu.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Pourra-t-on faire évoluer Juliet ?

S.W. : On gagne des médailles en tuant des zombies qu’on peut dépenser pour améliorer des compétences : tirer plus loin, se relever plus vite. Cela ne semble pas grand-chose mais il y a beaucoup dans ce « pas grand-chose » et cela vous aide vraiment tout au long du jeu.

COP : Qu’en est-il des costumes ? Y aura-t-il des DLC ?

S.W. : Pas de DLC. On est très content du nombre de costumes présents dans le jeu ainsi que le nombre d’objets déblocables et collectionables.

Dans beaucoup de jeux, on reçoit seulement une ou deux tenues puis il faut payer, mais dans notre jeu, il y a une tonne de costumes et de façon de les débloquer. Il faudra réfléchir à la manière de faire, la tenue ne sera pas accessible directement, elle ne sera pas servie tout cuite sur un plateau.

Cela rajoute un aspect au jeu, obligeant parfois à retourner en arrière pour trouver la solution.

COP : Les pouvoirs de Juliet évoluent au cours du jeu et on y croise des mini-jeux, des sport-games. Pouvez-vous nous en dire plus ?

S.W. : Quand vous commencez le jeu, vous devez vous habituer au gameplay. Vous pouvez vous frayer un chemin à la hack-and-slash, et c’est le plus facile, mais certains joueurs veulent aussi du challenge.

Comme mini-jeux, Il y a, par exemple, le Zombie Nick où vous mettez la tête de son petit copain sur le corps d’un zombie, il y a aussi du Zombie basketball et dans d’autres niveaux, il y a beaucoup d’autres mini-jeux, comme du baseball.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Pourra-t-on jouer les sœurs de Juliet ?

S.W. : Non, elles ne seront pas jouables.

On y a beaucoup pensé mais juste incorporer Nick a demandé beaucoup de réflexion. Qu’allons-nous faire avec lui ? Il est un élément clé mais c’est une tête décapitée, que peut-on faire avec ça ? De nombreuses idées fusaient : il devrait pouvoir se balader, contrôler quelqu’un ou se faire contrôler par quelqu’un...

Puis on a tout ramené à ce que Suda avait dit à l’origine lors d’un meeting : le jeu concerne Juliet. Il n’y a donc que certaines choses qui peuvent être faites avec Nick.

Le même principe s’est appliqué aux deux sœurs : on a préféré se concentrer sur Juliet. Donc vous pourrez les utiliser, elles vous aideront et vous accompagneront durant l’histoire mais l’action se fait principalement avec Juliet.

COP : No More Heroes a surpris par sa musique. Peut-on s’attendre à la même chose avec Lollipop Chainsaw ?

S.W. : On avait Akira Yamaoka dans le studio et rien que sa présence a réveillé le fanboy au fond de moi. Shadows of the Damned avait une bande originale fantastique mais très sombre, ici on voit Akira sous un jour différent avec ce jeu assez pop et sportif.

En plus de ça, chaque Boss a son propre thème musical : pop-rock, métal...

Et avec l’intégration de Jimmy Urine du groupe « Mindless Self Indulgence », cela ajoute une couche en plus. L’évolution musicale du jeu a été tout bonnement incroyable : les voir en pleine création, en train de jouer de la guitare, d’écrire, c’était génial.

Ce sont des artistes sensationnels. J’ai hâte que vous puissiez entendre ce qu’ils ont fait pour ce jeu.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

COP : Y-aura-t-il un mode Multi-joueurs ?

S.W. : Non, pas de multi-joueurs. On voulait se concentrer sur le mode solo. On a travaillé à l’amélioration des contrôles. Les contrôles de No More Heroes étaient meilleurs que ceux de Shadows of the Damned et Lollipop amène tout ça au niveau supérieur. Il y a une progression de jeu en jeu.

C’est la même chose pour le multi-player. Ce serait fun d’avoir un groupe de cheerleaders se courant après  armées de tronçonneuses, mais ce n’était pas la bonne voie.

On a implémenté le Leaderboard pour faire en sorte que le monde entier puisse voir le classement de tout un chacun. Un japonais pourra voir le score d’un américain, vous pourrez voir les scores de tout le monde. On veut que les gens ressentent le jeu.

D’abord en mode easy pour finalement arriver à ce que j’appelle le mode de difficulté japonais, il y a un mode où si l’on meurt, on meurt définitivement. Cela donne envie de continuer à jouer, de rivaliser avec ses amis en leur disant « regarde qui est en train de te massacrer ».

COP : Y a-t-il une chance de voir Juliet et Travis (héros de No More Heroes) ensemble ?

S.W. : - Rire - Je ne suis pas sûr, Travis est encore au paradis des sucettes...

COP : Merci pour cette interview.

 lollipop chainsaw,interview,producteur,warner bros

Et en bonus, rien que pour vous, la délirante bande-annonce de présentation de la Special Edition du jeu comprenant une Juliet grandeur nature ... et contrôlable à distance.

Autant vous dire qu'on l'a déjà précommandée...

        

dans Gaming, Preview, PS3, Xbox360
Tags : lollipop chainsaw, interview, producteur, warner bros, special edition