[Video] Les armures féminines aérées, tout un problème... 
par Quantic

vendredi 15 juillet 2011 19:11 0 commentaire

Je ne résiste pas à la tentation de partager avec vous cette vidéo de l'excellent site College Humour traitant du problème insoluble des armures aérées si chères à nos héroïnes d'Heroic Fantasy.

        

dans Buzz, Sexy
Tags : video, buzz, college humour, sexy

Japan Expo 2011 : Ma sélection de Cosplays sexy 
par Quantic

mardi 05 juillet 2011 19:32 5 commentaires

Pendant notre week end à la Japan Expo - ComiCon 2011, mon oeil de pervers est resté aux aguets (comme d'habitude dirait Aelya) des cosplayeuses sexys croisées sur le salon.

Aussi, avant de vous proposer l'ensemble de nos photos Cosplays (plus de 300 photos), je vous propose une petite sélection de mes clichés les plus aguicheurs.

J'ai déjà connu de meilleures récoltes de sexy attitude sur de plus petits salons, Made in Asia en Mars était par exemple un bon cruc comme vous pouvez le constater ici, mais nos voisins français n'ont pas démérités pour autant !

Bref, place aux photos...

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

 japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

japan expo 2011,comicon 2011,cosplay,sexy

Et comme toujours, vous pourrez retrouver sur notre page Picasa l'ensemble de nos clichés en haute définition dès que nous aurons terminé leur classement.

Enfin, n'oubliez pas de fouiller notre page You Tube puisque nous uploadons nos vidéos Japan Expo - ComiCon au fur et à mesure. Beaucoup de cosplays, bien sur mais aussi quelques vidéos d'ambiance.

        

dans Otaku, Salons, Sexy
Tags : japan expo 2011, comicon 2011, cosplay, sexy

[Test] Duke Nukem Forever, le retour du mort-vivant 
par Quantic

jeudi 23 juin 2011 19:22 1 commentaire

 duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games

Douze ans de développement, voilà ce qu'il a fallu à 3D Realms pour nous pondre la suite du légendaire Duke Nukem 3D. Mais cette fois, ça y est, la plus grande Arlésienne du jeu vidéo est sortie. Alors, digne successeur ou pétard mouillé ?

Voilà un jeu qui ne laisse en tout cas personne indifférent et votre avis sera fortement influencé selon que vous étiez fan ou pas du précédent épisode. Une chose est certaine, douze ans de développement, cela laisse des traces. Et même si Gearbox Software a repris le projet pour le faire enfin aboutir en profitant de l'occasion pour intégrer des éléments de FPS moderne, on constate très vite que Duke Nukem Forever traine son âge derrière lui.
D'abord au niveau visuel puisque même si le jeu n'est pas moche, il reste loin des ténors actuels mais aussi et surtout par son gameplay qui a mal vieilli.

duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games  duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games

Dès les premières minutes de jeu, on est choqué par le côté rigide de Duke et le peu d'intelligence des ennemis. Pour les vieux de la vieille qui ont tout appris sur Doom ou Quake (comme moi), les réflexes reviennent bien vite et on prend finalement du plaisir à retrouver un gameplay qui a hanté notre adolescence (un peu comme un Duke Nukem 3D version HD), mais pour les autres, le choc doit s'avérer un peu plus rude.
Pourtant, on peut dire que Duke se démène comme un beau diable alternant les séquences à pied avec des séquences de course et des niveaux complets où l'on est rétréci qui constituent un mix entre jeu de plate-forme et réflexion (pas trop quand même :-) ). Le gameplay s'avère donc varié et on enchaîne les niveaux sans lassitude mais sans grand enthousiasme non plus.

Ce qui me choque le plus est le mélange contre-nature entre FPS à l'ancienne et gameplay moderne. Les armes sont très classiques et tout habitué de Duke Nukem 3D les reconnaitra en 1/4 de secondes mais le fait que l'on ne puisse en porter que deux nuit énormément à l'utilisation des armes les plus originales.
De même, l'utilisation du, désormais, classique système de barre de vie auto-régénérante ne semble pas tout à fait à sa place, comme si Duke lui-même se demandait où se cachent les boîtes de soins. On peut comprendre que Gearbox ait intégré des éléments de gameplay moderne pour ne pas perturber les nouveaux joueurs mais les anciens y sentiront un certain malaise, comme si quelque chose clochait dans le gameplay.

duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games  duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games

Finalement, la raison principale que l'on trouve à jouer, c'est Duke lui-même. L'ambiance du jeu est à la hauteur de son héros, complètement à la masse ! Duke ponctue les combats de petites phrases assassines désormais célèbres et incarne le redneck parfait : macho, dragueur, aimant les gros flingues et opposé à l'administration américaine (la représentation du président est assez réussie d'ailleurs). Le fait qu'il soit devenu propriétaire de casino à Las Vegas est une bonne idée et le personnage est l'antithèse du super-héros.
A l'époque des FPS militaires se voulant réaliste, tant d'humour et de n'importe quoi est très rafraichissant.

Enfin, le Multi proposé est assez classique avec des Deathmatch (seul ou en équipe) très conventionel. Notons quand même le mode Capture the Babe ou c'est une babe qui remplace l'éternel drapeau. Rien de bien original mais encore une fois l'univers délirant est bien respecté. Le multi permet également de débloquer une série de récompenses permettant de décorer son appartement de divers bibelots et babes mais encore une fois, rien de vraiment folichon puisqu'on parle d'un multi très old-school, sympathique un moment pour les nostalgiques mais duquel, on se lasse finalement assez vite.

 duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games  duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games

Conclusion

Difficile de juger un jeu tellement en décalage avec son époque. Les défauts sont nombreux (aspect visuel vieillot, gameplay bancal, ….) avec comme seule vraie qualité, le héros et son anti-conformisme. Duke Nukem Forever aurait fait un hit s'il était sorti il y à 5 ans mais aujourd'hui, il traine son âge de niveau en niveau sans réellement convaincre. Et pourtant, malgré tous ces défauts, je me suis surpris à enchaîner les chapitres en me remémorant tous les bons moments passés sur les FPS d'il y a 15 ans. La fibre nostalgique fonctionne à merveille sur les vieux joueurs mais pour les plus jeunes, peu de chance que Duke vous accroche à vos pads. A noter que j'ai très vite abandonné la version française pour l'excellente VO qui vous fera replonger avec bonheur dans les années 90. Les répliques cinglantes de Duke sont toujours aussi efficaces... Enfin, la durée de vie est, pour une fois, honnête avec une bonne douzaine d'heures de jeu et quelques crises de nerfs assurées contre les boss dans les modes de difficulté les plus élévés.

Papy Duke signe donc, un retour en demi-teinte. Ce n'est certainement pas l'échec redouté mais les emplâtres appliqués pendant les 12 ans de développements sont tellement nombreux que chaque niveau semble tenir ensemble par miracle.
Alors, prochain épisode pour 2023 ? Qui prend les paris ?

Note : 5,5/10

duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games

Pour les pervers en herbe majeurs, 2K Games a sorti un jeu flash tout pourri mais permettant de déshabiller des babes (donc le jeu devient intéressant ;-) ) : il s'agit de Duke Nudem dont vous pouvez voir un aperçu ci-dessous.

 duke nukem forever,test,fps,gearbox software,2k games

Loin d'être réussi, ce petit jeu flash a quand même réussi à bien faire parler de Duke juste avant sa sortie.

Si l'univers de Duke vous parle, n'oubliez pas de lire notre déballage du collector "Balls of Steel".

        

dans Gaming, PC, PS3, Sexy, Test, Xbox360
Tags : duke nukem forever, test, fps, gearbox software, 2k games, sexy

[Test] The Witcher 2, un RPG dans toute sa splendeur 
par Quantic

lundi 20 juin 2011 19:11 6 commentaires

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

Après un premier épisode bien accueilli malgré quelques défauts de jeunesse, les polonais de CD Projekt se sont remis au travail pour nous proposer un Witcher 2 de toute beauté.

Geralt, le sorceleur (traduction française du terme Witcher, lui-même venant du polonais Wiedźmin) revient dans ce second épisode au sommet de sa gloire. Bombardé porte-bonheur du roi, le voilà enrôlé, un peu contre son gré, dans une énième guerre de son roi.

Heureusement, la jolie Triss, magicienne et conseillère du roi, a la fâcheuse tendance à lui voler le peu d'énergie qui lui reste une fois qu'ils sont ensemble au lit... Il est néanmoins décidé à quitter la suite du roi une fois le siège terminé mais ce ne sera pas si simple.

Je n'en dirai pas plus pour éviter de vous gâcher la suite de l'aventure.

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

Même si le jeu a été annoncé il y a peu sur Xbox 360, il a été avant tout développé pour le PC et cela se sent à tous les niveaux. Les graphismes sont somptueux et utilisent à merveille les dernières cartes graphiques tout en restant accessibles aux plus petites configs (un pc de 3 ans d'âge suffit amplement).

Le scénario est très adulte, empreint de violence et de sexe et la représentation de la vie au moyen-âge semble assez réaliste (hormis les dragons ;-) ).

Dommage que l'on retrouve quelques éléments typiquement console comme des QTE un peu simpliste et une gestion de l'inventaire tout droit sortie du gameplay console, ce qui fait quand même un peu tâche.

Pour les habitués de RPG plus orientés consoles, deux éléments frappent d'entrée :

1/ la complexité du scénario et la qualité des quêtes. C'est un vrai RPG que nous avons là. Le genre qui vous accroche à votre écran de par la qualité de la narration et l'inter-connexion entre les quêtes.

2/ la difficulté énorme du jeu même en mode normal. Le prologue et le 1er acte s'avère d'une complexité parfois décourageante et il faudra réellement optimiser toutes ses caractéristiques et se bourrer de potions pour passer certains combats. D'un côté, c'est bien car cela encourage à se dépasser mais croyez-moi, recommencer pour la 30e fois le même combat peut s'avérer très décourageant. Ne perdez pas espoir, on finit par passer ces passages un peu chauds et la suite du scénario vaut largement que l'on s'y accroche.

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

Le système de combat est très nerveux avec la combinaison de coup normal (clic droit)/coup fort (clic gauche) associé à l'utilisation de la parade (touche E) et de la magie (touche A). Tout cela avec une tonne d'ennemis qui vous tombent dessus en même temps. Pour peu, on se croirait dans un Hack & Slash sauf que Geralt a une vie digne d'un escargot et ne fera pas long feu si vous foncez dans le tas sans réfléchir.

On est ici très loin des RPG for dummies (au hasard la série des Fable), à la mode ces dernières années, pour embrasser une aventure noire, violente, adulte et en un seul mot passionnante. Une fois le jeu installé, il est difficile de décrocher du PC pour revenir à la vie réelle tellement l'impression de réalisme est forte.

Les villages sont vivants, grouillent de marchands, de riches propriétaires, de pauvres mendiants, de prostituées aguicheuses. Vous ne pouvez pas faire quelques pas sans entendre une conversation, sans vous faire alpaguer pour une quête ou pour une nuit de plaisir physique contre rémunération.

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

Il est difficile de partager l'expérience sans y avoir soi-même joué. C'est un jeu sans réels défauts techniques (les décors et les personnages sont de vrais tableaux d'art, la musique tout comme l'ambiance sonore sont magiques) ou artistiques (le scénario profond, les personnages jamais lisses et toujours troubles, les dialogues très bien écrits). Une fois dans l'histoire, on se laisse porter dans cet univers unique, impatient de connaitre la suite.

Conclusion

Vous aurez compris que ce jeu est une petite merveille ! La beauté des lieux, la profondeur du scénario, l'intelligence des dialogues et pour un fois, la qualité du portage en français font de ce RPG le Must Have pour tout amateur de jeu de rôle. Finalement, ses seuls défauts sont sa difficulté vraiment excessive ainsi que la linéarité de son prologue... Alors accrochez-vous, passez ces étapes difficile car le scénario en vaut largement la peine.
Voici peut-être LE RPG de 2011 et comme il est bientôt annoncé sur Xbox 360, il ne vous faudra même pas un PC de combat pour en profiter pleinement.

Note de Quantic : 8,5/10

L'avis d'Aelya

Après un Dragon Age 2 assez décevant même si fun à jouer, j'attendais un vrai bon RPG. The Witcher 2 me l'a apporté.

Quantic a bien résumé les qualités du jeu : graphismes magnifiques qui rendent assez bien sur nos PC vieux de trois ans, un scénario intéressant et pas manichéen, un univers cohérent...

Cependant, pour se rendre compte de cela, il faut arriver à passer outre les deux gros défauts du jeu : une difficulté très mal dosée et un inventaire infernal.

Commençons par l'inventaire.

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

Je suis une fille : je ne sors jamais sans mon sac à main qui déborde (vous pouvez demander à Quantic qui d'ailleurs ne se gêne pourtant pas pour faire de moi sa porteuse personnelle). Je suis également atteinte de collectionnite aigue qui résulte dans une incapacité à jeter mes affaires.

Or dans The Witcher 2, l'inventaire est limité... C'est déjà un cauchemar en soi mais, en plus, son interface n'est absolument pas pratique. Alors j'avoue, malgré la honte, j'ai utilisé un mod pour que les objets ne pèsent plus rien. Rien que cela m'a rendu l'expérience de jeu bien meilleure.

Le deuxième gros point noir du jeu vient de la difficulté mal équilibrée de The Witcher.

Le début de l'aventure, en gros le Prologue et le premier acte, est très difficile, même en mode normal. Le tutorial affiche des aides mais on a à peine le temps de les lire, surtout qu'en général, on est attaqué par une horde d'ennemis.

C'est simple, il faut parfois recommencer certains combats plusieurs dizaines de fois avant de parvenir à survivre, pour ensuite enchainer sur un autre combat tout aussi dur (je pense à la scène de la baliste)... A ces moments-là, on a envie de tout arrêter...

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

Mais ce serait dommage car, une fois bien équipé et avec quelques niveaux supplémentaires, le jeu devient facile (voire un peu trop) mais surtout ce serait manquer un excellent jeu qui regorge d'autres qualités et jouit d'une histoire excellente.

Les décisions prises par Géralt vont avoir des conséquences directes sur l'univers du jeu, vos relations avec les personnages et le scénario. Ainsi, on peut choisir de se laisser corrompre et laisser ouvert un magasin vendant de la drogue ou alors obliger son propriétaire à le fermer mais, dans le second cas, vous n'aurez alors plus accès à ses marchandises!

Il faudra donc bien réfléchir à ce que vous faites... Or parfois, comme dans la vraie vie, le temps manque : certaines décisions seront à prendre dans un temps limité. Or comme tout n'est jamais blanc ou noir, cela ne s'avère jamais facile...

Faire confiance à un autre personnage du jeu peut même vous conduire droit dans un piège/embuscade. Ce genre de petites touches font le sel du jeu et le rendent très addictif. On a envie de continuer et voir l'impact que l'on a eu sur l'environnement via les quêtes principales ou les multiples quêtes secondaires...

Bref, une fois les deux gros défauts du jeu passés outre, on est immergé dans cet univers médiéval fantastique réaliste. The Witcher 2 a donc une place de choix dans la ludothèque des amateurs de bons RPGs.

J'ai d'ailleurs bien envie de me mettre aux livres...

La note d'Aelya : 8.5/10

Petit strip de Penny Arcade parlant de la difficulté du jeu (traduit par Aelya, la version originale est ici):

the witcher,namco,rpg,pc,cd projekt

        

dans Gaming, PC, Sexy, Test, Xbox360
Tags : test, the witcher, namco, rpg, pc, cd projekt, sexy, triss, playboy

Pirates des Caraïbes 4 : vous reprendrez bien un peu de sirènes pour la route? 
par Aelya & Quantic

mercredi 08 juin 2011 19:18 2 commentaires

Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma,

Petite pause cinéma au milieu de l'E3. Après une avalanche d'infos et une nuit blanche à regarder toutes les conférences, un petit film s'imposait.

Quantic et moi sommes allés voir Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence, ou Pirates of the Caribbean : On Stranger Tides en VO.

J'avais adoré le premier volet de la saga mais beaucoup moins les deux suivants, Quantic, quant à lui, aime moyennement le premier et pas du tout les deux autres. Il a donc fallu le trainer jusqu'au cinéma...

Les critiques étant extrêmes, soit très bonnes, soit très mauvaises, nous nous demandions tous les deux ce que ce nouvel opus allait donner.

Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma,

L'avis d'Aelya

L'histoire est classique.

Jack Sparrow se retrouve embarqué dans de nouvelles aventures à la recherche de la fontaine de jouvence aux côtés de personnages historiques de la saga, Barbossa, Gibbs, ou de nouveaux venus, Barbe noire, Angelica, Syrena...

On devine facilement ce qui va se passer au fur et à mesure de l'intrigue avec une fin assez prévisible.

En fait, ce que j'ai préféré n'est pas les aventures de Jack Sparrow dont on connait les mimiques par coeur et se révèle donc sans surprise, mais plutôt l'histoire centrée sur les sirènes, relativement classique elle aussi, mais qui avait un certain potentiel. En fait, je regrette que cette partie n'est pas été mieux exploitée, on reste un peu sur notre faim...

Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma, Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma,

Sinon, on retrouve les éléments ayant fait le succès de la saga : action, aventure, humour, fantastique, romance...

En bref, Pirates des Caraïbes 4 est un bon film. Il ne vaut pas le premier, mais m'a plus plu que le deux et le trois.

On peut donc s'attendre à voir un 5ème volet (on me glisse dans l'oreillette qu'il serait déjà en cours d'écriture), surtout si vous restez jusqu'à la fin du générique^^ Perso, j'espère qu'il y aura encore des sirènes dedans ;-)

Note: 3/5

Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma, Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma,

L'avis de Quantic

N'étant pas un grand fan de Jack Sparrow (surtout après la calamiteuse conclusion de la première trilogie), je suis allé au cinéma avec des pieds de plombs pour faire plaisir à Aelya. Et finalement, je ne regrette pas ma soirée.

Ce quatrième opus n'est certainement pas un chef d'oeuvre et n'atteint pas non plus le statut de bon divertissement que le premier épisode pouvait aisément revendiquer mais il se laisse regarder en sirotant son coca et son seau de popcorn sans trop de difficultés.

Peu de surprises au programme mais des scènes d'action bien menées et un casting assez réussi (Syrena au hasard) ont transformé ma soirée de pénitence en une bonne soirée et c'est bien là l'essentiel avec ce type de production

Note : 2/5

Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma, Pirates des Caraibes, Pirates of the Caribbean, sirène, cinéma,

        

dans Cinéma, Sexy
Tags : pirates des caraibes, pirates of the caribbean, sirène, cinéma

[News] Catwoman jouable dans Batman: Arkham City ! 
par Aelya

vendredi 03 juin 2011 11:18 0 commentaire

Batman Arkham City, Catwoman, Warner, DC, PC, PS3, Xbox360, trailer, vidéo, sexy

Warner vient d'annoncer que Catwoman sera jouable dans Batman: Arkham City, la suite de Batman : Arkham Asylum prévue pour le 21 Octobre 2011.

Il sera donc possible d'endosser son costume en latex dans un scénario qui lui sera propre et s'intégrera à l'histoire principale. Le personnage de la femme chatte devrait d'ailleurs compléter le rôle central de Batman.

Les joueurs pourront également l'incarner dans les cartes "défis" et ainsi profiter de ses attaques uniques, de ses gadgets et de ses coups fatals spécifiques.

Batman Arkham City, Catwoman, Warner, DC, PC, PS3, Xbox360, trailer, vidéo, sexy Batman Arkham City, Catwoman, Warner, DC, PC, PS3, Xbox360, trailer, vidéo, sexy

Cette nouvelle me rend très joyeuse : j'aime jouer des perso féminins et Catwoman est un perso que j'aime beaucoup^^

Il reste à voir quel sera la teneur du scénario alloué à la jolie féline et dans quelles proportions on pourra la jouer. Cela se fera-t-il en parallèle de Batman, à sa place ou devra-t-on obligatoirement la jouer pour certaines phases du scénario?

Beaucoup de questions qui auront peut-être quelques réponses à l'E3 ?

Dans tous les cas, je vous laisse regarder cette vidéo dévoilant quelques capacités de Catwoman :

Quelques images supplémentaires :

Batman Arkham City, Catwoman, Warner, DC, PC, PS3, Xbox360, trailer, vidéo, sexy Batman Arkham City, Catwoman, Warner, DC, PC, PS3, Xbox360, trailer, vidéo, sexy

Et petit cadeau, version immense :

Batman Arkham City, Catwoman, Warner, DC, PC, PS3, Xbox360, trailer, vidéo, sexy

        

dans Gaming, PC, PS3, Sexy, Xbox360
Tags : batman arkham city, catwoman, warner, dc, pc, ps3, xbox360, trailer, vidéo, sexy

[Achat] Des Pyjamas pour les super-héroïnes (juste un peu sexy) 
par Quantic

mardi 03 mai 2011 20:33 8 commentaires

Je ne résiste pas à partager les photos de ces pyjamas pour les super-héroïnes en herbe. Je suis certain que c'est un cadeau qui fera plaisir autant à la geekette qu'à son geek de mari/copain ;-).

Cela coûte 25 $ (sans les frais de ports) et ils sont disponibles sur Spencers Online.

J'ai failli en commander pour Aelya mais malheureusement, ils n'envoient pas les colis en dehors des USA. On les rajoute donc sur notre liste de course pour notre prochain voyage aux USA.

sexy, comics, mode geek, marvel  sexy, comics, mode geek, marvel  sexy, comics, mode geek, marvel

sexy, comics, mode geek, marvel  sexy, comics, mode geek, marvel

        

dans Buzz, Craquage, Sexy
Tags : sexy, comics, mode geek, marvel

[Teaser] Hunted : un duo de charme et de choc 
par Aelya

jeudi 21 avril 2011 20:59 0 commentaire

J'aime jouer avec Quantic. Après tout, deux gamers qui se sont rencontrés sur un MMO, aiment jouer ensemble.

Cependant, on a souvent un problème sur le choix du jeu... surtout maintenant que la mode est de faire des jeux co-op seulement jouables en ligne, obligeant les pauvres couples/familles à s'acheter 2 consoles identiques, 2 écrans TV et 2 jeux pour jouer ensemble dans la même maison.

Cela représente un sacré budget... Pour l'instant, on ne peut pas se le permettre (il faut dire que Quantic veut des TV de 3 KM de diagonale ;-)).

Nous guettons donc les différents jeux qui sortent et nous demandons à chaque fois si nous pourrons jouer ensemble.

Il semblerait que Bethesda nous ait entendus et nous ait même pondu un jeu co-op sur mesure, Hunted : the Demon's forge.

bethesda, Hunted, co-op, teaser,

En effet, dans ce jeu se passant dans un monde ambiance Dark Fantasy (par cela entendez Moyen-âge assez sombre avec de la magie, des elfes, des orcs, etc. Bref du classique.), on incarne un duo composé d'une elfette sexy, E'Lara douée pour les attaques à distance, et d'un gros baraqué, Caddoc, prédisposé aux combats au corps à corps. La co-op fonctionnera en écran splité ou via le jeu en ligne.

Pour Quantic et moi, c'est parfait! Même si je devrai certainement le convaincre de prendre l'homme ;-)

bethesda, Hunted, co-op, teaser, bethesda, Hunted, co-op, teaser, bethesda, Hunted, co-op, teaser,

En plus, dans les vidéos déjà disponibles, on voit les deux protagonistes s'échanger des petites piques bien sympathiques^^ Les développeurs insistent aussi sur le fait qu'ils ont conscience que E'Lara et Caddoc ressemblent aux clichés du genre (l'elfette archer et le guerrier baraqué) mais que justement, ils les ont pris à contrepied et que, par exemple, ils ont fait d'E'Lara la fonceuse du duo.

Le scénario est assez classique : des monstres attaquent des villages et enlèvent leurs habitants, notre duo de charme et de choc, des mercenaires en fait, doit découvrir où ils ont été emmenés. Mais bien sur, cela n'est que le début de leur aventure qui se révèlera bien plus tortueuse et compliquée que ça, d'autant plus que les rêves de Caddoc sont hantés par une femme étrange, Séraphine, les exortant à résoudre ce mystère.

bethesda, Hunted, co-op, teaser, bethesda, Hunted, co-op, teaser,

Les mécaniques de combat ont l'air vraiment sympa et de bien exploiter la partie co-op du jeu avec des attaques qui se combinent entre elles. Par exemple, E'Lara gêle un ennemi et Caddoc l'explose ensuite. Si l'un des deux vient à mourir, le second peut facilement le ranimer s'il se trouve dans sa ligne de vue.

La sortie d’Hunted est prévue le 3 juin 2011 sur Xbox 360, Playstation 3 & PC et j'avoue l'attendre avec une certaine impatience et ce pour différentes raisons:

  • le contexte médiéval fantastique, univers plus si souvent exploité que ça pour des jeux co-op,
  • les persos assez charismatiques,
  • la co-opération, sur écran splitté et/ou en ligne

bethesda, Hunted, co-op, teaser, bethesda, Hunted, co-op, teaser,

 Je risque donc fort de craquer le 3/06/2011! Par contre pas encore d'édition collector annoncée...

Pour découvrir plus de détails sur le jeu, je vous invite à regarder les vidéos suivantes (qui sont aussi sur notre chaine Youtube) et à visiter le site officiel du jeu.

Le Making Of du jeu:


The Hunted : Power of two

Le Trailer

        

dans Gaming, PC, PS3, Sexy, Xbox360
Tags : bethesda, hunted, co-op, teaser